The Epic Tale of the Forsaken Hero – Tome 1 Chapitre 6

« H-Huh ? Je suis… vivante ?

Ses paroles tremblaient. Sans me regarder directement en face, elle vérifia son propre corps.

…Déjà vu.

« Oi, tu vas bien ? »

Je ne peux pas rester ici avec elle.

Si plus de monstres viennent, ce serait ennuyeux. Je n’ai pas de temps à perdre.

Et ainsi, je l’ai appelée et ai tendu ma main.

En tout cas, elle m’insultera probablement.

Et puis je la punirais,

…Ou alors j’ai pensé.

« Ah… O-oui… »

Répondit Hamakaze, les joues rougissant. Alors qu’elle se redressait, saisissant ma main, elle me regardait fixement.

Comme une jeune fille amoureuse.

…Nonono, je ne peux pas le dire.

« U-Um! »

« Oui ? »

« Je-je suis Hamakaze Juri. Um… Puis-je connaître ton nom ? »

« …Hein ? »

Que demande-t-elle ? Elle ne sait pas que je suis Katsuragi Daichi ?

« U-Umm, vous ne voulez pas? Je suis-désolé. »

Dit Hamakaze, en détournant humblement les yeux.

H-Huh ? Qu’est-il arrivé ?

J’ai besoin de me confirmer la situation.

« Oi, Hamakaze. »

« Ju-Juri c’est bien. »

« Désolé, mais je ne suis pas celui que tu aimerais qu’il t’appelle ainsi. Je suis Katsuragi Daichi. »

« …Eh? Katsuagi Dai… Eh ? »

Hamakaze, murmura et me montrant. C’est hilarant.

“Oui, celui qui a été convoqué avec vous.”

“Non… impossible…!”

Hamakaze, s’assis.

On dirait que j’ai éclaté son espoir éphémère.

C’était un peu rafraîchissant.

« Hé, Hamakaze, il y a quelque chose que je veux te demander. »

« … »

« Oi, Hamakaze. »

« …Ne me parles pas, Katsuragi. »

« …Hm. »

Quand elle a su qui je suis, je reçois une réponse avec le dos de sa main. On dirait que les choses ne changent jamais.

Mais nos positions sont différentes.

Je suis le fort, et tu es le faible.

« Hamakaze, ce n’est pas une demande, c’est un ordre, réponds à la question que je vais donner. »

“Qu’est-ce que tu racontes, tu ne connais pas ta place ?”

Et puis elle a lancé un sort.

« Les esprits de la flamme, brûlez tout en cendres ! Fireball!  »

L’orbe flottant de la flamme ne sortait pas. Hamakaze cligna des yeux.

« Qu’est ce que !? Je devrais avoir beaucoup de magie ! »

« Ne le saurais tu pas à travers ton statut ? »

Je fis un sourire qu’un méchant ferait.

Je crois savoir pourquoi elle ne peut pas utiliser sa magie.

« O-Ouvert ! »

================

Hamakaze Juri Classe: Esclave Supérieure Niveau 12

Endurance: 620

Magie: 520

Physique: 190

Résistance: 200

Esprit: 320

Capacité spéciale: « Autoheal » guérit 5 Endurance toutes les 10 minutes.

Statut spécial: « Higher Slave » Propriétaire: Katsuragi Daichi

Scelle toutes les capacités contre lui jusqu’à sa libération.

================

« Qu’est-ce que c’est… »

Elle était stupéfaite.

En passant, je peux voir les statuts de mes esclaves.

Hamakaze voit le même statut que moi.

“Comprends-tu, Hamakaze, je suis le maître, tu es le serviteur, tu ne peux pas me défier.”

« Je-je ne peux pas accepter cela ! »

“C’est la vérité, après tout cela, ce n’est pas ce châtiment des cieux pour tout ce que vous m’avez fait ?”

“Je… je n’ai rien fait !”

« Mhm, tu ne m’as pas intimidé, mais tu n’as pas essayé d’aider, c’est pareil. »

« En aucune façon… »

“Comprends-tu ce que je ressentis ?… Non, tout les jours, je suis frappé, insulté, tu ne comprends pas mes sentiments.”

« … »

Hamakaze ne put répondre. Évidemment. Elle ne peut pas vraiment comprendre.

Elle savait seulement que j’étais fou.

« …Tch, réponds simplement à ma question… Oh, ici. »

Je lui passa ma robe.

« Q-Quoi ? »

“C’est une robe, tu peux te couvrir, n’est-ce pas ?”

« Couvrir ?… A-Kya !! »

On dirait qu’elle a finalement réalisé. Elle a attrapé la robe de mes mains et a couvert sa poitrine, l’étreignant.

Elle me regarda avec un regard aigu, et murmura quelque chose doucement.

– Tu as dit quelque chose ?

– Ce n’est rien, ne regarde pas ici !

« …Eh bien, bien je m’en vais. »

Je quittai la pièce, et Hamakaze suivit derrière.

« …Je te remercie. »

Gardons secret que ces mots que je n’ai pas entendus depuis un moment ont atteint mes oreilles.

…Parfois, ce n’est pas mauvais.

◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆

Après cela, tout en regardant autour du sol de l’escalier, nous avons parlé d’avant en arrière.

« Eh… Alors, nous devons combattre ces gars ?”

« J’imagine. »

« Pas question… C’est impossible… »

« Pourquoi penses-tu cela? »

– Je veux dire, Samejima n’a même pas hésité, comment le battre même ?

Avant, je lui ai montré mes spécifications qui étaient bien supérieures à celles de Samejima, mais…

Elle ne semble pas y croire.

Je n’ai probablement pas besoin de corriger cela maintenant.

– Ne t’inquiète pas, Hamakaze, je te protégerai.

– Oh, idiot, même si tu es Katsuragi, le faible !

Hamakaze soudainement devenu rouge et a commencé à jouer des doigts.

Qu’est-ce que c’est, est-t-elle si facile?

Ou peut-être que c’est que je ne suis pas mon moi de d’habitude.

Elle l’a mal compris. Ceux qui vous te protéger seront mes subordonné. Je suis déjà mort cinq fois.

Et ainsi, quand votre conscience revient à votre corps il semble y avoir une sorte de retard. En ce moment, je veux qu’ils me protègent jusqu’à la mort.

Quand je mourrai, je les emporterai avec moi.

Ce n’est pas par gentillesse.

Et puis j’ai réglé la question.

Ce que je savais.

Tout d’abord, mon apparence a changé.

Mon visage est devenu plus beau, mais ma stature n’a pas changé. Je n’étais pas plus gros. Ma figure est devenue meilleure. Ma graisse était-elle délicieuse ?

Je ne pense pas que j’en soit loin, mais c’est probablement l’effet de « Revenge of the Resented ».

« Quand je t’ai vu pour la première fois, mon coeur battait la chamade, mais à l’intérieur c’est Katsuragi… »

– Tais-toi, cette personnalité, c’est à cause de toi.

« Uuu… »

Hamakaze se calma.

En parlant de cela, je me demande comment elle se sent se faire jeter par ses camarades de classe.

Trahis; Perdu; Hamakaze est venu de ce côté.

Si elle ressent de la haine envers Samejima ainsi alors elle serait prêtes à accomplir sa vengeance avec moi.

Puisque je suis si familier avec une telle douleur et la souffrance.

Ensuite, j’ai appris que la magie de Hamakaze elle-même peut être utiliser. Grâce à cela, j’ai eu plus de variations dans mes attaques.

Deux heures passèrent avec une telle conversation.

Nous sommes retournés dans la grande salle où nous avons commencé.

Cependant, cette fois la porte était fermée.

– Pourquoi est-ce fermé ?

“Je me demande… Ah !”

On dirait qu’elle se souvient après avoir secoué la tête.

Elle semble avoir une mémoire désagréable.

Son visage est horrible.

En parlant de cela, elle est morte dans cette salle. C’est un traumatisme, je suppose.

« Hamakaze… Dis-moi ce qui s’est passé ici, si tu ne le fais pas, je ne pourrai pas m’en occuper. »

Hamakaze se releva faiblement.

« Après avoir ouvert cette porte, soudainement des monstres ont attaqué en vagues. Peut-être que cette fois-ci, cela se reproduira… »

– Quels types ?

«Rigals, Ariants et un grand loup».

N’étaient-ils pas ceux qui m’avaient mangé ? Je dois régler les choses.

Temps pour un match de vengeance.

– Je vois, merci.

« Je pense que nous devrions revenir en arrière et vérifier les choses plus loin… »

« Très bien, entrons. »

« Tu as déjà décidé !? »

La lutte contre les vagues de monstres était favorable. Il serait facile de voir ma force réelle.

Il y a des choses que les chiffres ne pourront pas montrer.

Le pire résultat, c’est que je mourrais et que je ressusciterais, et je pourrais probablement faire revivre Hamakaze aussi. Même si je n’aime pas la douleur.

J’ai ouvert les portes.

Espace libre. Je me dirigeai vers le centre avec Hamakaze.

Soudain, une lumière brilla d’en haut. « Eeek ! » Hamakaze était sur le point de pleurer, mais je ne peux pas m’en inquiéter.

« Hamakaze, attends. Si des monstres viennent à toi soit préparé. »

« Et toi !? »

«Je battrai tout ce qui sortira.”

« Hein !? »

« Ils viennent, écrase les avec de la magie!

– Eh… Attendez, ah…

Pour être sincère, je n’étais pas obligé de tester jusqu’à quel point je pouvais tâtonner.

– D’abord, j’irai avec toute la force !

Ma Magie se concentrait dans ma main droite, comme si elle se compressait.

« Qu’est-ce que c’est ? »

Les vents se sont envolés autour de moi. Pour ne pas être soufflé par le vent, je me penchai, abaissant mon centre de gravité. Les vents qui se sont rassemblés sont devenus une sphère flottant sur ma paume.

« Grognement !! »

« Kisha !! »

« Jaaaa !! »

Les vagues de trois monstres apparurent. De partout, ils attaquèrent.

En même temps, j’étais prêt.

“Empereur du vent, coupez ceux qui s’opposent à ma règle et mon droit, la règle de la royauté qui crache les tempêtes, formez-vous, transformez tout en poussière et retournez sous terre! Berserk Tempest !!  »

Quand mon incantation c’est terminé, la boule de vent a tiré en avant.

Un son métallique aigu résonnait.

C’était si fort que les hurlements des monstres disparurent.

En un instant, l’espace se tut.

Le silence se brisa avec des bruits d’entrailles qui jaillissaient.

« …Eh, pas moyen… ? »

Hamakaze, qui fermait les yeux, perdit ses paroles sur le choc d’une telle vue.

La personne qui l’utilisai, moi, avait la même pensée que Hamakaze.

La pièce était peinte en vert, remplie de grains de lumière.

J’ai été capable de tuer tout ces monstres d’un seul incapable.

Après avoir vu une telle puissance, nous avons été incapables de bouger.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *