The Epic Tale of the Forsaken Hero – Tome 1 Chapitre 7

« …Qu’est ce que c’est ? » Nous, qui étions complètement abasourdis par ce qui venait de se passer, somme revenus à la réalité grâce au son de l’effritement.

En regardant de plus près, une partie du mur brisé, révélait l’escalier menant vers l’étage inférieur.

Je vois. Donc c’était là où le chemin vers le 52e étage était caché.

Jusqu’au 50e étage, les escaliers n’étaient pas dissimulé et avait déjà été cartographier, de sorte que les conditions pour progresser entre les étages supérieurs et maintenant sont différentes

C’est Tellement … Tellement déprimant…

« Wha-Wha-Wha… ! »

L’expression que ma camarade de classe qui était se tenait fermement à moi affichait, était quelque chose que je ne pouvais pas vraiment exprimer.

« Qu’est ce que c’est ?! Cette puissance ! Tu es un monstre ?! »

La magie que je venais d’utilisé, « Berserk Tempest », était une magie de Rang Impérial.

La Magie a différent rang ; dans un ordre décroissant ça donne: Divin; Impérial; Ancien; Royal; Âme; Spirituel.

Pour utiliser une magie de Rang Impérial, il faut posséder une grande quantité de mana, donc en lancer un sort n’est pas quelque chose de aisée.

Tout à l’heure, j’ai connu un réel émerveillement. Mais si quelqu’un d’autre pouvait utiliser une telle magie, ce serait vraiment un problème.

Habituellement, les gens commencent à apprendre des sorts fondamentaux de Rang Spirituel. Même Samejima ne peut utiliser que des sorts de Rang Spirituel. En mettant ceci de côté, Hamakaze me disait quelque chose.

Elle me parlait très rapidement. »Quand es tu devenu si fort, Katsuragi ? »

« Ce ne sont pas tes affaires. »

« Dit le moi~, Fait de moi ta disciple ! »

« Très bien dans ce cas, vas mourir 5 fois. »

« C’est méchant ! »

Ce n’est pas ça. Je ne fait que dire la vérité. C’est juste que tu ne l’as pas compris.

Même si tu meurs, il n’est pas garanti que tu sois ressuscité.

Hamakaze, ne faisant aucun progrès, s’est retiré à contrecœur.

« Quoi qu’il en soit, vérifions ton statut. Il est important que ton corps soit en bonne forme. »

« Que vas tu faire alors ? »

« Fais le. »

« …Très bien. Ouverture. »

« Ouverture. »

Nos statuts sont apparus en même temps.

================

Katsuragi Daichi  Classe: Héros  Niveaux 28

Vigueur :1340

Magie :2600

Physique :3500

Endurance :2680

Esprit :1500

Compétence Spécial:

Compétence spécial: « Steel Heart » Pendant la bataille, la Résistance augmente. Poison, Paralysie, Sommeil et Berserk ont une chance sur 3 de ne pas fonctionner.

« Persistent Soul » La magie ne peut pas descendre en dessous de 100.

« Absolute Order » Fonctionne lorsque ceux liés par un contrat ont un niveau plus bas que le Wight King. Toute ordre sera acceptée par l’esclave jusqu’à son annulation.

« Murderous Magician »: Les cibles éliminée dans un rayon de 10 m infligent le même dommage à toutes les unités du même type.

Compétence unique: « Revenge of the Resented » Peu importe combien de fois vous mourrez, le pouvoir conservé dans l’abîme de la mort est utilisé pour vous réincarné.

À l’heure actuelle, nombre de décès: 5

================

================

Hamakaze Juri Classe: Haut esclave Niveau 23

Vigueur:1000

Magique:720

Physique:680

Endurance:420

Esprit:400

Compétence Spécial: « Autoheal » Régéner 300 Endurance pendant 10 minutes.

Statut Spécial: « Higher Slave » Propriétaire: Katsuragi Daichi

Toutes les capacités on été scellé contre le propriétaire.
================

« Huh !? Mes states a également augmenté !? »

Hamakaze, regardait de manière très concentré ses states.

On dirait que son niveau a également augmenté …

C’est peut-être parce qu’elle est devenue une “Esclave”. Qui plus est, la classe de Hamakaze n’est pas “Esclave”, mais “Haut esclave”.

Peut-être que le fait qu’elle soit un « Haut esclave », lui à conférer un bonus d’expérience.

Dans ce monde, le concept « d’expérience » n’existe pas. Ils croient que les niveaux sont gagnés grâce à des combats et des victoires. Et cela ne figure pas sur la fenêtre de statut.

En d’autres termes, “Haut Esclave” est une classe que j’ai créer. Sinon, ceci irait à l’encontre du bon sens…

Mais, laissons ça de côté. Ce n’est pas le moment d’échapper à la réalité.

Il y a un problème plus sérieux.

Pourquoi est-ce que mes states n’ont pas beaucoup augmenté ?

Vu que mon niveau à augmenter mes states aurait dû aussi augmenter.

Est-ce à cause de « La Revanche des Ressenties » ? Ou peut-être est ce dû à autre chose ? Je ne sais pas.

Merde, je n’ai pas assez d’informations.

« Katsuragi ! Katsuragi! Mes states ont augmentés ! »

« Sois silencieuse. Je n’ai pas le temps pour ça. »

« Comment ça ?! Ne devrais tu pas me dire quelque chose d’autre ?  »

« Oui, oui… C’est génial, n’est-ce pas ? Cela me sera très utile. »

« Qui voudrait t’être utile ? »

Ce n’est pas juste.

Elle la dit de nouveau, cette amatrice. On dirait qu’il est nécessaire de lui montrer sa place.

« … Hé, Hamakaze. Je veux vraiment tester quelque chose. »

Malgré le fait que mes states sont presque inchangé, j’ai acquéri une nouvelle capacité.

C’est « Absolute Order ». Selon la description, je dois avoir un niveau supérieur à celui de mon esclave pour l’utiliser.

Avant ce n’était pas le cas. Mais grâce à ces monstres je suis monté de niveau (je pense).

Même si, la condition est que je dois être à un niveau supérieur … C’est comme si un roi devait être plus fort que ses subordonnés.

Laissons cela de côté pour l’instant.

La partie à laquelle tout le monde s’intéresse.

Être capable de donner n’importe quelle commandement.

Je parie que tout lycéen masculin serait jaloux de mon pouvoir. (ndt: pas seulement les lycéens si tu veux mon avis)

Dans ma ligne de vue, était Hamakaze.

« Wha… »

Hamakaze se retourna, cachant ses deux collines dodues.

« Pervert ! Molesteur ! »

« N’es-tu pas bruyante… Tu penses vraiment que je le ferais ici ? Je ne mettrai pas une seul une main sur toi tant que nous ne serons pas sortit de se donjon. Pour l’instant, soit rassuré. »

« Comment puis-je me sentir assuré ? Qu’en est-il de mon droit de refuser !? »

« Refusé. »

Je me suis clairement exclamé.

« Brute ! Tu devrais juste mourir ! »

« Même si je meurs je ressusciterais de toute façon… »

« Je ne comprend pas ! »

Elle a frappé ma poitrine. Je pensais que la prochaine fois je lui retournerais, mais la prochaine chose qu’elle m’a dit m’a empêché.

« Toi… et … Tout le monde, Je ne comprend pas. Tuer ces choses… Devenir un héros… »

Ses poings tremblants devinrent plus lents.

« …Je.. ne comprend pas !! »

La voix de la fille habituellement naïve a commencé à se déformer et est devenue plus faible.

« Je ne veux pas… Qu’elle est cette endroit… Qu’est ce qui se passe !? »

Hamakaze s’accroupit et se mit à pleurer.

On dirait que son cœur ne pouvait pas supporter tout ce qui venait de se passer …

Les murs qui la protégeait de la réalité se sont dégradés.

Ce n’est pas comme si je ne comprenais pas ses sentiments. Je parie même que normalement je serais dans la même position que Hamakaze, avec du mucus qui jaillit de mon nez et complètement en pleure.

Je peux comprendre son état d’esprit.

–C’est pourquoi, c’était une chance en or de faire Hamakaze « mienne ».

Je suis une si mauvaise personne. Pensais-je à ce sujet …

« … Oi, Hamakaze. »

« … Quoi ? »

« Pourquoi penses-tu que nous sommes dans cette galère ? »

« … À quoi bon me le demander ça… »

« Réponds-moi. Pourquoi penses-tu que nous sommes ici ? »

Hamakaze a remis ses souvenirs en ordre pour mieux en comprendre la raison.

« … Est-ce parce que nous avons été convoqués par la déesse ? »

« Pas exactement. »

« Eh…? Alors qu’est-ce que c’est ? »

« C’est Samejima. »

En peu de temps, j’ai rapidement déclaré la cible de ma vengeance.

« Pou-Pourquoi? Je veux dire, c’est cette personne qui nous a demandé de venir, non ? »

« Ah, exactement. »

« Alors. »

« Mais, nous avons eu le droit de refuser. Mais qui a empêché qu’on le fasse ? »

« C-C’est… »

Hamakaze était hésitant. Elle s’est aperçue de qui était le vrai criminel.

« C’est lui. Il a accepté à notre place, et nous a forcé à l’accompagner… »

Je murmurait dans l’oreille de Hamakaze.

« Il est celui qui t’a jeté à l’écart et t’a trahi. »

« — !! »

Elle broya des dents involontairement.

On dirait qu’elle a finalement ouvert ses yeux à la vérité, ainsi la colère et à la haine se sont mis à remuer à l’intérieur.

Même si elle l’a enduré. Bien que j’en ignore la raison, je n’ai pas besoin de savoir.

Elle n’a besoin que de se noyer dans ses émotions.

« …Pourquoi.. est-je été… jeté…? »

Sa voix en pleure s’est légèrement éteinte. Tout comme un bébé qui s’accroche à un parent, Hamakaze m’a saisi la manche.

« C’est parce que tu étais faible. »

Je secouai son bras et elle lâche.

« J’ai … aimé … Samejima … J’ai voulais le soutenir, tu sais ? Même si j’ai eu peur, j’ai essayé de devenir plus forte …. »

« Il y en a beaucoup qui l’aiment. Ce ne serait pas un problème pour lui si tu disparaissais. »

Je lui dit ça d’un ton froid.

« …J’imagine. »

« Ouai, c’est la vérité. »

Je ne sympathisait pas avec elle

« U… Uuu…. ! »

–Mais cela ne suffira pas. Ici, je ferai de toi mon allié.

« Hamakaze. »

« …Eh ? »

Je posai mes bras autour des hanches de Hamakaze, et je l’enlaça.

« Ka, Katsuragi ? Qu’est ce que tu- »

« Je ne vais pas te jeter. »

Son cœur fragile réagit en exagération.

« Tu ne me… jettera pas… ? »

« Je suis différent de lui. Je te veux. Je veux que tu sois à mes côtés. »

« Impossible … Même sans moi, Katsuragii… »

« Hamakaze ! »

J’ai renforcé mon étreinte. Je voulais transmettre mes sentiments.

« Suis moi. Je ne vais pas te jeter. Je le dirai plusieurs fois. Je te veux. »

« Katsu… ragi… »

Les yeux téméraires qui me regardaient firent apparaître un petit rayon de la lumière. Si elle était seule, elle mourrait.

Tout comme moi dans le passé.

« Vas tu… m’accepter ? »

Elle ferma les yeux, et son visage imbibé de larmes s’approcha.

Je fixa ses lèvres ensanglantées qu’elle avait mordu.

Je ne sympathise pas avec elle.

Je ne la réconforte pas.

C’est bon. J’ai fait d’elle mon allié.

Ne pensez plus qu’à cela.

J’ai eu une subordonnée merveilleuse.

C’est tout.

« Hamakaze… »

« Mhm… »

Mon tout premier baiser avait le goût du sang.

Ce jour-là, j’ai eu une véritable esclave.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *