The Legendary Moonlight Sculptor – Tome 4 Chapitre 6

Weed partit de Rega tout excité.

 

« Cela va faire bien longtemps que je n’ai pas combattu. »

 

Il sentait son sens du combat ramollir. D’habitude, il combattait des monstres difficiles et dangereux mais ces derniers mois il n’a fait que développer ses compétences artisanales. Le combat était comme marcher sur une corde tendue, contre des monstres difficiles et dangereux, avec le risque de chuter d’un faux pas.
« Je mourrais peut être seul et oublié. »
Il se sentit abattu. La source de sa crainte vient sans doute du fait que dans le temps où il développait ses compétences artisanales, tout le reste du monde partait chasser.

 

Il n’est pas revenu à l’Ordre de Freya depuis plusieurs mois et le dernier passage, c’était quand il a eu le gain des 9 niveaux.

 

Parfois il recevait des chuchotements de Pale pour lui signaler le dépassement du niveau 190 semblable pour le reste, Surka, Irene et Romuna dans des niveaux proches. Même Mapan avait atteint le niveau 160 et HwaRyeong, le niveau 210.

 

Tout le monde avançaient mais Weed stagnait. Cela ne voulait pas dire qu’il ne faisait rien. Durant ces derniers mois, Weed a parcouru un long chemin. Son niveau n’a pas augmenté mais ses States ont monté et en plus il a appris une technique secrète.

« Oh mon Dieu ! »
« Je vais mourir. »
A la vue d’un monstre, ils se précipitèrent au combat. Même face à des monstres plus puissant, les GeomChis n’hésitent pas. Leur but était de devenir plus fort.

 

Frappant rapidement, ils étourdirent le loup et en maintenant la pression lança une attaque dans des angles différents, ils finirent pas le terrasser.

 

Plus ils jouaient plus ils devinrent reconnu comme « un groupe de Fou Furieux ».
Cinq cent joueurs menés par les cinq premiers GeomChis.

 

« Um…Maître ? »
« Qu’y a-t-il, GeomChi02 ? »
« C’est à propos de Weed. »
Les GeomChis ne chuchotaient que rarement à Weed parce qu’ils s’inquiétaient de déranger les affaires de l’homme qui a tant fait pour eux. Cependant GeomChi02 et GeomChiSet(04?) continuaient d’interagir avec Weed.

 

Pour une raison : L’information est Pouvoir !

 

Après tout, savoir plus que le reste permet de se tenir en face du Maître : Trouver de délicieux aliments, connaître les monstres qui donnent de bons butins et bien plus. Les deux apprirent même à cuisiner, tout cela pour être utile à leur idole, leur Maître, qui les surprend même à l’instant.

 

Le Maître donna un coup avec son épée comme un geste le plus naturel qu’il soit. La précision était parfaite et le loup ne pouvait rien faire pour éviter l’épée ! Les disciples étaient subjugué en regardant le combat du Maître.

 

« Je sais qu’il est un Maître sabreur et pourtant… »
« Je sais, il est incroyable. »
Alors tout le monde faisait des efforts pour plaire à leur Maître.
GeomChi02 continua calmement.
« Weed a finit ses affaires et va partir chasser. »
« Bien, j’aimerais le voir se battre. En effet on ne peut cerner un homme qu’en le voyant combattre un adversaire puissant. »
« Mais il n’a pas combattu depuis longtemps, n’est-ce pas ? »
« En effet. » Dit GeomChi02.
« Après tout ce temps, penses-tu qu’il a oublié la façon de se battre ? »
« Et bien, que… »
Ohoho, leurs derniers mots amusèrent le Maître.

 

« Qu’y a-t-il de drôle,après un temps aussi long, l’habilité est certain de faiblir. »
« GeomChi02. »
« Oui Maître ? »

 

« Les prédateurs n’oublient jamais comment chasser. Que cela soit pour un chat ou un lion, la chasse est dans leur nature.
« Bien…Cela semble vrai Maître. »
Bien qu’il donne son accord verbal, au fond il pensa différemment. Pour un athlète exceptionnel même un long repos rendait faible.

 

« Dans le cas des guerriers quand ils laissent leur lame dans le fourreau pour un longue durée. Ils le savent. »
« Quoi ? » Dit Geom02, il n’avait pas fait attention au Maître.
« On devrais pouvoir s’écarter de la lame. Pour atteindre notre but, on ne doit pas dépendre de médicaments ou de pistolet. Apprendre à mettre de côté la lame tout en continuant à le pratiquer dans son esprit. C’est une des principaux méthodes pour s’entraîner. »

Dans le Fort Ohdein, plusieurs personnes menaient leurs affaires.
« Vente de ravitaillements ! »
« Donnez de votre mieux dans tout. Protégez le fort et détruisez la guilde de Balkan. »
« Repoussez leurs attaques et ne cédez pas un centimètre ! »
Au fort Ohdein, une alliance de guildes se rassemblait.

 

A l’origine les guildes Oasis, Prospérité et Les Ailes de Mai étaient des alliés et avaient capturé ensemble le fort.
Cependant le fort ayant beaucoup de valeur, la guilde Prospérité trahit ses alliés.

 

La guilde Oasis consistait principalement de mercenaire qui rouspétaient sur leur perte et se dispersèrent mais la guilde Les Ailes de Mai, promit de se venger en quittant l’alliance.
Dans la guilde Balkans, le maître de guilde affûtait un couteau.
« Nous devons récupérer ce qui nous a été voler ! » Cria le maître de guilde.
Ils avaient déjà maintes fois rassemblé et attaqué le fort mais chaque fois sans succès. Mais maintenant les choses ont changé. Dominé par la colère, la guilde Les Ailes de Mai ont rejoint Balkans dans une alliance. Maintenant, leurs forces sont plus nombreuses que leur ennemi.

 

Le fort se situe à la frontière entre le royaume Ledern et la Confédération Britannique. Chaque jour plusieurs commerçant traversent le passage et payent le péage au propriétaire de la forteresse.

 

Dans les deux camps, de nombreux gens sont rassemblé mais personne ne pouvait prédire l’issu.
Toute l’attention était sur le fort.
Il restait deux heures avant le siège.
La guilde Balkans se réunit doucement autour de la forteresse. A l’intérieur, les défenseurs s’activaient aussi.

 

« Leur armée est arrivé. »
« Deuxième bataillon réunit. Attendons ordres. »
« Troisième bataillon sommes en position. »
« Quatrième bataillon prêt à partir. »
La guilde Prospérité était divisé en quatre bataillons avec chacun 3000 hommes. La force principale défendait les mur et était réservé pour la bataille. La seconde force protège la porte du château au cas où elle cède. La troisième force se composait d’archers et de mages, comme support arrière et se situait dans les tours. Le dernier bataillon était en charge du ravitaillement et se compose en majorité des nouvelles recrues.
Au fort, il y avait aussi de nombreux NPC à la défense. Ils n’étaient pas content de la guerre mais globalement personne ne tenait compte de leurs opinions. Le maître de la guilde Prospérité ne pensait qu’à une chose, la victoire. Perdre la forteresse équivaudrait à tout perdre. Ainsi ils étaient désespéré et recrutèrent de nombreux mercenaires avec des primes trois fois celles offertes par la guilde Balkans.
Plusieurs des mercenaires étaient à l’arrière du fort.

 

« Comme prévu, notre travail est d’attendre. Quand la bataille devient critique on s’engage. Quelqu’un a des question ? »
Après les derniers mots de Brine, un des généraux de la guilde Prospérité, il n’y avait que le bruit des armures et armes qui s’entrechoquaient. Les mercenaires vérifièrent leurs armes et observèrent doucement les murailles.

 

« C’est un spectacle rare. Regardes tout ces soldats. »
« Regardes ça. Un sorcier volant. »
« Puisqu’il a autant de gens, la bataille va être féroce… »
« Le Balkans a la haine contre tout les défenseurs du château et nous inclus. »
« cela signifie qu’on a plus de chance de mourir ? »
Dans l’attente, les soldats discutaient.

 

La guilde Prospérité a promis pour chacun 10 Or pour la participation, 5 Or en plus par tué et 20 Or pour rester en vie ! Bien sûr les deux dernières conditions s’appliquaient seulement avec la victoire. Mais beaucoup de soldats sont là non pour l’argent mais pour le répit après la bataille.
Boom !Boom !Boom !Boom !
Quelque part à l’intérieur des enceintes de la forteresse, tambours et cornes sonnèrent.
« Ils arrivent. »

 

Sorciers et archers prirent position tandis qu’en dessous se tenaient les mercenaires.
Le sol commença à trembler avec la marche d’un large nombre de personne.
« Chevalier de la Croix de Fer, protégeaient le fort contre les Balkans ! »
« l’ennemi arrive ! »
« ça y est, ça commence ! »
Les mercenaires sautèrent de leur position et donnèrent des cris.
« Urrraaaa ! »
« Tuez les tous ! »
« Défendez le fort, ne cédez pas à l’envahisseur ! »
Les mercenaires, aux bruits des tambours et cornes, hurlèrent bruyamment et remuèrent joyeusement leurs armes.
Ils étaient tous excité mais un seul homme continuait à être assis.
Theodore alla et s’approcha de lui.

 

« Tu sembles avoir peur. Ne t’inquiètes pas, c’est rien. Tout le monde a peur la première fois. » Dit-il avec assurance.
Theodore était un soldat vétéran qui a fait face à de nombreuses batailles. Alors il essayait de calmer les nouveaux venus pour démontrer sa supériorité.
« Oh ça commence ? » Dit le parvenu, surpris et en regardant les alentours.
« Oui, attends, tu fabriques quoi, une poupée ? »
Theodore se pencha plus près pour voir ce qu’il faisait. Il semblerait qu’il fabrique un papillon avec une branche coupé d’un arbre du fort.

 

Les chevaliers de la Croix de Fer, sont sources de terreur pour les envahisseurs. Mais la situation a changé et maintenant, ils étaient là pour reprendre le fort. Toutefois, rien n’égale un chevalier de la Croix de Fer.
Les chevaliers stationnaient à distance sur une colline observaient les mouvements de la batailles. Tout sera décidé dans la seconde vague avec l’arrivée des chevaliers.

 

Le maître de guilde de Balkan hurla :
« Soldats ! Compagnons ! Les voici qui arrivent ! Reprenons notre fort ! »
Avec ses mots, une centaine de guerrier attaquèrent. C’était un spectacle incroyable et menaçant. Tout le monde dans le château sentit le tremblement provoqué.

 

« Boule de feu ! »
« Tir pointé ! »
Les mages et archers sur les murailles firent feu sur les envahisseurs. Cependant, l’armée attaquante était si large que cela ressemblait à un jet de caillou dans l’océan. En contre-attaque, des esprits et des golems sont envoyés. Des assassins infiltrés dans le fort, tranchèrent la gorge des magiciens. Des escaliers et cordes remplirent les murailles. Les balistes et les trébuchets firent pleuvoir des rochers et des obus autant sur les ennemis que les amis. Jusqu’à présent les précédentes tentatives ne parvenaient pas à briser la grande défense du fort. Mais maintenant, le support des nouveaux alliés et l’énorme somme investi, une partie dans les armes de siège, ils obtinrent la puissance suffisante pour être une menace. Un peu partout dans le fort, des combats avaient lieu, c’était un magnifique bataille.

 

La troupe de mercenaires sous Brine joignit la bataille 4 heures plus tard. Les murs du château déjà tombés aux mains des Balkans. Pourtant, le succès avait le prix du sang de beaucoup des soldat, près d’un tiers des archers et NPCs, sont mort aux combats. La guilde n’a pas de remord à dépenser pour garder Ohdein. Mais après tant de combats, leur force semblait équivalente.

 

La troupe d’envahisseur se dirigèrent vers la salle d’entraînement, lieu proche des troupes de mercenaires sous Brine.
« Tout le monde restez où vous êtes. »
Même sans mots, tout le monde savait qu’il n’y avait pas d’issu. Les mercenaires étaient dans une impasse. Leur ennemis face à eux. Alors les soldats hostiles brandirent leur armes, pour la plupart des épées, haches et lances, et attendirent l’attaque de l’ennemi.

 

Weed était parmi eux.

 

« C’est aussi bien. »
Il a déjà vu à la Télé plusieurs batailles mais maintenant il en faisait partie. Et c’était merveilleux. De terribles sons venaient de tout les côtés : le bourdonnement de sort mortel et les cris de gens mourant. C’était réaliste.
Une sueur froide coula à l’arrière du dos. Même quand il jouait au Continent de la Magie, il n’a jamais participé à un siège. Ça sera sa première vrai expérience. Seulement pour retrouver son sens du combat que Weed décida de se plonger dans le plus sanglant des combats disponible. Même avec les yeux fermés, il pouvait sentir les envies meurtrières.

 

Quand les mercenaires commencent l’attaque, il mit immédiatement sur son visage le masque de bois en forme de papillon en envol.
« Oh-ho. Temps de voir ton créateur. Ahahahah ! Attaque de Puissance !
Le guerrier trancha avec sa large lame …
Bam !
Weed repoussa facilement l’épée. Tout les soucis évaporé, il ne voyait que l’ennemi. Juste en regardant l’épaule, il pouvait prédire l’attaque et le contrer.
« Technique Lame du sculpteur ! »
Un coup fatal a atterrit !
Weed visa un point critique et son ennemi chuta sans vie au sol.

 

« Uh…Il a tué Altona ! »
« Vengeance. »
« Frappe foudroyante ! »
« Triple Attaque ! »
Trois attaques simultanées et activitées visèrent Weed.
La victime semblaient être un de leurs amis. Cependant, en examinant leur technique, on pouvait dire qu’ils n’étaient pas encore au niveau 200.
Avec une grande hésitation, Weed baissa son arme et reçus tout les coups.
Bam-bam-bam !
Chaque coup produisit un éclair éblouissant et s’en suit une fumée blanche. Armure de Graham en cuir ! Il l’avait polis jusqu’à que ça brille et maintenant ça a renvoyé les attaques dans l’air.
« Il est mort ? »
« Où sont ses objets !? »
Pauvres types, ils pensaient Weed mort et leurs visages rayonnaient. Toutefois ils perdirent leur assurance quand Weed réapparut complètement indemne. Le sourire quitta leur visage. A ce point, leur ennemi ressemblait à un démon. Weed sourit, sa Santé excède les 9000 points. Quand ses compétences ont atteint le niveau Intermédiaire, il y avait des bonus supplémentaires ! De plus avec son armure poli et le gain en Santé dû à la compétence Pêcher, il était pratiquement invincible.

 

Les dommages qu’il reçut n’atteignirent même pas 300 points.
« Plus faible que je le pensais… »
Weed donna à ses adversaires un regard déçu.

 

« Technique Lame du sculpteur ! »
Weed attaqua sans hésitation. A chaque moment qui passe ses adversaires perdaient beaucoup plus de santé. Les niveaux étaient comparables mais les States de Weed étaient extrêmement exagéré pour son niveau. Ajouté à cela, son armure poli et son arme affûté, il avait amplement l’avantage sur ses adversaires.
Les trois joueurs ne pouvaient pas contenir ses assauts. Quelques instants plus tard, ils tombèrent au sol, mort.

 

Ding !
Ennemis tués : 4.
Si votre camp remporte la victoire, vous recevrez des récompenses supplémentaires.
En outre, une augmentation en Renom vous permet d’obtenir un Titre.

 

Weed alla aux corps de ses ennemis et trouva un objet. Aussi vite que pour le massacre, il ramassa leur butin.

« Kiiya ! »

Weed passa d’un adversaire à un autre. Les ennemis lui donnèrent des coups d’épée et lui lancèrent des sorts mais leurs morts continuaient ! Weed n’était pas un niveau élevé mais la moyenne en niveau de ses adversaires n’excédaient pas 170 alors ils ne pouvaient pas le contenir.

 

Les joueurs au sommet de Royal Road ne participaient pas aux sièges. Car s’ils sont assailli et mourraient, leur pénalité serait énorme. Donc souvent seul les mercenaires, soldats NPCs et les guildes combattaient dans les grandes batailles. D’un autre côté, il a du faire face à quelques niveaux 250 et plus. Ceux-là dont la pénalité n’inquiétait pas. Ils étaient de véritables faucheur de la mort dans le champ de bataille !

 

« Ne perdez pas votre sang-froid et mourrez. On se retire ! »
Weed ne craignait pas les soldats de niveau 250. Après tout il a combattu des ennemis plus puissant, comme par exemple, les vampires. Cependant, il avait compris l’intérêt de combattre en équipe.
Donc en s’approchant d’un adversaire puissant, Weed se dissimula derrière un allié robuste jusqu’à l’engagement du combat. Alors discrètement il alla tué d’autres ennemis.
« Technique au Couteau Style Graveur ! »
Astuces malhonnêtes et malignes ! Pourtant Weed n’avait aucun remord. Comme couper du beurre avec un couteau chaud, il terrassa ses adversaires l’un après l’autre, atteignant au total 42 tués.
« Ahhh ! »
« Tout le monde ! Concentrez-vous sur lui pour le descendre ! »

 

Plusieurs joueurs attaquèrent en simultané le soldat masqué mais comme tout le reste du monde, ils ne pouvaient pas s’opposer à lui. Et ils lâchèrent de plus en plus d’objet à ramasser pour Weed.
Avec les mercenaires en défense, ils avaient un avantage écrasant.

 

La bataille dura toute la journée. Encore une fois le sang coula au Fort Ohdein. Cette fois la guilde Prospérité défendait le fort alors que la guilde des Balkans attaquait. Tout le monde discutait du combat et la plupart des sujets tournait autour d’un joueur. Pourtant ils ne le savaient pas. Au lieu de cela, ils pensèrent qu’il y avait 42 mercenaires masqués. Ces gens n’ont pas hésité à utiliser leur camarade. Après la vague de mort, rien ne restait même pas une simple pièce de Cuivre.

Finalement, les GeomChis passèrent le niveau 170. Ils avaient tout ravagé !
Grâce à leur rythme de folie, ils montèrent vite de niveau. Ce qui était encore plus incroyable, c’est le fait d’avoir commencé quand Weed était au niveau 180. Ainsi fut le résultat de vrais Hommes !
Ils marchèrent à travers les vallées et montagnes au Sud du royaume de Rosenheim, parfois ils allèrent en des endroits jamais explorés. Au fur et à mesure, ils devinrent célèbres et avec cela des gens jaloux.

 

« ça ne tourne pas rond avec eux. »
« c’est les fameux nigauds, je déteste les hordes de joueur. »
« je devrais peut-être les tuer. »

 

Halman et Margaux discutaient entre eux, tandis que Levi et Gran sirotait tranquillement leur bière.
« Yeah, tuons-les et montons notre niveau. »
« Cette fois, partageons le butin équitablement, en ce moment je n’ai toujours pas de plastron. »
« C’est pas une mauvaise idée. »

 

Le Quatuor Dwichigi (poignards dans le dos) !
Ils avaient voulu abuser de Weed et Mapan, au lieu de cela ils se sont entretué. Pourchasser par la guilde Nuage, ils n’avaient pas trop le choix que se cacher à Rosenheim. Depuis, plusieurs mois passèrent mais leur niveau ne monta pas parce qu’ils chassaient des joueurs au lieu des monstres.
« ça à l’air amusant. Allons-y ! »

 

Comme toujours leurs affaires louches étaient suggéré par Gran.
« Kekekek »
« Hihihi »
Levi et Halman rigolaient.
Bien qu’ils étaient « amis », il y avait le risque de se faire trahir. Après tout, c’est déjà arrivé plusieurs fois ! Pourtant ils finissaient pas revenir ensemble.
« Tuer tout seul, c’est pas amusant. »
« Yeah, c’est mieux de tuer en discutant. »
« Pour moi, rien de plus amusant que de tuer. »
Respect et amitié n’étaient pas des mots qui conviennent pour décrire la relation du Quatuor. Ils s’étaient réuni juste parce qu’ils voulaient s’amuser !

 

Le Quatuor bloqua la route. Cela aurait été pour eux un calvaire de s’attaquer à tout les 500 GeomChis alors ils ciblèrent un groupe de 5 qui s’était écarté de la masse. Il s’avéra que c’était les 5 premiers GeomChis.
« Hu ? »
« Qui êtes-vous ? »
Les cinq avaient un regard perplexe.
Gran sourit et tira son épée.
« Épée enflammée ! »

 

Gran attaqua sans prévenir et fonça à l’avant.
« Maître ! »
« Prenez garde ! »
GeomChi02 et Geomhi03 restèrent bouche bée de surprise. Leur Maître fit un pas calme en arrière et sortit son épée. Comme l’eau qui coule, il dévia l’attaque.
« Ha ! Idiot ! »
Le regard de Gran se remplit de triomphe.
L’attaque qu’il a utilisé, était dangereux car il explose à l’impact.

 

Pourtant le Maître surmonta simplement l’attaque en le déviant.
Tink ! Quand leurs lames se croisèrent, sa lame fut dévié et l’attaque coupa un arbre.
« Quel monstre êtes-vous ? »
A ce moment, Gran ne savait pas quoi faire. Il ne pensait pas qu’il était possible de contrer cette attaque.

 

« Huh ? »
Comparé à Gran, les yeux des 4 GeomChis étaient plus écarquillé. En montant de niveau, ils avaient appris quelques techniques, cependant la technique que le Maître vient d’utiliser était considéré inutile.

 

Cette technique consiste à déterminer précisément la direction d’attaque de l’ennemi et la puissance de du coup. Puis dévier la puissance et changer le flot de l’attaque, l’annulant. De plus elle consomme 50 Mana et était difficile à utiliser. L’habilité n’était pas suffisant, on devait aussi bien se déplacer et se positionner. Une chose que seul un maître peut faire !

 

Le Maître dévia encore 5 fois l’attaque.
« Oh… »
Gran perdit tout son assurance.

 

Le Maître demanda rapidement :
« Qui êtes-vous ? Un monstre ? Un humain ? Tu es plus fort qu’un Chevalier de la Mort, alors donnes-tu de meilleur butin ? »

 

Gran ne pouvait dire un mot. Quelque part il avait commis une erreur. Bien sûr il ne s’arrêta pas et continua à donner des coups mais c’est alors que le Maître le contra facilement puis commença sa riposte.

 

Bam-bam !
« Hmm…Toujours pas mort ? »
« Kiiya ! »
Dû à une Santé élevé et une bonne armure, Gran était encore en vie.

 

Ses équipiers ne chômaient pas, ils s’approchèrent pour lancer une attaque surprise sur le reste des GeomChis.
« Ces gens sont aussi des monstres ? »
« Disciples, maintenant ils viennent à nous. Plus besoin d’aller chercher ! »
« Regardez celui de gauche – à moi ! »
Peut-être que les autres joueurs quand face au Quatuor Dwichigi s’enfuient pour ne pas avoir un état de PK (Player Killer : meurtrier) mais les GeomChis ne savent même pas cette règle. Dans un sens, ils étaient plus brutaux que le Quatuor.

 

Après une variété de blessure, les assaillants moururent.

 

Quelques heures après,le Quatuor se rencontrèrent à nouveau.
« Que s’est-il passé ? »
« Ahh…Je ne veux même pas penser à ce qui s’est passé hier. »
« Alors…Tu ne veux pas ta revanche ? »
Le Quatuor était dans une situation fâcheuse et comme toujours Gran proposa une idée.
« Non, on ne peut pas oublier notre vengeance. »
« Je suis d’accord. »
« Mais nous ne sommes pas assez fort. »
Levi était mal à aise. Après les événements d’hier, il ne voulait pas de nouveau leur faire face.
« Maintenant, nous sommes dans une guilde. Demandons leur aide. »

 

Pour le Quatuor, Rosenheim était comme un paradis. Il n’y avait pas de grande guilde pour faire la police alors le crime fleurissait.
Le Quatuor Dwichigi ont rejoint la Guilde Jamaica. Parce que la guilde avait un besoin urgent de joueurs puissant, ils acceptèrent le Quatuor.
Les meurtriers prirent immédiatement contact avec leurs amis de la guilde et avec des mensonges, le Quatuor réunirent jusqu’à 300 hommes.

 

« Tuez les ! »
« Wow ! »
Le Quatuor Dwichigi avec le soutien de 300 soldats attaquèrent les GeomChis. En avance, ils étaient averti sur la puissance de leurs adversaires alors ils avaient des assassins qui tiraient en embuscade avec des arbalètes.

 

« Ahh ! »
« L’ennemi ! »
Beaucoup des GeomChis furent tuer dans les premières minutes de l’attaque surprise. Les assassins attaquèrent par derrière et tranchèrent la gorge de plusieurs. Les survivants, se tenant dos à dos, commercèrent à bloquer les assauts.

 

« Zut, ces gars sont plus coriaces qu’on le pensait. »
« Revenez tout le monde, utilisez des attaques en portée. »
« Tempête de Glace ! »
« Éclair de Foudre ! »

 

De nombreux sorts mortels volèrent vers les braves guerriers. Jusqu’à présent ils n’avaient pas rencontré d’attaque magique alors ils étaient vulnérable. L’attaque massive fit chuter énormément leur Santé.

 

« Zut ! »
Les GeomChis, sans retenir leur colère, maudirent. Si leur ennemi s’approchait d’eux, ils fonçaient sans hésiter pour une attaque mais l’ennemi restait en retrait et attaquait de loin avec un barrage de sortilèges et de flèches. Parce que les GeomChis n’utilisent pas de bouclier, leur Santé diminua rapidement.
« Même si on meurt comme des chiens, on partira au moins avec un d’entre vous ! »
Quelques disciples quittèrent le groupe pour lancer un assaut sur l’ennemi mais les sorts se focalisèrent et ils moururent rapidement.
« Oh mon Dieu… »
« Qui sont-ils ? Pourquoi nous attaquent-ils ? »

 

Pour la première fois depuis qu’ils ont commencé le jeu, leurs visages affichaient de la haine et du désespoir. Parfois ils mourraient de faim mais là, ils étaient tués par des joueurs inconnus.

 

GeomChi02 cria : « Maître, restez en arrière ! »

 

« Je vois. On se replie… »
« Où ça ? »
« Dans les bois ! Tout le monde se replie dans la foret. On aura plus de couverture. »
« Oui monsieur. »
« Suivez moi. »
Le premier et second rang à l’épée allèrent pour créer une ouverture. En formation de flèche, ils fendirent la plupart des flèches mais ne purent s’opposer à la magie.
Avec de lourdes pertes, ils arrivèrent dans la foret.
« Nous sommes vivant ! »
« Combien d’entre nous reste-il ? »
« Un peu plus de 260, Maître… »
« …Près de la moitié d’entre nous sont mort. »

 

Les GeomChis soupirèrent. Maintenant tout ce qu’ils pouvaient faire était de se reposer et de bander leurs blessures. Mais ils étaient pauvres et n’avaient pas beaucoup de bandages.
« Regardez ! Ils arrivent ! »
Pendant leur repos, les poursuivants se rapprochèrent un peu plus.
« Comment nous ont-ils trouvé ? »
« Il semblerait qu’ils aient des voleurs ou chasseurs. Ils peuvent nous traquer. »

 

Les GeomChis ressentirent de la frustration. En tant qu’Artiste martial, ils ne pouvaient pas couvrir leurs traces. Ils avaient couru plus profondément dans la forêt mais maintenant ils étaient fatigués et ils recevaient toujours les attaques de longue portée.

 

« GeomChi02, GeomChi03 et tout le monde ! »
« Oui Maître. »
« On vous écoute. »
« Devrons-nous scinder en deux groupes pour que la moitié survive ou allons-nous nous battre ! »
« Monsieur, nous sommes des hommes ! »
« Montrons à ces salauds de quoi nous sommes fait ! »

 

Maintenant, les GeomChis changèrent radicalement leur stratégie. Ils ne s’enfuient pas, utilisent la foret, se cachent et lancent des attaques surprises. Cependant leurs blessures étaient très grave. Les ennemis utilisaient de la magie et même les prêtres soignaient. Petit à petit, en commençant par les plus faible, les disciples périrent jusqu’à que seul ne reste les instructeurs.

 

« Uhh Maître ! »
« On est désolé, vivez ! »
Quand leur Santé atteint 0, dans leur dernier moment vie, ils jetèrent un regard pour leur Maître.
A la fin, seul leur Maître survécut.

 

« … »
Dans le dojo, il y avait un silence de mort.
Les disciples et instructeurs étaient focalisé sur une seule capsule. Celle où se repose leur Maître. Et maintenant, au bout d’un moment, Ahn Hyun Do (AHD), leur Maître en sortit.

 

« Maître ! »
Jeong Il-Hoon, Choi Jeong-Beom, Ma San Bohm, Lee Ying-Up et tout les disciples étaient tendus que leurs souffles tremblaient.

 

Ahn Hyun Do a l’habitude de garder le silence mais cette fois il dit doucement :

 

« Il m’a tué… »
« … »
« Il s’est nommé Gran puis m’a tranché la gorge. »

 

Finalement tout le monde respira.
Les élèves et les instructeurs étaient furieux ! Pour eux, Ahn Hyun Do est leur modèle. Oui, il avait ses excentricités mais dans le maniement de l’épée, il était sans égal ! Il fut un temps, à leur arrivé dans le dojo en entendant ses prouesses où ils doutaient de ses compétences. Mais en voyant ses combats, leurs doutes se dissipèrent. Leur idole, se faire tuer et être humilié, les enrageait.

 

Mais Ahn Hyun Do regardant leurs visages en colère, rit.
« ça fait déjà 30 ans. »

 

« … ? »
« Je te dit Jean que cela fait déjà 30 ans depuis que j’ai perdu un combat. »
« Mais il y avait trop d’ennemis ! »

 

« Non, Ile-Hoon. Le nombre d’ennemis et leur niveau ne servent pas d’excuse. Mais ne penses-tu pas que Royal Road est devenu plus intéressant ? »

 

« Oui Maître ! »
Les disciples et instructeurs comprirent instinctivement la réponse.
Ahn Hyun Do serra ses poings.
« C’est parfait. Tel de vrai guerrier, prenons de tout notre cœur toutes les épreuves qui viennent ! »
Les instructeurs et les apprentis se laissèrent emporter.
« Ohhh ! C’est vrai ! »
« J’adore les combats intenses ! »
« Rendons leur l’affront au centuple. »

 

Cependant tous se crispèrent quand leur Maître commença à faire une chose.
Il s’avança vers le tableau noir et à la craie écrivit des noms.
Gran, Halman, Margaux, Levi et la guilde Jamaica.
Puis face aux nom, il écrivit : ennemis !
Il dit avec un sourire :
« N’effacez pas. »

 

 

« On a gagné. »
Gran et le reste des membres du Quatuor célébraient leur victoire. Avec des mensonges, ils avaient convaincu la guilde Jamaica de les aider et réussirent à détruire les GeomChis. Maintenant, ils allèrent aux corps pour diviser le butin. Ils adoraient goûter la mise à mort et tout autant la joie de partager le butin. Après tout, juste en quelques jours, on pouvait récupérer des armes et armures de valeur qui auraient pris des mois à obtenir.

 

« Voyons voir ce qu’ils ont laissé. »
Halman et Margaux furent les premiers à chercher avec un regard avare. Mais leur visage devient bientôt tordu par la surprise.
« Rien… »
« Non ! Cela ne se peut pas ! »
« Il n’y a rien de valeur ! »
« C’est ridicule, regardes encore ! »

 

Gran et Levi cherchèrent soigneusement les objets. Toutefois, ils ne trouvèrent que plusieurs épées qui avaient besoin d’être réparées et du pain d’orge, beaucoup de pain d’orge.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *