The Mesmerizing Ghost Doctor – Chapitre 12

Quand ses yeux virent ce qui se passait, ses sourcils se froncèrent alors qu’il scrutait et réfléchissait à la scène qui se déroulait devant lui. Un demi battement de coeur plus tard, il ne vit toujours aucun signe que le petit mendiant se réveillait, alors il invoqua ses pouvoirs et sauta de l’arbre pour marcher dans cette direction.

«  Il est mort  ?  »

Il sortit un pied et poussa un peu la silhouette. Quand il vit qu’il n’y avait pas de réaction, il s’accroupit et voulu vérifier pour voir si le petit mendiant respirait encore. Qui aurait cru qu’à l’instant même où il se baisserait, la petite silhouette immobile lui sauterait brusquement dessus ?N’étant pas préparé, il fut pris au dépourvu et poussé sur le sol.

«  Vieil Homme ! Hahaha….. Hein? !  »

Feng Jiu riait hystériquement quand elle s’arrêta soudainement, et l’expression sur son visage se figea. Elle fixa l’oncle surpris par terre, puis tourna les yeux pour regarder ces griffes sales accrochées à sa poitrine. Tout son être se pétrifia, elle-même était estomaquée.

Quel.…. Qu’est-ce que c’était ? Venait-on juste de l’avoir molestée ?

Le sentiment de la chair douce sous ses mains vida complètement l’esprit de Ling Mo Han. Les yeux choqués, il bégaya pour la première fois de sa vie : « Toi….. Tu es une fille ? » Et il retira rapidement ses mains en parlant.

Mais avec le brusque relâchement de ses mains, Feng Jiu, qui avait perdu conscience juste avant, tomba en avant et de la pire des façons, sa bouche se cogna directement sur une paire de lèvres barbues.

« MMPH ! »

Les deux gémirent sous leurs lèvres fermées, la douleur de l’impact leur traversant la bouche.

Cette fois, C’est Ling Mo Han qui se figea, les yeux grand ouverts, remplis d’incrédulité totale. Et comme s’il était terriblement choqué par quelque chose, ses yeux roulèrent en arrière et il s’évanouit.

Quand elle vit que le vieil homme s’était évanoui, l’expression de Feng Jiu s’assombrit. Elle se leva et se massa le visage, qui souffrait d’avoir été piqué par la barbe touffue et hérissée, et cracha à plusieurs reprises en essuyant sa bouche de dégoût. « Je ne me suis même pas plaint qu’un vieux cochon comme toi soit en train de peloter une jeune fille pure et innocente comme moi et tu as l’audace de t’évanouir devant moi ?! »

Elle se frotta le visage barbouillé de terre et regarda le vieil homme vraiment inconscient et soudain fut sans voix.

Après avoir rassemblé les herbes nécessaires pour l’antidote, elle les avait écrasées et essayé de les avaler. Mais les effets étaient trop forts et son corps l’avait fait vomir du sang. Elle avait alors rapidement décidé de saisir cette occasion pour attirer la personne cachée dans l’ombre afin de voir qui c’était ! Elle ne s’attendait pas à entendre la voix de ce vieil homme et elle avait voulu lui jouer un tour. Qui aurait su qu’elle finirait par avoir été abusée et a même été forcé de voir l’homme s’évanouir de choc après avoir pris des libertés avec son corps ?!

Elle s’assit sur le côté avec les jambes croisées et elle eut l’occasion d’observer l’homme avant qu’il ne se réveille, et elle a trouva qu’il était en fait plutôt beau.

Bien que la moitié de son visage soit couverte par la barbe touffue, ses sourcils droits, son nez très pointu, avec sa mâchoire fortement ciselée, et ces lèvres sexy cachées sous la barbe, exsudaient la virilité de partout.

Ses yeux pleins d’admiration, son regard se dirigea lentement vers le bas, passa sur ce corps fort et musclé, ces longues jambes musclées et elle hocha la tête d’approbation alors qu’elle se disait : [ Hmm, ce physique est du genre élégant quand il porte des vêtements et quand il les enlève, il a l’air viril. Sans même avoir besoin de vérifier, il possédait sans aucun doute l’ensemble complet des muscles abdominaux.]

Sa main se tendit juste involontairement pour toucher cette « tablette de chocolat » quand à ce moment-là, une voix froide et dure sonna dans ses oreilles.

« Que fais-tu ? »

Les sourcils de Ling Mo Han s’étaient levés à un angle alarmant pendant qu’il la regardait, avant de se retourner rapidement pour se lever et mettre une certaine distance entre eux. À l’instant où il s’était réveillé, il a été soudainement confronté à ses yeux brillamment éclairés alors qu’ils passaient sur son corps. C’ est vrai qu’il ne voyait que de l’admiration dans ces yeux, mais, était-il vraiment approprié pour une fille de regarder un homme avec des yeux comme ceux-ci ?

Elle venait tout juste de commencer à tendre la main quand elle entendit sa voix et la retira immédiatement, aussi naturellement que possible, pour se gratter la tête, avant de dire en riant : « Vieil homme, je n’allais rien faire ! » [Tsk! Pourquoi tu t’es réveillé aussi vite ? J’avais envie de sentir chaque « carré de cette tablette » !]

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *