The Mesmerizing Ghost Doctor – Chapitre 13

Il fixa la jeune fille souriante devant lui qui le regardait avec une vigueur étincelante dans les yeux, quand il se souvint de sa douceur quand ses mains l’avaient saisie plus tôt et du toucher de leurs lèvres qui s’étaient rencontrées. En un instant, son visage s’assombrit, mais son visage était couvert par sa grande barbe touffue et cela ne se vit pas.

Voyant l’homme se retourner et s’en aller sans un mot, Feng Jiu fut surprise un instant. Elle y réfléchit un moment avant de se mettre à le suivre. « Vieil homme, tu ne crois pas que nous étions destinés à nous rencontrer ? Tu vois ? On a même réussi à se revoir ici. Puisque c’est le cas, ne devrions-nous pas voyager ensemble ? »

L’homme continua à marcher en l’ignorant complètement, mais cela ne la dérangea pas le moins du monde. Elle pensait qu’avec juste son faible pouvoir, seule et errant sans but dans cet endroit, ça pourrait être un peu dangereux. Mais si elle était avec un homme comme lui, ce serait plus sûr pour elle.

Par conséquent, chaque fois qu’il marchait, elle le suivait, et quand il s’arrêtait, elle s’arrêtait aussi. Alors qu’elle était de moins en moins inquiète, le froid qui émanait de Ling Mo Han devant elle devenait lui de plus en plus intense. Enfin, alors qu’il ne put plus le supporter, il lui jeta un regard glacial et dit en fronçant les sourcils : « Pourquoi est-ce que tu continues à me suivre ? »

Il savait très bien qu’il n’était pas quelqu’un de très accessible. Depuis tout ce temps, pas un humain ne restait à moins de trois pas derrière lui dès qu’il le voyait.

Même des personnes qu’il avait chassé plusieurs fois avec moins de tact, avaient le bon goût de ne pas continuer à le suivre. Mais cette fille était comme un plâtre épais, un plâtre qu’il ne pouvait pas détâcher quoi qu’il fasse.

« Parce que tu es la seule personne que je connaisse ici ! » Elle le regarda comme si c’était quelque chose d’évident, ses yeux essayant de cacher son regard espiègle. Mais son visage ne trahit rien et elle resta sérieuse en disant : « Dès le moment où tu m’as donné cette pépite d’argent, j’en étais certain. Tu dois être une personne vraiment gentille ! »

Quelques veines bleues tressautèrent de façon alarmante sur le front de Ling Mo Han et un coin de son sourcil commença à se lever. Ses lèvres fines s’étirèrent en une ligne droite, et il jeta un regard tranchant comme du silex sur elle un bref moment et puis continua à marcher vers l’avant sans un mot de plus.

S’il avait su plus tôt que sa petite pépite d’argent jetée négligemment lui donnerait un tel morceau persistant de plâtre épais, il n’aurait pas jeté ce morceau d’argent peu importe à quel point cela l’aurait gêné. Les cieux savaient que ce n’était pas par bonté qu’il avait donné ce petit morceau d’argent, mais il se trouve qu’il avait ce petit morceau d’argent dans sa ceinture et qu’il avait repéré un petit mendiant devant lui, donc il l’avait jeté sans réfléchir. Qui aurait su…

Suivant derrière Ling Mo Han, Feng Jiu remarqua qu’il avançait plus profondément dans les bois et ses yeux clignèrent momentanément alors qu’elle regardait la silhouette en noir et lui demanda : « Vieil homme, j’ai entendu dire qu’il y avait des bêtes féroces dans les profondeurs de la forêt, est-ce vrai ? » Elle ne s’attendait pas à entendre de réponse, mais la voix froide résonna remplie d’indifférence, dans ses oreilles.

« Puisque tu le sais, dépêche-toi de partir. »

« Vieil homme, je vais rester à tes côtés et cueillir des herbes, je promets de ne pas te causer de problèmes. » Elle vérifia juste son pouls, une grande partie du poison dans son corps avait été purgé avec le sang qu’elle avait vomi plus tôt. Elle n’aurait besoin que d’une autre dose d’antidote ce soir et elle irait bien.

Elle avait d’abord eu l’intention de quitter la Forêt des Neuf Pièges après avoir réussi à purger complètement le poison de son corps, mais qui aurait sû qu’elle rencontrerait le vieil homme une fois de plus ? Elle avait donc changé d’avis et décidé de le suivre pour cueillir d’autres herbes.

Bien qu’elle ait réussi à pénétrer dans les parties intérieures des bois, elle n’en restait pas moins à la périphérie. Maintenant qu’elle allait le suivre plus profond dans la forêt, elle ne pouvait s’empêcher de se sentir un peu excitée et son cœur fut rempli d’anticipation.

Elle se demanda quel genre de merveilleuses herbes elle trouverait là. On dit que plus l’endroit est dangereux, plus il est possible de cueillir des herbes dotés de pouvoirs rares. Ce serait tout simplement fantastique si elle parvenait vraiment à trouver des herbes magiques. Et même si elle n’était pas en mesure de trouver une utilité pour elle, cela pourrait au moins lui apporter une grosse somme !

De plus, son apparence avait été détruite par Su Ruo Yun et même elle trouvait qu’elle avait l’air terrifiante. Elle avait absolument besoin de trouver un moyen de traiter les blessures sur son visage. Si elle était forcée de vivre avec un visage comme ça, ça serait juste une insulte à sa réputation diabolique.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *