The Legendary Moonlight Sculptor – Tome 1 Chapitre 6

Rodriguez était préoccupé par un sérieux gêne.
Grippe (le poing qui se serre)
C’était le sixième jour. Weed était encore assis près du manoir. Dans sa réclusion, Rodriguez était au courant de la présence de cet intrus dès le premier jour. Le conseiller pari que Weed était encore en train de vendre des statuettes à des clients.

 

[ Il me faut déterminer cet individu et savoir ce qu’il me veut.]
Malgré son extrême fainéantise, au sixième jour, Rodriguez céda à sa curiosité et s’activa.

 

« Salut étranger. Je suis Rodriguez. Que devais-tu me remettre ? »
« Wow ! Le conseiller est sorti ! »
« C’est vraiment lui ! »
« Rodriguez, l’étoile de la Sagesse ! »
La foule en file pour acheter les statues de Weed, était étonné.

 

Les sages avaient en commun le fait qu’ils voulaient qu’on les laisse tranquille. Surtout quand un étranger amène une affaire urgente.

 

Finalement, Rodriguez se montra à la porte.
Weed fouilla sa poche et en sortit un mouchoir brodé avec un oiseau bleu et le présenta au conseiller.

 

« Voila pourquoi j’ai pris la peine d’attendre six jours, Conseiller. »

 

Les yeux de Rodriguez se remplirent immédiatement de larmes.
« Oui, c’est le mouchoir de la Reine Evane…Il y trop de curieux ici. Pourquoi n’entrez-vous pas, voyageur ? »

 

« Oui monsieur. Désolé les gars ! Je vais fermé pour aujourd’hui ! »
Rayonnant de triomphe, Weed plia son étal et se mit debout.

 

« Pas vrai ! »
« Laisse moi voir aussi ! »
Dans la foule, on entendait certain protestait leur peine de na pas être inclus dans ce moment historique mais ni Weed ni Rodriguez n’en avaient un intérêt. Le conseiller mena son invité dans le manoir.

 

« Maintenant on est au calme. Quiconque m’amène ce mouchoir à droit de me demander une chose. »
« Oui, je le sais monsieur. »

 

Le conseiller Rodriguez ! Il avait ouvertement déclaré qu’une personne qui amène la possession de la Reine Evane, avait droit à une audience. Weed lui avait présenté le mouchoir de la Reine.

 

« Parles voyageur. Je suis tout ouïe. »
Rodriguez exhortait Weed à parler et le pressa en disant être prêt à l’entendre.

 

Tout ce dont le conseiller avait obligation, était d’apprendre la requête de Weed pour satisfaire son désir intellectuel et sa curiosité, et c’est tout. Il n’avait pas envisagé de fournir une solution au problème éventuel de Weed. Un certain nombre de joueur avait été dupé par le conseiller de la même manière. Depuis toujours, il jouait le jeu mais esquivait la réponse que les utilisateurs attendaient désespérément. Outre son glorieux Titre de l’étoile de la Sagesse, le conseiller était largement diffamé comme l’Impasse des quêtes. Weed ne tomba pas dans cette ruse enfantine et naive. Pour commencer, il n’avait pas confiance en Rodriguez.

 

Un homme est un être très faible. C’était ce que Weed sentit au travers de l’année de préparation pour Royal Road, une volonté vacillante et un corps qui recherche le confort. Weed n’avait pas confiance en lui alors pourquoi ferait-il confiance à Rodriguez qu’il n’a jamais rencontré ?

 

« Cela fera-t-il une différence si je vous expose mon problème ? »
« Que voulez-vous dire par différence, voyageur ? »
« M’aiderez-vous si vous m’écoutiez, conseiller ? »
« C’est… »
« Dans ce cas, je refuse d’en dire plus. Pourquoi me fatigué ? Seule ma langue s’épuiserait. »

 

Rodriguez fit une expression avec ses sourcils et prétend que son intégrité avait été souillé par la paranoïa de Weed.

 

« Allons, Weed-nim. Maintenant dites moi ! Vous pouvez me dire tout ce que vous avez dans l’esprit. Vous m’avez apporté le mouchoir de la Reine Evane et c’est votre droit de vous exprimer. »

 

Dit Rodriguez dans sa voix cajoleuse.
C’était les mots que Weed attendait.

 

[ Je vais le faire parler.]
Malheureusement pour le conseiller, Weed était plus tordu que les autres que Rodriguez avait eu à affaire avant. Il demanda une confirmation ferme pour finaliser.

 

« Conseiller, me direz-vous ce que je veux si je vous le demande ? »
« … »
« Je garderais mon silence jusqu’à que vous me promettiez de vos propres mots. »
« Eh…écoutes moi Weed-nim. »
« Il me semble que le mouchoir de la Reine Evane est un objet précieux conseiller. Surtout qu’à mes yeux cela signifie une chose très importante pour vous. Dois-je le reprendre ? »
« Gardes le et va-t-en ! »
« Oui. Bonne journée monsieur. »
Quand Weed le fit, il prit le mouchoir et se retourna, alors Rodriguez leva ses deux mains enl’air comme pour se rendre.

 

« Attends ! Je vous promet solennellement que je vous prodiguerais conseil à l’écoute de votre requête. J’ai déjà promis d’entendre la requête à toute personne qui m’amène une possession de la Reine Evane. Tant que cela est dans mes capacités, je serais tenu à le faire. »
« Ferez-vous un serment sur l’honneur ? »
« Bien sûr…Mais tu devras me rendre la faveur, un de ces jours. »

 

Weed considéra la contre proposition de Rodriguez et acquiesça.
« Marché conclu. »

 

Le conseiller fit un sourire narquois.
« Qu’est-ce qui vous trouble Weed-nim ? Une question insignifiante n’exige pas que vous restez dehors les six derniers jours. »

 

Rodriguez avait son propre agenda, pourtant derrière sa question, parlait sa curiosité.
[ Peut m’importe sur toi ? Comment as-tu osé m’humilier en forçant une promesse avec un individu aussi banal que toi ! Te répondre ? Je le ferai mais ma réponse sera la plus complexe, tellement tordue et assez sournoise pour te faire payer.]

 

Rodriguez était confiant de pouvoir exercer sa revanche dès que Weed soumettra sa requête.
Si Weed voulait trouver quelqu’un, il lui parlerait plutôt d’un neveu du cousin de la belle mère d’un ami de la femme de la personne en question, qui devait l’amener à retracer par lui même. Si Weed voulait trouver un endroit, il lui parlerais d’une contrée lointaine avec un nom similaire.

 

Ricanement.
Suspicieux ou non des ruses de Rodriguez, Weed se décida à faire sa requête.
« Je ne sais pas quelle classe choisir. »
« Classe ? En effet, je constate maintenant que tu n’en as pas ecnore. »
« Non conseiller. »
Rodriguez rigola légèrement. C’était plus banal qu’il ne l’avait prédit.

 

Il avait à l’esprit que la demande de Weed concerne la localisation d’un donjon ou les politiques avenir de Rosenheim.

 

Un bon donjon rapporte une fortune pour le découvreur et une politique est une information avantageuse si on sait s’en servir. Supposons qu’on apprend à l’avance que la cour royal a un plan de développement des provinces du Sud pour l’année prochaine, on pourra alors sécuriser les droits commerciaux de la provinces en avance et ainsi obtenir un large profit.

 

Une recommandation personnelle sur une classe a choisir était en effet un jeu d’enfant pour Rodriguez.
« J’ai du mal à croire qu’une question si banale ait pu troubler votre esprit si profondément. Vous n’avez pas eu besoin de me consulter en premier lieu. Je vous conseille de visiter une agence d’emploi. Vous avez perdu six jours Weed-nim. »

 

« Il m’a été conseillé que le Conseiller était celui à même de rendre le meilleur jugement. »
« Bien. Je vais te recommander une classe parfaite pour toi ! Montres moi tes States. »
« Oui monsieur. »
Weed afficha sa fenêtre de State pour la première fois depuis la Salle d’entraînement où il les a amélioré.

 

« Fenêtre de States ! »
Nom du personnage : Weed
Alignement : Neutre
Niveau : 13
Profession : Aucune
Titre : Aucune
Réputation : 0
Santé : 960
Mana : 100
Force : 55
Agilité : 105
Vitalité : 50
Sagesse : 10
Intelligence : 10
Stamina : 89
Esprit combatif : 67
Chance : 0
Dirigeant : 0
Art : 23
Attaque : 19
Défense : 5
Résistance Magique
Feu : 0%
Eau : 0%
Terre : 0%
Magie Noire : 0%

 

Weed avait jouait jour et nuit et le résultat était un niveau à treize. Maintenant, il pouvait s’occuper d’un loup en un rien de temps.

 

« Ma Freya ! »
Rodriguez était étonné.

 

« Niveau treize et une Santé de 906 ? pour ton niveau tu as dépassé 50 pour la Force et la Vitalité puis 100 en Agilité ! La Salle d’entraînement. Je vois que tu as exercé dans la Salle. Ta volonté est indéniablement admirable. »

 

Rodriguez faisait honneur à son Titre d’étoile de la Sagesse, il avait deviné juste seulement avec les States de Weed. Mais sa surprise ne s’arrêtait pas là.
« Ton niveau en maîtrise Sculpter est de quatre et en compétence Artisanat, de six ! Époustouflant, simplement incroyable ! Quel parcours as-tu suivi, je t’en supplie racontes. »

 

Weed raconta à Rodriguez ce qui s’était passé. Un événement après l’autre, Rodriguez avait la bouche pendue d’incrédulité.
« Tu as reçu des quêtes des plus inhabituelles grâce à ton amitié avec l’Instructeur. Et quoi ? As-tu hérité la volonté de Zahab ? Mais tu as refusé la chance devenir Sculpteur de clair de Lune ? »
Rodriguez avec des yeux écarquillé était bluffé. Il est pour comprendre que le conseiller n’a pas sourcillé aux nouvelles d’invasion de Rosenheim sans déclaration préalable par un royaume voisin.

 

[ Zahab, qui fut-il?]

 

Il était une des puissances absolues caché derrière la scène dans le Continent. Rodriguez a rencontré Zahab quelques fois avec l’influence de la Reine Evane puis devint admiratif de son Art de la sculpture et ses techniques d’épée, adorant la personnalité respectable et les talents du sculpteur. Rodriguez devint son ami. Cela fut, il y a 50 ans, une camaraderie entre deux jeunes enfants. Le conseiller avait même recommandé le Roi de retenir Zahab à la cour à tout prix.

 

« Hmph, tu as rejeté une classe si raffiné. Quelle sorte de classe veux-tu alors ? »
« tous ce qui est lucratif me convient. »

 

Rodriguez tomba en silence.
[ Ce gars est peut être l’élu. Celui que j’attendais. La volonté du grande Empereur est peut être en lui.]

 

Une classe mystérieuse dont la glorieuse tradition la situe aux temps Anciens. Geihar Von Arpen,le Légendaire Empereur qui a conquit tout le Continent, son sang coulait dans celui du Sage.
[ Il lui reste à prouver sa valeur au travers des épreuves. Pourra-t-il réussir l’ultime test ? De toute façon, c’est lui qui va être éprouvé pas moi.] Se dit le Sage.

 

Rodriguez annonça d’une voix sérieuse.
« Weed-nim. »
« Oui monsieur. »

 

« J’ai une quête pour toi, quoiqu’il te faudra être plus patient qu’un chrysalide, plus accroché à la vie qu’un cafard et plus tenace d’un sang sue ou tu échoueras. Es-tu prêt pour cette quête ? »
« … »

 

« Que veux dire ce regard ? »
« Je n’aime pas la façon dont vous le décrivez. Mais c’est avec fierté que je vous le dit, je suis prêt à tout faire. »
« Ta confidence me touche. Tu semble même capable de mâcher des asticots jusqu’à la dernière goutte. »
« … »

 

« Fais cela et la quête t’accordera une classe. Je te préviens pourtant que ta vie sera à risque. Tu es libre de ne pas prendre mon conseil si tu as peur. »
Finalement, Weed se sentait suspicieux de l’intrigue de Rodriguez.
« Très bien je suis. »
« As-tu déjà entendu parler de l’Antre de Litvart ? »
« Oui monsieur. »

 

Par coïncidence, l’Antre était la destination d’une quête que l’Instructeur a mentionné à Weed. Ou peut être n’était ce pas une coïncidence ? On ne le saura jamais.

 

« Bien, cela m’évite de développer sur les détails. Par tes actions, détruis le nuage du mal qui sévit dans cet Antre. Quand le mal sera vaincu, il te sera accordé une classe qui t’es destinée. »

 

Ting
Dans l’Antre de Litvart, opération Cherche et Détruis [2]
Dans l’Antre de Litvart, il y a cent monstres qui y habitent.
Tuez chacun des monstres au moins une fois et prouvez votre valeur pour cette honorable classe.
La réussite à cette quête, vous ouvrira le bon chemin de votre destin.
Niveau de difficulté : Inconnu.
Conditions de la quête : Aucune.

 

Weed lut les instructions encore et encore jusqu’au moindre détails.
[ Il doit avoir une ruse quelque part.]
Autrement Rodriguez n’aurait pas donné à Weed une quête relié à l’Antre de Litvart, un donjon souterrain de cinq niveau, l’Antre a déjà été exploré dans le moindre recoin et les détails sont connu du publique. De nombreux joueurs chassaient là bas jour et nuit. Le niveau des monstres de l’Antre varient entre 20 et 50 alors que Weed était encore au niveau 13. Mais avec ses States renforcés par la Salle d’entraînement, il était aussi puissant qu’un guerrier ordinaire de niveau 40. En tenant compte des bienfaits passif de la maîtrise à l’épée et de la compétence de l’Artisanat, Weed était confiant de pouvoir terrasser des monstres de niveau 50.

 

Détruire des monstres dans l’Antre de Litvart serait dur pour Weed mais loin d’être impossible.

 

[ Il y a quelque chose derrière tout ça. Mais je peux croire que le Sage ne me ment pas. Peut importe ce qu’il me cache, si je finis cette quête, je suis certain d’avoir une classe.]
Le signe d’un piège dans cette quête est immanquable.

 

[ Ce n’est pas une chasse aux monstres ordinaires de l’Antre. Mais alors quoi?]
Le regard de Weed brilla d’un éclat vif.

 

« Dites moi, Weed-nim. Allez-vous le prendre ou le laisser ? Pour votre information, je ne peux pas trouver une meilleur alternative. Je ne vous forcerais pas. La décision est votre. »

 

Après un bref instant de réflexion, Weed acquiesça.
« Avec tout le respect que je vous dois, c’est avec joie que j’accepte votre conseil, Conseiller. »

 

Vous avez accepté la quête
.

 

« Bien. Reviens quand tu auras vaincu tout les monstres de l’Antre. Dans la rare chance que vous remplissez la quête, j’ai quelque chose pour vous. Pourtant il est certain que votre échec est inévitable. »
Rodriguez rigola vigoureusement.

 

 

Weed se dirigea directement à la Salle d’entraînement.
[ Je dois arriver à temps.]
Les pas de Weed étaient rapide car il était bientôt la pause déjeuner. À son entrée dans la Salle, l’Instructeur allait planter sa cuillère dans son repas.

 

« Bon après midi,honorable Instructeur. »
« Tu m’as surpris Weed-nim ! Tu m’as beaucoup manqué. »
« Vous aussi m’avez manqué. C’est pour cela que je suis ici. »
« Viens et assis toi. Sers toi avant qu’on parle d’affaire. »
« Merci monsieur. »

 

Au bon moment, Weed finit le déjeuner. Le panier repas était énorme, adapté aux proportions du corps de taille triple X (eXtra) de l’Instructeur. Retirer la portion de Weed était comme prendre un verre d’eau dans un océan.

 

« Au fait Instructeur, la quête que vous avez mentionné l’autre jour… »
« Oh celle là. »
« Oui, je voudrais y participer. »
« Haha. Je le pressentais, alors j’ai demandé qu’on laisse une place pour toi. Je suis ravi que tu veux la quête. »
L’instructeur accorda généreusement cette faveur à Weed.

 

Vous avez accepté le quête.

 

Une opération de subjugation dans l’Antre de Litvart.
Le royaume de Rosenheim souffre grandement des attaques des monstres, leur nombre a augmenté dans les dernières décennies. Le Roi Theodarren, souverain vertueux et bienveillant de Rosenheim, a décrété un ordre royal au distingué chevalier, Sir Midvale, d’explorer l’Antre de Litvart et d’éradiquer les monstres.
Éradiquer les monstres de l’Antre de Litvart avec Sir Midvale et ses soldats.
Difficulté : E
Condition : Échec si vous mourrez.

 

« Il te reste un jour, la troupe part demain. Pourquoi ne pas venir passer la nuit chez moi ? »
« Excuses, Instructeur. Je dois faire des achats pour la mission. »
« Dommage. Je voulais t’inviter à dîner. »
« Dîner ? »
« Oui. Ma femme a dit ce matin qu’elle ferait un barbecue avec du porc. »

 

La bouche de Weed salivait à l’idée du barbecue. Un barbecue savoureux et épicé ! Cette tentation est irrésistible.

 

« Pour être tout à fait honnête, j’ai toujours voulu visiter votre maison. »
« Haha. Ça je le savais aussi. »
« hehe. »

 

Weed n’avait jamais honte de vivre une vie de subalterne ou de servant. Mais…il en avait assez du pain de seigle. Royal Road reproduit tout les aspects de la réalité même le goût, au point qu’un Sushi fait avec du poisson frais d’une minute avait le goût du frais tandis que la nourriture périmé était dur et pourri. Le pain de seigle n’était pas une exception.

 

Dans les derniers deux mois, Weed n’avait mangé que du pain de seigle et sa bouche avait le parfum du seigle. La vue du pain de seigle lui donnait envie de vomir. Un barbecue avec du porc serait très rafraîchissant, en plus c’était gratuit, inestimable.

 

« Dans ce cas, je viendrais vers la soirée Instructeur. »
« Oui, Weed-nim. On se revoit plus tard. »

 

Weed avait pris une autre quête dans la Salle d’entraînement.

 

[ Maintenant toutes les trois places des quêtes sont remplis.]
La première pour le vœu de Zahab qui est pour l’instant hors de porté alors que le reste des deux étaient deux quêtes en simultané.

 

[ Mais le problème vient de la quête de Rodriguez qui ne semble pas être ce qu’il paraît…peut importe.]
Weed se préparait pour le défi. Dans le pire des cas, il mourrait et alors ? Il ne voulait pas mourir bêtement mais des difficultés inattendus peuvent arriver.

 

[ pour l’instant, je dois me préparer. D’abord faire mes achats pour le voyage à l’Antre.]
Weed alla au centre des commerces. Des piétons en costumes chics se promenaient en discutant. De nombreux utilisateurs avaient des étales sur la rue et faisaient des ventes. Weed alla dans l’atelier de forgeron et acheta un arc avec plusieurs carquois de flèches.

 

Arc de Theo Grande.
Durabilité : 50/50.
Attaque : 5-6.
Vitesse de Tir multiple : 4.
Un arc court qui a besoin d’une force d’orc pour tendre et la fabrication est simple. Possède une faible précision mais une bonne puissance d’attaque pour des novices en archerie.

 

L’arc coûte 1 pièce d’Or et 20 pièces d’Argent mais Weed ne paie jamais le plein prix. En présentant une statue en forme de papillon à la caissière, il put l’acheter à 1 pièce d’Or. Il avait découvert qu’il pouvait gagner la faveur des dames avec des cadeaux de sculptures.
[ La maîtrise Sculpter, est utile qu’en de rare occasion.]

 

Weed acheta aussi une réserve de pain de seigle. Bien qu’il en avait assez, le pain était bien mieux que de mourir de faim et lors d’un combat, cela réduit le taux a décliné pour le facteur de Santé. Quand le facteur de Santé tombe sous les 30%, un utilisateur est plus lent et perd une partie de Vie temporairement. Son sac était rempli de carquois, herbes et pains. Lorsque Weed était satisfait de tout, il retourna à l’Instructeur.

 

« J’ai fini Instructeur. »
« Oh je vois ça. Allons chez moi. J’ai une invitée qui attend. »
« Invitée ? Avez-vous invité une autre personne pour le dîner, Instructeur ? »
« Ne l’ai-je pas mentionné ? »
L’instructeur semblait préoccupé puis retrouva rapidement son calme.
« C’est une gentille fille. Je suis sûr que tu l’aimeras. »
Cela semblait étrange mais Weed négligea le sujet et se détendit. L’Instructeur tint la main de Weed et marcha chez lui. Sa main était aussi fourni que celui d’un gorille. Weed fronça des sourcils.
« Vous pouvez tout à fait me lâcher la main Instructeur. »
« Sûrement pas. J’ai peur de vous perdre. »
« Pardon ? »

 

 

Finalement, Weed arriva chez l’Instructeur.

 

Aucun doute, il s’attendait à voir en ouvrant la porte une famille heureuse avec une cuisinière qui remplissait le salon d’une atmosphère apaisante. Weed avait entendu de l’Instructeur qu’il avait une femme Barbare, un amour vrai qui dépasse la différence de race mais qu’ils n’avaient pas encore de rejeton.

 

Quand la porte s’ouvrit, Weed fut étonné à la vue de la fille assise à la table de dîner.
[ Incroyable.]
Pendant un moment, la beauté del a fille avait coupé le souffle de Weed. Le cadre devant lui était idyllique mais très vite il revint sur Terre. Puisque la fille était invité chez l’Instructeur, Weed avait assumé qu’elle était une autre NPC. Pourtant elle est une utilisatrice comme lui. Au vue de l’épée et de l’armure apparemment coûteux, il pouvait dire qu’elle était d’un niveau élevé.

 

Ce n’était pas cela qui suffit à choquer Weed.
Le nom de la fille clignotait en rouge. Un utilisateur peut cacher son identité et parfois prétendre d’être un NPC aussi longtemps qu’il veut mais un meurtrier qui avait tué un ou plusieurs utilisateurs, perdait ce droit à une intimité. Un nom rouge et un diamant rouge sang sur le front, le signe d’un meurtrier. C’était le signe d’une personne qui avait tué un collègue utilisateur.

 

« Allons bon. Restes calme Weed-nim. Maintenant tu comprends pourquoi je tenais fermement ta main. »
Weed essaya de s’enfuir mais sa tentative désespéré échoua car l’Instructeur tenait sa main.
« Instructeur. »
« Oui ? »
« Je ne savais pas que vous aviez si hâte de vous débarrassez de moi. »
« Maintenant tu le sais. »

 

L’instructeur fit un sourire de traître et Weed se détendit un peu. Il comprenait que si l’instructeur le voulait mort, il le ferait de ses propres mains plutôt qu’aller voir une autre personne.

 

« Je t’en pris prends une chaise. Laisse moi te faire les présentations. Voici Weed, son niveau est bas mais il a parfaitement fini le programme d’entraînement de base. »
Weed fit un petit salut de la tête à la fille mais elle l’ignora, sa tête bougeait à peine.
« Voici SeoYoon. Elle aussi l’a passé récemment. Elle nous rend visite une fois par mois pour dîner. »

 

« Salut. Enchanté de vous rencontrer. »
Weed salua poliment SeoYoon pourtant le visage était impassible et elle ne prit pas la peine de changer son regard vers sa direction. C’était un signe évident d’une sincère indifférence.

 

[ Tu ne veux pas t’associer avec un débutant de bas niveau ou quoi ? Si je n’avais pas besoin d’être dans la même pièce que toi, je ne voudrais pas non plus m’associer avec toi.]

 

A ce moment, l’instructeur s’excusa un instant et traîna Weed dans un coin.
« Je m’excuse pour sa rudesse. »
« Non tout va bien monsieur. »
« Au fond, c’est une gentil fille. Elle ne sait juste pas bien s’exprimer. Elle est ce que j’ai de plus proche d’une jeune sœur. Il semble qu’elle est méfiante vis a vis des gens. Je l’ai invité parce que je pensais qu’elle allait s’ouvrir à toi. Whew. »
« C’est bon, cela ne me gêne pas du tout. »

 

Malgré tout, Weed n’avait aucune raison de tendre la main à cette fille SeoYoon. Cela était vain de connaître une meurtrière de même qu’un NPC.

 

« Au fait, ça vous dérange si je donne un coup de main à Mme Lancer en cuisine ? »
« Es-tu bon en cuisine ? »
« Pas du tout. Pourtant un coup de main en cuisine aide un peu. Elle pourra m’apprendre à cuisiner. »
« Fais comme tu le veux. »

 

Par sa nature de barbare, la femme de l’instructeur était une géante. Suivant ses ordres, Weed coupa avec diligence l’aloyau de porc puis le trempa dans la sauce. Pendant qu’il travaillait dur en cuisine, SeoYoon releva ses manches et entra en cuisine. Elle se sentait dans l’embarras à attendre assise seule à table. Elle arriva à hauteur de Weed et se tint debout en observant Weed coupait la viande. Elle venait pour aider mais elle ne savait pas par où commencer. Weed lui montra la montagne de vaisselle.
« Nettoie les s’il te plaît. »

 

Weed s’attendait au refus de SeoYoon mais à sa surprise, elle prit les plats et s’accroupit pour les rincer. Ils gagnèrent de la reconnaissance de la part de l’hôtesse pour leurs efforts.

 

« Vous vous débrouillez bien. »
« Merci madame. »

 

« Vos mains sont habiles. Veux-tu apprendre la compétence Cuisiner ? »
Cette proposition était ce dont Weed attendait sinon il n’aurait même pas mouillé ses mains ?
« Bien sûr madame. Merci pour votre générosité. »

 

Vous avez appris le compétence Cuisiner.

 

Comme si quelque chose lui arrive en regardant Weed, SeoYoon fit aussi savoir son envie d’apprendre à cuisiner auprès de la dame.

 

La compétence Cuisiner, c’est une des compétences que l’on peut acquérir partout soit en payant une participation de membre auprès d’une guilde de cuisinier ou en tant qu’apprenti dans un restaurant. Pas de doute que c’est rentable.

 

Finalement le barbecue de porc fut servi à table dans un grand plateau. Bonne couleur jaune roti, une délicieuse arôme qui mélange la réalité avec la réalité virtuelle. Weed se dépêcha de préparer son couteau et sa fourchette.

 

Un regard perçant.
Soudain l’instructeur prit sur lui même pour avertir Weed.
« Weed-nim, tu es un invité. Ne mange pas trop. »
Quel genre d’hote critique son invité à table ?
Il n’était plus le même instructeur de la Salle d’entraînement. Chez lui, il était un orc vicieux qui montre son appétit avide pour la nourriture. Un orc de niveau 200 qui puis est.
Mais Weed ne succombe pas au chantage face à une telle nourriture.
« Je ne suis pas d’accord Instructeur. »
« Tu n’es pas d’accord avec moi ? »
Soudain Weed se sentit sous une pression, plus qui ne pouvait supporter. Il était étourdi et sa main qui tenait le couteau tremblait.

 

[Zut]
Weed déglutina et fit un regard de côté.
Il regarda SeoYoon pour voir la réaction de la fille dans cette situation. C’était un monde fantaisie de jeu de rôle (RPG) où le niveau domine. Elle ne semblait pas affecté.
[ Cette fille est à 200 au moins et la femme aussi.]
Pensa Weed.

 

La femme, une des barbares, vénérait la loi de la nature, surtout la survie du plus apte, ignorant la détresse des gringalets. Puisqu’un barbare était physiquement meilleur que les autres races, seul Weed était intimidé par la pression meurtrière que l’instructeur lançait avec son regard.

 

Personne à ses côtés mais c’est Weed. N’est-il pas celui qui pouvait faire des amis de ses ennemis et des adorateurs de ses amis ?

 

« Honorable Instructeur, laissez moi parler. »
Luttant contre les tremblotes de son corps, Weed commença à ouvrir sa bouche.

 

« Quoi ! Si tu as quelque chose à dire, poses d’abord ton couteau et fourchette alors nous parlerons calmement jusqu’à la fin des temps. »
« Votre femme a mis dans sa cuisine d’exceptionnel effort et de talent dans ce repas. Je suis déjà intoxiqué par l’odeur qui remplit mon esprit du goût. Quand je mangerai ceci, cette mémoire sera à jamais un trésor. »

 

L’instructeur éclata de son rire particulier.
« Elle est une bonne cuisinière. Je suis fier d’elle. »
« Absolument. Elle est votre femme après tout. Le barbecue est somptueux. »

 

« Chéri. »
Mme Lancer fit des petits pique du doigt sur son mari. Apparemment les compliments de Weed la flattaient.
« Vrai, où autre pourrais tu trouver un aussi délicieux repas ? Sers toi Weed-nim. »

 

Comme le dit le dicton, une femme est la fierté du mari.
L’instructeur prouve qu’il est un tendre quand il s’agit de sa femme. En tout cas, le repas était succulent. Pas seulement le barbecue de porc mais aussi la garniture que l’hôtesse a préparé avec des recettes de la Province Nord, ravirent le palais de Weed.
« Yum, yum. C’est tellement bon madame. Vous êtes la meilleure. J’envie M. Lancer qui peut manger chaque jours vos plats. »
« Vrai, vrai. »
Approuva l’instructeur avec un sourire réjouit.
Weed donna du mou à sa ceinture et se décontracta. L’instructeur riait chaleureusement et SeoYoon finit consciencieusement son plat avec une expression ilpassible de poupée de porcelaine faite en glace.
Weed se reposa la nuit dans la maison et partit le prochain matin pour les portes de la citadelle.

 


 

Sire Midvale et son armée de 30 fantassins déployaient pour la conquête de l’Antre de Litvart, campaient près de la porte de la ville.

 

« Salutation. Es-tu Weed-nim ? »
Un chevalier demanda.

 

« Oui monsieur. »
Répondit Weed.

 

Il n’y a pas de mal à faire une petite enquête avant la quête. Des informations de rue, Weed savait que Sire Midvale appartenait à l’Ordre Rouge, une unité de l’armée Rosenheim prévu pour des missions importantes. Et selon la rumeur, il était promu récemment comme chevalier royal. Il est la fierté du royaume et adoré comme un symbole de la chevalerie.

 

« Notre destination est lointaine. Il faut trois heures à cheval. »
Dit Sire Midvale.

 

« … »
Tout les autres soldats avaient un cheval marron sauf Weed. Il portait son sac et l’idée ne lui est pas venu qu’il devait avoir un cheval. Cela n’aurait rien changé même s’il avait su. Un cheval est une commodité avec un prix élevé et coûte au moins 100 pièces d’Or.

 

« Docke m’a demandé cette faveur. Alors je vais te prêter un cheval pour cette mission. »
Dit Sire Midvale.

 

« Merci monsieur. »
Répondit Weed.

 

« Vance, amène le cheval. »
Un soldat amena un cheval qui avait mauvais allure. Il fallait lui tirer les reines pour l’amener tandis qui résiste sur ses deux pattes arrières. Montrant deux dent en or et haletant, la monture ressemblait à un vaurien.
[ Si je monte sur cette lamentable monture, ma chance sera bien aussi morte pour les sept années à venir.]
Pensa Weed.

 

« Jusqu’à ce que la mission soit fini, cette monture sera temporairement assigné à vous. »
Dit Sire Midvale.

 

Ting
Nom : Arse
Type : Neutre
Niveau : 3
Espèce : Cheval
Titre : étalon
Réputation : -300
Santé : 30
Mana : 0
Assigné dans la troupe punitive liée à l’Antre de Litvart. Cette monture est vif d’esprit et tente souvent de se défaire de son cavalier. Il déteste l’eau et refuse de galoper sous la pluie. Il a besoin de soin particulier ou il pourrait mourir de maladie.

PS : Attention il pète très souvent.

 

« … »
La fenêtre de State de la monture désespérément haut en couleur. Weed avait entendu que les pur-sang était difficile mais il trouvait scandaleux que cette fragile monture soit pire.

 

« C’est pas pour longtemps mais essayons de nous entendre de toute façon. »
Weed leva sa main pour caresser le cheval mais le monture lui mordit immédiatement la main.

 

« Comment oses-tu ! »
Quand Weed lui jeta un regard perçant, le cheval se retourna et abaissa ses deux pattes arrières.
« Bon garçon. »
Dit Weed calmement.

 

Le moment il monte sur le cheval avec son odeur arrière particulière, la monture abaisse soudainement sa tête et donna des coups de sabots arrières.

 

« Ouch ! »

 

Weed était jeté par cette action et atterrissait douloureusement au sol. Cette attaque lui avait prit 70 points de sa Vie. Il était évident que le cheval voulait le tuer par cette action.
« Saleté de Arse ! »
Snort (bruit soufflé du museau.)
Entre Weed et le cheval, une relation était née. Chacun fixant l’autre du regard comme un désir de briser la nuque de l’autre.

 

« Je ne vais jamais te laisser monter sur mon dos stupide humain. » Semblait dire le cheval.
« Je te battrais à mort un de ces jours. » Se voyait dans l’expression de Weed.
Un face à face silencieux entre l’homme et la bête était en place.

 

Sur le point d’être un désastre, Sire Midvale dit.
« Si tu es prêt, partons. »

 

Sir Midvale et sa troupe commencèrent leur marche vers l’Est. Weed sauta sur la monture et galopa silencieusement.

 


 

SeoYoon resta de même chez l’instructeur. Elle ne pouvait pas refuser avec l’insistance de la femme à dormir chez eux. Elle croisa Weed plusieurs fois le matin. Quand elle ouvrait la porte de la chambre d’ami, il passait mais ils ne se regardaient pas et s’ignoraient. Quand Weed quitta la maison, SeoYoon le suiva peut être par embarras d’être laissé seul par elle même. Avec un regard sans vie, elle regardait l’endroit vide où Weed se tenait il y a des minutes auparavant.

 

« Où devrais-je aller ? » se demanda-t-elle.
« Partout où… » se répondit-elle.

 

Il n’y avait aucun endroit de particulier et en même temps, elle était libre d’aller partout.

 

[ Tant que je peux m’éloigner de cette douloureuse mémoire.]
SeoYoon commença à prendre le chemin vers la porte Sud. Sans désir particulier, elle allait seulement dans le désert, une terre dont l’exploration n’était pas complète, remplit de monstres. Elle avait commencé au Centre du continent puis vers les frontières de l’Ouest à la recherche de monstres puissants à combattre.

 

« Je veux voir des monstres. »
« Je peux ne penser à rien en les combattant. »
« Je n’ai pas besoin de penser à quelque chose. »
« Même la vérité immuable qu’on ne m’a jamais aimé. »
« Arrêtes SeoYoon, reste forte. »
Bien qu’elle ne discute avec personne, il était bien loin de la vérité que son esprit s’est arrêté de fonctionner. Sous la surface froide, il y avait un torrent de question qu’elle se pose et se répond. Pourtant en surface, son visage ne montrait aucun signe d’expression, un visage de marbre. Des conversations résonnaient dans son esprit.

 

SeoYoon avait moins de préoccupation en combattant les hordes de monstre. Elle recherchait les batailles sanglantes dans des donjons plein de monstres. Toujours visant le plus mortel des monstres, elle ne craignait pas la mort. Elle ne laissa pas de temps pour que le sang du combat sèche.

 

Un Berserker qui démontrait elle même digne d’une vie plongé dans la folie et les massacres, c’était elle, trouvant toujours le chemin vers le champ de bataille.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *