The Second Coming of Gluttony – Chapitre 13

Sur l’écriteau au-dessus de la porte de la salle de classe se trouvait l’inscription « 3-1 ». Seol ouvrit doucement la porte. Il semblait dans une forme physique déplorable et devait s’aider de la barre en métal comme d’une canne pour se maintenir debout.

Il était enfin parvenu à calmer sa rage bouillonnante, mais il lui était particulièrement difficile d’endurer le sentiment de vide qui suivait l’utilisation de sa capacité Vision de l’avenir. Il n’avait absolument plus aucune énergie.

Le nouveau lieu de rassemblement était une salle de classe classique, ressemblant à toutes celles des lycées normaux. Seol choisit une chaise, et, à peine assis, s’affala sur la table. Ses yeux étaient extrêmement douloureux, et il avait l’impression qu’ils pouvaient sortir de leurs orbites à tout moment. Il était tellement fatigué…

Tandis qu’il se trouvait là, quasiment immobile, la porte s’ouvrit à nouveau et la salle de classe se remplit.

Nombre total de victime lors de la seconde mission : 0.

C’était évident. Seol avait détruit tous les pièges, ce n’était donc pas une surprise que tout le monde soit parvenu sans problème au lieu de rassemblement.

Les survivants jetèrent un œil inquiet à Seol, toujours affalé sur sa table. Ils avaient été témoin d’une scène incroyable qu’ils n’étaient pas capables de décrire avec des mots, et ne pouvaient donc pas le quitter des yeux. Ils avaient su que Seol était spécial, en raison de sa Marque d’Or, mais ce qu’ils avaient vu était au-delà de tout ce qu’ils avaient pu s’imaginer.

« Tu vas bien ? »

Hyun Sangmin, qui avait admirablement accompli sa mission de porteur de sacs, s’inquiétait pour Seol. Ce dernier lui fit un signe de la main, l’informant qu’il était inutile de s’inquiéter pour lui.

Shin Sang-Ah pénétra dans la salle de classe d’un pas fébrile avant de se trouver une chaise dans un coin et de s’asseoir en se cachant le visage. Yun Seora arriva peu après, juste avant Kang Seok et ses sous-fifres, signalant que les 12 survivants s’étaient rassemblés dans la salle de classe.

« Eh bien, je suis vraiment surpris, » dit tout d’un coup une voix familière. Seol ouvrit instantanément les yeux. « Je ne m’attendais pas à ce que vous réussissiez la seconde mission aussi rapidement. Grâce à vous tous, j’ai gagné en prestige. »

Le « Guide » de l’auditorium se trouvait derrière le bureau du professeur ; il était toujours habillé en majordome. Tous les yeux se braquèrent sur lui, comme s’il était un genre de fantôme.

« Je vous félicite pour être arrivé au troisième étage avec succès. Je dois vous demander, avez-vous apprécié le déroulement des activités lors des deux premières périodes ? »

Son ton nonchalant et enjoué agaça presque toutes les personnes présentes. Elles savaient cependant qu’il n’y avait rien à faire, et gardèrent leur colère pour eux.

La respiration du majordome au monocle s’accéléra sensiblement.

« Je viens vous donner une bonne nouvelle. Il ne reste plus qu’une seule mission à ce Tutoriel. »

« Il y en a encore une ? »

« Oui. Mais il n’y a sincèrement nul besoin de s’inquiéter. En effet… » temporisa le Guide, « … La dernière mission peut devenir facile et appréciable pour tout le monde. »

« Facile et appréciable ? »

« Oui. Tant que vous respectez les règles. Vous tous. » Le guide accentua ces deux derniers mots, un sourire dangereux sur ses lèvres. « Puis-je commencer les explications ? La raison de ma venue est que la mission est un peu plus complexe. Et puis, ces annonces automatiques sont si robotiques et impersonnelles, vous ne trouvez pas ? Ahahah ! »

Le Guide semblait de très bonne humeur.

« Dans l’ensemble, l’objectif de cette mission est similaire à celles que vous avez déjà remplies. Vous devez vous rendre au cinquième étage en passant par le quatrième. Il y a cependant des règles additionnelles à respecter cette fois-ci. » Il prit un morceau de craie et dessina un cercle sur le tableau. « Ceci est une pièce de monnaie. »

« … »

« Vous connaissez le principe d’une chasse au trésor, pas vrai ? »

« … »

« … Je commence à avoir un certain respect pour les professeurs enseignants à des élèves qui ne réagissent à rien, » continua-t-il, baissant les épaules de façon théâtrale avant de jouer avec son monocle. « Très bien, je vais terminer mon explication et disparaître de votre vue aussi rapidement que possible. Au troisième et quatrième étage se trouvent de nombreuses pièces de monnaie qui n’attendent qu’à être découvertes. Vous devez en trouver autant que possible avant la nuit tombée. »

Il continua à écrire sur le tableau.

  • À quoi servent les pièces :
  • Droit d’entrée
  • Loterie

« Au 5ème étage se trouve le lieu d’ouverture du portail vers le Paradis. »

Son auditoire s’agita sensiblement au mot « Paradis ».

« Malheureusement, rien n’est gratuit dans ce bas-monde. Vous devrez vous acquitter du droit d’entrée. Pour passer la porte du Paradis, il vous faudra cent pièces de monnaie. »

« Cent pièces ?! Tant que ça ? »

« En toute honnêteté, cela ne représente pas un montant si élevé que cela, » dit Han en secouant la tête. « Il y a en tout 3000 pièces de monnaie cachées. Avec un peu d’huile de coude, en trouver une centaine sera une sinécure. »

Han s’arrêta soudainement, comme s’il venait de se rappeler quelque chose.

« Maintenant que j’y pense, il y a également des pièces de monnaie cachées dans cette classe… »

Soudain, une chaise crissa par terre. Une femme venait de se lever, s’était dirigée vers l’avant de la classe et commença à fouiller le bureau. Il s’agissait de Yun Seora. Peu après, elle se redressa et montra quatre pièces jaunes dans le creux de sa main.

Han se montra surpris à la vue de la pile de papier se trouvant dans la main de Yun Seora.

« Je vois que vous avez pris le temps de fouiller la salle des professeurs au rez-de-chaussée. Ces documents étaient inutiles pour les premières missions, mais ils devraient vous être très utiles maintenant. »

Yun Seora retourna s’asseoir, son expression toujours indifférente.

Elle a trouvé une carte montrant où se trouvent les pièces ? Si c’était bien le cas, alors Yun Seora avait un avantage incroyable pour cette mission. Seol ne pouvait s’empêcher de ressentir de l’envie. Han poursuivit ses explications.

« Au quatrième étage, dans la bibliothèque, vous trouverez une loterie à objets. »

Une loterie à objets ? Cette annonce surprit les survivants.

« Ceux qui parviennent à amasser des pièces doivent absolument utiliser cette machine ! Elle peut vous donner plein d’objets qui vous seront très utiles pour la suite. »

« Genre quoi ? »

« Vous comprendrez quand vous y serez, mais il y aura, entre autres, de la nourriture, des objets à consommer, etc, » détailla Han en regardant la personne qui venait de poser la question, Shin Sang-Ah, qui baissa rapidement les yeux en croisant les jambes de manière défensive. « Et puis, si vous êtes chanceux, vous pourrez recevoir un type d’objet défensif. Il y a également des armes, des balles de sorts… »

Des armes ? Des balles de sorts ?

« Enfin, si vous mettez beaucoup de pièces d’un coup, vous trouverez des objets uniques et spéciaux, comme… »

Han marqua délibérément une pause pour captiver l’attention de son auditoire.

« … un élixir légendaire pouvant ramener les morts à la vie. »

Le regard de l’homme d’âge mûr, accablé de chagrin depuis la mort de sa femme et de sa fille, s’illumina instantanément. Même Yi Sungjin tressaillit visiblement.

« C’est… c’est vrai ? »

« Noona peut être ressuscitée ? Vraiment ? »

Han s’empêcha d’acquiescer aux deux cris désespérés.

« Bien sûr. Mais il y a tout un tas de prérequis à remplir, ça ne sera vraiment pas facile. Vous ne devriez pas prendre l’acte de ressusciter quelqu’un à la légère… Cessez ce que vous faites immédiatement, » dit-il soudainement d’un ton glacial. L’homme au vieux costume s’était immédiatement levé de sa chaise et se dirigeait vers la sortie. À l’avertissement du Guide il s’arrêta et hésita. « Vous ne trouverez aucune pièce, même si vous partez maintenant. La chasse au trésor ne commencera que précisément trente minutes après que j’ai terminé mes explications. »

Malgré les paroles faciles à comprendre du Guide, l’homme ne sembla pas vouloir retourner s’asseoir. Il tituba jusqu’à la porte et s’arrêta juste devant. Han tiqua en désapprobation avant de remarquer quelque chose du coin de l’œil. Seol avait une question et venait de lever la main.

« Quelle est votre question ? »

« Pourquoi y a-t-il des armes, des objets défensifs, et des balles de sort disponibles à la loterie d’objets ? »

« Je vous retourne la question : y a-t-il une raison pour laquelle ils ne devraient pas être disponibles ? »

« Pourquoi aurait-on besoin de tels objets pour une mission qui est censée être simple et appréciable ? »

« … Ahaha, j’aime ce genre de questions, » s’amusa le Guide. Son expression renfrognée se détendit considérablement. « Cela montre que celui qui écoute ne prends pas tout pour argent comptant et réfléchis constamment à la situation… Voici la réponse à votre question, » conclut-il d’un clin d’œil. Il sortit son téléphone et appuya sur l’écran.

[Vous avez reçu un message du Guide.]

« Je n’ai pas menti. Si vous coopérez tous ensemble, cette mission va devenir très facile à terminer. Et je vous garantis que dans ce cas-là, ce sera une mission très appréciable. »

Il reposa la craie et leva un doigt.

« Si je peux vous donner un conseil supplémentaire… Faites attention à l’Heure des Défunts, s’il vous plaît. Après tout, les Défunts ont une haine infinie des êtres vivants… »

L’Heure des Défunts ? Seol sortit son téléphone pour consulter le message.

[De : le Guide]
[1) Règles de la chasse au trésor]

– La salle de classe 3-1 est utilisée comme lieu sûr à partir de maintenant.

– Entre minuit et midi demain se déroule l’« Heure des Défunts ».

– Le revenant Gaekgwi et les Défunts sont incapables d’entrer le lieu sûr.

[2) Prérequis pour accéder au cinquième étage.]

– L’accès est obtenu avec la « clef du 5ème étage », récompense aléatoire de la loterie d’objets en utilisant 199 pièces, ou en payant 499 pièces à la porte.

[3) Prérequis pour activer le portail]

– Le portail apparaîtra au milieu du 5ème étage trente minute après l’ouverture de la porte dudit étage.

– À l’ouverture de la porte du 5ème étage, la barrière métallique au 1er étage sera immédiatement levée.

 

Lorsque Seol redressa la tête, Han était déjà parti depuis longtemps.

[La chasse au trésor débutera dans 30 minutes.]

Seol serra les dents. J’en étais sûr.

« Hé, ce n’est pas ce que vous avez dit ! » rugit Hyun Sangmin. « Les barrières métalliques du premier étage s’ouvrent dès que l’on ouvre l’accès au cinquième étage ?! Ça veut dire que le satané monstre va pouvoir monter ?! »

Seol était également très inquiet de cela. L’intervalle de trente minutes entre l’ouverture de la porte du 5ème et l’apparition du portail avait le potentiel d’être fatal pour tout le monde, d’autant plus qu’ils devaient également se méfier des soi-disant Défunts.

« Mais bon, on peut ouvrir la porte du 5ème puis attendre ici la fin des trente minutes, non ? » proposa une personne.

« Mais qu’est-ce que tu racontes ? Et qu’est-ce qu’on fait si ce foutu Gaekgwi nous attends juste devant le lieu sûr ? Hein ? » rétorqua Hyun Sangmin, avant de pousser un grognement. « Putain, rien n’est simple. Pas un seul truc. Qu’est-ce qu’on fait maintenant ? »

« Le tableau n’est pas si sombre, » s’exprima Seol. « On pourrait sortir chercher autant de pièces que possible jusqu’à minuit, puis on attend jusqu’à demain midi. Ensuite, on essaye d’obtenir autant d’armes ou autre que possible de la loterie d’objet avant d’ouvrir le cinquième étage… »

Seol fut sur le point de finir sa phrase par et on aura peut-être une chance, mais il ne put s’y résoudre et fit claquer sa langue.

Yun Seora et l’homme d’âge mûr n’étaient plus dans la salle de classe ; Kang Seok et ses acolytes non plus. Il n’y avait donc plus que sept personnes dans la salle.

« Oh, peu importe. Tu veux manger quelque chose ? On a encore un peu de temps à tuer. »

Seol acquiesça. Après son carnage de tout à l’heure, il mourrait de faim. Il avait besoin de manger quelque chose pour retrouver des forces. Quand il commença à sortir de la nourriture de son sac, les personnes restantes, à l’exception de Hyun Sangmin, écarquillèrent les yeux.

« Venez, mangeons ensemble. Même toi, monsieur Yi Sungjin. »

« Je… »

« Tu ne trouveras aucune pièce, même si tu pars maintenant. Tu y gagneras à te remplir l’estomac avant de commencer. »

« Je… merci… »

Hyun Sangmin ne semblait pas très heureux de la considération de Seol mais ne l’en empêcha pas. De toute façon, la nourriture n’était pas la sienne, et il y en avait beaucoup. De plus, certains plats comme le gimbap ne seraient plus bons dans quelques jours, donc autant les partager maintenant.

Ainsi, Yi Sungjin les joignit, et seule une personne ne les avait pas encore rejoints.

« Et vous, Mademoiselle Shin Sang-Ah ? »

Celle-ci était restée assise sur sa chaise. Seol allait lui demander pourquoi elle ne venait pas ; c’était à cet instant qu’il vit qu’elle essayait désespérément de cacher ses jambes exposées. Il réalisa qu’elle n’avait toujours pas ses pantalons.

« Je… j’étais trop pressée de rentrer… J’ai… J’ai oublié… »

« Et si on les cherchait maintenant ? »

« … J’ai peur… »

Seol retira son manteau et le lui tendit. Elle le remercia vivement, et après avoir mis son manteau autour sa taille, elle se sentit enfin capable de se lever.

Le repas se déroula dans un silence gêné.

« Vous semblez avoir bon appétit, » dit soudain Shin Sang-Ah d’un ton surpris. Alors qu’elle déballait un sandwich, elle vit Seol engloutir plusieurs barres chaudes avant de dévorer également plusieurs onigiris.

C’est vrai. Depuis quand est-ce que j’ai autant d’appétit ? Seol s’en étonna également. Même s’il ne s’agissait que de produits alimentaires instantanés, et pourtant ils lui semblaient particulièrement délicieux. Quand il était accro aux jeux d’argent, il avait presque perdu le sens du goût… Mais bon, les sages ancestraux expliquaient que la faim était reine… Seol dévora le sandwich que Shin Sang-Ah avait personnellement déballé sans se poser d’autres questions.

Un jeune homme en âge d’aller à l’université posa une question à Seol.

« Heu, on devrait bientôt aller chercher les pièces de monnaie, c’est bien ça ? »

« Oui. Il t’en faut un minimum de 100 pour pouvoir passer. »

Le jeune homme ajouta rapidement : « Le Guide, il l’a dit, non ? Qu’on pouvait ressusciter quelqu’un. »

« Mmh ? Oui, c’est ce qu’il a dit. »

« En fait, je suis venu ici avec un ami, mais il… Heu… donc le truc c’est que… »

Il balbutia la fin de sa phrase, ses yeux se déplaçant alternativement de ses pieds à Seol.

« Moi – moi aussi ! Je suis venu avec un oppa que je connais bien, mais il… il a essayé de me défendre et… » dit soudainement une fille. Elle ne put terminer sa phrase avant de fondre en larmes. Elle regarda Seol avec supplication. Ce dernier s’arrêta bien évidemment de manger. Il était complètement ahuri par ces interventions. Il avait déjà mal à la tête à force de réfléchir à comment il allait compléter la mission, donc qu’est-ce que ces jeunes gens pouvaient-ils bien vouloir dire ? D’ailleurs…

Qu’est-ce qu’ils attendent de moi ?

« Hé, vous deux ! On mange en silence. En silence, compris ? » s’écria Hyun Sangmin d’un ton mécontent. « Vous avez pas honte ? Sérieusement… ». Il continua en fronçant les sourcils pour indiquer à quel point il était contrarié. « Vous voyez pas à quel point il est fatigué ? Laissez-le manger tranquillement ! Même un chien on l’embête pas pendant qu’il mange ! »

« Non mais je voulais juste dire… »

« Dire ci, dire ça… On s’en fiche ! Si tu veux ressusciter quelqu’un, fais-le toi-même, ok ? Sérieusement. Tout ce que tu as à faire, c’est de trouver suffisamment de pièces de monnaie. Qu’est-ce que tu attends de lui au juste ? »

Remis à leur place par Hyun Sangmin, les deux jeunes personnes devinrent aussi rouges que des tomates. Ils ne lui répondirent pas, mais le jeune homme renâcla, visiblement abasourdi, et la jeune femme était également mécontente.

Pendant ce temps, Hyun Sangmin sortit un sachet de pain et le fit bruyamment exploser pour l’ouvrir. Si Seol ne lui avait pas fait un regard lui indiquant de se calmer quelque peu, il aurait probablement commencé à se battre avec eux.

Quelques minutes plus tard, l’étrange déjeuner prit fin. Seol quitta la salle de classe pour le couloir. Il était bientôt l’heure du début de la chasse au trésor, certes, mais Hyun Sangmin avait demandé à lui parler en privé.

« Je te le dis cash. Je supporte pas les gens comme ces deux-là, et je vais pas forcément faire un détour pour les éviter, si vois ce que je veux dire. » Hyun Sangmin semblait toujours énervé. « Quelle bande d’idiots ! Tu leur as ouvert la voie jusqu’à la salle de classe, et tu leur as donné à manger. Et ils t’en demandent encore plus ! Ils ont pas honte ? » Il regarda vers la salle « 3-1 », incapable de contrôler sa colère. Puis, il baissa soudainement sa voix. « Toi aussi tu devrais être plus prudent. »

« ? »

« J’ai l’impression que ces deux-là te prennent pour une cible facile ou quelque chose du genre. Je suis désolé si je dépasse les bornes, mais avec des trucs comme ça, vaut mieux couper la tête dès le début, si tu vois ce que je veux dire. »

Seol acquiesça un instant avant de secouer la tête. Même si Hyun Sangmin n’était pas intervenu, Seol n’allait pas dire quelque chose de gentil aux deux jeunes gens. Que Vision de l’avenir soit activée ou non, cela reviendrait au même.

« La véritable nature d’une personne n’est percevable que lorsqu’elle est poussée à bout, non ? Maintenant qu’ils ont le ventre plein, et qu’ils se sentent à l’abri et confortable, ils agissent comme des gosses pourris-gâtés. J’aime pas les gars comme Kang Seok, mais les idées de ce bâtard ne sont pas complètement erronées. »

«… »

« Si tu continues à être gentil avec eux, ils vont finir par croire que c’est parce que tu le leur dois, tu vas voir. Dans tous les cas… ne fais pas confiance à ces deux petites putes, ok ? »

[La chasse au trésor va maintenant commencer.]
[Temps restant avant minuit : 05:29:59]

Les personnes dans la salle de classe la quittèrent une par une, poussant Hyun Sangmin à tousser comme pour s’éclaircir la gorge.

« De toute façon, je sais que tu agiras dans ton meilleur intérêt… Allez, j’y vais. On se revoit ici aux alentours de minuit, ok ? »

Il tapota sur l’épaule de Seol, pris son sac et disparut dans la cage d’escalier.

L’étage tout entier regorgeait d’activité maintenant. Quand une personne passa rapidement à côté de lui, Seol décida de se concentrer sur la recherche de pièces. S’il en trouvait autant que possible, une nouvelle voie se présenterait à lui.

[Le Journal d’un Étudiant Inconnu a été mis à jour.]

Seol était en train de se demander où aller quand la notification se fit entendre ; il sortit son téléphone.

[De : Inconnu]
[#3ème étage, couloir devant la classe 3-1 (extrait d’un Journal d’un Étudiant Inconnu)]

  • 3ème étage, classe 3-1, à l’intérieur du bureau du professeur (x4)
  • 3ème étage, classe 3-2, à l’intérieur du 4ème bureau de la seconde rangée (x1)
  • 3ème étage, classe 3-3, à l’intérieur du premier casier (x2)
  • 3ème étage, classe 3-4, sur le rebord des fenêtres faisant face au couloir (x3)

« … Oh. »

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *