The Legendary Moonlight Sculptor – Tome 4 Chapitre 2

« Royal Road ? Quand nous sommes parti, on s’attendait à ce que vous étudiez au lieu de cela vous jouez ! »

« Maintenant remplissez le formulaire pour une réintégration. »

« Et si cela n’est pas suffisant vous passerez tout votre temps à la maison à réviser vos examens ! »

 

Quand les parents de Surka, Pale, Irene et Romuna ont appris que leurs enfants jouaient Royal Road en secret durant leur absence, les complaintes furent sans fin.

 

Cependant leurs enfants ne restèrent pas les bras croisé tout la journée. Ils planifièrent un projet et finalement leurrèrent leurs parents dans Royal Road.

 

« Oh ! Pale, je vais changer mes armes mais il me manque 4 Or peux tu me les prêter ? Ne t’inquiète pas, je te rembourserais avec des intérêts ! »

 

Dans la chasse et le combat des monstres, leurs parents étaient inexpérimentés. Pourtant ils s’en sortaient bien. Dans le jeu, ils étaient propriétaire d’une petite boutique familiale et ouvraient une boutique après l’autre. Leurs boutiques vendaient une large gamme de produit des armes et vêtements jusqu’aux livres de compétences. Ils avaient même ouvert un restaurant. Tandis que leurs parents les soutiennent avec les livres de compétences, un bon arc ou une connaissance divine du prêtre, les enfants à leur tour chassent le butin pour eux. Le résultat étant qu’ils se rapprochèrent du niveau convoité le 200 ème.

 

Et c’est alors que les NPCs du royaume de Rosenheim commencèrent à parler :

« Connais tu l’aventurier Weed ? Il s’est occupé du terrible clan des vampires et libérés les gens de Morata. »

« Oh Weed, le bienfaiteur de l’Ordre de Freya ! Savoir qu’il y a des Héros rend la vie plus plaisante n’est-ce pas ? J’ai entendu dire qu’il était du royaume de Rosenheim et que le Roi le cherche. »

 

Même dans les boutiques d’armes, pharmacies et les vendeuses de fleur du marché – tout le monde parlaient de Weed.

Quand la nouvelle atteignit Pale et son groupe, ils réalisèrent que Weed avait complété une quête difficile et dangereuse et lui envoyèrent des félicitations :

« Félicitations Weed »

« Bien joué ! »

« La prochaine fois raconte nous les détails. »

« Haaa ! »

« Swoop ! »
« Urraaa ! Monstres ! »

 

Les GeomChis se précipitèrent en avant et un chevalier sans tête commença rapidement à reculer. Quelque soit son courage à la vue de tant d’adversaire même les monstres deviennent nerveux et tremblent. Les assaillants sans peur attaquèrent audacieusement et facilement les ennemis !

Des joueurs grossièrement vêtus avec des yeux de braise qui n’ont qu’un désir : Expérience.

« Ha-ha-ha ! GeomChi02? »

« Oui je suis prêt ! »

« Attaquez ! »

« Hip-hip ! »

Une avalanche de joueur lancent l’assaut sur le chevalier sans tête. Ils sautèrent sur le monstre comme si quelqu’un allait le leur voler.

Aucun des GeomChis ne savaient jouer. Par conséquent ils visèrent en premier les monstres de haut niveau mais ils ne considéraient pas la hauteur des adversaires.

« Tuer les tous ! »

 

Ils recherchaient tous de nouveaux terrain de chasse et ils aboutirent à Lavias.

Tout ce temps ils ne recherchaient qu’à combattre des monstres puissants alors leurs niveaux montaient à un rythme étonnant.

Toujours ensemble, une bande de 505 personnes, ils sillonnait l’étendue de Royal Road. Un large groupe soudé. Étudiants et instructeurs vivaient ensemble dans l’école alors ils pouvaient se réunir rapidement. Ainsi ils passèrent beaucoup de temps dans le jeu et chassèrent les plus puissant monstres qu’ils pouvaient trouver.

 

Ils ont commencé comme Weed avec les épouvantails et ensuite surmonté de nombreux donjons. Quand il y avait un ennemi, les étudiants lancèrent toute leur énergie dans la bataille et au final gagnèrent.

 

La seule chose qui les intéresse à part leur épée, c’était le combat. Ils ne prenaient aucune quête parce qu’ils étaient trop fainéant pour s’en préoccuper. De plus leur apparence était vraiment délabrée. Ils étaient des joueurs très pauvres et souvent affamés.

 

Le Maître mit ses mains derrière son dos et tandis qu’il riait, dit :

« 3 pièces de Cuivre ? Oh-oh-oh ! Tant d’énergie sur ce monstre et nous n’avons rien. Les gars, ils sembleraient que nous sommes faible ! »

 

« Oui Maître ! »

« Allons-nous nous contenter de ces piécettes ? Ou allons-nous devenir plus fort pour tuer des monstres qui lâche de l’or ? »

« Chef pour vous, nous irons partout ! »

Après ces mots les disciples et les instructeurs n’eurent pas le choix, retenant leurs larmes et s’adonnant au précepte « l’épée d’abord ».

 

Dans un autre sens, leur peur de la faim était plus grande que leur peur des monstres.

Ils partagèrent même leur dernière miette de pain et cela renforça leur lien d’amitié.

Les GeomChis ne craignent pas les monstres.

 

« Tôt ou tard, nous ne mourrons plus de faim ! »

Les GeomChis devint attentifs avec des yeux qui débordent d’intensité.

Soit ils mourront au combat soit ils mourront en combattant la faim.

Ainsi ils traversèrent l’étendue de Royal Road et ont monté leur niveau vers 130.

 

A Lavias, ils ont entendu dire que l’on pouvait changer sa profession. Les gens de la rue disaient que les soldats donnaient beaucoup de boulot et que si tu terrassais un monstre célèbre alors tu pouvais recevoir gloire et fortune. De plus avec une nouvelle profession on gagne une augmentation significative en Force, Agilité et une petite dans la Durabilité de l’armure. Un métier pour les gens qui apprécient le combat.

 

Dans tout les cas, Leur motivation pour le changement de métiers n’est pas due à leur progression en State. Non, les GeomChis se considéraient comme les héritiers de l’Art martial Coréen, ils vivront et mourront avec fierté.

 

Les Arts Martiaux – c’est leur nature, leurs vies et c’est pourquoi tout les 505 personnes changèrent leur profession en même temps. Et puis leur premier métier était guerrier donc le changement en Artiste martial semblait être logiquement l’étape suivante.

 

« Avez-vous entendu parler de l’aventurier Weed ? »

« Cette fois Weed a accompli une chose remarquable! »

 

Bien sûr cette nouvelle est passée entre de nombreuses oreilles. Quand les GeomChis entendirent les nouvelles, ils étaient tous content.

 

« Ohhh ! »

« si Weed a réalisé un exploit, nous aussi nous le pouvons ! »

Le ressenti qui est en chaque homme.

Ambition ! Désire pour la gloire !

Une passion incandescente !

 

« GeomChi02 ! »

« Oui Maître. »

« Trouves où sont les monstres les plus puissant. »

« J’y suis déjà. »

GeomChi02 chuchota Pale en premier. Il comprit très tôt les tourments dans la recherche d’information et savait qu’il est préférable de contacter Pale.

« M.Pale. »

« Oui GeomChi02… »

 

A ce moment là, Pale, Iren, Surka et Romuna chassaient.

Il craignait qu’ils allaient faire une requête insensée.

Mais cette fois-ci, rien ne se passa. Généralement les GeomChis vivent avec dignité et fierté, ils n’avaient pas oublié l’aide alimentaire et à l’avenir ils remercièrent toujours leurs sauveurs.

 

D’un autre côté, Pale et son groupe se sont depuis habitués à leurs étranges requêtes.

« Qui est le plus puissant ? »

« Quoi ? Attendez…c’est pas vrai… »
« Dites moi juste qui et où. Nous ferons le reste. »

Le dragon vert Biakis aimait la paix et le calme. Il aimait à penser de lui-même comme le gardien de la forêt. Avec cette pensée, il vécut plusieurs siècles paisiblement.

 

Biakis s ‘endormait vite dans une caverne en haut d’une des montagnes mais quand il entendit le bruit de gens, il ouvrit grand ses yeux.

 

« Des criminels ? »

Parfois des groupes d’aventuriers empiètent son domaine. Parfois même le plus puissant des joueurs du continent de Versailles s’éloigne des groupes pour chasser le dragon.

 

Chaque fois, Biakis les punit sans ménagement.

« Cette fois encore vous allez mourir » – pense le dragon, Furieux.

Les yeux verts de Biakis étaient remplis de colère. Partout où il porte son regard des gens intrépides s’approchent. Même avec que quelques un qui combattent ils seront quand même beaucoup. Quoiqu’en général cela ne préoccupe pas le dragon.

 

« Urra ! »

« Nous sommes arrivé ! Dragon sauvage et violent, montres toi ! »

 

Il ne s’est jamais fait insulter avant. Biakis était furieux. Il ouvre sa gueule comme pour bâiller et prit une profonde respiration…

« Fuuuuu ! »

La cité Liberté était un des centres de commerce dans le continent de Versailles. Une grande quantité de marchandise passait à travers la porte de la ville et il y avait beaucoup de transactions dans l’enceinte de la ville. Quasiment tout les artisans et guildes considéraient un honneur d’ouvrir un bureau ici.

 

Weed et Mapan ont vendu tout leurs objets inutile obtenus des loups et autres monstres.

« Oh ! J’ai réalisé 5600 Or » dit Weed en se frottant joyeusement les mains.

Comparé aux 2000 Or qu’il avait fait avant, ce n’était pas négligeable .

 

Mais cela aurait pu être beaucoup plus. Weed a fait beaucoup d’économies en creusant et en collectant les herbes médicinales mais la plupart des armures et armes, il les vendait sur le site des enchères pour de l’argent vrai. S’il les vendait dans le jeu, il aurait eu beaucoup plus d’Or.

 

Tout les butins des monstres vendu, Weed se rendit à une guilde. Les guildes sont toujours rempli de monde surtout si c’est liée aux occupations de combattant mais aujourd’hui dans la guilde des forgerons, 30 personnes assises, comparé à l’échelle de la cité qui est grande cela paraissait étrange.

 

Dès son entrée, Weed regarda avec intérêt les gens assis aux tables.

« Je voulais fabriquer une épée alors j’ai choisi ce métier et maintenant je suis mécontent ! Tout mes amis avec qui j’ai débuté, commencent déjà à tuer des Kobolds et chaque jour je martèle, maudit soit il ! Mais si ce n’est que cela ! Je pensais pouvoir faire des choses plus intéressante…Je suis malade de tout cela »

« Yeah. Je ne comprend pas pourquoi j’ai choisi ce métier. C’est trop ennuyant. Maintenant j’ai envie de changer de métier »

« Je ne te le fais pas dire. Je suis là depuis une semaine à fabriquer des épée et devines quoi ? Elles sont pires que celles lâchées par les Kobolds ! »

 

Les joueurs s’asseyaient et se lamentaient de leur métier. Pathétique. En fait, le métier de forgeron n’était pas si mauvais. Tout dépend de la façon de voir.

« Au fait, as-tu entendu les nouvelles sur le forgeron Thor ? »

« J’ai entendu dire qu’il était le premier forgeron à atteindre le niveau Intermédiare en Forger et que maintenant il est niveau Intermédiaire 4. »

« Non, il est déjà à Intermédiaire 5. »

« Wow ! J’entends que toutes les guildes le veut. »

« Bien sûr, c’est un forgeron qui peut renforcer armures et armes. Quand atteindrons nous son niveau ? »

« En fait…Il y a déjà beaucoup de forgeron de niveau Intermédiaire… »
« Ah ! Je suis tellement jaloux. »

Weed entendit assez de jérémiades et monta silencieusement les escaliers vers le deuxième étage de la guilde. La plupart des personnes sont au rez de chaussée avec la boutique de la guilde et les choses sérieuses se passaient à l’étage supérieur.

Weed attendit que son tour vienne et un représentant de la guilde, moustachu et musculaire, arriva.

 

« Quel est le but de votre visite ? » dit le NPC en tapant son tablier.

« Je veux apprendre comment manufacturé armes et armures. »

« Oh ! Vraiment ? » Le représentant dit rapidement « Veux-tu devenir forgeron ? »

« Non. Je veux juste apprendre comment forger. »

« Hmm. En fait, on n’enseigne pas à n’importe qui… Toutefois si tu fixes ceci alors je vais y réfléchir. »

 

Le NPC passa à Weed un bouclier endommagé.

 

Bouclier de bronze fissuré

Focre : 3/28. Défense : 10.

Ce bouclier est utilisé dans l’examen de compétence pour identifier le talent d’un forgeron.

Fait en bronze. Petite taille, habituellement fixé au balai. Vous protège de l’impact d’une épée.

Condition : niveau 15

Effets :

La chance que les flèches ennemis rate augmente de 14%.
Diminue les attaques critiques de 19%.

 

Avec chaque niveau, la compétence maintenance gagne en efficacité. Au premier niveau, elle répare 7 points, au second niveau c’est 10 et au dixième niveau c’est 23 points. C’est pour cela que pour fixer le bouclier, cela demandait une compétence de réparation de niveau intermédiaire.

 

Weed ne se procura même pas une masse, il leva juste sa main et dit :

« Réparation ! »

Le bouclier brilla d’un éclat intense et étincela comme si il était neuf.

 

« Um, il semble que tu es qualifié » dit le maître en se grattant la tête.

« C’est bon, commençons par la manière de tenir un marteau. Tiens le comme ceci et frappe le comme ça. »

Vous avez appris la compétence Forgeron.

 

Selon le niveau de la compétence, les conditions pour s’équiper descendent de 2 pourcent ou plus. Si on atteint le niveau Maître de la compétence Forgeron, on pouvais s’équiper des objets d’autres professions sans limitations.

Weed acheta immédiatement des outils en fer pour manufacturer des armes, un bon marteau, une pierre à aiguiser et d’autres objets. Il acheta aussi une fonderie portative et les moules standard pour les armes.

 

Généralement un joueur ne pouvait que travailler dans une forge mais avec son matériel, Weed pouvait créer des armes n’importe où.

 

Le procédé pour forger des objets était très simple ! Grâce au four portatif en utilisant du mana, le métal pouvait être fondu et versé dans un moule. A partir de là, on martèle la pièce jusqu’à fabriquer l’objet.

 

Entendant tout cela, Weed se senti dupé.

 

Oui la profession de forgeron demandée beaucoup d’effort physique mais moins que celle de sculpteur. Pendant la création de sculptures, il devait constamment se forcer à rester en alerte pour garder l’image dans sa tête. Il devait prudemment couper une partie pour aboutir à une simple sculpture. Par conséquent, la profession de forgeron lui semblait simple et brut comparée à sa profession.

« Bien. »

Weed alla à l’enclume le plus proche et ouvrit son sac. Quelque part au fond du sac il y avait les minérais de fer qu’il avait ramasser durant ses chasses.

« D’abord fondre… »

Il fondit le minerai et obtient beaucoup de fer. Puis doucement le versa dans le moule et après avoir attendu un peu, il obtient la première pièce. Maintenant que le métal n’est pas encore traiter, il n’a plus qu’à lui donner une forme.

Tap-tap-tap !

 

Il donna un grand coup sur l’épée et la plongea dans l’eau froide puis ajouta une petite retouche.

A cela, Weed a produit sa première épée.

 

Epée d’entrainement du chef d’orchestre

Durabilité : 70/70. Attaque 4-6.

épée faite avec plusieurs métaux, fait main avec une bonne maîtrise.

L’attaque est faiible mais elle a une grande durabilité.

Condition : Aucune
Effets : Force+5.

 

Vous avez monté la compétence Forgeron de 36%.

« Oh ! Cool ! Bon travail ! » Weed a forgé sa première épée et maintenant il l’appréciait beaucoup.

En jouant seul, tôt ou tard, on se met à se parler à soi même. Un mécanisme de défense que Weed a développé durant la créations des sculptures dans la province de Morata.

« C’est assez moyen. »

Bien sûr dans sa situation actuelle, la lame lui était inutile. Mais il pouvait la vendre dans une armurerie pour au moins 70 Argent ! Elle n’avait pas d’option pour l’attaque mais apportait un bonus de 5 en force.

Pour la première fois, il avait réussi à créer une épée puissante !

« Et quelque chose dans la profession de forgeron est pratique. »

 

Les figures de renard, lapin et autres animaux n’avaient pas de valeur, juste des souvenirs mais Weed a pu vivre de l’argent de leur vente. Cette fois, l’épée qu’il a forgé les gens seront content de l’utiliser.

« Bien, il est temps de se mettre au boulot ! »

 

Weed décida d’utiliser tout le minerai qu’il avait accumulé au cours du jeu pour faire des armes. Et il en avait plein : Certaines datent du temps où il n’était que débutant d’autres des 3 mois dans la région de Morata. Il avait accumulé plein de minerai et maintenant il les sortit tous pour être forgé.

Fondre dans le four, donner une forme et smack !

Weed prenait le travail sérieusement, investissant tout son énergie et son âme dans cette nouvelle affaire.En parallèle, il essaya de regarder les autres forgeons et les imiter pour améliorer rapidement la compétence de Forgeron.

 

Votre niveau de Forgeron est monté à débutant 3.

Vous pouvez maintenant faire des armures en bronze et cuivre.

 

Votre niveau de Forgeron est monté à débutant 4.

Les caractéristiques d’attaque des armes sont maintenant plus forte.

Vous pouvez maintenant changer la forme d’une épée finie. Sa force diminuera mais l’attaque augmentera.

 

Votre niveau de Forgeron est monté à débutant 5.

Maintenant les armures que vous fabriquerez deviennent plus facile et confortable à porter.
Vous pouvez maintenant faire des bottes.

 

Votre niveau de Forgeron est monté à débutant 6.

Les caractéristiques offensive et défensive des objets manufacturés se renforcent grandement.

 

Weed resta dans la forge jour et nuit pendant 10 jours, en créant des lames. Il forgea de plus en plus jusqu’à épuiser tout ses minerais.

Mais cela fut surprenant, en 10 jours, il avait grandement augmenté la compétence Forgeron. Tout cela pour son métier.

Pour chaque niveau, Weed gagné une augmentation de 3% de son attaque initiale et une augmentation de 5% pour le niveau moyen des compétences. De plus, pour augmenter son sculpté il avait involontairement augmenté plusieurs particularités dans des compétences commerciales qui sans aucun doute amplifient son niveau de forgeron.

 

En général, la compétence d’artisan influençait tout les professions non combative.

Par exemple : pour cuisiner, pour chaque niveau, les effets des plats préparés étaient amplifiés par 5% et avec le passage au niveau intermédiaire, ils étaient amplifiés par 7%.

Le niveau actuel de Weed en Artisanat était intermédiaire 8 alors l’effet sur tout ses plats étaient amplifiés par presque 2.

De plus la compétence Artisanat avait des effets sur sa compétence Forgeron.

En utilisant les même matériaux, il pouvait fabriquer des objets 2 fois plus fort que les autres et ainsi obtenir plus d’expérience.

 

C’était grâce à sa compétence Artisanat que Weed n’a pas eu à souffrir le tourment des forgerons débutant. Mais quand il atteindra le niveau Forgeron intermédiaire l’avantage disparaîtra mais il gagnera quand même plus d’expérience qu’un joueur régulier.

 

Après 10 jours à forger les minerais, il a pu amener sa compétence au niveau 6.

 

Weed quitta la guilde et se rendit à la guilde de pêche.

« Voulez-vous savourer le temps qui passe chaque jour en pêchant ou espériez-vous attraper un poisson légendaire et devenir une légende chantée par les bardes ? » demanda le NPC portant une veste avec plusieurs poches.

Peut être que rejoindre la guide de pêche était le plus facile du jeu. Vous n’aviez qu’à répondre à quelques questions et acheter une cane à pêche avec flotteur.

 

Weed ne cacha pas sa vrai pensée :

« Je veux apprendre à pêcher comme cela si j’ai faim je pourrais manger. »

« Oui ? » répondit le NPC perplexe.

 

Pour plusieurs joueurs, devenir pêcheur professionnel était pour le plaisir. En voyageant dans le continent de Versailles, il arrive d’utiliser un bateau ou navire et vous pouviez passer le temps en pêchant. Mais de toute les réponses qu’il a reçu personne n’a répondu comme Weed a fait.

 

Le pêcheur regarda Weed et un miracle sans précédent, rigola.

« Une réponse honnête. En même temps, je vois que vous êtes un excellent cuisinier. Peut être qu’un jour si vous attrapez quelque chose de bon vous me ferez une délicieuse soupe ? »

« Si le poisson convient alors pas de souci je serais ravi de cuisiner. »

« Hmm. Merci. Je vais te donner des leurres spéciaux. »

 

Vous avez appris la compétence Pêcher.

 

Tu n’auras jamais faim si tu te retrouves près d’une source importante d’eau. Tu peux avoir de l’eau et de la nourriture dans les rivières, lacs et mers. Avec le gain de chaque niveau en pêche, il en sera de même pour ta santé.

 

Vous avez reçu des leurres pour pêcher, 30 crevettes.

 

Weed a appris Forgeron, Pêcher et il réfléchit.

« Dois-je apprendre plus ? »

« Cela suffit-il ? Peut être devrais-je sauté la compétence Couture. J’ai déjà plusieurs compétences de production alors je ne pense pas que je devrais apprendre une autre. »

 

Cette anxiété était le résultat de ses mémoires d’enfance. A un moment, il a du travailler dans une usine textile dans un environnement sale et poussiéreux. Là bas, pour gagner quelque sou, il cousait des boutons et les coutures déchirées. Un travail lourd et monotone, des mémoires qui n’apporte que de la peine. A côté de cela, il est tombé malade et ne pouvait pas travailler par moment par conséquent il n’a pas eu son salaire du dernier mois.

Mais ce n’était pas dans sa nature d’abondonner.

 

Pour dire vrai, il y avait une autre compétence de sorcier, celle permettant de lancer un sort magique sur les objets mais Weed ne pouvait pas l’apprendre à cause des conditions trop élevées. Ainsi, il ne pouvait qu’apprendre toutes les compétences de commerce.

 

Se décidant finalement, Weed parti vers le deuxième étage de la guilde des Couturiers.

« Hmm… Si une personne a bon goût, il sera facile de choisir un bon tissu et coudre de jolies vêtements. »

« Si vous vous investissez beaucoup dans le travail d’une œuvre alors les gens voudront s’habiller de tels vêtements. Veux-tu apprendre à coudre ? Ronronna la porte-parole.

« Oui je veux. »

« Et peux tu coudre un bouton ? » Demanda-t-elle en fronçant les sourcils.

« Coo…Bien sûr. »

Weed était aussi à l’aise pour coudre un bouton qu’utiliser une cuillère.

Il cousit quelques bouton et reçu un nouveau message :

 

Vous avez appris la compétence Couture.

 

Faisant ses au-revoir à la représentante, Weed quitta la guilde. Malheureusement en contraste avec la guilde des Forgerons, La guilde ne fournissait pas de travail aux couturiers alors il s’assit dans un coin de la rue et se mit à travailler.

 

Dans la cité Liberté, les gens disparaissaient des rues, allant discuter, se bronzer ou faire d’autre choses, personne ne lui prêter attention. Il coupa quelques morceaux de tissu puis les cousit et obtint son premier vêtement.

 

Votre niveau Couture a atteint débutant 2.

Vous pouvez maintenant utiliser du tissu doux pour coudre des vêtements

 

Incroyable ! Avec son niveau élevé en Art et son niveau intermédiaire en Artisanat, il a pu rapidement atteindre le niveau 2.

Il cousit quelques tissus qu’il avait acheté dans la guilde et son niveau de compétences augmenta encore. Weed n’a pas souffert dans les sutures des tissus, le travail lui était familier que souvent il n’a pas senti le besoin de regarder ce qu’il fait.

 

Dans la vrai vie, Lee Hyun cousait souvent des boutons pour sa famille ou rapiéçait des vêtements.

Snip ,snip !

Snip ,snip !

Couper le tissu, coudre le bouton !

 

Les mains de Weed voltigea avec douceur et grâce au dessus des vêtements comme les mains d’un musicien qui joue son instrument !

 

« Oh, grand dieux ! »

« Regarde ces mains. »
« Excellent ! »

 

De plus en plus de gens firent attention à Weed tandis qu’il tirait le tissu. En effet, de nombreux joueurs erraient dans la rue et contemplaient les autres. Oh ! cela a l’air si facile ! Les gens debout près de Weed ne disaient que leur admiration parce qu’il était très rapide et avec juste quelques sutures il fit un vêtement. Mais il y avait d’autre :

 

« Et c’est des choses que l’on peut porter ? »

« Je ne sais pas, peut être. Je pense que ce sont des vêtements… »
« Si ce sont des vêtements ils sont nul. Regarder, pas de broderie, absolument banal. »

 

Weed entendit vaguement les chuchotements des joueurs mais ne leur prêta pas attention. Pourquoi s’attendaient-ils à l’exceptionnel avec un niveau Couture 2, les vêtements n’étaient pas si mauvais ? Après un certain temps, assis dans la rue sous le regard de plusieurs spectateurs, Weed a monté sa compétence Couture jusqu’à débutant 4.

 

Maintenant son sac rempli à ras bord d”armes et de vêtement, Weed prit un risque.

« Doucement… »

Weed sortie du fond de son sac en peau de daim (mâle du cerf) le présent qu’il a reçu des gens de Morata :

 

Peau de cerf Haute qualité

Durabilité : 5/5.

Objets associés aux compétences artisanales

Peut être utilisé comme vêtement en cuir ou autre équipement. Selon le niveau de compétence, les effets obtenus peuvent être renforcé ou changé.

Conditions : Couture niveau 2

 

Weed ne devrait pas utiliser le matériel avant d’avoir atteint le niveau Intermédiare.

 

Mais Weed s’était fermement décidé. Le temps, c’est de l’argent. Il était plus important d’augmenter rapidement le niveau de compétence et s’il doit utiliser de bon matériaux alors ainsi soit-il.

Snip,snip !

Weed cousit le vêtement doucement et prudemment.

 

Tunique de Moine

Durabilité : 40/40. Défense : 13.

Tunique pour homme fait avec la peau d’un cerf. Couvre très bien le corps et souligne la silhouette. Adapté pour les moines.

Conditions : niveau 15.
Effets : Renforce l’agilité de 2%

 

Votre compétence Couture s’améliore grandement.

Votre niveau Couture atteint débutant 5.

A travers un travail adroit, les coutures ne se brisent pas et la force ou l’habit se renforce.

 

Pour confectionner une tunique, Weed a utilisé quatre pièces de peau.

« Regardez…ça à l’air bien… »

« Yeah. Même en apparence cela semble doux et il est fait avec un matériel excellent. »

 

Les spectateurs étaient stupéfiés qu’en moins de quelques heures, un joueur inconnu fut capable de confectionner d’aussi bon vêtement.

 

«  Est-ce si facile que cela de maîtriser les compétences de couture ? »

« Je ne sais pas. Au début, mon ami a choisi d’être couturier mais pour toute une journée de travail, il n’a eu que des vêtements ratés alors il a effacé son personnage… »

« Être un couturier n’est pas facile. J’ai aussi connu plein de gens qui l’ont pris et versaient beaucoup de larmes… »
« Comment ce type peut-il apprendre si vite et coudre de si bon vêtements ? »

 

Weed était encore assis et ignora la discussion des gens. Il sortit quelques peaux de cerf et commença à confectionner des gants et des bottes.

Après la quête, il avait reçu 200 peaux de cerf alors il n’était pas à cours de ravitaillement.

Alors en travaillant continuellement, Weed monta la compétence Couture à débutant 9.

 

En théorie, si un matériel spécial est utilisé, cela n’aurait pas pris longtemps pour atteindre le niveau intermédiaire d’une profession. Mais le niveau n’allait pas augmentait.

 

Pour cause il y avait une restriction. Les créateurs du jeu ont décidé cela. Avec le temps les joueurs haut niveau pouvaient apprendre les compétences en commerce. Parce qu’il avaient accès à de meilleur matériaux ils auraient eu un grand avantage sur les joueurs qui ont commencé avec les compétences d’artisans. Pour cette raison, il y avait une limite imposée sur les objets créés au delà duquel les joueurs ne recevaient plus d’expérience.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *