The Second Coming of Gluttony – Chapitre 11

[Un nouvel utilisateur a été enregistré.]

Clang !!

D’un bruit sec et métallique, les extrémités pointues des pics se séparèrent du plafond presque instantanément et disparurent dans le sol. Les pics ne bloquant plus le passage, ils se trouvaient maintenant dans un couloir qu’ils pouvaient emprunter.

« Mais… Mais… Qu’est-ce que t’as fait ? » s’exclama Hyun Sangmin. Il essaya de suivre Seol de l’autre côté de la zone où se trouvaient initialement les pics.

Slam !

« Ho ! » cria Hyun Sangmin.

À peine Seol avait-il traversé que les pics réapparurent du sol et prirent leurs positions initiales. Hyun Sangmin fut séparé de Seol. Ce dernier repéra un bouton rouge sur le mur intérieur, proche de la barrière de pics. Il le pressa, et la barrière de métal se rétracta à nouveau d’un crissement aigu.

« Bordel… J’ai l’impression d’avoir vieilli de dix ans, » avoua Hyun Sangmin avant de rejoindre rapidement la position de Seol.

[Monsieur Hyun Sangmin est arrivé à la zone d’attente du premier étage.]

L’annonce fit légèrement sursauter Seol. Il avait oublié les annonces automatiques et avait été pris par surprise.

Il regarda dans la direction de Hyun Sangmin qui était toujours occupé à pousser des soupirs de soulagement. Il semblerait qu’il n’avait pas encore remarqué l’annonce. Il l’avait peut-être manqué, au milieu des cris et du bruit de la barrière métallique.

« Ah ! Tu es enfin arrivé…. Hmm ? » s’exclama Kang Seok quand il aperçut Seol, avant de s’arrêter en voyant Hyun Sangmin.

« …Qu’est-ce que… Vous avez décidé de vous mettre ensemble ? »

Hyun Sangmin releva la tête en entendant le ton mécontent de Kang Seok.

« Et toi alors ? »

« Eh bien, comme tu peux le voir, ça fait un moment qu’on est là, » répondit Kang Seok d’un ton amusé, lui faisant un clin d’œil.

Seol aperçut également Yi Hyungsik et Jeong Minwoo dans le coin. La soi-disant « zone d’attente » lui rappelait un simple couloir d’un lycée, à l’exception des fenêtres qui étaient barricadées avec des barres de fer. Au bout du couloir, sur la gauche, se trouvait une porte et à droite, un mur.

« Cet endroit est une véritable prison… Le monstre ne peut pas entrer ici, si ? »

« Non. Je sais pas pourquoi, mais cette chose ne semble pas arriver à passer la barrière de métal. Mais je sais pas ce qu’il se passerait s’il n’y avait pas la barrière, » répondit Kang Seok de façon nonchalante. Hyun Sangmin acquiesça avant de poser une autre question.

« Comment vous avez fait tout l’heure pour ouvrir la porte ? »

« On l’a pas vraiment ouverte, plutôt détruite, grâce à quelqu’un en particulier qui s’est cassé après avoir jeté des cailloux et des pots de fleurs un peu partout. »

« T’es en train de m’accuser de quelque chose ? » répondit Hyun Sangmin d’une voix glaciale.

Kang Seok haussa les sourcils avant de ricaner.

« Mais pas du tout ! Je te l’ai déjà dit. Je m’en fiche de ce que tu fais, tant que ça n’implique aucun de nous trois. Tant que tu ne te mets pas en travers de notre chemin, il n’y aura pas de problème. »

« … »

« Peut-être que j’ai été un peu impoli. Désolé, je suis toujours comme ça. Nous sommes tous Invités, il est inutile de se battre entre nous, pas vrai ? »

« … C’est vrai. »

« Parfait ! Pour m’excuser, je vais vous donner une info intéressante. »

Même Seol se retourna dès qu’il entendit le mot « info ». Les lèvres de Kang Seok tressaillirent quand il remarqua qu’il avait l’attention cette très importante Marque d’Or. Il prit soudainement une posture plus fière, plus arrogante.

« Regardez attentivement. Nous sommes passés par là, » expliqua-t-il en pointant derrière lui. Il appuya sur un bouton sur le mur : les pics métalliques s’enfoncèrent dans le sol avant de revenir.

« Donc ce n’est pas à l’extérieur, mais à l’intérieur… » marmonna Hyun Sangmin.

« Exactement ! Et c’est là où ça devient intéressant, » acquiesça Kang Seok en se tapant dans les mains. « Pour le dire avec des mots simples, comme je suis entré par là en premier, j’en suis devenu le propriétaire. Je suis le seul à pouvoir ouvrir ou fermer la barrière. »

« Ah bon ? »

« Évidemment, je ne l’ai compris qu’après être rentré. Le premier à passer la barrière métallique reçoit le droit de la contrôler. Une barrière par personne maximum. »

« Ça n’a pas de sens ! »

« Si tu ne me crois pas, tu n’as qu’à essayer, » dit Kang Seok en se décalant, permettant à Hyun Sangmin d’appuyer sur le bouton. La barrière ne bougea pas d’un pouce la première fois, ni la deuxième, ni la troisième, ni toute ses tentatives suivantes.

Pas complètement convaincu, Seol regarda sa carte sur son téléphone et compris enfin quelque chose. Parmi les six icones bleues clignotantes au niveau de la zone d’attente, quatre avaient viré au rouge. Une seule avait été rouge lorsqu’il s’était encore trouvé dans la salle du club de voyage.

« Était-il bien nécessaire de prendre le contrôle de trois entrées ? »

« Oh ? T’as déjà compris ce qu’on fait ? » demanda Kang Seok, surpris de la perspicacité de Seol. « Quoi, tu ne penses pas que ça rendra les choses plus intéressantes plus tard ? D’ailleurs, pourquoi ne pas prendre le contrôle de celle là-bas ? » continua-t-il, regardant Hyun Sangmin en pointant une autre barrière de l’autre côté. « Les passages de ce côté nous appartiennent, donc tu devrais en prendre une là-bas. Tout ce que tu as à faire, c’est de toucher un pic. Facile comme tout. »

Hyun Sangmin sembla hésiter un moment. Il observa Seol du coin de l’œil, avant de secouer la tête.

« Pas la peine. Je suis suffisamment content d’être là. »

Lui et Seol se trouvèrent un coin pour s’y installer.

« Ok, fais comme tu veux, » répondit Kang Seok. Lui et ses deux sous-fifres s’assirent également, mais se levèrent à nouveau quand Hyun Sangmin sortit un nouveau paquet de cigarettes pour lui quémander une clope. Il leur en donna une chacun, en remerciement de l’information.

Quand Seol fouilla ses poches pour également se trouver une cigarette, Hyun Sangmin lui tendit un pack entier.

« Tiens, prends celles-là. »

« Heu… »

« J’ai remarqué tout à l’heure que t’étais tombé en rade, donc quand on était à la supérette j’ai pensé à t’en prendre, » murmura Hyun Sangmin en levant le pouce.

Peu après, le couloir se remplissait d’une fumée bleuâtre à cause des cinq hommes. Maintenant que la tension était retombée, Seol commença à avoir les paupières lourdes. Ce n’était pas comme s’il avait fait nuit blanche, mais il avait vraiment envie de dormir. Il avait accumulé pas mal de fatigue en surutilisant son pouvoir.

Est-ce que je devrais dormir un peu ? Il leur restait plus de trois heures avant la fin du temps imparti. Le sommeil était probablement le meilleur moyen de reposer ses yeux et son cerveau surmenés. Maintenant qu’il avait retrouvé l’usage de son pouvoir, ce serait incroyablement stupide de le perdre à nouveau en le surutilisant.

Seol confia son sort à Morphée. Ce fut la raison pour laquelle il ne put entendre ce qui se passa ensuite.

 

 

 

 

« Je sais pas s’il a des couilles énormes ou s’il s’en fiche du Tutoriel, » avoua Kang Seok d’un sourire ironique après avoir vu Seol s’endormir. Il jeta son mégot et grogna. « Quand est-ce que ça va se finir ? Ça serait bien si ça finissait bientôt. »

« Il reste plus de trois heures… Merde alors, qu’est-ce qu’on est censé faire pendant quatre heures pour une mission pareille ? » grommela Yi Hyungsik avant de vérifier les détails de la mission sur son téléphone. Kang Seok fit un signe silencieux d’approbation et se massa les tempes.

« Je me fais telllllllement chier. J’espère vraiment que quelqu’un va venir par un des passages de ce côté. »

« Et si personne se pointe ? »

« Quoi ? Pas possible. Il n’y a même pas tous les Invités ici. »

« Hein ? Tu parles de Yi Seol-Ah ? Mais elle est déjà morte ! »

« Pas cette pauvre conne. Haha, les personnes qui jouent aux héros sont toujours les premières à se faire tuer, » marmonna sombrement Kang Seok. Jeong Minwoo se lécha les lèvres, un air de regret sur le visage.

« Quel gâchis, quand même. »

« C’est vrai, je suis d’accord. Mais bon, t’en fais pas, il en reste une autre. »

« Qui ? »

« Tu sais, l’autre fille. C’était quoi son nom déjà ? Yun Seora ? »

« Celle qui est super arrogante ? » intervint Yi Hyungsik, ce qui les fit rire tous les trois, d’un rire de mauvais augure.

« Peu importe. Peut-être que je devrais moi aussi dormir un peu, » se demanda Kang Seok, baillant à s’en décrocher la mâchoire. Alors qu’il fut sur le point de s’allonger, quelque chose se produisit.

Tout d’un coup, un bruit mélangeant des cris et des pas précipités se fit entendre. Kang Seok cligna plusieurs fois des yeux avant de se relever rapidement. À l’exception de Seol, toutes les personnes dans la zone d’attente observaient les différentes barrières.

« Laquelle ? C’est laquelle ? »

Jeong Minwoo montra du doigt la barrière au milieu du côté opposé. Seol y avait pris le contrôle de la barrière de gauche, donc celle-ci n’avait pas encore de propriétaire. Kang Seok sembla particulièrement déçu et regarda vers Hyun Sangmin.

« C’est pas trop tard, tu sais ? »

« Je t’ai dit, c’est bon pour moi. »

Kang Seok soupira et resta debout les bras croisés, comme s’il allait regarder un spectacle intéressant.

Les bruits se rapprochèrent. Il y avait trois personnes semblant être poursuivies par quelque chose : un homme d’âge mûr, une femme et une adolescente. L’homme d’âge mûr, qui portait un vieux costume et une paire de lunettes, tenait la femme et l’adolescente par la main. Il s’agissait de l’homme qui avait demandé de l’aide à Kang Seok à l’auditorium.

« On y est presque ! On y est … hein ? »

Il arriva au virage en angle droit et s’arrêta net en voyant les pics métalliques au sommet de l’escalier. Il n’avait visiblement pas envisagé la possibilité que le chemin soit entravé. Son visage pâli et du désespoir commença à pouvoir se lire dans ses yeux. Il aperçut Kang Seok de l’autre côté de la barrière. La femme et l’adolescente qui le suivaient le percutèrent. Derrière eux, des crochets familiers foncèrent sur le trio.

« Aidez-nous !! » demanda l’homme aux lunettes en s’approchant sans hésitation de la barrière.

« Laissez-nous rentrer ! »

[Un nouvel utilisateur a été enregistré.]

D’un crissement, la barrière métallique se rétracta. Le visage de l’homme trahissait sa stupéfaction. Quand il se retourna pour regarder derrière lui…

« À l’aide !! »

… il sursauta. Sa femme et sa fille avaient été capturées par le monstre.

« Chéri, à l’aide !! Aide-nous ! »

« Papa !!! Sauve-nous !! Papaaaaa ! »

Les deux femmes le suppliaient, et lui reculait. Quand son regard rencontra celui du monstre à l’œil géant injecté de sang…

« M-ma… ma Heejin… »

Il ne pouvait pas bouger, il était tétanisé.

Splat, splat !

Les bruits de pas se rapprochèrent. Le visage de l’homme se contorsionna en une grimace épouvantable, mélangeant des larmes, de la morve et de l’incertitude. Il jeta un regard à Kang Seok, le suppliant du regard, mais le jeune homme lui aboya dessus :

« Dépêche-toi de te décider, veux-tu ? »

« Hein ? »

« Tu vas venir ou pas ? Décide-toi à la fin, ou alors tu comptes nous tuer aussi ? »

Peut-être à cause des cris de Kang Seok, peut-être à cause de l’aura menaçante qu’il émettait, dans tous les cas, l’homme pris sa décision et pris la décision d’entrer dans la zone d’attente.

Slam !

« Papa !!? »

« Chéri !! Non !! Ne nous laisse pas !! »

« Papaaaaaaaaaa !! »

« Ne nous abandonne pas !!!! »

Deux bras d’un noir abyssal attrapèrent les jambes de la mère et fille qui hurlaient. L’homme ferma les yeux à la vue de sa famille être soulevée dans les airs, la tête à l’envers.

Rip !

Un bruit atroce similaire à une feuille de soie que l’on déchirait se fit entendre. Les cris terrifiés et souffrant des deux femmes résonnèrent dans la cage d’escalier. L’homme s’effondra au sol et se couvrit les oreilles, avant de se rouler sur le sol poussiéreux du couloir.

Il ne releva pas la tête, pas tant que les cris se faisaient encore entendre.

 

 

 

 

Il était naturel que Seol soit réveillé par ce qu’il venait de se passer, mais le temps qu’il émerge complètement, les cris s’étaient déjà tus.

Il se leva en toute hâte pour regarder de l’autre côté de la barrière et vit les corps coupés en deux de la femme et de la fille. Ce qui le choqua le plus fut les expressions sur leurs visages qui ne s’étaient pas détendus après leurs morts. Au contraire, il pouvait y lire une combinaison de douleur et de terreur, de désespoir et de furie. Il était facile de voir leur désir ardent de vivre qui avait perduré jusqu’à leur dernier souffle.

« Je, je, je… Je ne sais, je ne sais pas… Ce n’est, ce n’est pas moi, je suis pas responsable… » balbutia l’homme, toujours à terre. Son corps entier tremblait.

« Il n’y avait… il n’y avait rien que… rien que je puisse faire. »

Alors que personne n’avait ouvert la bouche, il continuait ses bafouillements incohérents tout en sanglotant de façon pathétique par terre.

Soudain, un rire retenu se fit entendre. L’homme arrêta un instant de trembler pendant que Kang Seok tenta de se couvrir la bouche.

« Puahahahah !! »

Il avait commencé par se retenir, mais il baissa finalement la tête et ses épaules s’agitèrent, amplifiant son rire. L’homme d’âge mûr serra le poing, ses ongles s’enfonçant dans sa paume. Un vieil adage disait que si l’on n’était pas prêt à donner quelque chose à un mendiant, il fallait au minimum ne pas toucher à son gobelet. C’est avec cet adage en tête que Seol fronça les sourcils. Cette situation l’amuse ?

Ce fut à ce moment là qu’un autre crissement métallique se fit entendre. Yun Seora arriva de la dernière porte n’étant contrôlée par personne.

Elle tenait à la main un petit tas de feuilles A4 ; elle aussi avait probablement exploré les lieux avant de venir ici. Adoptant la même attitude que dans l’auditorium, elle parcourut la zone d’attente du regard, trouva une place isolée avant de s’asseoir et de se concentrer sur l’une des feuilles.

Le nombre de survivants confirmés était maintenant de sept. Moins du quart des 36 personnes qui étaient présentes au départ.

Le temps passa en silence. De temps en temps, du bruit remontait depuis le rez-de-chaussée avant de s’estomper. Seol se fit intérieurement la réflexion qu’il ne devrait pas y avoir d’autres survivants.

Et pourtant, trente minutes avant la fin du temps imparti…

« Nous y sommes presque. On va bientôt arriver, donc montez le plus silencieusement possible. »

Contrairement à ses attentes, d’autres survivants arrivèrent. Et pas juste un seul ou deux, mais un groupe de cinq, dont deux que Seol reconnaissait. La première était Shin Sang-Ah, la personne qui s’était énervée avec Kang Seok dans l’auditorium, et le second était Yi Sungjin, le petit frère de feu Yi Seol-Ah. Il ne savait pas ce que le groupe avait vécu, mais ils étaient arrivés sains et saufs à destination.

Malheureusement, le chemin qu’ils avaient pris était un de ceux contrôlés par Kang Seok et ses acolytes.

« Oh, mais regardez qui voilà ? » s’exclama de manière dramatique Kang Seok en clignant des yeux. « T’as réussi à survivre ? Incroyable ! La pleurnicheuse a survécu ! »

« Hein ? » s’étonna Shin Sang-Ah. Elle avait prudemment monté les marches de l’escalier, mais fut confuse de rencontrer un obstacle. Comme des personnes se trouvaient de l’autre côté des pics en métal, elle balbutia une question. « Qu’est-ce qu’il se passe ? Pourquoi le chemin est bloqué ? »

« Ah, ça ? » s’amusa Kang Seok. C’était comme si le moment qu’il avait tant attendu était enfin arrivé. Voyant son sourire mielleux, la mine de Shin Sang-Ah se renfrogna.

« Quoi ? »

« Quoi, quoi ? Je suis le propriétaire de cette barrière. »

« Le propriétaire… de cette barrière ? »

Kang Seok explosa de rire et commença à expliquer tous les détails avec une grande joie. Il s’était soudainement transformé en un professeur privé bien payé, et décrivit tout ce qu’il s’était passé, sans omettre les passages les plus sanglants.

Bien évidemment, son audience n’était pas capable de se concentrer sur les sottises qu’il déblatérait. Shin Sang-Ah devint de plus en plus stressé et regardait tout le temps derrière elle. Pris d’un sentiment d’urgence, elle l’interrompit.

« C’est bon, j’ai compris. Donc tu peux ouvrir cette barrière, c’est ça ? »

« Hoho, tu es plus intelligente que tu en as l’air ! Ou alors mon explication était parfaite. »

« J’ai bien compris, alors ouvre-nous maintenant ! »

« Mais vraiment, comment t’as fait pour arriver ici ? Je veux dire, t’es une simple Contractante. Je suis surpris de voir que t’as réussi à échapper au monstre, » dit Kang Seok, ne donnant aucun signe qu’il l’avait entendu. Il semblait réellement apprécier la situation.

« Je… je sais pas. On a faillit être découvert, mais ce garçon a utilisé quelque chose qu’il a reçu dans la Boîte Aléatoire, et nous avons profité de la confusion pour nous enfuir. Ça te va ? » expliqua-t-elle en pointant Yi Sungjin du doigt. Le teint de ce dernier était sombre ; la mort de sa sœur l’avait visiblement profondément marqué.

« Oh, je vois, il est un Invité aussi, donc au moins ce n’était pas entièrement de la chance. »

« Ok, allez, ouvre la barrière pour qu’on puisse entrer. »

« Hmm » commença lentement Kang Seok. « J’ai pas envie. »

Ses lèvres dessinèrent un sourire révulsant.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *