The Legendary Moonlight Sculptor – Tome 1 Chapitre 4

Dans le continent de Versailles, l’aube de la civilisation remonte à environ un million et huit milles ans (1,8 M). A l’époque, Humains, Elfes, Nains et Orc vivaient ensemble.

 

Les femmes chez les nains avec leurs mains habiles servaient de nourrice aux bébés des orcs. Les femmes Elfes baptisaient les enfants orcs et celle chez les Humains s’occupaient de leurs bains.
Les quatre races vivaient ensemble chacune compensant les lacunes des autres.
Les Orcs dont il fallait 2 à 3 ans pour atteindre la maturité, étaient par nature adapté à devenir de redoutable combattant. Ils sont née avec une force supérieure et un instinct de de combat bien développé, ils soutenaient ainsi les Elfes et les Humains.

 

Les Orcs revendiquèrent la souveraineté sur les quatre races aussi bien en nom que en réalité car nulle autre race ne pouvait comparer à la fertilité et les compétences de combat des Orcs.

 

Cependant, les Humains en développant des techniques agricoles, domestication des plantes et animaux, avaient pour eux le contrôle sur la production alimentaire. Alors petit à petit, ils se mirent à défier les Orcs pour la suprématie.

 

Les Elfes qui avaient appris la magie des éléments et des esprit de la nature, devinrent arrogant et se distancèrent des Orcs, qu’ils considéraient comme ignorant.

 

Jour après jour chez les Nains, leur avancement dans la technologie des métaux les amena à avoir de nouvelle génération d’armes pouvant rivaliser avec les Orcs.

 

Après une série nombreuse de conflits et de disputes, l’alliance des quatre races fut dissoute.

 

Les Humains bâtirent des villes qui devinrent royaume sur des terres fertiles.
Les Elfes migrèrent dans la Forêt de Non retour où les effets des éléments et esprits sont magnifiés, étendant leur domaine magique.
Les Orcs se dispersèrent aux quatre vents, dans des contrées, chassant et effrayant les civilisés, profitant des combats sans restreint.
Les Nains restèrent cloîtré dans des grottes en montagne, extrayant les minerais et peaufinant leur création.

 

Inévitablement, les Humains et les Orcs se disputèrent les ressources tandis que Elfes et Nain se répugnaient mutuellement sur la suprématie du Monde Naturel.
Ceci est l’histoire du Continent de Versailles, le mythe oublié des quatre races.

 


 

La rumeur sur un étranger excentrique couru comme un feu de forêt à travers la citadelle de Serabourg.

 

Elle raconte que dans la Salle d’entraînement, se trouve une bête silencieuse, qui n’a de cesse de frapper de son épée de bois l’épouvantail, pendant quatre semaine consécutives.

 

Bruits de coup d’épée et de choc de coup.

 

Weed donnait des coups avec l’épée de bois en silence. Ses frappes sur l’épouvantail étaient sans merci. À chaque coup de l’épée, un bruit puissant s’entendait.

 

Dans ses débuts, il était se satisfait d’égratigner l’épouvantail. Cependant avec sa Force et son Agilité qui montaient, son épée avait plus de puissance.

 

« Est-ce vraiment un utilisateur ? »
« Penses-tu qu’il soit un vrai homme ? Peu de chance ? »
« Regardes le. Je parie qu’il n’est pas. »
« Peut-être un NPC ? »
« Avec son apparition soudaine… »
« Il doit être un NPC connecté à une quête ! »

 

Les yeux de certains joueurs se mirent à briller d’enthousiasme et certains lui offrent nourritures et argents pour gagner les faveurs de Weed, pensant qu’il était un NPC pour une quête. Trop fier pour être un mendiant, Weed les déclina mais ils étaient persistant.

 

« Allez, s’il te plaît prends le… »
« Veux quelques choses ? Dis moi et je te le trouve. »
« Ne penses-tu pas qu’une épée en acier est meilleur de celle en bois ? Je peux te donner une épée longue et ça pourra-t-être utile. »

 

Ils suivaient Weed dans l’espoir d’ouvrir une quête spéciale. Il n’étaient pas certain malgré que Weed nie à plusieurs reprise d’être un NPC et qu’il les chasse en disant qu’ils dérangent son entrainement, cela n’a fait que renforcer leur obstination.

 

« Il n’accepte aucun cadeau. »
« Qui pourrait continuer à frapper un épouvantail, pas un ou deux jours mias pendant quatres semaines consécutives. »
« Et c’est un grand ami de l’Instructeur… ! »

 

L’instructeur, qui avait souvent mépriser les joueurs comme des nuisances, était atentionné envers Weed, jusqu’à partager chaque jour son déjeuné avec lui. Pour le publique, Weed n’était pas un joueur.
Le seul moyen de différencier un joueur d’un NPC est quand l’identité est affiché. C’est pour cela que Weed avait causé un tel malentendu chez les autres utilisateurs.

 

Un bon nombre de joueur de niveau élevé avaient compris les intentions de Weed à augmenter ses States. Ils se rapprochèrent de lui et se montrèrent amicale. Sachant bien qu’il était un utilisateur, il avait un objectif.
« Si tu rejoins notre clan, tu ne seras pas déçu de notre support. »
« On va te parrainer jusqu’à que tu atteignes le niveau 100, sans réserve. »

 

Royal Road avec un concept de clan ou guilde comme dans les autres jeux en ligne mais il y avait un plus grand dessein. Empereur !

 

L’objectif de tout clan avec des joueurs classé de haut niveau est d’avoir un Empereur parmi leur rang, et fonder leur propre empire sur le Continent de Versailles puis diriger le monde.
Avec les impôts collectés par mois, les seigneurs féodaux et les monarques pouvaient construire des bâtiment d’utilité comme des greniers (à graine, silo) ou des ateliers de forgeron dans les villes qu’ils supervisent. Ou bien recruter et entraîner des recrus.

 

Dans une ville, un dirigeant s’occupe des affaires d’état, du développement économique et de l’avancement technologique. Les innovations technologiques amènent à de meilleures armes produites par les forgerons tandis que la croissance de la taille de la ville dépend sur la sécurité publique et sanitaire.

 

En posant les politiques nationales, régionales et établissant des liens diplomatique avec d’autres pays, le Roi au sommet de la hiérarchie, exerce une plus grande autorité que quiconque.
Les Rois encouragent les cités et forteresses à étendre leur domaine, attirant plus de immigrants qui se soumette à leur gouvernance.

 

En dehors des affaires internes, il y avait aussi la guerre.
En cas de guerre déclaré, les armées des rois ambitieux se bataillent sous la direction de généraux.
Les joueurs en position de sujet du pays demandent que le joueur roi soit sage et juste. Pour que leur cité devient prospère et ainsi avoir plus d’échange de bien. Cela amène les joueurs a recherché le succès dans le jeu.

 

Pourtant, Weed refusa tout les offres des clans.
Force +1 point
Agilité +1 point
Vitalité +1 point
Renom +1 point
Vie (Santé) +100 point (HP)
L’épée de bois qui ne semblait pas prêt à s’arrêter fit une pause soudaine en plein mouvement dans l’air. Alors Weed ferma ses yeux.

 

« J’y suis arrivé. »

 

Pendant quatres semaines en temps du jeu, Weed avait amélioré ses States autant qu’il pouvait dans la Salle d’entraînement. À sa surprise, il avait aussi gagner un peu en Renom, on n’y perd rien à avoir un peu de renom.
Plus on a de Renom, plus ce que on achetée est moins cher dans les magasins épiciers ou atelier de forgeron et on reçoit plus de respect dans les discussions ou négociations avec les NPCs.
L’Instructeur qui le regardait à distance avec satisfaction, marcha vers Weed et dit.

 

« Bon travail Weed-nim. »
« Merci monsieur. »
« Je n’en attendais pas tant. Pourtant tu m’en as montré. Je suis très fier de toi. »
« Je vous suis reconnaissant pour votre enseignement, honorable Instructeur. »
« Haha ! Tout à fait juste. » Rigola l’Instructeur de tout cœur.
Par expérience, Weed savait comment de simple mot pouvait réjouir l’Instructeur.

 

L’Instructeur remit une épée à Weed.
« L’épée… ? »
« Elle est tienne. Cette épée est récompensée à la personne qui remplit le programme d’entraînement de base. »

 

« Entraînement de base… »

 

Une question soudaine apparut chez Weed.
Il avait su par accident qu’on pouvait améliorer ses States dans la Salle d’entraînement en frappant l’épouvantail.

 

En naviguant parmi les communauté de jeu en ligne, il a lu le poste dans un forum géré par des clans de petite taille. C’est ainsi, qu’il s’est concentré dans la Salle d’entraînement pour monter le plus possible ses States avant de débuter sérieusement.
Weed avait une bonne raison bien qu’il soit d’accord que cela ne semblait pas efficace. Investir quatres semaines pour monter les States lentement un par un.

 

Pour tout utilisateur, il était préférable de prendre moins de temps et acquérir un objet qui augmente un peu les States.
Weed pensa
[ Pourtant]
[ Ce n’est pas comparable au renforcement des States de base d’un avatar. Ça fait une grande différence.]
Avec de la chance, on pouvait ramasser un bon objet durant une aventure mais les States originaux resteront les mêmes, peut importe l’objet. En supposant, qu’on monte la Force de 40 points et imaginons le port d’un coller Force+50. Les States de Weed gratifiés par la Salle d’entraînement resteront tout le long du jeu.

 

Weed s’interroge sur les propos de l’Instructeur et au final demande.
« Savez-vous combien de gens ont accompli l’entraînement de base ? »
« Seize(16) ici » réponse immédiate de l’Instructeur.

 

Il ajouta.
« Le Continent est vaste Weed -nim. Je pense qu’au total, il y a 3800 d’étrangers qui ont fini le programme d’entraînement. À ma connaissance, personne ne l’a fini aussi vite que toi. »

 

3800 personnes ! Les yeux de Weed étaient enflammés.
[ Ils sont mes rivaux potentiels]

 

sa prochaine question brisa un petit silence.
« Vous dites que c’est un entraînement de base. Offrez-vous un programme d’entraînement de niveau plus élevé ? »
« J’en fais pas mais il y a d’autres endroits. »
« Où sont-ils ? »
« Je n’en sais rien où ils se trouvent. J’ai entendu que seul ceux qui sont destiné les trouveront. Tu dois finir un niveau basique pour être qualifié à suivre le prochain niveau d’entraînement. »
« Merci pour vos informations, honorable Instructeur. »
« De rien. »

 

Maintenant Weed en avait fini avec la Salle d’entraînement. Au moment de partir, l’Instructeur interpella Weed.
« Weed-nim, que prévois-tu ? »
« Excuse monsieur ? »

 

« Dans une semaine, une expédition de troupe est prévu pour l’Antre (tanière) de Litvart. Le commandant de la troupe est un collègue à moi. Son nom est Midvale. Si tu n’as rien mieux à faire que dirais-tu de lui prêté ton service à l’épée. »

 

Une opération de pacification dans l’Antre de Litvart.
Le royaume de Rosenheim souffre grandement des attaques des monstres, leurs nombres a augmenté dans les dernières décennies. Le Roi Theodarren, souverain vertueux et bienveillant de Rosenheim, a décrété un ordre royal au distingué chevalier, Sir Midvale, d’explorer l’Antre de Litvart et d’éradiquer les monstres.
Éradiquer les monstres de l’Antre de Litvart avec Sir Midvale et ses soldats.
Difficulté : E

Condition : Échec si vous mourrez.

 

La proposition de l’Instructeur était une mission qu’un utilisateur s’empresserait d’accepter. L’armée royale de Rosenheim est garni de soldats bien organisé et entraîné. Le niveau moyen de l’infanterie est de 30 et en général le niveau des chevaliers dépasse 150.
Surtout les Chevaliers Titrés qui ont leur propre nom parmi le classement. Leur niveau vacille entre les niveaux 180 à 220. La taille de la troupe peut subjuguer n’importe quel antre sans complication. Probablement l’Antre de Litvart ne fait pas exception.
Selon les recherches de Weed, l’Antre de Litvart était infesté de Kobolds dans les niveaux 20 ème et de gobelins dans les 50 ème.
Tout ce que Weed devait faire en se joignant à l’expédition était de rester en vie. Peut importe qu’il participe ou non au combat. C’était une opportunité en or qui lui est offerte par la bienveillance de l’Instructeur. Mais Weed secoua la tête.

 

« Je suis désolé monsieur. »

 

Vous avez décliné la quête.

 

« Pas possible, qu’est-ce qui vous trouble Weed-nim..? »
« Ce n’est pas grand chose. C’est juste que je n’ai pas encore de classe. »

 

« O ma Freya…Tu as raison ! Je me suis précipité. Visite moi quand tu veux. Je verrais si je peux te recommander une quête qui te convient. »

 

L’Instructeur a non seulement atteint un niveau de 200 mais avait gardé des contacts avec les soldats qu’il a entraîné. En d’autre mot, il avait son réseau de relation au sein de l’armée royale.
Pourtant la position modeste de l’Instructeur lui évite d’être surveillé par des officiels haut gradé.
Soudain, l’Instructeur demanda à voix basse.

 

« Weed-nim, as-tu choisi dans quelle classe tu veux te convertir ? »
« Je n’ai pas encore décidé. Je dois aller à la guilde Intelligence et voir la classe qu’il me recommande. »

 

La guilde Intelligence donne des conseils aux utilisateurs en se basant sur leur States et compétences. Aux première stade d’un joueur, la plupart suivent des voix similaire aussi la guilde les classe en deux groupes, les classes de combat [mêlée et soutien] et les classes en artisanat incluant les marchands.
En de rare occasion, la guilde dévoile une classe caché. Vraiment très rare.

 

« Je vais te dire ceci parce que tu es…une personne de confiance qui a refusé l’opportunité de te convertir en cette affreuse classe de Sculpteur. Honnêtement Weed-nim, n’as-tu pas de regret d’avoir refusé de prendre le couteau d’un graveur ? »

 

« Pas de regret, monsieur ! Sculpteur, je ne le prendrais jamais. »
« Humph, je ne l’ai jamais dit à quelqu’un…Tu seras le premier. Rapproches toi. »

 

La voix de l’Instructeur baissa et devint murmure. Il parla proche de l’oreille de Weed. Weed avait des frissons quand l’Instructeur avec sa carrure d’Orc lui soufflait à l’oreille mais il contrôla ses dégoûts.

 

« Tu cherches une classe extraordinaire. Je vais t’indiquer la voix. As-tu entendu parler du Sage Rodriguez ? »
« Oui monsieur. »

 

« Va le voir, on lui rend hommage comme l’étoile de la Sagesse, les éloges disent qu’il est un connaisseur en bien des matières. Il te dira quelle classe te convient mieux en tout cas qu’une banale guilde Intelligence. Mais… »
« … ? »

 

« Le hic c’est que le Conseiller est un drôle de poisson. Si cela ne suffisait pas, on ne sait jamais où il sortira la prochaine fois. Il est méchant, coquin et borné. »
« … »

 

« Tu ne peux pas le rencontrer comme à l’ordinaire. De toute façon, il ne te recevra même pas. Sauf si tu lui remet ceci, alors il te fera une faveur, mais une seule fois. »

 

Objet : Mouchoir de la Reine Evane.

 

« Merci honorable Instructeur. »
« De rien. Je me sens une responsabilité dans ta décision parce que je ne nie pas que bien des combattant à l’épée font pire qu’un Sculpteur de clair de Lune. Je pris à Freya pour que tu trouves une classe extraordinaire. Fait bien attention avec le Conseiller Rodriguez. Il ne connaît pas l’embarras, alors tu ne dois rien lui demander avant qu’il le fasse. »

 

 

Après l’au revoir à l’Instructeur, en quittant la Salle d’entraînement, un gaillard imposant le croisa.
Le nom du géant était Python, un courageux guerrier avec une épée gigantesque.

 

« Tu pars ? »
« Oui. »
« Hmm, où vas-tu ? »
« Je vais d’abord me trouver une classe et après je vais faire de mon mieux pour monter mon niveau. »

 

« Je suis sûr que tu atteindras très tôt le sommet. Je n’ai jamais vu quelqu’un aussi inébranlable que toi dans les jeux en ligne ! Bien que je sois fier d’être solide, toi tu es littéralement un homme d’acier. »
Python était un guerrier de niveau 288.

 

Il avait appris une nouvelle compétence alors il venait pour la tester dans la Salle d’entraînement. À son arrivée, il y avait une foule présente pour observer Weed. Python était aussi curieux.

 

Des gens pensaient à tort que Weed était un NPC mais quand Python bousculé par la foule entendit qu’un utilisateur pouvait monter ses States de cette façon, il commença à frapper l’épouvantail près de Weed. La force de frappe de Python était choquante. Avec d’autres participants au spectacle, sans le vouloir Python avait détourné le regard du publique sur Weed.

 

Dans la dernière semaine, Python fut le seul avec qui Weed discutait.
« Merci pour ton compliment. »
« Allons bon, je suis impatient de voir ça ! Le jour où on se reverra. Tu ne me décevras pas, n’est-ce pas ? »

 

« Tu seras déçu. »
« Hu ? »

 

« Par ta faiblesse, je suis bien plus solide que tu ne l’imagines. »
« Fahahahaha. »

 

Python riait fortement. Avec son niveau dans les 280, il était classé parmi les plus fort et partout où il allait on le traitait avec respect. Weed l’intriguait, qui pouvait faire des répliques aussi puissante. Le regard de Python devient sérieux.

 

« Je suis impatient de voir cela. »
« Prends soin. »
Weed lui dit au revoir et se dirigea vers le manoir du Sage Rodriguez.
« Le Sage Rodriguez, l’étoile de la Sagesse, est omnipotent dans le savoir. Il me donnera le chemin à prendre pour une classe adaptée. » Se dit-il.

 

 


Le manoir du Conseiller Rodriguez se situait dans la section Nord de la citadelle de Serabourg et les soldats patrouillaient autour du manoir.

 

Aussitôt que Weed se rapproche des portes que deux soldats l’interpellent pour l’arrêter.
« Halte ! Que viens-tu faire ici, étranger ? »
« Je suis ici pour rencontrer le Conseiller. J’ai pour lui une chose que l’Instructeur de la Salle d’entraînement m’a confié. »
« C’est dommage. Je comprends tes affaires mais le Conseiller n’attend personne de si peu Renom. »
Dit le soldat avec un ton sans émotion.

 

« Mais j’ai un article que l’Instructeur m’a demandé de livrer au Conseiller en personne. »
« Cela n’est pas mes affaires. Penses-tu pouvoir rencontrer le Roi juste parce que tu as quelque chose pour sa Majesté ? »
« … »

 

En résumé, on avait besoin pour rendre visite au Roi ou à un noble d’une grande réputation ou d’un Renom comparable mais le Renom de Weed est de 20 points trop en dessous pour entrer dans le manoir du Conseiller.

 

« Je connais personnellement très bien l’Instructeur. Il m’a formé de ses propres mains. Pourtant, je ne vais pas vous permettre l’entrée dans le manoir. »
« Puisque vous insistez sur cela, suis-je autorisé à rester ici tant que je ne pénètre pas dans le manoir ? »

 

Le garde était perplexe à la question de Weed.
« Soyez plus claire voyageur. »
« Je demande si cela vous dérange si je m’assied sur la rue et attend que le Sage sort ? »
« Pas du tout. » Ajouta le soldat, indifférent.
« La rue est à tout le monde. »
Weed acquiesça légèrement.
« Merci pour votre permission. »
« De rien mais… »
« Oui ? »

 

« Je te dis ça parce que tu es une connaissance de l’Instructeur, le Conseiller passe souvent son temps enfermé dans le manoir souvent pour une semaine environ. Surtout quand il y a des visiteurs indésirables à la porte, il gardera la porte fermé. Est-tu toujours prêt à l’attendre ? »

 

Liu Bei visita Zhuge Liang trois fois (Note : les 3 royaumes) pour le recruter et il devint l’atout dans la fondation d’une nouvelle dynastie dans la Chine du Sud Ouest. Se rappelant cette fameuse épisode, Weed acquiesça.
« Yup. »

 

Weed squattait l’entrée du manoir, anticipant la sortie imminente du Conseiller. Parfois il discutait avec les gardes et apprit très vite que l’Instructeur était très respecté parmi les peu gradés.
« Un homme qui rêvait de chevalerie, il est maintenant complètement digne d’en être un. »

 

Pendant ce temps, la nuit s’avança et le manoir s’assombrit.
[ ça serait mentir si je disais que je m’attendais à obtenir ce que je veux dès le premier jour. Il ne peut pas se cacher dedans pour toujours.]
Weed trouva qu’il était futile de squatter le manoir car le Conseiller dormait. Il se retira et partit vers les portes de la ville.

 

 


 

Sur le continent de Versailles, une nuit avec la Lune dans le ciel, intensifie la brutalité des monstres. Ils deviennent une demie fois plus fort et donne un extra de 30% en expérience. Cela amène les joueurs à redoubler de prudence pour éviter la mort.

 

Cette nuit marqua la première aventure de Weed en dehors de la citadelle. Dans un champs ouvert, une scène avec des joueurs débutants qui couraient après des renards, lapins et des ratons laveurs qui sera bientôt accompagné par par la présence de Weed.

 

« Alors ce que je peux prendre comme arme… ? »
Il sortit l’épée en fer donné par l’Instructeur et le serra.
« Fenêtre statut de l’objet. »

 

épée en fer dur.
Durabilité : 54/54
Dégât : 10-14
Récompense celui qui complète le programme d’entraînement de base.
Cette longue épée d’usage répandu est meilleure que la même catégorie d’arme de base disponible dans les ateliers de forgeron.
Restrictions : Force 40+ et Vitalité 35+

Effets : Force +10

 

L’épée donnée était la meilleure qualité dont disposé Weed. Il fit quelques coups et constata que la balance est idéale en plus de lui être confortable. Weed vérifia d’autres armes.

 

« State du couteau de graveur ! »
Couteau de graveur de Zahab
Durabilité : 984/1000
Dégât : 40-54
Un petit couteau de graveur, spécialement faite pour des travaux délicates. Ce couteau est très tranchant.

Effet : Augmente vos chances de porter un coup critique.

 

Le couteau faisait plus de dégât que l’épée mais Weed prit l’épée. En premier point, elle avait une portée plus longue. Avec le couteau, il trouvait que cela aller être compliqué. L’épée était donc plus adapté pour terrasser les monstres.
Le couteau ne s’use pas facilement et avait une grande durabilité. Avec la compétence Réparation, Weed pouvait avoir plus de chance de l’utiliser avec l’épée. L’épée demandait plus de maintenance.

 

« Très bien. Je pense que je suis prêt. »
Weed brandit son épée et cria.
« Ratons laveurs,renards, loups, amenez-vous. Je vais tous vous descendre. »

 

Au moment où il sortait pour chasser…

 

« Excuses moi. »
Quelqu’un s’adressa à Weed tandis qu’il marchait en silence.

 

« Es-tu seul ? »
Weed se retourna et vit une fille mignonne juste face à lui. Elle portait un chapeau en coton et une armure en cuir bleuâtre.
« Une fille. » Se dit-il
Weed diminua sa voix.
« Oui il n’a que moi. »

 

« Cela te dit de te joindre à nous pour une partie de chasse ? Nous avons un mage, un clérique, un archer et un moine. »
Avant de répondre, Weed regarda par dessus l’épaule de la fille. Il y avait deux filles en robes et un garçon qui en le devinant était un ranger. Une fois qu’il les a évalué, il comprit pourquoi ils recrutent un étranger. C’était un groupe portant des armures en tissu et cuir avec des attaques limité à longue portée, il leur manquait une pièce, un tankeur qui leur apporte une protection.
Ce n’était pas une mauvaise offre. C’est ma première sortie et c’est mieux de le faire en groupe.

 

Toujours mieux prévenir que guérir, pensa-t-il.
Weed consentit.

 

« Cela me semble bien. »
« Merci. »
Weed rejoignit rapidement le groupe.
« Content de vous voir. Je suis Irene, prêtresse de niveau 7. Ma spécialité est de soigner et apporter une protection divine. »
« Je suis une mage niveau 6, je me nomme Romuna. J’utilise beaucoup l’élément du feu. »
Les filles firent leur présentation en premier puis vint le tour du garçon. Il inspecta le visage de Weed avec curiosité avant de parler. »
« Je suis Pale, archer niveau 6. T’as du cran mec, sortir chasser seul pendant la nuit. »
« Hehe, je suis Surka, moine niveau 7. »

 

Ils lui avaient donné leur nom et niveau, maintenant le tour était à Weed.
« nom Weed. Niveau 3. »
« … »
Le silence s’installa dû au choc.
Pale prit courage et demanda.

 

« Et tes équipements ? »
« Tout ce que j’ai c’est cette épée. »
« … »

 

Jusqu’à la moindre poussière dans ses poches, Weed avait 5 Argents, une veste de cuir fin, des consommables, le tout 30 argent.

 

Weed n’avait pas pris la peine de faire des quêtes ordinaires alors il n’avait pas assez d’argent pour acheter une armure en cuir.

 

« Et ta classe… ? »
« Indécise. »
Répondit Weed en secouant la tête.

 

Il sentit qu’une chose clochait mais il n’arrivait pas à le déterminer.
« Mince ! » Pale poussa enfin un soupir. Il était désemparé.
« Je suppose que c’est à toi de voir le temps que tu prennes pour choisir une classe qui te va…Au fait, tu avais l’air de chasser tout seul. Est-ce ta première sortie ici ? »
« Oui, je suis nouveau dans le jeu de réalité virtuel. »
« Je vois. Pourquoi ne suis-je pas étonné d’entendre ça ? »

 

Au réponse franc de Weed, Irene et Romuna jetèrent un regard de réprimande à Surka. Leurs regards disaient qu’elle avait pas choisi le bon gars.

 

Niveau 3, classe indécise.
Comme s’ils n’étaient pas déjà mal, ce garçon à l’apparence miteux était un débutant dans la réalité virtuelle. Le manque d’expérience est souvent fatal quand face à un monstre pour la première fois. On perd son calme, sa raison et ensuite sa vie dans cet ordre. Ils savaient puisqu’ils ont eu droit à leur part comme débutant.

 

Ces animaux, bien que prévu pour des débutants proche de la citadelle, étaient comme même féroce et puissant. Un vrai défi pour un joueur seul.

 

« Whew…Je pense qu’en est dans de beau drap. »

 

Pale ne savait pas quoi dire et fit un sourire évasive.
Weed décida de parler et ainsi sortir tout le monde de l’embarras.

 

« Je vais sortir si vous pensez que je ferais plus de mal que de bien. »
« Je suis désolé. »
Surka reconnaissant son erreur s’inclina en excuse envers Weed. En regardant encore, elle vit qu’il ne portait que des équipements de base.
[ Je pensais qu’il était fort à cause de son épée de fer. Geez, où a-t-il eu cette épée ? Ça à l’air super…] Se dit-elle à elle même.

 

Weed quitta le groupe et se dirigea seul vers le champ.
Pale et Surka se sentirent coupable de l’avoir refusé.

 

« Que fait-on maintenant ? Trouver un remplaçant ? »
Les remplaçants étaient partout. Sur le continent de Versailles, la seule ressource importante était des utilisateurs et les monstres étaient à court.

 

« Voyons, on s’est déjà présenté à lui. »
« Si on se bat en équipe ça ira, non ? »
« Je pense mais… »
« Essayons. »
Ils rattrapèrent Weed.
Weed était occupé à observer une bande de lapin et de raton laveur courir. Il ignorait tout sur les monstres, combien de dégât et leur façon d’attaquer.
Pale demanda.
« Excuse moi, si tu es toujours intéressé, on te veut dans le groupe. »

 

« J’ai un faible niveau. Si ça vous va, je veux jouer avec vous. » Dit Weed, prudemment.
« Bien, on est bon. Nous voici une équipe. Ne t’inquiète pas pour le front et si tu le sens tu peux te tenir à l’arrière. »
Pale avait suggéré à Weed de se couvrir au lieu d’être actif dans la chasse. Dans leurs yeux, il n’était qu’un vrai débutant.
« Tu en es sûr ? »
« Oui. Tu ne reçois pas beaucoup d’expérience avec ton niveau dans le groupe mais ta priorité est de monter ton niveau. Écoutes du niveau 3 à 6, il y a une grande différence, même avec 3 niveau d’écart. Au niveau 3, on mettant tous tes points bonus States en Force, tu auras 25 alors que moi j’ai 40, en plus avec 10 point dans le changement de ma classe et la différence entre nous devient large. »
« … »

 

Pale l’avait omis mais le bonus supplémentaire qu’accorde une classe était plus importante.
Par exemple, un archer qui s’équipe avec un épée et un guerrier qui s’en équipe, les dégâts du guerriers seront le double de l’archer. À l’inverse les flèches d’un guerrier feront moitié moins de dégât que celle de l’archer. C’était une façon de dire la déception qu’à les autres sur Weed qui n’avait pas de classe.

 

« Pour l’instant reste derrière et regardes nous chasser Weed-nim. Quand tu pourras participes puis bats en retrait. Cela nous aidera si tu désorientes les monstres et détournes leur attention. »
Weed acquiesça.
« Je vois. »
La situation était éclaircie et Weed décida de rejoindre le groupe et chasser ensemble les monstres.

 

C’était un groupe à la ramasse et qui chassait les faibles monstres autour de la citadelle. Les membres avaient déjà l’habitude de chasser sans lui. Mais ils avaient vite réalisé le danger qui pesait sur la moines Surka en tankeur, son Agilité permettait de esquiver en lieu de sa faible défense. C’est pour cette raison, qu’ils cherchaient un tankeur.

 

 


 

« Zut. »

 

Ahn Hyun Do, successeur du Bonkuk Kumdo, une des écoles traditionnelle pour la pratique du sabre coréen (Gumdo), morda ses lèvres de frustration. Dans le dojang, des centaines de adolescents et adultes pratiquaient le Kumdo, criant ou [kihap] selon le vocabulaire de la discipline.

 

« Yatz ! »
« Yatz ! »
Ahn Hyun Do entendait le son des kihap et le bruit des sabres qui fendent l’air. Une bonne maîtrise permet de reconnaître au son le niveau d’un pratiquant du Kumdo.
Ahn Hyun Do est classé comme le meilleur maître de Kumdo, reconnu dans le monde, quatre fois champion du monde dans la discipline.

 

En vieillissant, Ahn Hyun Do s’était retiré dans son propre dojang puis passait son temps et énergie à entraîner la prochaine génération de pratiquant de Kumdo. Mais il n’a jamais quitté le sabre en main et en corps, même pas un instant.

 

« J’en ai pas vu qui ont la trempe. J’aurais dû former ce garçon quand il était encore là. Il a une chose, une chose qui pourrait me dépasser. En plus il avait la ténacité et des tripes… »

 

Ahn Hyun Do se satisfaisait d’avoir un grand nombre de disciples. Ils avaient assez talent pour se qualifier pour une médaille dans le championnat Mondial du maniement de l’épée tenue tout les cinq ans.

 

Pourtant, un jour la vision du maître fut bouleversé.

 

Un ans plus tôt.
Un homme dans la vingtaine d’age visita le dojang de Ahn Hyun Do.

 

« Salut, je suis Lee Hyun. Je suis venu car on m’a dit que c’était le meilleur dojang. »
« Fiston, as-tu déjà connu l’épée avant ? »
« Non monsieur. C’est pourquoi je viens ici pour apprendre. »
« En effet. Tu devras l’apprendre. Apprendre et apprendre jusqu’à ce que tu comprennes le maniement de l’épée, alors on pourra parler de qui est le meilleur. »

 

Ahn Hyun Do croyait que c’était fini et qu’il n’entendrait plus du garçon pour un moment. Pourtant un matin, il vit Lee Hyun fendre l’air avec l’épée sous une pluie de lumière. Lee Hyun fendit pendant des heures. Ses mouvements synchronisaient avec sa respiration et le son de ses coups était agréable. Il avait atteint un niveau au delà de celui d’un débutant en moins de quelques mois.

 

Ahn Hyun Do convoqua ses instructeurs et leur demanda des informations sur Lee Hyun qui dévouait sans cesse son temps au même exercice.

 

« En parlant de cet apprenti, il a une obsession. Je n’ai jamais vu quelqu’un plus obsédé dans l’entraînement que lui. »
« Jusqu’à quel point ? »
« Dès qu’il se saisit d’une épée, il ne la lâche plus, à moins qu’on ne lui retire de ses mains. »
« Vous deviez l’arracher de ses mains ? »
« Oui maître. Si on le laisse seul, il continuera à faire l’exercice jusqu’à l’épuisement. Dès le premier jour où il s’est joint au dojang, il s’était tellement exercé que la paume de ses mains étaient en sang. »
« Il est allé si loin… »
« Oui maître. Et la même chose s’est passé au second jour. Il s’exerça aux techniques tout en saignant des mains, ses paumes devinrent fermes comme une pierre avec des callosités. Pas surprenant qu’il s’est autant amélioré. »

 

« Il est incroyable ! »

 

Ahn Hyun Do choisit Lee Hyun pour être son successeur sans pourtant lui dire.
Talent et effort. L’apprenti avait les deux qualités et ce qui captiva l’attention du maître, son regard. Quand Ahn Hyun Do instruisait au duel son successeur en devenir, les yeux du jeune homme brillaient d’un éclat particulier. C’était celui de la volonté de combattre qu’un homme ordinaire dont l’instinct fut émousser par la civilisation ne pouvait faire sortir. Cet instinct est en Lee Hyun.

 

Ce fut encore une période d’essai pour lui. Ahn Hyun Do pensait qu’il était trop tôt de faire connaître son plan à Lee Hyun, cela pouvant affecter sa progression. Ainsi le maître garda une attitude indifférente à son apprenti, le motivant avec plein d’objectif et suivant son progrès à distance.

 

Puis une jour, Lee Hyun arrêta de venir au dojang.

 

Retour au présent.
« Whew. »
Ahn Hyun Do fit un profond soupir.
« Je me demande ce qu’il fait. J’aurais dû en faire mon successeur quand je le pouvais. »

 


 

À couvert derrière Pale, Weed observait le combat d’une place sûr.

 

« Irene, Romuna, aidez moi ! »
« Compris ! Boule de Feu ! » Chanta Romuna.
« Pouvoir divine conduit nous à la victoire, Bénédiction ! »

 

Pendant que Surka, la moine, attaque de front un renard, Romuna, Pale et Irene lançaient leur attaque de l’arrière.

 

Ils adoptaient cette stratégie car Surka avec son niveau 7 était la plus élevé parmi eux et que le reste n’était que des baudruches avec une faible Santé et Défense.

 

Le renard se déplaçait avec ses mouvements agiles d’une place à une autre. Il esquiva les poings de Surka sans trop de dégât et son attaque de la queue donnait parfois des coups critiques qui la repoussait.

 

Avec peu de Stamina restant, Surka était souvent dans une situation où elle risquait l’immobilisation. C’est alors que Irene lui fait un soin rapide pour remplir sa Santé et Stamina. Pendant ce temps, les autres attaquent le renard pour le détourner de Surka.

 

Ils ne sont pas mauvais.
Le travail d’équipe des quatres était bien rodé.
Ils n’étaient pas avide sur les objets ni ne devinrent remonté sur de petite chose. Il semble que l’entente entre les membres s’est construite avec le temps. Peut être étaient-ils en équipe dans un autre jeu en ligne avant de migrer sur Royal Road.
Pourtant ils devaient gérer la tension pour chasser un renard de niveau 5.
Ratons laveurs et lapins étaient des proies faciles que Surka peut gérer seule mais un renard était un tantinet plus coriace.

 

Weed comprit que le groupe concentrait sa chasse sur les renards. Il observait les combats en cours puis jusqu’à qu’il juge qu’il en a vu suffisamment. Avec son regard perçant, il analysa les mouvements du renard et de Surka. C’était plus simple que je le pensait.
Ils surpassaient en nombre leur adversaire de quatre contre un. La façon de se déplacer du renard était lente et prévisible autant qu’il ait pu voir. Il l’observa jusqu’à qu’il est assez de confiance. Alors, il serra son épée et sortit de sa retraite.

 

Surka fit un sourire à Weed qui la rejoignait.

 

« Fais gaffe Weed-nim. »
« Oui. » Une réponse brève.

 

A nouveau la cible dans leur radar était un renard.

 

« Je vais d’abord attirait son attention Weed-nim, tu attaques plus tard. Comme quand il est mourant. »
Surka donna un coup de poing par réflexe au renard qui lui avait sauté dessus. Romuna, Pale et Irene firent une pluie de projectile, à la fois physique que magique, sur leur victime.

 

Quand la Santé du renard était descendu au tiers, Weed s’immisça.

 

Il a peu d’expérience des combats dans les réalités virtuelles mais il s’y connaissait un peu avec les vrai combats à l’épée à travers ses centaines de duels. En plus il avait frappé l’épouvantail des dizaines de milliers de fois.

 

L’épée en fer fit un tracé blanc brillant dans les airs en une fraction de seconde. Au bout du tracé était le renard. Weed avait bien calculé son attaque rendant le renard incapable d’esquiver.

 

Coup critique !
Une fenêtre de message seulement visible de Weed apparut.
Le coup critique apparaît pour signaler que les dommages sont doublé à cause d’une attaque effective, le résultat d’un bon timing (synchronisation, minutage).

 

Un scintillement.
Le renard était coupé en deux puis disparut avec un flash.
Il lâcha deux objets : peau de renard et viande de renard.

 

On peut cuisiner la viande sur un feu de camp et la peau était en usage courante comme matière pour les habits. Ce genre d’utilisation nécessite d’acquérir les compétences en relation. Les débutants rarement apprennent les compétences de cuisiner et de couture. Bien souvent, ces objets finissent sur l’étalage d’une proche épicerie.

 

« Super mouvement ! T’as de la chance cette fois. »
Un petit sourire de Surka pendant qu’elle ramasse les objets.
Pale et Romuna qui avaient lancé les contre attaques, étaient ravi du succès de leur nouveau équipier.
« Weed-nim, on partagera les objets entre nous à la fin de la chasse. »
« Très bien. »
« Dans ce cas, je vais aller leurrer un autre renard. Préparez-vous. »
« OK, ramènes un renard avec plein d’objet la prochaine fois. »

 

« Mince. Si je pouvais le décider. » fit Surka avec un ton comique.
Elle donna un coup de poing à un renard qui errait à proximité et l’amena près du groupe.
« Boule de Feu ! »
« Bénédiction. Main de guérison »

 

Le combat de Surka fut compliqué car le renard avait des mouvements agiles. Pale et Romuna mirent une pression continue sur le renard.
Quand le renard avait une Santé restante de 40%, l’épée de Weed se mit en action. L’épée quitta son fourreau et frappa le renard comme un éclair. Sifflement de l’épée. Cette fois le renard n’a rien lâché, de toute façon, un renard ordinaire ne lâche rien de grande valeur.

 

Pour le troisième, l’épée intervint avec 50% de la Santé restante pour le renard. Cette fois, il n’y a pas de coup critique alors le renard survécut au premier coup de Weed. Le coup fut suivi par une autre attaque dans un mouvement souple comme l’eau. Le renard terrassé avait lâché un objet.

 

« Quoi ? »
« C’est bizarre. »
« On chasse les renards plus vite. »
« Quand Weed les attaque, ils meurent presque tout le temps. »
Quelques renards plus tard, ses équipiers avaient compris la tendance.
Depuis que Weed participe, le rythme de la chasse avait augmenté. Aussitôt son épée sorti que les renards étaient mort. Ils disparaissaient dans un éclair grisâtre le moment Weed brandit son épée.

 

« Qu’est-ce qui se passe ? »
Pale avait la bouche grande ouverte pour un long moment.
Weed tuait les renards si vite que Surka était occupé à ramener de nouveau assez loin.
Même si Pale s’arrête de tirer ses flèches, le rythme de la chasse ne baisse pratiquement pas. Cette situation inexplicable aux membres du groupe était dû aux States de Weed.

 

Initialement, Weed reçut 10 points en Force lors de l’activation de son compte, ajoutant 40 points obtenu avec la Salle d’entraînement. Il avait investi les States bonus des deux level up équitablement entre Force et Agilité. Au final, il avait 55 en Force et Agilité puis 50 en Stamina.

 

De plus, Weed bénéficie de 10 points en Force avec l’épée. Pour atteindre le même niveau en Force, il aurait fallu atteindre un niveau 11 en investissant tout les points en Force.

 

Encore plus incroyable, le niveau de Weed en Agilité, Stamina, Volonté et Vitalité dépassait ceux de son niveau. Il aurait fallu 8 à 9 niveau supplémentaire pour atteindre celui de Weed.

 

Le niveau 3 de Weed rivalise avec un joueur guerrier moyen de niveau 30.

 

Mais la surprise ne s’arrête pas là, il avait aussi une maîtrise de l’épée au niveau 4 grâce à l’épouvantail. Celui voulait dire 40% de dommages en plus sur l’adversaire. En fait il était maintenant avec une maîtrise de l’épée au niveau 4 avec plus de 98%. au niveau 5 de la maîtrise, il aura 50% de dommage supplémentaire.

 

En dernier point, l’épée qu’il reçut de l’Instructeur était un objet très puissant pour son niveau actuel.

 

En résumé, le renard n’est pas de taille contre Weed.

 

« Cette épée doit être un objet unique. »
Immédiatement Pale était perplexe. Il ne pouvait expliquer autrement la puissance de Weed. Ils étaient nouveaux et ils ne voyaient pas comment Weed savait bien choisir son intervention.

 

Dans les combats de jeux en réalité virtuelle, ils se basent sur les mouvements réels ainsi un artiste martial était mieux loti qu’un maladroit.

 

Weed appliquait ses leçons en techniques d’épée qu’il avait reçu pendant une anne entière, incluant le jeu de jambe qui n’était pas visible pour des yeux non averti. Ils pensèrent simplement qu’il avait une superbe épée.

 

« Magnifique. »
Enthousiaste, Surka leurra d’autre renard un par un.
Weed tenait son épée avec fermeté. Il était motivé car les techniques d’épée qu’il avait reçu, se montraient productives.
[ Je n’ai pas perdu l’année. Maintenant!] Cria-t-il en lui même.

 

Coup critique !
Plusieurs des coups de Weed finissent en critique. Il prédit le mouvement du renard et exécuta une attaque sur le prochain déplacement du renard. Son année d’entraînement avec sa sueur et son sang, montrait ses résultats.

 

« Yatz ! Yatz ! »
Des petits cris de combat sortaient de sa bouche. Il était immergé dans son propre combat, gardant une vue sur les renards et frappant sans merci avec l’épée.
Irene et Romuna pouffèrent de rire à la vue comique de Weed et de air sérieux. Soudain les griffes du renard égratigna Weed sur la poitrine.

 

« Main de guérison ! »
Le torse de Weed brilla d’une lumière blanche. Pourtant il réalisa avant de recevoir le soin que sa barre de Vie avait diminué que faiblement.
« Peut être… »

 

Weed appela Surka, elle courait pour ramener un autre renard.
« Surka-nim. »
« Oui Weed-nim. »
« Combien c’est ta Vie ? »
« C’est 150. Pourquoi ? »
« Non rien. Juste curieux. »

 

Un renard pouvait faire des dégâts maximum de 15. Sans défense, Weed pouvait encaisser le maximum et sa Vie était plus de 700.
« Bien, Surka-nim. Que dirais-tu que je fasse maintenant le tankeur ? »
« Tu es sûr que ça va aller ? »

 

« Oui. Alors tu continues de leurrer des renard. Romuna et Irene ne peuvent pas s’éloigner trop loin à cause de leur Stamina qui s’épuise vite. Pale-nim peux-tu leurrer les renards ici avec ses tirs ? »

 

En peu de temps, Weed assuma la position de chef du groupe.

 

« Bien sûr. »
« Dans ce cas Pale-nim aide Surka-nim à rameuter des renards ici. »

 

Weed bougea férocement.quand Surka revint avec des renards qui l’endommageaient, il les terrassait rapidement. Les renards de Pale tombèrent rapidement au fil de son épée et devinrent éclair grisâtre. Weed atteignit le niveau 4. il décida de tout mettre en Agilité. Une plus grande Agilité lui permet une meilleur esquive et une meilleur précision dans les attaques. C’était une relation directe avec l’évasion et la précision.

 

L’épée que Weed possède était merveilleux pour un novice en donnant un surplus en Force. C’est pour cela qu’il mit sans retenu 5 point en Agilité au lieu de renforcer son avatar.

 

La chasse continua. Enthousiasmé par le rythme rapide, Romuna et Irene avaient du mal à y croire. Ils n’avaient jamais vécut une chasse aussi fantastique.

 

« Surka, ramènes plus de renard ici. »
« Exacte. On s’occupe du reste. Concentres toi comme appât. »
« OK, unni (madame). »
Surka était occupé à leurrer des renards vers eux, Pale de même.

 

Si Weed avait chassé en solitaire, il lui aurait fallu parcourir des distances pour trouver ses proies et prendre du temps de repos pour remplir son Stamina. Alors que le groupe lui offrait un appât et une prêtresse qui indiscutablement amélioré le rythme de la chasse.

 

Ce n’est pas pareil à une chasse en solitaire.
À l’époque du Continent de la Magie, Weed jouait et s’entourait de monstre. Il parcourait souvent les donjons rempli de monstre et les combattait comme il voulait. Il se connectait de jour comme de nuit jusqu’à qu’il épuise ses potions et herbes. Son inventaire était tellement rempli d’objets que cela gênait ses mouvements. Les monstres venaient le surprendre de tout part et il combattait encerclé de monstres. Il tua tellement et en retour mourut autant.

 

Weed sentait que jouer en groupe était bien différent de son jeu habituel. C’était plus efficace et il s’amusait plus.

 

 

Soudain leur stratégie fit défaut.

 

« Kyah ! »
Surka avait commise une erreur fatale. En tentant de leurrer un renard, elle avait sans le vouloir attiré l’attention d’un loup. Tout en essayant de fuir, elle cria.
« Fuyez tout le monde ! »

 

« Growl »
Le loup pourchassait Surka sur ses quatres pattes et avec un museau où gouttait de la salive.

 

Pendant que les autres hésitaient, Surka était constamment agressé par le loup. Il était plus rapide qu’un renard et la rattrapait. Cela semblait désespéré.
« Je vais l’aider. Vous devriez tous fuir. »
« Par le pouvoir de l’Esprit Saint, redonnes sa Santé. Main de guérison ! »
Irene la prêtresse rejeta son instinct de fuite et lança [ Main de guérison] encore et encore pour rétablir la vie vacillante de Surka.

 

« Zut ! »
Après un moment indécis, Pale commençait à tirer ses flèches sur le loup.
Un, deux, trois tirs. Dès que la flèche se charge, il tire. Les tirs multiples, sa technique, se dirigèrent sur le loup mais il était à peine affecté.

 

Maintenant que le loup considère l’ensemble du groupe comme ennemi, après avoir terminé avec Surka, il allait s’en prendre à Irene et Pale.

 

Et que va faire Weed ? Il tint fermement son épée et s’avança.
Est-ce que je peux le faire ? Pourquoi pas !

 

À première vue, le loup avait l’air menaçant avec ses dents et ses griffes.
Weed paria que le loup utiliserait son corps plutôt que ses griffes, une fois bousculer il allait le mordre férocement.

 

« Tu devras t’occuper de moi avant le reste. »
Dit Weed en barrant le chemin du loup.

 

Weed ne s’attend pas à ce que le loup comprend ses paroles mais par instinct le loup savait que l’ennemi le plus mortel était apparu, il reporta son attention sur lui.
« Growl » (bruit du loup qui grogne).
Le loup alla directement vers Weed.

 

Weed fit agilement une roulade de côté pour éviter la charge du loup et frappa de son épée. Les dents du loup égratigna son cou et lui enleva 80 points de Vie.

 

« Weed-nim enfuis-toi ! Mon Mana est épuisé, je ne peux plus lancer [Main de guérison]. » Cria Irene.

 

[ Mince. Quelle genre de prêtresse ne sait pas gérer son Mana ?] se dit-il.
Puisque Irene s’occupait du soin, elle aurait dû prévoir une réserve de Mana pour les cas d’urgence. Sinon, quelqu’un pouvait mourir ou dans le pire scénario, le groupe entier pouvait être anéanti.
Weed croyait que Irene gardait un atout quand elle vint à l’aide de Surka mais à son désarroi, elle n’avait que sa nature de prêtresse, son cœur.

 

La situation critique ne laissa pas de temps pour Weed de la blamer. Le loup lui grognait dessus.

 

Après quelques flammes de Romuna, il n’y avait plus de support magique de l’arrière. Probable qu’elle était à court de Mana. Seul restait Pale qui tirait à distance. Le loup était ensanglanté pourtant les tirs de Pale n’avaient fait que intensifier l’agressivité du loup.
« Amènes toi, salaud ! »
Weed brandissait son épée et fit face au loup.

 

« Howl »
Criant, le loup se jeta sur lui. Dès l’instant, la posture et les gestes de Weed changèrent totalement.
Ses pieds étaient ancré au sol et sa hanche et ses épaules balancèrent entre l’arrière et l’avant. Comme une brise, Weed laissa passer le loup.
« Je serais bête si je meurs ici. »
Weed pouvait prédire les prochains mouvements du loup et il ne craignait pas une simple blessure.
« Je sais que je peux le vaincre. »

 

Intentionnellement, Weed adoucit sa prise sur son épée.
« Wail » (cri de douleur du loup).
Le loup grogna sa douleur. Même avec le sacrifice des points au profit d’une plus grande vitesse, les attaques d’épée de Weed causaient des dégâts conséquent.

 

« Zut ! »
Weed était aussi blessé avec chaque griffure du loup. Sa vie de 700 n’était plus que de 200 point.
Il était déjà recouvert de son propre sang.

 

« Désolé Weed ! Je n’arrive pas à bloquer ses mouvements. Il est trop rapide ! »
La faible Agilité de Pale rendait impossible de toucher le loup qui filait comme l’éclair.

 

« Je vais aussi me battre. »
Surka vint à Weed. Elle avait ses blessures avec la poursuite du loup, sa Vie était moins que la moitié. Vacillant sur ses pieds qui s’affaiblissaient, Weed dit.
« Les gars écoutaient moi bien. Vous devriez tous fuir tant que je peux vous couvrir. »
« Mais… »
« C’est la seule chance qui vous reste. Maintenant ! »

 

Pale et Surka se regardèrent et leur pied ne montrait aucune intention de fuir.
Alors Weed résigné murmura.
« Bande d’idiot ! Quel intérêt de risquer votre vie pour un étranger ? »
Pale avait envie de pleurer. Pour la petite histoire, Weed pouvait éviter de mourir pour cela il aurait suffi de courir plus vite que le loup vers les portes de la citadelle où les gardes le protégeront de la menace. Au lieu de cela Weed s’avança, tenant son épée et sa position pour affronter le loup et sauver ses camarades qu’il ne connaissait pas quelques heures avant.

 

« Weed-nim. »
Les yeux de Surka était larmoyantes. Elle, innocente et sensitive, était profondément émue par l’acte héroïque de Weed.

 

Fixant son regard sur le loup, Weed dit avec une voix ferme.
« Si vous voulez rester alors ainsi soit-il. Je vais faire du mieux que je peux pour combattre ce salaud. Pourtant vous devez partir d’ici dès que je suis tué. »
« Oui. »
« Promettez moi que vous le ferez. »
« Très bien. »
Surka et Pale s’éloignèrent, créant un stage où Weed et le loup allaient faire une combat sanglant.
La vie de Weed descend à 150 et puis 70. L’épée manquait toujours le loup de quelques centimètres.

 

Le loup avait perdu beaucoup de sang qu’il semblait pale qu’un autre coup pouvait l’achever mais Weed n’arrivait pas à donner le coup de grâce.

 

Irene et Romuna réalisèrent que la Vie de Weed était devenu critique, en dessous de 10%.
le cœur de Pale battait la chamade de même que Surka. Ils essayaient de détourner l’agressivité du loup mais il savait que la menace était Weed et ignora les deux. Encore un coup du loup et Weed mourrait.

 

Si Weed meurt, il perdra des objets de son inventaire, descendra de un ou plus en niveau et sera pénalisé pour se connecter à Royal Road pour les prochaines 24 heures, et tout cela parce que Weed a décidé de se sacrifier pour sauver des étrangers.

 

Le loup grimaça, sentant qu’il avait la main sur son ennemi juré.
« Growl ».
Quand le loup bondit sur Weed, l’attaque finale de l’épée qui manquait souvent, toucha et brisa les côtes du loup.
Sous les yeux de Weed, une cascade de fenêtre apparurent.

 

Votre niveau est monté (Level Up) !
Maîtrise de l’épée niveau 5 :
Force +50%
Agilité+15%

Compétences : Vous avez acquis la Technique Lame du sculpteur.

 

Avec autant d’expérience du loup, le niveau de Weed monta à 5.
Weed secoua la tête à moitié surpris.

 

« C’est quoi la Technique Lame du sculpteur ? »
« Fenêtre de compétence ! »

 

Identification (niveau
Sculpter (niveau 1 : 0%) : Vous permet de sculpter ou graver divers matériaux. Les pièces d’art de grande Valeur Artistique valent une fortune. Plus facile de conquérir le cœur d’une fille.
Réparation (Niveau 1 : 0%) : Vous permet de réparer armes et armures. Au delà du niveau 5, vous pouvez forger de nouvelles armes et armures.
Artisanat (Niveau 1 : 0%) : Possède des effets supplémentaires sur divers compétences de création et dans la maîtrise de l’épée.
Maîtrise de l’épée (Niveau 5 : 0%) : Augmente le pouvoir d’attaque et le taux de touche pour les épées.
Technique Lame du sculpteur (Niveau 1 : 0%) : Vous permet de sculpter l’invisible, l’intangible. Consommation en Mana : 50 par seconde.

La légende raconte que le grand maître Zahab découvra par accident une vérité quand il pratiquait l’art de la sculpture : La sculpture est un art qui transforme toute création en la volonté du Sculpteur. La technique secrète de Zahab est transmise à son successeur.

 

Weed qui vérifiait la fenêtre des compétences, secoua la tête, incrédule.
Je devrais essayer cette technique pour savoir de quoi il en retourne. Cela consomme tellement de Mana pour mon niveau, je ne pourrais le maintenir que 2 secondes.
Le loup est mort de toute façon.

 

« Groan » (bruit de gémissement)
Weed chuta au sol, son visage pale. Puis Pale, Irene, Romuna et Surka coururent vers lui.
Les premiers mots de Weed pour ses équipiers furent.
« Surka, tu vas bien ? »

 

« Weed-nim… »
Irene et Romuna étaient au bord des larmes. De même que Surka. Pale, le seul autre garçon que Weed, n’avait pas de mot à dire, il était très ému.

 

Si la Vie d’un joueur descend sous les 10%, il mourra lentement. Dans la minute, Irene retrouva assez de Mana et lança [Main de Guérison] pour sortir Weed des mains de la Mort.

 

« Merci beaucoup Irene-nim. »
« Tout le plaisir est pour moi Weed-nim. »
Les regards échangeaient entre Irene et Weed étaient chaleureux, signe qu’elle l’apprécit de même de la part de Romuna et Surka. Aussi surprenant, Pale aussi se montra respectueux et admiratif.

 

« Bon continuons. »
Dit Weed quand il se sentait mieux.
« Tu vas bien ? »
« Oui vivant et bien. »
Dit Weed en retroussant ses manches pour montrer ses muscles.

 

Surka ne fit pas la même erreur. Le groupe sous la direction de Weed fit un record remarquable de 60 renard dans les quatres heures suivante.

 

Romuna, Irene, Pale et Surka montèrent leur niveau de même que Weed qui atteignit le niveau 6.
Weed mit tous ses points en Agilité.
« Whew. Bien. »
Dit Romuna, suant et épuisé de la consommation importante en Mana.
« On doit partir maintenant. On doit aller en cours demain. »
« On devrais se revoir pour chasser ensemble. Seras-tu là demain ? » Demanda Romuna.
Weed acquiesça légèrement.

 

« Est-ce que je peux t’ajouter dans ma liste d’ami ? » Posa Surka.
Pale et Irene sourirent.
« Oui. »
Weed les ajouta à sa liste d’amis et fit ses au revoir.
« Voici ta part. »
Weed reçut 3 Argent du butin de la chasse.

 

Après leur départ, il continua à chasser plus de renard.
[ c’est pour ça que je n’aime pas les groupes quand ça devient chaud les gens partent.]

 

Weed partit trouver des monstres car il restait une heure avant le levé du Soleil. Il ignora les proies faciles comme les ratons laveurs et renard puis franchit les environs de la citadelle pour entrer dans la forêt où des loups semblaient se cacher dans l’ombre.
« Howl »
Une bande de loup émergea. Ils se tapirent et s’approchèrent de Weed qui marchait seul, leurs yeux brillaient d’un éclat de joie.

 

Dans Royal Road, le système permet aux monstres de monter en niveau en se battant entre eux dans les conflits interne ou en tuant des utilisateurs alors les loups convoitent les utilisateurs solitaires. Pourtant en regardant les yeux de Weed, ils tremblèrent de peur par instinct.

 

« ces yeux… »
« Cet humain ne nous considère pas comme ses ennemis. »
« Il nous prend pour de l’EXP. »
« Joli EXP et de bon butin. C’est ce qu’il veut de nous. »

 

Les loups cernèrent les intentions de Weed. Pire sa volonté de combattre les paralysa de peur.
« Yap, yap »
Rapidement ils prirent leur jambe à leur cou.

 

« Comment osez-vous. »
L’épée en fer ne connaissait aucune pitié et Weed ne connaissait aucun honneur. Il frappa le dos des loups en fuite, les cerna pour les empêcher de fuir et les frappa jusqu’au dernier.
« Bande de …Venez ! »
Le moment l’épée fendit l’air, un autre loup tomba dans le désespoir. Rapide et sans merci. L’extraordinaire technique de Weed terrorisa les loups.

 

Mais alors pourquoi a-t-il eu autant de mal avec un seul loup quand il avait ses équipiers ?

 

A l’article de la mort, Weed donna le coup de grâce et tua le loup. Dans les yeux de ses équipiers, c’était un coup de chance. Weed avait gardé le secret sur ce mystère.
Weed en avait fini avec les loups et aussitôt le jour se lève.

 

Il quitta le champ de bataille et se dirigea vers le manoir du Conseiller Rodriguez.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *