The Epic Tale of the Forsaken Hero – Tome 1 Chapitre 5

Katsuragi Daichi, 16 ans.

Lui qui pensait être mort, était enfait vivant.

Non non non !

« …Qu’est ce que cela signifie ? »

J’étais confus, quand je me suis réveillé.

Attends. Calmons-nous. Il faut que je respire profondément.

Hnggg- Respirons !

Inspire, expire.

…Très bien, allons-y.

Ce n’est peut être pas Rostalsia, mais juste un autre monde semblable à celui-ci.

Heureusement, il y a un moyen vraiment simple pour moi de vérifier ceci.

Il suffit de dire ces mots.

« Ouvrir. »

Et mon tableau de compétence apparu silencieusement devant mes yeux.

================

Katsuragi Daichi Classe: Héros Niveau 2

Vigueur: 1300 (+1225)

Magie: 2520 (+2500)

Physique: 3400 (+3350)

Résistance: 2600 (+2300)

Esprit: 1400 (+1390)

Compétences spéciales: « Steel Heart » Pendant la bataille, la Résistance augmente. Poison, Paralysie, Sommeil et Berserk ont une chance sur 3 de ne pas fonctionner.

« Persistent Soul »: La magie ne peut pas descendre en dessous de 100.

« Wight King »: Vous pouvez faire des contrats avec des êtres vivants au seuil de la mort, afin de les réanimer et de les faire respecter votre volonté. Chaque fois que l’utilisateur meurt deux fois, la limite du nombre de contrats augmente. Actuellement, 2 contrat peuvent être formés.

Capacité unique: « Revenge of the Resented » Peu importe combien de fois vous mourrez, le pouvoir conservé dans l’abîme de la mort est utilisé pour vous réincarné.

À l’heure actuelle, nombre de décès: 5
================

« …Quoi !? »

Je me frottai les yeux. C’est un mensonge, n’est ce pas ?

J’ai fermé ma fenêtre de Statut et l’ai réouvert.

Mes statistiques n’ont pas changé.

« Qu’est-ce qui ne vas pas avec ces stats de fous !? »

Quatre chiffres. Chaqu’une de mes stats avait plus de 4 chiffres.

Bien supérieur au 500 de Samejima, mes stats sont au-dessus de 1000.

Je suis au moin deux fois plus fort que lui !

Mais il n’y a pas que ça.

“Qu’est-ce que c’est, une capacité unique ?”

Si j’ai bien compris l’explication, je ne peux pas mourir. Et la partie « la puissance stockée… est prise » expliquerait les valeurs ridicules de mes stats. On dirait que c’est différent d’une capacité spéciale.

En mettant cela de côté, je suis déjà mort cinq fois…

E-Eh bien, je vais bien maintenant. Je ne peux pas changer le passé. Je suis vivant. D’ACCORD !

En mettant cela de côté, j’ai acquis certaines capacités spéciales. Elles sont toute très puissantes.

Spécialement «Persistent Soul» et «Wight King».

Ma magie ne peut pas tomber en dessous de 100. Je peux donc utilisé la magie à l’infini.

Je me demande si je peux contrôler n’importe quel monstre.

Les détails sont un peu flou, mais il n’y a rien de mieu que la pratique pour éclairer tout ceci.

« Eh bien, cette fenêtre de statuts signifient que je suis à Rostalsia… »

Je suis mort et j’ai ressuscité cinq fois. J’ai probablement été ressuscité et mangé, ressuscité et mangé… en boucle encore et encore.

Mais tant que j’ai la compétence « Revenge of the Resented », je ne peux pas mourir.

C’est la seule chose dont je suis certain; j’ai confiance en ma Capacité Unique.

Hm ? Alors si c’est vraiment le cas, mes Stats sont donc réel.

Je vais devoir mettre cela en pratique. Je sais que l’expérience est précieuse.

Je pourrais ne pas en avoir besoin, mais juste au cas où. Vérifions tout ceci.

« Il n’y a plus qu’a en faire le test. »

Je regardai autour de moi.

Le plancher n’était plus couleur terre, mais couleur rouge sang. C’est de la matière organique.

Comme j’ai marché, un éclaboussement a été entendu.

J’aurais préféré qu ce soit de l’eau l’eau, à la place du sang.

« …C’est mon sang… N’est-ce pas … ? »

Il y en a beaucoup. Je suis mort cinq fois, donc on ne peut rien y faire.

…Suis-je… Vraiment vivant ?

Je me suis tapoté, tout ensanglantés. J’ai soulevé ma chemise pour vérifier si j’avais des cicatrices. Aucune égratignure n’a été trouvée.

Mes vêtements ont rougis après avoir été été trempés dans le sang… C’est une sensation assez bizarre.

« …Maintenant, »

Je me levai et m’étira un peu.

« Que devrais-je faire ensuite ? »

Le premier objectif devrait être de sortir de ce donjon.

Pour me lever je vais devoir utiliser l’escalier, mais celui-ci a été bloqué par de la magie d’attribut Terre.

Je n’ai qu’une épée de cuivre avec moi. Qui plus est, elle a été fissuré de moitié. Probablement fait par les monstres.

Le fait que les affaires ne retournaient pas à l’état d’avant ma mort était l’une des ces choses malchanceuses dans le tas de bénédictions.

“Ce qui veut dire que je pourrais me retrouver sans armes, hein.”

C’est dangereux. Cependant, ça l’est tout autant si je ne bouge pas. Je n’ai pas de nourriture alors je mourrais de faim, probablement.

Je ne veux pas ça. Je ne veux pas rester ici.

Je dois utiliser ces vies au maximum.

Cette fois, je vais me battre. Je ferai ce que je pense juste.

C’est pourquoi, je vais me venger de ces gars. Je vais tous les tuer. Je vais les frapper avec tout le ressentiment que j’ai accumulé jusqu’à présent.

C’est ce à quoi je me suis résolu.

Si c’est ce que j’ai décidé, je le ferai.

« Pour l’instant, je devrais augmenter mon niveau et mes stats… »

Peu importe combien mes stats sont élevés, je suis contre 29 héros.

Je ne sais pas comment lutter contre autant de cibles, et je ne sais même pas utilisé la magie.

Dans une telle situation devenir plus fort n’est pas une mauvaise idée.

Si je battais le boss final dans ce donjon, je pourrais peut-être sortir. Exactement comme dans un jeu de donjon, et dans ceux là si vous battez le boss vous pourrez être téléporté dehors. L’essayer ne serait pas une mauvaise idée.

« Très bien, trouvons l’escalier. »

J’ai attrapé mon sac qu’il était sur le sol, et j’ai commencé à marcher.

Après un petit moment, j’ai atteint le nid des monstres.

« C’est… »

Les portes ne se fermaient pas.

La pièce était trempée de sang rouge et vert. Le vert étaient les monstres, et le rouge étaient Samejima et les autres, hein.

« On dirait qu’il n’y a rien d’autre… Hm ? »

J’ai regardé du coin gauche à l’angle droit de la pièce, et j’ai trouvé un cadavre.

Et puis, le loup d’argent le dévorant.

« Gah- »

La scène grotesque inconsciemment m’a fait émettre un son.

C’était assez pour attirer son attention.

« Grrrrr !! »

Le loup a foncé vers moi à une vitesse incroyable. Et une fois arrivé suffisamment près de moi il a sauté.

« Whoa !? »

Le loup sauta en ligne droite, comme une balle. J’ai balancé un coup de poing par un réflexe. (ndt: Pas vraiment le réflexe est un mouvement involontaire, et non contrôlé résultant dans la plupart des cas d’un choc sur un tendon)

A ce moment, le bruit de mon poing entrant en contact avec le crâne du loup fit un bruit sourd, avant que la tête de celui-ci n’éclate.

« Eh, est-ce que… je l’ai tué ? »

Mon bras a percé la tête et le cou. Je pouvais voir mon poing de l’autre côté.

Le loup tressaillit, et tout son corps se décontracta en un instant.

Il est mort. Avec un seul coup de poing.

« …Haha… Hahaha ! Incroyable !”

Je réalisais la grandeur de mes exploits et je riais incontrôlablement.

J’ai tué le monstre dont Samejima et les autres avaient peur. Juste par moi-même, d’un coup de poing.

Je ne pouvais pas empêcher l’excitation monter.

C’était la première fois que je me sentais ainsi.

« Hmph ! »

J’ai sorti ma main gauche du cadavre et je l’ai jeté en arrière. À ce moment-là, je me glissai plus près du cadavre.

« C’est… »

Cheveux noirs tombant jusqu’à la taille. Une grande poitrine qui ne correspondait pas au corps à moitié dévoré, et surtout, un petit visage.

Il n’y a aucune erreur. Seule une personne que je connais correspond à cette description.

La personne morte devant moi était Hamakaze Juri. Une sorte de mascotte dans notre classe.

« …Est-ce que c’est mal ? »

Je ne parle pas de son apparence. Je ne suis pas un pervers. (ndt: fait référence au fait qu’elle nue)

Elle était la plus apte à tester ma Capacité Spéciale.

« Selon l’explication fournis, je peux l’utiliser sur des êtres morts, non ? »

J’ai essayé de me rappeler de l’explication que j’ai lue plutôt. Si ma mémoire ne me fait pas défaut, c’est possible.

« Alors, essayons. Essayons cette fameuse capacité. »

J’ai activé ma capacité spéciale « Wight King » sur Hamakaze. Et, la méthode sur la façon de l’utiliser mais apparu naturellement.

“Toi, maintenant, je te donnerai une vie nouvelle, je te donnerai une seconde vie, signe ici un contrat avec moi, et accomplis ton devoir de serviteur.”

Des étincelles bleues tombèrent de mes mains vers Hamakaze. Sous elle, un cercle magique en forme d’étoile de David flottait.

“Les plaies guérissent aussi, hein !”

Cela est devenu très intéressant.

Ses blessures ont rapidement guéri.

Je préférerais certainement si ses entrailles n’étaient pas de la viande hachée.

La lumière la saisit pendant environ dix minutes.

Finalement elle a disparu.

C’était Probablement un signe pour sa réincarnation.

« Oi, Ooooi, Hamakaze, réveille-toi. »

Timidement, je lui ai piqué ses joues molles pour vérifier si elle était retourné à la vie.

Et puis, ses yeux noirs fermés s’ouvrirent.

Des yeux avec une âme.

Elle respire même. Sa poitrine, exposée se déplaçait faiblement.

« L’expérience est un… Succès ! »

Aujourd’hui, j’ai reçu un pouvoir qui ignorait les lois de ce monde.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *