The Legendary Moonlight Sculptor – Tome 2 Chapitre 1

Ghandilva, l’ancien du village de Baran, était confronté à un dilemme. Le village était autrefois un endroit paisible, situé dans une province sud du Royaume de Rosenheim.

 

Accueillant près de 500 foyers, il avait été envahi par des hommes-lézards et les villageois s’étaient soit dispersés ou avaient été fait prisonniers.

 

“Je voudrais entendre l’histoire de l’origine de cette graine,” dit Weed.

 

Les yeux sans vie de Ghandilva brillèrent d’espoir.

 

“P-pourriez-vous nous aider si je vous dis ce que je sais?”

 

“Même si vous ne me dites rien, je vous aiderais quand-même. Quand des innocents sont retenus captifs par des montres malfaisants, comment un homme peut-il l’ignorer et passer son chemin?”

 

“Oh!”

 

Ghandilva fut frappé par une envie de crier de joie. Tandis que tous les autres avaient rejeté son appel à l’aide, voici qu’un bon Samaritain venait d’offrir son épée pour l’aider.

 

“Darius-nim a refusé ma requête… parce que tout ce que je pouvais lui offrir en retour était cette graine,” déclara Ghandilva.

 

Certain que Darius était déjà hors de portée de voix, Weed dit prudemment:

 

“Qui pourrait mesurer la valeur d’une bonne action? C’est inimaginable pour moi.”

 

“Savoir qu’il reste encore dans le monde un homme si altruiste…”

 

Le regard de Weed se tourna avec désinvolture vers le poing serré de Ghandilva.

 

“D’ailleurs, au sujet de cette graine …”

 

“Oh, ceci? J’ignore quelle vie elle engendra.”

 

“Vous ne savez pas même d’où elle provient?”

 

“Cette graine a été transmise de générations en générations dans ma famille. Mes ancêtres m’ont dit de la garder avec zèle car elle est inestimable. Ils m’ont dit de ne la donner que en récompense d’un service exceptionnel ou à un grand guerrier.”

 

“Je vois.”

 

Tout se combina parfaitement comme deux pièces d’un puzzle adjointes. Même ainsi, il restait encore un risque de 50%. Était-ce la graine qui montrerait à Weed le chemin vers la cité des Cieux ou juste une simple graine d’une quelconque culture?

 

Parmi les innombrables professions de Royal Road, il y avait des jardiniers et des agriculteurs. Sans surprise, ils était trop peu nombreux pour en trouver partout.

 

“Sauverez-vous les miens?”

 

– Ding!

 

La calamité au village de Baran
Baran était un village paisible et animé jusqu’au jour où la frontière est fut ravagée par des monstres hideux. Lorsque les hommes-lézards attaquèrent le village, Ghandilva, l’ancien, n’eut pas eu assez de temps pour sauver tout ses concitoyens.
Il prit la fuite, emmenant avec lui seulement les jeunes. Les adultes avaient décidé de rester sur place pour gagner du temps. Les malfaisants hommes-lézards ont capturé les défenseurs composée d’adultes et, au lieu de les massacrer, les ont asservis dans un bastion dans la Vallée Occidentale.
Secourez les parents des enfants. Si trop de temps passe, les hommes-lézards n’hésiteront pas à tuer les villageois les uns après les autres.
Niveau de difficulté: D
Récompense: une graine inconnue

Nombre de captifs: 55

 

Une quête de niveau de difficulté D. Un niveau égal à la quête «Expédition Punitive». Weed avait aussi une quête de niveau A qui consistait à succéder à l’héritage de Zahab, mais elle était encore bien au-delà de ses capacités actuelles.

 

Cependant, à son grand désarroi, elle prenait de l’espace précieux dans la fenêtre des quêtes. Cette quête était plus difficile que tout ce que Weed avait jamais fait, mais il lut la description de la quête à plusieurs reprises, ignorant la partie correspondant au niveau de difficulté.

 

Parents.
Les souvenirs de Weed concernant ses parents s’arrêtaient à ses 8 ans. Depuis lors, il ne pouvait se souvenir que des heures les plus sombres de son existence, quand les usuriers le harcelaient.

 

‘C’est le seul héritage qu’ils m’ont laissé.’

 

Pourtant, son père et sa mère lui manquaient. Il aurait payé n’importe quel prix pour les ramener à la vie si cela avait était possible.

 

Constatant que son futur sauveur était perdu dans ses pensées, Ghandilva s’inquiéta et demanda:

 

“J’imagine que vous n’êtes pas satisfait de la récompense?”

 

“…”

 

“Une fois que mon village sera rétabli, nous vous rembourserons notre dette au fur et à mesure.”

 

“Non, c’est bon. C’est plus que je ne pouvais en demander. Je vais finir cette quête au plus vite.”

 

Vous avez accepté la quête.

 

“Merci. Les hommes-lézards se sont dirigés vers la vallée dans une montagne à l’ouest de mon village. J’attendrai vos bonnes nouvelles.”

 

Lorsque Ghandilva fût parti, les camarades de Weed vinrent le rejoindre.

 

“Weed, qu’avez-vous fait?”

 

“Avez-vous accepté la quête?”

 

Pale et Surka dévisagèrent Weed avec incrédulité. Il venait juste d’accepter une nouvelle quête dont la seule récompense était une simple graine.

 

“Ne posez pas de questions et acceptez simplement la quête que je viens d’obtenir.”

 

Weed était de facto le leader du group. Sur l’insistance de Weed, Surka, confiante qu’une raison existait, se dirigea vers Ghandilva et accepta la quête.

 

“Je suis avec Weed-nim.”

 

“Nous voulons aussi participer au sauvetage des villageois.”

 

Votre groupe a accepté la quête.

 

Le reste du groupe de Weed accepta la quête, mais n’en comprit pas la raison. Pale inclina la tête, confus.

 

“Je n’arrive pas à comprendre pourquoi vous avez abandonné la quête «Expédition Punitive» et pris celle-là à la place après tout le chemin qu’on a fait jusqu’ici.”

 

“Si je ne me trompe pas, cette quête nous offrira une excellente opportunité. Et même si ce n’est pas le cas, ce sera toujours mieux que de participer à l’expédition punitive.”

 

“Que voulez-vous dire par là?”

 

“Supposons que nous combattions les hommes-lézards avec l’expédition punitive… À nos niveaux, nous ne pouvons pas gagner grand-chose, que ce soit en termes d’expérience ou de notoriété.”

 

Ils étaient d’accord avec Weed. Leurs niveaux étaient bien plus bas que ceux de Darius et de son groupe.

 

À l’origine, ils étaient intéressés par les missions de recherche et destruction qui seraient proposées après que les troupes aient repoussé les hommes-lézards hors du village, donc la bataille elle-même ne leur importait que peu.

 

Coincé au milieu de 200 autres joueurs de niveau supérieur, le groupe de Weed ne pouvait pas faire grand-chose.

 

“J’ai le pressentiment que nous ferions mieux de changer pour cette quête,” affirma Weed.

 

“Mais le niveau de difficulté est D… Ne pensez-vous pas que c’est trop dur pour nous cinq?” demanda Surka.

 

“Ne vous inquiétez pas, j’ai un plan.” déclara Weed.

 

“D’accord, Weed-nim. Nous sommes avec vous,” répondit Pale.

 

Weed décida d’accepter la quête de Gandhilva et, avec son groupe, sorti des rangs. Bientôt, deux hommes approchèrent du groupe de Weed. C’étaient Becker et Dale, soldats de l’armée de Rosenheim.

 

“Commandant! Où allez-vous?”

 

“Nous sommes sur le point d’attaquer les hommes-lézards.”

 

Weed répondit avec détermination:

 

“Mes coéquipiers et moi partons afin de libérer les villageois, pères et mères des enfants sans foyer, du bastion des hommes-lézards.”

 

“C’est une mission assez compliquée!”

 

Becker fût surpris par la déclaration de Weed. Dale semblait incrédule.

 

“Allez-vous accomplir cette mission à vous cinq?”

 

Dale jaugea le groupe de Weed. Concluant qu’ils semblaient plus faible que lui, il frappa son torse et offrit son aide.

 

“Commandant, nous voulons vous aider dans cette mission,” dit Dale.

 

“Oui. Notre commandant nous donnera la permission de nous joindre à vous si nous lui expliquons la situation,” renchérit Becker.

 

L’amitié que Weed avait construit se révélait une fois de plus. Bien entendu, selon les circonstances, certaines situations telles qu’une mutinerie ou le massacre de villageois innocents empêcheraient les soldats de suivre les ordres indépendemment de leur loyauté.

 

Charisme et bonnes relations ne suffisent pas à motiver des soldats, à moins d’être supportés par la notoriété et le statut du leader, ou une juste cause. Aux yeux de Dale et Becker, la volonté de Weed de sauver les villageois était vu comme un acte héroïque.

 

Comme c’était également largement associé à la quête originale de l’expédition punitive, ils estimaient que l’aider était justifiée. Après un moment de silence, Weed dit:

 

“Je suis plus que reconnaissant de vous entendre dire cela, mais ce n’est pas possible. Vous êtes actuellement envoyés pour aider le village de Baran sous les ordres de Darius-nim, n’est-ce pas?”

 

“Mais…”

 

“Moins il y aura de gens pour cette mission, mieux ce sera! Je vous demande d’accomplir votre tâche de votre mieux. Qu’arrivera-t-il si nous réussissons à ramener les parents, seulement pour ne pas trouver d’endroit pour loger les familles?”

 

“Compris, Commandant.”

 

Becker et Dale furent persuadés et cédèrent. Si Weed avait accepté l’aide de 200 soldats de l’armée de Rosenhaim, il aurait été bien plus simple de libérer les captifs du bastion des hommes-lézards.

 

C’était d’autant plus le cas puisque les décurions, pendant un temps, avaient servi sous les ordres de Weed. La quête aurait été moins compliquée s’il avait accepté leur assistance.

 

Sous son leadership, ils se transformeraient en une force formidable. L’inconvénient était, cependant, que Darius remarquerait leur absence.

 

La désertion de Weed et ses compagnons de l’expédition punitive comprenant 300 et quelques personnes pouvait passer inaperçu, mais la disparition d’un grand nombre de soldats arriverait sûrement aux oreilles de Darius et il se renseignerait sur la cause de celle-ci.

 


 

Weed et ses coéquipiers se dirigèrent vers la montagne à l’ouest du village de Baran, tel que Gandhilva l’avait indiqué. La Montagne Occidentale avait un air lugubre.

 

Un brouillard humide s’élevant des cascades de la vallée, créait un environnement idéal pour les hommes-lézards.

 

“Je pense que leur territoire s’étend jusqu’ici.”

 

Pale, le rôdeur, avait amélioré ses compétences de vision et d’observation conformément à sa classe. Pour les rôdeurs, c’étaient des compétences essentielles puisqu’elles leurs permettaient d’intercepter des ennemis à distance. Cela aidait aussi à analyser divers paysages.

 

Il se concentrait sur les compétences passives des rôdeurs, telles que «Tir rapide» et «Pénétration». C’était le chemin le plus facile vers la seconde profession de la classe de rôdeur.

 

De son côté, Weed, dont la classe était sculpteur, était plus fort que la moyenne en maîtrise de l’épée, grâce à sa maîtrise en sculpture et au couteau de gravure de Zahab.

 

“Oui, je pense que les hommes-lézards ont franchi la frontière Est et ont campé ici.”

 

Weed répondit d’un souffle, étudiant le terrain. C’était appelé une vallée, mais elle était bien plus large que la plupart. Les membre du groupe tremblaient de crainte que les hommes-lézards les prennent par surprise depuis les bois alentours.

 

Finalement, ils tombèrent sur les guerriers hommes-lézards. C’était un groupe de 5 hommes-lézards qui servaient de sentinelles. Ces reptiles ressemblaient à des lézards géants dressés sur 2 pattes, avec une peau verte et glissante. Leur niveau était aux environs de 60.

 

“Beerk, immondes,” remarqua Romuna.

 

Weed ne pouvait pas être en désaccord avec elle. Les monstres étaient en général repoussants et laids. Cependant, ils l’effrayaient à peine.

 

‘Je vais juste me servir la même stratégie que j’ai utilisé pour les gobelins.’

 

Le niveau des hommes-lézards était plus élevé de 10 que celui des gobelins, mais c’étaient des monstres de terrain. Les monstres dans les donjons ou durant la nuit, étaient 50% plus forts et donnaient plus d’expérience.

 

La force des hommes-lézards était similaire à celle des gobelins si on devait les comparer. Weed s’équipa avec son épée en fer au lieu de son arc.

 

Il avait été si occupé à cuisiner et à vendre des statues et, éloigné des combats pendant si longtemps que son corps réclamait du sang.

 

‘Maintenant, je peux tester l’une des techniques d’épée.’

 

Les techniques de l’«Épée impériale informe»!
Les 5 mouvements décrites dans le livre de compétence étaient les suivants:

 

La première forme
Coût en mana: 300

Avec splendeur, vous frappez un ennemi 3 fois consécutivement. Lorsque que la compétence s’améliore, le nombre de frappes et les dégâts augmentent.

 

La deuxième forme
Coût en mana: 400

Vous vous déplacez instantanément derrière un ennemi et le frappez dans le dos.

L
La troisième forme
Coût en mana: 600

Vous détruisez l’arme d’un ennemi en utilisant 5 fois votre puissance d’attaque.

 

La quatrième forme
Coût en mana: 1000

Vous visez le point faible d’un ennemi comme dans un mouvement de danse.

 

La cinquième forme
Vous ne faites plus qu’un avec votre épée. Concentre tout votre mana et explose en un point.

Votre mana est réduit à zéro et si votre total de mana est inférieur à 2000, votre vie serait réduite aussi.

 

La technique de pas était une compétence de combat active pour éviter les coups des ennemis avec 7 pas rapides. Weed surnomma chacune des formes des technique de l’épée individuellement.

 

La première forme fut nommée «Triple», et les autres, «Coup en traître», «Puissance explosive», «Dance de l’épée» et «Épée kaiser» respectivement.

 

Le total de mana de Weed s’élevait à 940 grâce aux tablettes de l’«Empereur». Il pouvait ainsi exécuter la compétence «Triple» 3 fois, «Coup en traître» 2 et, «Puissance explosive» 1 fois seulement.

 

Les formes au delà de la troisième étaient hors de question car sa réserve de mana était insuffisante pour les alimenter. Il pourrait activer la cinquième forme, «Épée kaiser», sans mana, mais c’était trop risqué de parier sa vie sur un seul essai.

 

Il appela la technique de pas du livre de compétence «Sept pas célestes». À elle seule, elle consommait 100 mana. Heureusement, elle persistait 1 minute une fois activée.

 

‘Voyons voir ce que je peux faire.’

 

Weed ne s’était pas battu depuis qu’il avait appris les techniques de l’«Épée impériale informe».

 

“En plein jour, ils ne sont pas aussi forts qu’ils sont supposés l’être,” chuchota Weed à ses coéquipiers, “Les hommes-lézards combattent au meilleur de leur capacités dans les marais, mais ils sont bien plus faible dans une vallée. J’irai d’abord et j’entamerai le combat.”

 

Les monstres adaptés aux climats secs, comme les scorpions ou les vers des sables, étaient à leur plus fort dans le désert. Les hommes-lézards, dont l’habitat naturel était les marais, étaient affaiblis au sec.

 

Malgré tout, ses équipiers étaient surpris. Weed venait juste de suggérer d’attaquer le bastion des hommes-lézards.

 

Ils l’avaient suivit jusqu’ici, mais ils attendaient de lui un plan pour surclasser les hommes-lézards qui étaient plus nombreux.

 

“Att- Attendez un peu. Pouvons nous vraiment juste entrer dans leur bastion?” s’informa Pale.

 

“Oui, nous le pouvons,” affirma Weed.

 

“Mais cette quête a un niveau de difficulté D…,” dit Pale.

 

“Pour le niveau de difficulté D, au moins 800 hommes-lézards sont présent là-bas. N’est-ce pas?” demanda Weed.

 

Pale acquiesça bêtement à la question de Weed.

 

“800 plus ou moins.”

 

“Je suis certain que c’était exactement le cas lorsque nous avons accepté la requête de Ghandilva. Mais nous avons Darius qui nous aide.”

 

“Darius nous aide?”

 

Tandis que Pale secouait sa tête en signe d’incompréhension, Weed distribuait à ses équipiers des petites fioles.

 

“Qu’est-ce que c’est? Une potion?” s’enquit Romuna.

 

“C’est une boisson que j’ai brassée juste avant que l’on quitte la citadelle. J’ai acheté des flasques vide à faible coût chez un apothicaire,” dit Weed.

 

“Pourquoi les donnez-vous maintenant?” demanda Surka.

 

“Buvez-les d’abord et vous comprendrez,” répondit Weed.

 

Weed engloutit la boisson.

 

Vous avez bu «Brandy de vitalité»
Effets:
+100 en vie
+10 en force
+5 en agilité

Diminue la sensation de douleur en cas de blessure.

Ses coéquipiers vidèrent les flasques et paraissaient stupéfiés.

 

“Je ne peux pas croire que ce brandy puisse…” déclara Irene.

 

Surka venait récemment d’atteindre l’âge légal pour boire, donc elle était particulièrement sensible à l’alcool. Attirée par le parfum du brandy, cependant, elle le bu jusqu’à la dernière goutte et trouva sa plaisante douceur plutôt appétissante.

 

“Il n’a pas été fermenté très longtemps, donc l’effet est limité. L’avantage, cependant, est que vous pouvez le boire avec un repas sans risquer la gueule de bois,” affirma Weed.

 

Weed, qui avait finit de boire le brandy, se dirigeait déjà vers l’endroit où il supposait que les hommes-lézards étaient positionnés.

 


 

Darius se considérait chanceux. Sinon, il ne se serait pas vu attribuer une quête aussi rare comme celle de l’expédition punitive.

 

La quête «Expédition punitive» liée au village de Baran. Cela pourrait élever sa notoriété à un niveau supérieur. Un haut niveau de notoriété était accompagné de nombreux bénéfices et les quêtes n’y faisaient pas exception.

 

Il pourrait rencontrer des personnes distinguées à des postes clés qu’il n’aurait pu voir sans cela et facilement recevoir des quêtes à fort risque et fortes récompenses.

 

Avec 300 combattants sous ses ordres, Darius se voyait déjà comme une sorte de général d’armée. L’expédition punitive qu’il dirigeait arriva finalement à proximité du village de Baran.

 

Les palissades en bois, qui avaient été érigées pour tenir les monstres à l’écart, s’étaient écroulées et la porte de chaque habitation était défoncée.

 

Les troupes regardèrent les lieux depuis la colline. Il n’y avait pas un seul monstre en vue dans le village, mais ils ne pouvaient pas se détendre. Darius demanda à un de ses camarades.

 

“Parros, va observer la région.”

 

“Très bien. Restez ici et attendez jusqu’à ce que je revienne.”

 

Parros était un voleur. Avec une très grande agilité et un sens de l’observation, il se glissa rapidement dans le village. Une heure plus tard, il revint, haletant, et rapporta:

 

“Il y a des centaines d’hommes-lézards embusqués à l’intérieur! Ils attendent que nous nous rapprochions.”

 

“Ils veulent une bataille chaotique.”

 

Les yeux de Darius brillaient d’un éclat glacial. De toute évidence, les hommes-lézards, dépassant en nombre ses troupes, les incitaient à une mêlée de grande envergure. D’autre part, il s’en réjouissait aussi.

 

Dans la confusion du moment, Darius et son groupe qui étaient parmi les plus hauts niveaux parmi les combattants pourraient en tuer le plus et, par conséquent, obtenir le plus de gloire.

 

“Une embuscade attendu n’est pas un guet-apens. Chargeons simplement dans le village de Baran!”

 

Les troupes prirent d’assaut le village. Soudain, les hommes-lézards cachés dans les maisons jaillirent.

 

*Roar*
“Humains!”

 

Les hommes-lézards, qui étaient essentiellement des reptiles tout en muscles, tenaient un bouclier dans une main et brandissaient une lame dans l’autre.

 

La plupart des joueurs fut choqué. Darius ne les avait pas informés que les hommes-lézards se cachaient là. Décapitant un guerrier homme-lézard, Darius grommela dans sa barbe:

 

“Je n’ai pas besoin des faibles. Tout ce que je veux, ce sont les forts qui me sont fidèles. Alors, pourquoi devrais-je partager de l’expérience et de la gloire avec ces faiblards “

 

Darius utilisait ces tactiques délibérément, au risque de lourdes pertes, uniquement parce qu’il craignait que sa part de gloire et d’xp soit réduite si elle était également répartie entre les trois cents guerriers.

 

Les soldats de l’armée de Rosenheim suivirent Darius en arrière. Leur commandant était Sir Jovantes. Lorsque le chevalier réalisa qu’ils étaient piégés dans une mêlée, entourés d’hommes-lézards qui jaillissaient de toutes les directions, il cria:

 

“Défendez vos positions! Formez un cercle par pelotons et ripostez!”

 

Les pelotons, composés de dix soldats, commencèrent à former une barrière humaine circulaire, la formation de bataille par excellence de l’armée de Rosenheim. Les commandants des pelotons étaient des décurions tels que Becker et Hosram.

 

“On se met en formation défensive.”

 

“On prend une formation défensive.”

 

“De même pour nous.”

 

Presque tous les décurions qui avaient été instruits par Weed prirent la même décision. La défense venait en premier! Seul Becker se distingua:

 

“Allons les attaquer!”

 

Les soldats de Rosenheim qui formaient des cercles défensifs distrayaient et attiraient les hommes-lézards dans une formation alvéolaire.

 

Ils enfermèrent l’ennemi, qui chargeait, dans un dédale de passages tortueux sans fin. Entrant et sortant des cercles défensifs, Becker et ces dix hommes émergeaient de nulle part et massacraient les hommes-lézards qui s’étaient égarés.

 


 

Lorsque Weed s’approcha des guerriers hommes-lézards, ils poussèrent leurs habituels cris agressifs.

 

“Humain!”

 

“Humains insensés! Vous venez pour mourir!”

 

Les cinq guerriers hommes-lézards chargèrent vers lui, brandissant leurs lames. Le niveau de chaque homme-lézard était bas, mais c’était compensé par leur nombre.

 

Si Weed venait à être encerclé par eux, il aurait à les affronter de tous côtés, le mettant ainsi dans une position délicate. Weed, cependant, était confiant. Il avait obtenu quarante points en force, agilité et vitalité dans la salle d’entraînement en un mois.

 

Si vous en aviez entendu parler, vous pourriez penser que c’était chose simple à faire. Puis, vous vous demanderiez pourquoi personne ne faisait la même chose.

 

Avec des attributs plus élevées, il était beaucoup plus facile de chasser les monstres. Mais songez-y soigneusement. Il faut un mois. Vous devez frapper un épouvantail un mois entier. Seriez-vous en mesure de supporter l’ennui et l’effort physique?

 

Si vous le faites pour vingt heures par jour, en calculant le tout, cela fait six cent heures sur une durée d’un mois. Vous devez répéter le même mouvement continuellement, tout en éprouvant une douleur pareille à sentir vos muscles se faire écrasés et, même les athlètes professionnels ne vont pas jusqu’à ce point.

 

Les athlètes professionnels, en général, ne passent pas plus de 5 heures par jours à uniquement s’exercer. Weed avait accomplit l’équivalent de 120 jours d’exercices qu’un athlète moyen ferait.

 

Si vous y réfléchissez autrement, c’est équivalant à s’exercer diligemment dans une salle de fitness 1 heure tous les jours pendant 2 ans. Peu de gens seraient prêts à sacrifier autant dans le but d’augmenter de 40 points plusieurs attributs.

 

Le fait que Weed ait terminé le programme en seulement un seul mois illustrait combien il était persévérant. Il disposait aussi d’une technique d’épée qu’il n’avait pas encore pu essayé jusqu’ici. Dans ces conditions, les hommes-lézards étaient les bienvenus.

 

Weed et Surka se tenaient en première ligne pour affronter les hommes-lézards qui les chargeaient. Étant donné que leur groupe ne disposait pas d’un guerrier ou d’un chevalier, ces deux-là devaient assumer le rôle de combattant au corps à corps.

 

“Eh, bien, Weed,” dit Surka.

 

“Oui?” lui répondit Weed.

 

“Si je meurs, s’il vous plaît, sauvez-vous.”

 

Surka semblait pessimiste à la vue des 5 hommes-lézards.

 

“Ne vous inquiétez pas, Surka. Si un d’entre nous tombe, je serai le premier. Je suis celui qui vais attirer leur attention,” affirma Weed avec confidence.

 

“Weed, vous êtes un sculpteur. Ah, au fait, quel est votre niveau?” demanda Surka.

 

“68.”

 

Weed plongea soudainement vers un espace entre les hommes-lézards.

 

“Attention!” s’écria Surka.

 

Son comportement brusque jeta ses coéquipiers dans une confusion profonde, mais il était sûr de lui.

 

“Sept pas célestes!” cria Weed.

 

Avec confiance, il activa la technique de pas qu’il avait nommé, une compétence lui permettant d’esquiver les attaques de l’ennemi en effectuant sept pas excentriques et imprévisibles. Chargeant en avant, il disparu soudainement juste en face d’un homme-lézard et réapparu juste à côté l’instant suivant.

 

“Première forme, Triple!” hurla Weed.

 

Weed se mut vertigineusement et abattit son épée. Trois silhouettes frappèrent, le bas, le milieu et le haut du corps de l’homme-lézard en même temps.

 

*Bam bam bam!*
Les hommes-lézards était plus forts que les gobelins. Leur corps avaient la flexibilité des reptiles et une grande vitesse. Leur force d’attaque n’était pas impressionnante, mais ce qui était terrifiant était leur peau verdâtre.

 

Leur cuir épais était une défense en soit et ils portaient en plus des armures volés qu’ils avaient pillé d’autres races, ce qui les rendait difficile à gérer.

 

*Kwaak*
Blessé par les coups de Weed, l’homme-lézard hurla puissamment de douleur. Il avait perdu 80% de sa vie et était proche de sa mort. Le coût en mana du «Tir puissant», la compétence dédicace du rôdeur Pale, était de 25 points.

 

En comparaison, les compétences de Weed drainaient du mana. Même si c’était un drain de 300 en mana, sa puissance était toute aussi mortelle.

 

Surka, juste à côté de Weed, regarda toute la scène se dérouler. Elle avait participé à un grand nombre de combats avec lui. Depuis qu’il avait tué le loup et sauvé ses coéquipiers avec altruisme, il était devenu le chef du groupe. Depuis il était devenu sculpteur, il avait commencé à cuisiner.

 

Tout cela était incompréhensible, mais il semblait que ses aptitudes au combat ne s’étaient pas émoussées.

 

‘Je ne sais pas quelle compétence c’était, mais c’était impressionnant,’ pensa Surka.

 

Il lui avait semblé que 3 épées transperçaient l’homme-lézard au moment où Weed activait «Triple».

 

‘Je ne peux pas en faire moins que lui!’

 

Surka frappa l’homme-lézard que Weed venait juste d’attaquer. Elle en voulait un hors combat au plus vite. Celui-ci était tombé, étourdit par le «Triple» de Weed, donc il ne put éviter ses coups.

 

“Poing vif obscur!” (Yeon-hwan-kwon)

 

Puisque l’adversaire avait un niveau supérieur à Surka, elle utilisa sa meilleure compétence pour commencer. Serrant le poing, elle balança 5 coups de suite. C’était une compétence de combat de base, bien que très populaire, des moines. Son niveau pour «Poing vif obscur» était déjà à 65%.

 

*Pabababak!*
L’homme-lézard qui avait été frappé dans la poitrine et au plexus solaire devint un flash gris.

 

“Qu’est-ce que?”

 

Surka fut pétrifiée pendant un instant, même si elle était au milieu d’une bataille acharné.

 

“Il était étourdit. Mais pourquoi est-il mort si vite?”

 

Dans un état étourdit, un monstre est incapable de bouger et, subit le double de dégâts quand il est touché. Malgré cela, Surka se senti frustrée qu’un homme-lézard de niveau 60 soit si facilement éliminé par ses coups.

 

Les autres hommes-lézards ne restaient pas inactifs non plus. Au moment où leur camarade était attaqué, ils rugirent furieusement. Quatre lames volaient vers Weed presque en même temps, coupant tout option de retraite.

 

Son corps évada celles-ci comme un roseau dans le vent. Les trois lames avaient à peine égratigné sa tête, ses jambes et ses épaules. La dernière, celle dont il n’avait pas pu évitée coupa son côté, laissant une longue blessure, mais le dommage fut diminué jusqu’à un tiers.

 

Vous avez perdu 350 en vie.

 

L’une des nombreuses pénalités de la classe de sculpteur est qu’elle ne peut porter d’armure lourde en fer. Les armures non métalliques sont typiquement faibles en défense sauf si elles sont faites à partir de matériaux spéciaux ou enchantées avec un sort permanent.

 

Comme Weed était vêtu d’une veste de cuir basique qu’il avait acheté à très bas prix dans un magasin de seconde main, même une unique frappe pouvait lui être fatale.

 

“Technique Lame du sculpteur!”

 

L’épée de Weed, enveloppé d’un éclair translucide, navigua vers l’un des hommes-lézards une fois de plus. Il cibla au niveau de la nuque qui avait l’air assez solide.

 

* Perce *
C’était une autre des compétences spéciale de Weed qui visait un point vital avec une grande synchronisation!

 

Coup critique!

 

La technique du couteau de gravure, ignorant les défenses de l’ennemi, provoqua de gros dégâts à l’homme-lézard. L’unique défaut était qu’elle utilisait une quantité énorme de mana.

 

Si ce n’avait pas été le cas, il l’aurait utilisé chaque fois. En même temps, le sort de Romuna vint.

 

“Grêle de feu!”

 

Un pilier de feu se sépara en 4 boules de feu en l’air et frappa les hommes-lézards. L’effet secondaire du sort était de repousser l’adversaire, donnant temporairement aux combattants de mêlée un répit précieux pour reprendre leur souffle.

 

“Flèche de feu!”

 

Pale tint les hommes-lézards sous contrôle avec ses flèches. Ses flèches contenaient l’élément de feu qui leurs était fatale.

 

“Main de guérison!”

 

Irene régénéra rapidement la vie diminuant de Weed. Puis, elle jeta un sort de bénédiction sacrée.

 

“Déesse Freya, apportez la protection de l’esprit saint sur Weed. Renforcez-le contre les forces maléfiques. Bénédiction!”

 

La bénédiction sacrée augmente la défense et la force. Il existe d’innombrables lignes de sorts prévues pour améliorer divers attributs.

 

Les arts vaudou du chaman accélèrent et augmentent force et agilité temporairement. L’aura d’un chevalier saint sur l’ensemble de son groupe est considéré comme efficace aussi.

 

Mais ultimement, ce sont les bénédictions d’un prêtre ou d’une prêtresse qui dominent dans le domaine des buffs. Si vous combattez longtemps sous l’influence des bénédictions d’une prêtresse, vous vous sentirez presque impuissants sans elles.

 

Une fois qu’elle eu terminé la tâche qui lui était attribuée, Irene lança à Weed sévèrement:

 

“Weed, vous avez été trop téméraire cette fois.”

 

Weed hocha la tête pour s’excuser. En vérité, il avait affronté un homme-lézard sans protection exprès pour tester leur force. De plus, il était intéressé par le fait de découvrir combien de dégâts les techniques de l’«Épée impérial informe» pouvaient infliger.

 

Le résulta dépassa ses attentes. Chacune des compétences de combat dont Weed disposait pour le moment demandaient une quantité insoutenable de mana.

 

Il ne pouvait se permettre un combat prolongé car ses compétences de combat consommaient tout simplement plus de mana qu’il ne pouvait en fournir.

 

Mais ces compétences étaient les plus efficaces dans une bataille à petite échelle. Elles donnaient à Weed une puissance absurde jusqu’à ce qu’il manque de mana.

 

Lorsque sa quantité de mana utilisable augmenterait avec le gain de niveaux et, que sa consommation en mana pour les compétences liées à l’épée chuterait, grâce à une meilleure maîtrise de l’épée et de l’artisanat, les techniques de l’«Épée impériale informe» brilleraient de tous leurs feux.

 

Cependant, aux yeux des coéquipiers de Weed, il avait l’air juste téméraire. Ils ne savaient pas que son niveau était soixante-huit et ils avaient des préjugés sur la classe de sculpteur, pensant qu’il était plus faible que ses homologues.

 

Toutefois, il était vrai que la défense d’un sculpteur était pathétique. Sauf comparé avec les classes de jeteurs de sorts, la classe de sculpteur était l’un des plus vulnérables.

 

Au lieu de cela, Weed avait la technique «Couteau de gravure» et, depuis sa conversion, l’effet de sa maîtrise en sculpture avait été entièrement intégrée dans sa puissance d’attaque incomparable.

 

Un frêle sculpteur. Bien que l’avenir lui soit encore inconnu, le rôle de Weed, pour le moment, était plus d’infliger des dégâts que d’être un puissant guerrier épéiste.

 

Il sourit aux buffs d’Irene alors que sa force avait augmenté de vingt pour cent et, il se sentit enveloppé par le confort.

 

Vous avez perdu 230 points en vie.

 

Weed laissa l’un des hommes-lézards le frapper encore. Il fut beaucoup moins endommagé en raison de la protection sacré d’Irene. Cela montrait qu’elle avait augmenté sa maîtrise de la compétence entre-temps.

 

‘C’est ce que j’aime dans le fait de chasser en groupe.’

 

Les prêtres et les prêtresses sont respectés et appréciés partout pour leur capacité distincte. Quel que soit leur niveau de compétence, tout groupe est désireux de les inviter.

 

Même si Irene était un d’un niveau un peu bas, elle avait aiguisé ses compétences et était donc l’atout le plus nécessaire pour la chasse aux monstres.

 

La compétence en bandage que Weed avait appris ne fonctionnait seulement quand il n’était pas en combat. C’était incomparable à l’immédiate «Main de guérison» d’une prêtresse. Après lui avoir fait ce reproche, Irene eut un léger sourire.

 

“Mais c’est tout-à-fait vous, Weed, de charger les monstres.”

 

Weed ne tournait jamais le dos à des monstres qui venaient à lui – car ils étaient de merveilleux XP’s! À part les monstres qu’il trouvait trop difficile d’affronter à son niveau actuel, Weed appréciait de plonger dans les hardes de monstres et de les massacrer.

 

Tout en bougeant bras et jambes comme un fou, il sentait le vent de la liberté. Il rassemblait des XP’s, gagnait des niveaux, ramassait des objets et améliorait ses compétences.

 

Chaque étape était tellement amusante et, le résultat valait toujours chaque goutte de sueur et de sang. Autrefois, dans le «Continent de la Magie» et, même maintenant, Weed avait toujours été le premier à engage le combat avec les monstres à leur seule vue.

 

“Triple! Coup en traître!”

 

Dès que son mana fut régénéré, Weed déclencha ses compétences de combat. Sa priorité était d’élever le niveau de ses compétences. Le mana consommée était remplacé de toute façon.

 

Vous avez échoué l’activation de la compétence!

 

Puisque son niveau de maîtrise dans de nombreuses compétences de combat était virtuellement proche de zéro, il échouait souvent l’activation de celle-ci.

 

Lorsque les techniques d’épée ne s’activaient pas, il était étourdit et s’immobilisait pendant quelques secondes. Weed comptait sur ses coéquipiers et persistait à essayer ses compétences de combat.

 

Il se sentait rassuré de savoir que quelqu’un était toujours dans son dos. Ses attaques imparables se chargèrent des lézards en un clin d’œil.

 

“…”

 

Quand la bataille fut terminée, ses coéquipiers, hébétés, regardèrent Weed. Leur tension était montée à la pensée d’affronter cinq hommes-lézards, mais cela fut terminé avant même que Surka ou Pale s’impliquent sérieusement dans le combat.

 

“Weed, cette compétence …”

 

“C’est trop puissant.”

 

Pale et Surka se plaignirent presque en même temps.

 

“Euh, eh bien …” dit Weed.

 

“Vous avez tellement augmenté de niveau. Je ne crois pas que vous alliez besoin de nous,” suggéra Romuna.

 

“Ce n’est pas vrai.” Weed secoua la tête. “Ça me draine d’au moins trois cent points de mana. Et c’est pour le mouvement le plus faible. Donc, je ne peux pas l’utiliser plus de trois fois de suite.”

 

“Ehhhhh?”

 

Weed attendit que le choc s’estompe.

 

“Je n’ai que deux cent trente points de mana au total. Cela signifie que je ne pourrais même pas l’essayer une fois. Alors, Weed, pouvez-vous nous dire combien de mana vous avez puisque vous pouvez l’utiliser trois fois? “Pale demanda, incrédule.

 

“Un peu plus de 900,” déclara Weed.

 

“Oh mon Dieu!”

 

Pale semblait choqué. Romuna, le mage et Irene, la prêtresse, avaient environ 500 points de mana. Leurs points de mana étaient au-dessus de la moyenne pour leur niveau, mais la quantité incroyable de mana que Weed affirmait avoir les laissa bouche bée.

 

Weed les informa brièvement sur ce qui lui était arrivé. Sa quête qui l’avait mené à se convertir à la classe de «Légendaire sculpteur de clair de lune» était tout simplement au-delà de toute la sagesse conventionnelle.

 

Un joueur sélectionne sa première classe au niveau cinq en général et, devant eux se tenait un homme qui s’était converti à la classe de sculpteur, environ au niveau 60 et ce après avoir surmonté de nombreuses épreuves. Pale soupira:

 

“Vous n’étiez pas seulement un sculpteur, mais le sculpteur de clair de lune. Une classe secrète. Je ne savais pas que vous étiez le célèbre sculpteur des rumeurs de la ville.”

 

“Rumeur?” demanda Weed en retour.

 

“Nous avions entendu parler d’une personne qui sculptait des statues et les vendait dans la Citadelle de Serabourg. Nous voulions en acheter, mais nous n’avions pas assez d’argent,” déclara Irene.

 

Irene fit les yeux doux à Weed. Il était impossible de se tromper sur ce qu’elle voulait de lui.

 

“Je ne voulais pas vraiment vous le cacher, mais, de toute façon, je vous ferai une statue pour chacun plus tard.”

 

“Merci beaucoup, Weed!”

 

“De même.”

 

“J’en voudrais une si cela ne vous dérange pas,” dit Pale.

 

Weed promis de faire une statue pour chacun de ses coéquipiers.

 

“Maintenant, nous nous sommes suffisamment reposés. Allons tuer encore plus d’hommes-lézards. Cette quête a un délai, donc nous ferions mieux d’en finir avant qu’il ne soit trop tard.”

 

“Bien sûr.”

 

Weed continua de diriger ses coéquipiers à travers les hommes-lézards sur le chemin. Dans la plupart des cas, Weed commençait par infliger des dégâts critiques à l’ennemi, puis Pale et Surka reprenaient depuis là et les achevaient rapidement.

 

Romuna était chargé d’éliminer d’un ou deux hommes-lézards à distance s’il y en avait plus que ce que les autres pouvaient gérer.

 

Les autres étaient abattus par Weed et Surka tandis que leurs coéquipiers se reposaient pour récupérer un peu de mana. La coordination de leurs tactiques de combats était bien arrangée.

 

Beaucoup de renards, loups et ours y avaient succombé, y laissant fourrure et viande et, maintenant les victimes avaient changé pour des hommes-lézards qui ne se doutaient de rien.

 

Le rythme était beaucoup plus rapide que lorsque Weed avait chassé tout seul et contrairement aux opérations de nettoyage dans l’antre de Litvart avec les soldats Rosenheim, Weed et ses coéquipiers étaient synchronisées dans un système de groupe, ce qui signifiait que les XP’s gagnés étaient gagnés et répartis équitablement entre eux.

 

Weed n’avait pas besoin de donner le coup de grâce à un ennemi agonisant. S’il était resté les bras croisés, il aurait reçu une part minimale des XP’s due à sa petite contribution, mais cela ne lui ressemblerait pas.

 

“Waouh! Ces reptiles sont plus riches qu’ils n’en ont l’air, non? “

 

Surka s’exclama à la vue des objets abandonnés par les hommes-lézards tués. Le butin comprenait un gantelet en fer et une armure de buste. En plus de cela, ils avaient obtenu une bague.

 

Bague de mana

Équipé: Augmente le maximum de mana. (+3% en mana)

 

C’était la première fois que le group avait jamais vu un accessoire comme une bague.

 

“Qui va prendre ça?”

 

Aux mots de Surka, tout le monde se regarda, mais la bague de mana termina en la possession d’Irene car ils s’étaient convenu que les combats seraient plus sûrs si la prêtresse avait plus de mana pour soutenir les autres.

 

La règle pour diviser le butin au sein du groupe était que quiconque ramassait un objet pouvait le garder. Une pièce rare changeait souvent de main en fonction de la volonté générale, mais à part cela, objets divers destinés à être vendu en boutique, étaient en libre service.

 

Cela semblait une règle très déraisonnable, mais ils l’avaient trouvée acceptable étant donné la nature de leur groupe. Une fois qu’ils eurent commencé à se battre, ils allèrent jusqu’au bout.

 

Puisqu’ils avaient décidé de pénétrer dans le bastion des hommes-lézards, la bataille ne serait pas terminée tant qu’ils n’auraient pas tué le dernier homme-lézard restant.

 

S’ils avaient choisi quelqu’un pour prendre en charge le stockage des objets, il aurait rapidement dépassé la limite de poids transportable. C’est pourquoi ils laissaient chacun ramasser des objets jusqu’à sa limite de poids.

 

Weed et Surka, qui étaient actifs dans les combats, étaient généralement les derniers à ramasser un objet, conscients que du moment où ils ne pourraient plus porter quoi que ce soit d’autre, le combat était sûr d’être fini.

 

C’était la structure du groupe, donc il n’y avait pas vraiment d’autres choix.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *