The Legendary Moonlight Sculptor – Tome 4 Chapitre 3

Des gens intrépides tels que Weed, à la recherche d’aventure choisissent souvent de commencer dans de petit royaume comme Rosenheim. Généralement ces joueurs se dirigent plus tard vers des cités avec une population plus large où il est plus facile d’avoir une bonne arme, rejoindre un bon groupe et sillonner les environs sans s’éloigner des portes de la ville.

 

A la porte principale de la cité Liberté, il y avait une foule autour d’une personne. Il portait un étrange casque, un collier, une cape et en contraste des gants blancs.

 

« Si vous me laissez vos affaires, je vous les répare gratuitement et il seront comme neuf !

Si vous m’amenez du cuir ou du tissu alors je vous ferait de vêtements convenable !

Si vous m’amenez des minerais alors vous aurez des armes ou armures !

Si vous m’amenez de la viande, je vous ferais des délicieux repas !
De plus les rôtis augmentent votre vitalité d’au moins 150 points ! Et sont délicieux ! »

 

Malgré tout ces sollicitations n’attiraient pas beaucoup de joueurs.
La raison principale venait du fait que la personne qui offre ses services était pauvrement vêtu et piètrement armé.

 

« Est-ce vrai que si j’amène de la viande, elle accroîtra la vitalité ? »
« J’ai quelques sacs de peau, peux-tu vraiment m’en faire des vêtements ? »

 

Cependant la foule fustigeait l’espoir des quelques un et secouèrent leur tête en désapprobation.

 

« Un autre imposteur est apparue. »
« Les gars ne tombaient pas dans le panneau. C’est juste une ruse pour avoir vos objets puis s’enfuir. »
« Yeah, beaucoup de nouveaux joueurs font ça, il y a ce genre d’individu. »
« Réfléchissez un peu. Il coud des vêtements, prépare des plats, répare et forge des armes – Avez-vous déjà entendu une telle personne ? C’est une arnaque ! »
« Eh mec, si tu es nouveau va faire autre chose, va chasser. Pourquoi essaies-tu de tromper les autres joueurs ? Ay-ay-ay… »

 

En entendant ce discours, beaucoup de joueurs s’énervaient.
« Oh, sale bâtard ! »
« Pars d’ici sale menteur ! »

 

Cette personne à la porte de la ville s’appelait Weed.

 

Calmement debout, il écouta silencieusement le torrent d’insultes. Oui, c’était désagréable mais c’est la vie.
En y pensant, ils n’avaient pas tort de le suspecter. Impossible de trouver quelqu’un qui sache coudre, cuisiner et forger.

 

Sans compter que Weed savait aussi sculpter et pêcher. Apprendre de nouvelles compétences n’est pas aisé. Ce n’était pas aussi simple comme aller dans une guilde et s’entraîner. D’abord, vous deviez travailler dur pour développer la compétence comme Weed l’a fait au travers de constante répétition. C’est pour cela rencontré un tel joueur était quelque part incroyable.
Même lui n’aurait pas cru à une telle personne si on le lui avait dit cela au début.

 

Mais Weed n’est plus un débutant.
Il avait l’expérience pour se faire de l’argent. Avant si autant de joueurs lui criaient et le critiquaient, il aurait été choqué et tenté de s’enfuir mais pas cette fois.
Dans son expérience, Weed a vendu des centaines de figurines, gagné de l’expérience et appris comment mesurer la situation.

 

Il sait comment et que faire pour soutirer le maximum de profit même s’il vendait quelque chose de banal.

 

Weed était un professionnel en la matière.

 

« Commençons pas le problème le plus simple »
Les raisons principaux étaient ‘qu’ils avaient l’idée erronée qu’il est d’un niveau Bas’ et ‘qu’il essayait de les duper’.
Il était nécessaire d’effacer ces raisons et alors la situation changera radicalement.

 

« Bien, c’est comme cela. »

 

« Convocation Chevalier de la Mort ! »

 

Weed avec un regard mécontent sortit un collier rouge et chuchota quelque chose.
De la fumée noire apparue et un Chevalier de la Mort sortit.

 

« Vous m’avez appelé maître ? »
« Reste là et ne bouge plus. »
« Compris maître. »

 

Le menaçant Chevalier de la Mort resta debout près de Weed.
Il voulait discipliner les joueurs injurieux mais l’argent d’abord. Les résultats ne furent pas long à atteindre.

 

« Hey, qu’est-ce qu’il a ce gars ? »
« Il a appelé un Chevalier de la Mort. »
« C’est un Chevalier de la Mort ? Oui et il a l’air lugubre… »
« Yeah, c’est un Chevalier de la Mort. Il ressemble à celui que j’ai vu en ligne. »
« Les Chevaliers de la Mort sont au dessus du niveau 200. J’y crois pas. Peut être que c’est de la magie ? Il est Sorcier Noir ?
« Un Sorcier Noir – c’est l’avancement secondaire pour la profession Mage ? Cela demande un niveau de 280… »
Maintenant l’agitation devient doucement de l’intérêt.

 

« Pourquoi un homme avec un niveau aussi élevé arnaquerait-il les débutants ? »
« Ouais, on s’y perd. Alors il arnaque ou pas ? »
« En y réfléchissons peut être qu’il dit la vérité… »

 

Ils commencèrent à se rapprocher de Weed.
Ceux qui était les plus virulent à le critiquer étaient les premiers à venir.
Une de ces personnes hésitante remit à Weed une des viandes le moins cher qu’il avait.

 

« Tu peux le cuire n’est-ce pas ? »
« Oui, attends un instant. Le prix sera de 30 Cuivres. »
Weed fit un feu dans la poêle et commença à cuire la viande. Ajoutant un peu d’épice, il le retourna quelque fois.
« Essaie le. »
De la viande frit une arôme alléchante se répandait. Tout le monde regardait la personne qui reçu la viande. Hésitant et avec prudence, il mordit un bout.
« Yum-Yum ! »
Et le mangea entièrement.
A ce moment-là, il ouvrit rapidement son sac et sortit toute les viandes qu’il avait pour les passer à Weed.

 

« Ma vitalité a monté de 160 points. Je payerais, cuisinez les s’il vous plaît ! »
« Moi aussi ! »
« Et moi… »

 

La situation changea soudainement.
Plusieurs joueurs le sollicitent pour cuisiner au plus vite leur viande.
bonus de 160 points en vitalité est une grande aide pour la santé et leur permet de chasser des monstres plus puissant.

 

« Bien! C’est bon. Gardez le rang s’il vous plaît ! » Weed hurla pour que tout les joueurs l’entendent.
La file devint immense. Grillée la viande ne demandait pas d’attention particulière et Weed servit rapidement les gens. Il jeta la viande sur le gril et frit en expert tandis qu’il écoutait les nombreuses questions.

 

« La prochaine fois, je prendrais plus de viande, les cuisineras-tu ? »
« C’est quoi ton nom ? Je te contacterai encore. »

 

Weed sourit doucement et répondit à chacune des questions.
« Mon nom est Weed. Visitez moi quand vous voulez. »
« Tu as dit Weed ? Quel coincidence… »

 

Dans Royal Road, les surnoms n’étaient pas unique. Tellement de gens jouent à Royal Road s’ils n’étaient autorisés d’avoir le même nom, le jeu aurait eu plein de nom étranges et surtout des insensés avec des numéros attachés. Par conséquent, les développeurs se sont occupé de cela en introduisant un système qui affecte à chaque joueur un numéro unique.

 

« Serais-tu celui qui a rempli la mission de l’ordre de Freya ? »
« Oui dis-nous ! »

 

Tout les dires sur le succès de Weed ont commencé dans la cité Liberté alors il n’est pas surprenant que tout le monde dans la foule avaient entendu de Weed. Oui, dans tout le jeu dès qu’un NPC atteint le niveau 30, il commence à parler de quelqu’un dans le continent.
« Si c’est le cas… »

 

Avant que Weed n’ai pu dire quelque chose, les joueurs se lancèrent dans leur propre discussion.

 

« D’ailleurs est-ce le même Weed du Continent de la Magie ? »
« Peut probable. Weed est un nom commun. »
« Exactement. Beaucoup de joueur ont ce nom. »
« Yeah, mon ami utilisait aussi le surnom Weed. »

 

Après ce que Weed a fait dans le ‘Continent de la Magie’, dans ‘Royal Road’, l’usage du nom Weed était devenu extrêmement commune. Quand Weed vendait des figurines, il rencontra 6 vendeurs avec le même nom.

 

C’est pourquoi Pale, Surka, Romune et Irene n’ont pas imaginé qu’ils jouaient avec le même Weed.

 

« Hmm, c’est qu’and même étrange que de nul part apparaît un joueur du nom de Weed qui aide les autres…Étrange. »
« Et alors ? Il a appelé un Chevalier de la Mort, tout ce que je sais, même parmi les invocateurs personne ne l’a fait. »
« Oui, penchons nous sur les preuves. Weed a aussi détruit le clan des vampires, n’est-ce pas ? »
« Yeah, il est dit qu’il a un niveau élevé en Foi. Dis moi où un cuisinier peut-il monter en Foi ? »
« C’est vrai, aucun joueurs dans les métiers de l’artisanat n’auraient pu accomplir une mission si difficile. »
« Regardez ,Weed garde son silence et ne dit rien. »

 

Ainsi après tant de discussions, les joueurs s’étaient persuadé eux même que Le Weed n’était pas lui.
Dans tout les cas, plus personne ne l’appela un escroc.
Tout le monde pensa qu’il était un cuisinier tellement merveilleux que le Chevalier de la Mort s’était décidé à le servir.

 

Weed comme avant, cria :

 

« Si vous me laissez vos affaires, je vous les répare gratuitement et il seront comme neuf !

Si vous m’amenez du cuir ou du tissu alors je vous ferait de vêtements convenable !

Si vous m’amenez des minerais alors vous aurez des armes ou armures !

Si vous m’amenez de la viande, je vous ferais des délicieux repas !
De plus les rôtis augmentent votre vitalité d’au moins 150 points ! Et sont délicieux ! »

 

Maintenant des gens lui remirent des morceaux de peau.
« Fais moi des vêtements. »
« Moi aussi. »
« Je suis nouveau et je n’ai pas d’armure. »

 

Weed examine rapidement la peau. Comme il s’y attendait, la plupart venaient de loups ou de lapins et en de rare occasion de cerf ordinaire.

 

« Quel genre de vêtement veux-tu que je fasse ? »
« Fais moi des pantalons s’il te plaît. »
« Je vais te faire des pantalons stylés, confortable et avec une bonne protection. Attends un moment, je vais tout faire. »
Weed sortit sa pochette d’aiguille, les fils et les ciseaux. Coupa la peau et fit un pantalon. Bien sûr il n’a pas que suturé les pièces de peau. Weed a commencé à estimer les mesures du gars.
« Si il est de cette taille alors… »

 

Il coupa la peau et fit d’excellent pantalons.
Il fit des hanches lâches, avec des grandes poches…
A l’extrémité inférieur, à hauteur de talon, il agrandit visuellement la longueur.
Weed pensa à tout et fit des pantalons stylés à partir de banal peau.

 

Pantalon Cuir de qualité
Durabilité : 30/30.
Protection : 10.
Pantalon fait avec la peau de lapin. Ce n’est pas la meilleure matière pour coudre mais grâce au Talent du Couturier, les défauts sont surmontés.

 

« Cela c’est bien passé. »
Weed se surprit lui même. Mais il ne laissa rien voir qu’un sourire confiant tandis qu’il remet les pantalons au client.

 

Pour Weed, comparé les pantalons avec ses habits actuels étaient sans intérêts. Alors que pour le débutant, le pantalon apportera une bonne protection pour longtemps. Et tout cela grâce à sa compétence Artisanat en intermédiaire, sans cela rien n’aura pu se faire.
« Wow, c’est très vraiment bien… » Dit le novice tandis qu’il prenait le pantalon tendu par Weed.
Il était bouche-bée. Les peaux de lapin, une des matières avec le moins de valeur dans le jeu, étaient devenues des pantalons que l’on pouvait porter sans souci jusqu’au niveau 30.
« ça sera 1 Argent. »

 

Tout en recevant ses commissions, Weed cousit en continue les vêtements pour la grande file de joueurs, avec retouches : chapeaux, chemises et gants. Weed n’a même pas eu besoin de se concentrer. C’était comme travailler dans l’usine mais cette fois il n’avait pas besoin de le faire dans une pièce moisie, plutôt dans les rues propres de la cité Liberté.
Il y avait une brise fraîche et plaisante mais les gens qui attendaient en file sentirent seulement le soleil brûlait leurs yeux.

 

« Wow ! Merci beaucoup pour cette excellente tunique. Je vais la porter et si j’amène plus de peau, me feras tu une autre robe ? »
Quand un débutant reçu leur nouvelle armure, il se mettait à danser. Avec leurs nouveaux habits de chasse, de grande qualité, ils pouvaient chasser plus vite et plus sûr.

 

Les rumeurs se propagèrent sur un maître à nul autre pareil, au point que plusieurs joueurs se mirent en file à l’avance. La plupart commandèrent immédiatement de la nourriture, des vêtements et la réparation d’équipement.

 

Seulement vers le début de la soirée qu’un joueur tendit nerveusement 3 morceaux de minerais à Weed.
« Peux-tu vraiment faire une armure ? »
« Bien sûr, quelle armure veux-tu ? Sache qu’il faudrait 30 morceaux de minerais pour une armure et qu’avec cette quantité en ajoutant la peau, je peux faire des bottes.
« Alors fais des bottes s’il te plaît. »
« Ça sera 3 pièces d’argents. »
« D’accord. »

 

Weed fit fondre les minerais dans le fourneau puis versa dans une forme choisie et reçu des bottes.

 

Bottes de fer impur
Durabilité:35/35.
Défense : 6.
Bottes en alliage de fer. Bien que la Défense ne soit pas haute, elles sont confortables et durables.
Effets : Dextérité+2.

 

Habituellement les bottes faîtes en fer et bronze ont plus de protection que les bottes en cuir mais il n’y avait pas assez de métaux.
Et soudain, dans un moment d’inspiration !

 

Weed inscrivit un renard à neuf queue sur les bottes. Une touche finale qui reflétait sa personnalité. Une sorte de signature.

 

Tink !

 

L’objet a changé de propriétés.

Bottes Artistique de fer impur

Durabilité : 38/38
Défense : 7

Bottes en alliage de fer. Bien que la Défense ne soit pas haute, elles sont confortables et durables.
Une image d’un renard rusé augmente la force et la santé de l’hôte.

Effets : Dextérité+2 ; Force+1 ; Stamina+1.

 

Sculpture niveau Intermédiaire était prévu pour renforcer la performance d’un objet.
Ce n’était pas beaucoup mais au moins deux propriétés ont été ajouté.

 

D’autres compétences pouvaient s’appliquer sur Sculpture et juste là, il lui vint à l’esprit que Sculpture pouvait aussi s’appliquer sur les autres compétences.

 

« Zut, l’augmentation n’était pas importante. C’était juste un peu mieux. »

 

Plus Weed jouait plus il comprenait mieux que les professions artisanaux requièrent des compétences secondaires. C’était une occupation paisible qui n’aidait pas le combat. Pourtant, ce n’était pas entièrement vrai vu que les effets des jolies sculptures ont souvent sauvés Weed. Mais pour créer cela il fallait beaucoup de travail, ce qu’il fut hors de question. Les sculptures usuelles n’étaient que des bibelots inutiles.
Sans compter que l’augmentation du niveau en Sculpture était plus difficile que les autres professions. Tandis que les soldats combattent et les forgerons forgent des armes, le sculpteur devait créer des sculptures classiques et souffrir.

 

Et même après l’effort pour atteindre le niveau de compétence Intermédiaire, le situation ne changeait pas, alors créer des jolies sculptures n’était pas facile.
Mais il n’y avait pas de professions inutiles.

 

Par exemple : Plus le niveau de la compétence Cuisiner est élevée, plus les plats sont appétissants et bons pour la santé. C’était la même chose pour Sculpter.
Technique de graveur et Destruction de statue – une faculté unique du sculpteur qui ne sera jamais connu des autres classes. Et seulement le travail en sculpture développe rapidement la compétence et la maîtrise de l’Artisanat des autres professions. Cependant de tel progrès demande une grande ténacité et de l’originalité.

 

« Voici pour vous. »
« Merci » Dit le joueur qui achetait les bottes et dans un élan de gratitude donna 1 Or.
S’il devait acheter les bottes dans une boutique, ceux-la valaient au moins 10 Or. De plus, les bottes remplissaient les conditions alors le joueur paya plus sans regret.
« Merci. »
« Soyez sûr d’y jeter un coup d’oeil. »
« J’ai trouvé des fils en or, puis-je te les confier ? »

 

Les objets qu’il fit se vendirent comme des petit-pains. Weed était se plonger dans le travail mais la file ne décrût pas en contraste elle s’allongeait.

 

Du métal, cuir ou tissu, même les chose qui étaient auparavant jeté, dans les mains de Weed devinrent des trésors. Weed ne refusa aucun boulot et les joueurs l’adoraient.
Weed tremblait d’excitation.
Dans le passé, quand il vendait ses figurines il devait cerner avec prudence ses clients et faire de grandes efforts pour les convaincre à acheter.Alors que maintenant, grâce à la compétence Forgeron, tout ce qu’il faisait abouti avec des acclamations. Il faisait vraiment des choses utiles et les gens lui étaient reconnaissants.

 

« Hmm…à comparer avec la profession de sculpteur, tout le reste semble extrêmement utile.
Avec ces pensées, toutes les précédentes réflexions pour vanter sa profession disparurent et encore une fois Weed devient sceptique.
« Peut-être que je devrais changer de métier ? Je pourrais devenir forgeron puis investir tout mes efforts pour développer mes compétences et alors je ne ferais que des jolies choses. L’argent ne sera plus un souci parce que même sans essayer, l’argent viendra lui-même.

 

Oui, Forgeron était plus facile que Sculpteur mais il y a des avantages.
Pourtant Weed ne pouvait se reposer et continuer à se plaindre :

 

« Eh…C’est trop tard mais j’ai vraiment envie de changer. Quelle vie pitoyable. »
Sans se reposer Weed fit une chose après l’autre. Il prit tout matériaux avec de petites commissions et travailla sans relâche dessus. Il avait un but principal : Faire plus de boulot pour augmenter rapidement le niveau de ses compétences.

 

Plus le niveau Fogeron est haut, plus on essayait de travailler avec de meilleurs outils. Alors les gens étaient sidérés sur ce que Weed pouvait faire sans des outils de qualité supérieur.

 

« C’est vraiment quelqu’un de bien. »
« Yeah, regarde toute les bonnes choses qu’il fait.. »
« Il est simple et n’est pas avare. »

 

A la porte de la Cité Liberté, se trouvait deux hommes richement vêtu.
Derrière un des deux pendait une énorme épée, c’était une épée pour deux mains qui frappe avec force et l’autre homme était un des rares Druide Heliolaters du jeu.
Pour devenir un disciple du Soleil, vous deviez être au moins de niveau 250. A l’heure actuelle du jeu, atteindre ce niveau signifié que vous étiez parmi les joueurs de niveau les plus élevé.

 

Ils regardèrent Weed et chuchotèrent :

 

« Oh, un vrai maître. »
« Exacte. Un homme consciencieux et honnête. »
« Et malin. Il a bien réfléchi à l’avance et choisi son métier… »
« Oui, commencé avec une profession artisanale, c’est vraiment efficace. »
« Tout à fait d’accord et il n’a pas qu’une seule compétence mais plusieurs… »
Ils restèrent debout et parlèrent de Weed. Bien sûr, il ne surent jamais l’agonie que Weed a dû traverser comme sculpteur. Dans leurs yeux, il avait un plan de jeu malin et mûrement pensé.

 

Tout ce qu’il avait confectionné se dispersa en rien temps.

 

Design ! Avec son Art élevé, tout les objets qu’il faisait avaient un excellent style.
Qualité ! Les States de ses objets étaient supérieur à leur homologue dans les boutiques marchandes.
En tout, ce ne fut pas une surprise que ses affaires se vendaient si bien.

 

Le nom de Weed se répandit dans les territoires voisins.
Certains joueurs reçurent des messages de leurs amis, commencèrent à venir depuis d’autres peuplements.

 

Il était rare de trouver un bon artisan. La plupart des joueurs se content des armes standard lâchés par les monstres ou acheter chez les NPCs. De plus beaucoup de joueur avaient accumulé peaux, minerais et autres matériaux de leurs chasses.
Weed ne refusa personne et de n’importe quelles matériaux, confectionna des biens utiles.

 

Quand la file grossi en un nombre considérable de joueur, il commença à vendre les vêtements en peau de cerf qu’il avait fabriqué.

 

Plein d’espoir, Weed organisa des enchères :

 

« Vente de vêtement cousu. Adapté pour Prêtre et Moine.

Équipement très bien et de qualité élevé fait avec la peau de cerf. 
Les quantités sont limités alors je vends à celui qui m’offre le meilleur prix ! »

 

Tout d’un coup, les yeux des Prêtres et Moines dans la foule, s’illuminèrent. Dans le Continent de Versailles, les monstres étaient peu nombreux à lâchés des équipements clériques.

 

« Un à 160 pièces d’or ! »
« Là-bas à 200 pièces d’or ! »

 

Les vêtements furent tous vendu en quelques instant. Weed ne les avait pas dupé, la qualité était excellente et prévu pour des joueurs de niveau au dessus de 100.
Pour les tuniques, les gens ont offert de 200 à 300 pièces d’or, chapeau et bottes ont été vendu pour 50 pièces d’or en plus. Grâce aux enchères, il récolte plus de 1000 pièces d’or.
Et longtemps après les enchères, des gens vint et chuchotèrent pour demander s’il y avait au moins un objet fait avec le cuir de cerf.

 

Quelques jours après les enchères, Weed avait servi plus d’une centaine de personne et obtint le résultat désiré.

 

Votre compétence Forgeron a dépassé le niveau 10 et atteint le grade Intermédiaire.

 

Nouvelles compétences : Affûter épée et Polir armure
Affûter épée : Affûte l’épée, les dégâts de l’arme est amplifiés
Polir armure : Confusion et éblouissement chez les ennemis, en prime une augmentation de la défense.
+5 à tout les States
Réputation+50
Art+3

 

Après quelque temps, sa compétence Couture atteint Intermédiaire.
Auparavant, Weed pensait que la compétence Couture monterait en première mais il s’était trompé car il n’a pas tenu compte que la majorité des joueurs étaient soldats et lui demandaient à faire des épées.
Par conséquent, sa compétence Couture était à la traîne.

 

Votre compétence Couture a dépassé le niveau 10 et atteint le grade Intermédiaire.

 

Nouvelles compétences : Repassage et Lavage à la main.
Repassage : Augmente la défense
Lavage à la main : Besoin d’eau. Laver vos vêtements sales dans l’eau = Cela améliore la défense de l’objet. Un lavage trop fort risque de abîmer et déchirer vos habits. La compétence ne peut être utilisé que 3 fois pour les habits d’une série.
+5 à tout les States
Réputation+50
Art+70

 

Au jour où sa compétence atteint le grade Intermédiaire, Weed fini de servir ses deux derniers clients et fit une annonce.
Il monta sur la table et après avoir jeter un coup d’oeil à l’ensemble de la foule de joueur, dont nombreux venaient de royaume voisine, criant du plus fort pour être entendu de tous :

 

« Salut tout le monde, je demande votre attention.

Pour des raisons personnelles, pour un temps je ne pourrais pas faire de vêtements ou armes.

Je suis désolé. Mais il y a une bonne nouvelle !

Après 4 jours, je vais exposé un produit unique.

Ma Couture a atteint Intermédiaire et je peux à présent faire des vêtements avec des étoffes Prismatiques ! 

Revenez dans 4 jours, vous ne serez pas déçu ! »

 

Après ces mots Weed remballa ses affaires et fuit.

 

« Étoffe Prismatique ? »
« C’est quoi ? »

 

Les gens sortaient plusieurs théories mais au final la curiosité s’épuisa et les joueurs se déconnectèrent du jeu pour chercher l’information sur les sites dédiés à Royal Road.

 

Étoffe Prismatique de Souverain
Durabilité : 5/5
Matière pour Artisanat.
Une matière excellent pour habit et autre équipement. Durant la confection apporte 7 attributs choisis au hasard.
Excellente protection contre les flèches et armes contondante.
Pour travailler l’étoffe cela nécessite Couture niveau Intermédiaire.
L’origine de l’étoffe est maintenant connue mais également la difficulté d’en obtenir.
Matériel Couture Tier 1
Effets : Accorde sept attributs générés au hasard.

 

Soudain un joueur inconnu cria que c’était utiliser pour la création d’habits de grande qualité.
Les rumeurs s’étendirent sur le net plus vite que la lumière.

 

Au jour fixé à la porte de la ville, tellement de joueur s’étaient réuni que c’était bondé. Des gens couraient jour et nuit d’autres royaume avec l’espoir d’acheter les habits.

 

En effet, il y avait plein de joueurs et plusieurs guildes étaient présentes. Dans le vaste continent de Versailles, les guildes se faisaient la guerre, alors pour les enchères, ils n’étaient pas en terme amical mais comme d’implacable ennemis.
Tout cela dans l’espoir d’acheter quelques objets uniques.

 

« Les enchères commencent ! »

 

Les enchères de Weed étaient conduit par Mapan.
Bien sûr durant ses affaires beaucoup ont vu son visage mais maintenant la foule était dix ou vingt fois plus large et il était sûr que quelqu’un allait mettre en ligne un film de l’enchère. Weed ne voulait pas s’attirer l’attention et être identifié comme le chevalier de la princesse. Alors il demanda à Mapan de tenir ses enchères.

 

« Bien, le premier lot…Ah ! M.Weed a préparé pour nous 13 objets.
Pour référence, un d’eux est unique, 5 sont rares et le reste sont habituels.

Commençons par less objets ordinaires. Le premier lot… »

 

« 1000 pièces d’Or ! »
« 1500 ! »
« 2400 ! »
« 4000 ! »

 

Les gens se battirent jusqu’au bout pour avoir au moins un des objets entre leurs mains.

 

Bien sûr les objets mises à l’enchère sont importants mais aussi l’enchère elle-même et chacun des participant. Tous influencés le prix de l’objet. Si vous faisiez de la publicité et le vendez dans un petit village où il n’y avait que peu de joueur, personne n’achèterait.
Pour faire une bonne enchère, vous devez d’abord réunir les intéressés et prudemment maintenir une compétition chaude pour les biens entre les joueurs et leur avidité.
Voici le secret d’une enchère !

 

Grâce à une enchère bien planifiée, Weed vendit ses tuniques Prismatique (Arc en ciel).

 

Le jour suivant, les gens continuèrent à venir à l’ancienne place mais Weed comme promis, était parti.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *