The Lazy Dragon Is Working Hard – Chapitre 5

Après avoir traité avec l’enfer qu’était les problèmes de courant du mana, je suis allé dormir.

« Ce ruisseau … Non … Pas plus … Aaa … »

J’en ai même fait des cauchemars. C’était le souvenir du problème du ruisseau de mana à nouveau.

« Guardian-sama, un groupe d’humains s’approche »

« Oh ?! Des visiteurs ? »

« Ils font partis de la famille royale. Mais même ainsi, leur position est bien au-dessous de la vôtre. «

Je me change dans ma forme humaine originelle et le visage de Runamiria se déforme soudainement. Chaque fois que j’entre dans cette forme, son humeur devient compliquée.

« C’est juste un moyen de cacher ma vraie puissance »

« Si vous le dîtes. »

« Bien. Je vais attendre en faisant une sieste. Runamiria, s’il vous plaît réveille moi quand ils arrivent «

« Oui Maître »

J’avais une assez bonne idée de pourquoi ils sont venus. Ils doivent couronner un nouvel empereur.

Attendez … Laissez-moi modifier le lit un peu. C’est trop gênant pour ma taille actuelle.

-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~

« Donc c’est le sanctuaire du Dragon Gardien du continent Assurado »

Le continent Assurado est unifié sous une seule nation: l’empire Gozman. Le premier prince, Harold murmura ceci une fois qu’il vit le temple géant devant lui.

« Oui, c’est le sanctuaire d’un des sept gardiens: le Dieu de la paresse. Une fois que vous aurez terminé votre audience et que vous reviendrez en toute sécurité, nous pourrons terminer la cérémonie de couronnement.

Le tout premier empereur de l’empire Gozman a commencé cette tradition et elle été perpétré par les 23 générations d’empereurs suivants. La tradition est valorisée comme une audience avec un Dieu, c’est comme avoir des bénédictions divines.

– Alors, Votre Majesté, nous prenons congé.

« Attendez. Permettez-moi d’emprunter votre épée. »

Comme Harold rencontrera un être supérieur, il veut faire une bonne impression.

Cependant, il perdu son sang-froid lorsqu’un des chevaliers lui remis une épée.

« Ne vous inquiétez pas, elle est seulement lourde au début. »

Harold rougit d’embarras et, d’une main tremblante, attrapa l’épée.

« Maintenant, Harold, je vais te dire quelques mots afin dete conseiller sur les défis qui t’attendent. » C’était son père, l’actuel empereur.

« A l’intérieur, vous devrez vaincre votre propre ennemi. »

« Ennemi ? Est-ce une puissante bête ? »

Le visage d’Harold pâlit. Il pensait qu’il était seulement censé rencontrer le Dieu dragon, comme une partie de la cérémonie du couronnement.

« Non, il n’y a pas de monstres dans la région. »

Harold poussa un soupir de soulagement. Son talent dans l’épée et la magie n’est que médiocre, loin de ce qui est nécessaire pour devenir un héros.

« L’épreuve entière n’est pas trop difficile. J’ai confiance en ta réussite. »

L’empereur se mit à rire pour rassurer Harold. Il a également voulu paraître fort, car il l’aidera à construire un soutien politique à l’avenir.

« Alors, qui est mon ennemi ? »

« C’est l’ennemi le plus formidable possible: vous-même. »

« Moi-même ? Que voulez-vous dire ? »

Un doppelgänger ? Un monstre qui peut se transformer ?

« Harold, connais-tu la devise de notre pays ? » Demanda l’empereur au confus Harold.

« Bien sûr: Ne jamais abandonner. »

Le continent Assurado se compose principalement de terrains durs couverts de glace et de neige. Ainsi, chaque jour est une lutte pour la survie où seuls les forts peuvent vivre. Par exemple, si vous n’avez pas récolté du bois de chauffage, vous êtes mort. Si vous ne pouviez pas chasser de la nourriture, vous êtes mort.

La diligence ici est appréciée comme une vertu, en particulier dans la famille royale, car ils doivent conduire les masses. En raison de leur diligence, la famille royale fait de l’empire Gozman le puissant des royaumes.

« Bien. Ne te perds pas sur ton chemin. Tu dois poursuivre notre héritage. «

« Oui père ! » Harold acquiesça vigoureusement.

« Va, mon fils. »

Après que son père eut fini de parler, Harold entra dans le sanctuaire sans hésiter.

« Il est déjà entré. »

« Votre majesté, s’il vous plaît ne vous inquiétez pas. Le prince est fort. Je l’ai regardé grandir depuis son enfance, j’ai confiance dans le  fait qu’il va réussir cette épreuve. » Ces mots venaient d’un chevalier qui avait formé Harold depuis qu’il était petit.

« Bon, préparez un camp. Nous attendrons son retour. » L’empereur regarda fixement le sanctuaire en soupirant.

« Gardien Dragon, Dieu de la paresse, je le laisse sous vos soins. » Il souhaitait la sécurité de son fils. « Et Harold, reviens en toute sécurité et ne me déçois pas. »

-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~

« Runamiria, je pense que je vais remodeler le lit. C’est si difficile de monter et descendre. Je vais l’abaisser.

« Non ! Le fort doit regarder vers les faibles d’en haut. De plus, Guardian-sama semble très bien assis là-bas. En regardant vers le bas à 37 degrés, les créatures humbles vont même s’évanouir de voir votre majesté. L’angle de votre première paire d’ailes est à 84 degrés, le deuxième à 55 degrés et le troisième à 31 degrés. Vos pieds devraient être …»

« Quoi ? Suis-je dans un magazine de mannequina ?»

« Eeh ? Magazine? »
« Ne t’inquiète pas. Le point est qu’il est difficile pour moi de me lever sur ce lit. »

« Maître, s’il vous plaît ne le changez pas. »

Le temps passait paisiblement tandis que le prince continuait à s’aventurer plus profondément dans la grotte.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *