The King’s Avatar – Chapitre 156

Thousand Creations aimait tuer les monstres des autres joueurs. Il avait provoqué d’innombrables affrontements en tentant d’en voler aux autres combattants, ce qui expliquait son expérience.

Mais là, il ne croyait pas ce qu’il voyait à présent. Une armée de joueur se réunissait pour le combattre. Pourtant, la cible qu’il affrontait n’était pas une fille. Si cela avait été le cas, il en aurait été moins étonné, car certaines joueuses profitaient de leur féminité pour avoir la vie facile en se faisant protéger par d’autres joueurs. Mais dans ce cas, cela voulait dire que ces joueurs faisaient partie d’un même groupe.

« Comme c’est intéressant ! » Thousand Creations trouva le défi intéressant. Il était courant qu’un joueur expérimenté puisse affronter un groupe si celui-ci était composé de débutants. Immédiatement sous pression, Thousand Creations n’eut pas beaucoup de temps pour estimer le nombre de ses adversaires. Il l’estima à une vingtaine de personnages. Il augmenta sa vitesse de déplacement et se dirigea vers une ouverture entre deux joueurs.

Bang !

Interrompu par les tireurs de cette équipe, Thousand Creations esquiva précipitamment. Les obus d’artillerie explosèrent à côté de lui et l’onde de choc le repoussa. Réagissant rapidement, il stabilisa son personnage. Celui-ci vola quelques secondes sous l’effet de contrôle que provoquait le recul. Cet effet pouvait occasionner la chute du personnage, car il pouvait le jeter à terre sous la violence et le côté chaotique de l’onde. Cela lui serait certainement arrivé s’il ne s’était pas stabilisé correctement. Dans le cas contraire, la seule solution restante était une récupération rapide.

Avec ce tir, il ne réussit pas à exploiter l’espace entre les joueurs pour s’extirper de leur encerclement. La foule se resserra autour de lui et combla l’espace. Il y avait de nombreuses classes. Certaines l’attaquaient à distance, quand d’autres se rapprochaient au corps à corps.

« Pas bon… » se dit Thousand Creations. Sa situation n’était déjà pas bonne, et elle ne fit qu’empirer. Toutefois, il ne voulut pas abandonner et se jeta sur un adversaire. Perdu pour perdu, il voulait tenter d’emporter quelqu’un avec lui. Il avait peu d’espoir de réussir et, finalement, n’arriva même pas à entamer sérieusement les points de vie de sa cible.

Ressuscitant à Congee City, il envoya les noms qu’il avait réussi à repérer à Bound Boat. Il espérait avoir de l’aide pour déterminer la raison qui se cachait derrière ce comportement. Les noms n’avaient pas été faciles à repérer, il devait bien pouvoir en tirer quelque chose, même s’il lui était impossible de se souvenir de tout le monde en si peu de temps.

« Hein ? Pourquoi il y a autant de monde ? demanda Bound Boat.

– Ne t’inquiète pas pour ça. Dis-moi juste qui ils sont !

– Tu as encore causé des soucis ? »

Thousand Creations se tut. Son appartenance à la guilde était particulière. Habituellement, les grandes guildes étaient exigeantes sur le comportement et ne toléraient pas une telle attitude. Cela pouvait déteindre sur la réputation de la guilde. Mais comme Blue Brook appréciait son niveau de compétence, elle le tolérait.

Pour lui, c’était très avantageux, car il pouvait obtenir de bons équipements plus facilement. Par exemple, son arme violette et son ensemble d’équipement avaient été obtenus grâce au groupe. Sans cela, il n’aurait jamais réussi à les réunir aussi rapidement et facilement.

Malgré ses qualités et le fait qu’ils le tolèrent, ses camarades ne supportaient pas ses méfaits. Il ne pouvait rien leur reprocher. C’était comme un contrat tacite entre eux. Il faisait ce qu’il voulait, mais ne devait pas le faire au nom de Blue Brook. Ainsi, s’il mourait, c’était entièrement de sa faute et ne devait pas impliquer la guilde pour se venger s’il le voulait. À cause de cela, Thousand Creations se retrouvait souvent seul pour éviter tout problème. Mais il n’y avait rien à redire sur le fait d’utiliser les connaissances de la guilde pour obtenir quelques informations.

Étant mort récemment, le voyage de Congee City vers le Canyon lui prit un peu de temps. Son personnage était dans un état de faiblesse inhérent à la résurrection, et cela le ralentissait. Attendant la réponse de Bound Boat, il se demanda pourquoi ces joueurs avaient réagi de cette manière. C’était étrange, inhabituel et presque un peu ridicule qu’autant de joueurs se jettent ainsi sur un seul adversaire. Deux ou trois équipiers auraient suffi à faire pencher la balance en leur faveur.

De plus, s’ils avaient été là pour tuer des monstres et monter leurs niveaux, être aussi nombreux était ridicule. En plus, ils se battaient séparément. Quel était l’intérêt d’avoir un tel groupe dans ce cas ? Éparpillés, ils donnaient l’impression d’être seuls dans leur coin. Ce n’était pas un problème en soi, mais il se demandait pourquoi ils s’étaient autant dispersés, et quels étaient leurs objectifs.

Avançant peu à peu, l’état de faiblesse disparut et il put reprendre sa route normalement. La mort lui avait coûté 10 % de ses points d’expérience. Par chance, il n’avait pas perdu d’équipement. Comme tout le monde à ce stade, le sien n’était pas lié et aurait pu tomber aux mains de son bourreau. Cela arrivait régulièrement, mais les personnages débutants étaient mieux protégés contre ce type d’événement sur les serveurs que dans le Domaine Céleste.

« Thousand, je n’arrive pas à déterminer ce qui lie ces personnes. Au minimum, je peux te confirmer qu’ils ne sont pas dans une des grandes guildes.

– Bien. » Cela n’était pas une surprise. Même s’ils avaient quelques espions chez leurs rivaux, ils ne pouvaient pas surveiller tout le monde. Cela voulait dire que ces joueurs faisaient partie de guildes auxquelles ils ne faisaient pas attention. Leur potentiel était donc faible en comparaison avec lui.

« Retiens-toi un peu. Ne crée pas trop de soucis sur le serveur. » lui conseilla Bound Boat. Thousand Creations n’étant pas le style de personne qu’ils pouvaient contrôler aisément, Bound Boat ne pouvait que lui conseiller de faire profil bas et de lui rappeler qu’il ne devait, au minimum, pas impliquer la guilde. Même si cela semblait sans pitié, Thousand Creations aimait le statut particulier que cela lui donnait.

L’état de faiblesse ayant disparu, il put à nouveau courir vers le canyon. Avant, il était limité à la vitesse de marche du personnage. C’était la plus lente, et aussi celle que les joueurs utilisaient le moins. La seconde était la course, la plus courante, quand la dernière était un sprint. Cette vitesse avait le défaut de consommer une jauge d’endurance, déterminant le temps de course disponible. Il fallait ensuite ralentir pour qu’elle se régénère.

Ainsi, il arriva rapidement au canyon et observa ces joueurs de loin. Ils étaient trop nombreux pour qu’il tente de les défier à nouveau sans réfléchir. De plus, étant patient, il attendait une bonne opportunité. C’était même une qualité utile lorsque l’on voulait surprendre et voler un joueur. Le seul défaut qui restait était l’affichage de son nom. Il pouvait masquer sa guilde, mais pas son pseudonyme.

Thousand Creations ignora les insectes venimeux sur sa route et se rapprocha discrètement vers le lieu où s’étaient réunis ces joueurs. Il ralentit et progressa à pas de loup, s’accroupit derrière un monticule de terre et les observa de loin.

Un, deux, trois…

Les premiers joueurs observables se battaient effectivement seuls. Toutefois, en observant un peu plus leur positionnement, il remarqua qu’ils étaient toujours à portée d’intervention si nécessaire. De même, deux autres joueurs restaient à proximité l’un de l’autre, un peu plus loin.

« Ça va être difficile… » Thousand Creations fronça les sourcils.

Le raid était organisé en petits groupes qui restaient toujours ensemble pour se couvrir. Mais pourquoi le faisaient-ils ? Qu’attendaient-ils ? Les joueurs n’étaient pas si dangereux que ça et les monstres encore moins. Rien ne semblait expliquer le besoin d’une telle organisation ou même d’un tel rassemblement.

Toujours caché, Thousand Creations changea de place pour observer chacun des membres. Il y avait au moins vingt personnes sur place. Sur un papier, il fit un croquis des positions relatives de chacun. En tendant ses bras, pour observer son croquis de loin, la situation devint plus claire.

Ils avaient changé de place par rapport au moment où il avait été éliminé et formaient un demi-cercle autour du donjon. Tous dirigés vers l’entrée de l’instance, c’était comme s’ils étaient placés en embuscade pour attendre une personne qui devait entrer ou sortir.

« Hum. » Réfléchissant, Thousand Creations pensa soudain à une personne qui venait de rentrer dans ce donjon.

Lord Grim.

Était-ce bien lui qu’ils attendaient ? Plus il y réfléchissait, plus cela lui semblait possible. Ces joueurs n’étaient visiblement pas là avec de bonnes intentions. Lord Grim avait le vent en poupe en ce moment. C’était la star du serveur, mais n’avait-il pas mis quelqu’un en colère ? Son refus d’aider les grandes guildes au profit de Full Moon n’aurait pas dû déclencher une telle mobilisation. Les grandes guildes ne se seraient jamais abaissées à cela. Par précaution, il contacta tout de même Bound Boat pour en parler avec lui.

« Tu es sûr que ces joueurs ne viennent pas d’une des grosses guildes ?

– Certain, pourquoi ?

– J’ai bien regardé là où ils sont. On dirait qu’ils attendent Lord Grim en embuscade.

– Ils agissent comment ?

– Ils attendent à l’extérieur du Canyon. Ils font comme s’ils étaient là pour monter leurs niveaux, mais ils encerclent les joueurs qui sortent du donjon.

– Lord Grim a offensé quelqu’un ?

– Je ne sais pas non plus… » Un mouvement attira son attention près de lui. Toujours caché, Thousand Creations regarda à nouveau derrière son monticule et vit que cinq joueurs venaient de sortir du donjon. De là où il était, il ne pouvait les identifier. Il voulut s’approcher, mais s’arrêta quand les autres joueurs se mirent en mouvement.

« C’est donc vraiment lui qu’ils cherchent ? »

Cette fois, Thousand Creations put compter le nombre de personnes présentes. Sans conteste, il y avait bien 24 personnes. Elles sortirent toutes brusquement et il les vit courir vers leur cible. Les artilleurs commencèrent à déchainer un déluge de balles, les mages suivirent avec leur magie, alors que les classes de combats rapprochés couraient le plus vite possible pour rentrer dans la mêlée. À l’inverse, les personnages devant le donjon se mirent immédiatement en position défensive.

Lord Grim souleva sa lance et activa la frappe céleste. Ce mouvement créa une onde de choc et ses quatre compagnons furent projetés au loin. Cela surprit tout le monde. Thousand Creations ne comprenait pas pourquoi il avait attaqué ses propres alliés. De plus, quatre personnages avaient été projetés. Or la frappe céleste ne devait pouvoir projeter que trois personnes, d’après les guides qu’il connaissait. Pour qu’un quatrième soit pris dans la vague, il avait fallu des mouvements très rapides.

Bang !

Le son arriva jusqu’à lui, et c’est alors qu’il comprit ce qui était en train de se passer. Immédiatement après avoir activé sa première compétence, Lord Grim avait suivi avec une paume de la fleur tombante. Ainsi, ses quatre alliés venaient de se faire repousser encore plus loin, survolant au passage les corps à corps qui se rapprochaient. La formation des agresseurs était classique et couvrait la majorité des possibilités de fuite au sol, mais cette combinaison était bien en dehors de tout ce qu’ils pouvaient anticiper. C’était une bonne idée que de les encercler pour les prendre par surprise à un moment où ils allaient être moins attentifs. Mais Lord Grim venait de définitivement gâcher leurs efforts.

Pan !

Sans aucun répit, un tir de fusil se fit entendre, suivi de nombreux autres. Lord Grim venait de sauter et d’utiliser le tir de propulsion pour suivre ses amis.

Frappe céleste, paume de la fleur tombante, tir de propulsion.

En un instant, ces trois capacités avaient été activées, avant même que nombre d’adversaires aient pensé à en activer une seule.

Après cela, Thousand Creations ne put qu’observer le groupe courir dans sa direction, avec, à sa poursuite et dans le plus grand chaos, une bande de 24 personnes, maintenant désorganisée.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *