The Second Coming of Gluttony – Chapitre 16

Il y avait sept personnes dans le couloir, juste devant la salle 3-2. Il s’agissait de Shin Sang-Ah, Hyun Sangmin, Yun Seora et les trois autres personnes avec qui il avait partagé de la nourriture un peu plus tôt. Elles semblaient toutes incapables de pénétrer dans le lieu sûr.

Mais ce n’était pas tout.

Seol remarqua trois autres personnes familières se trouvant devant la salle 3-1. Lee Hyung-Sik et Jeong Minwoo se tenaient debout, l’air triomphant, tandis que Kang Seok était assis sur une chaise, une expression détendue sur le visage.

« T’es enfin arrivé, » dit ce dernier en levant la main vers Seol pour le saluer. Seol l’ignora, s’approcha de remarqua l’expression sombre de Hyun Sangmin. Il était visiblement en colère, et Shin Sang-Ah semblait également en avoir assez de ces trois idiots.

« Ils disent que c’est un sort permettant de contrôler l’accès, » grommela Hyun Sangmin.

Un sort contrôlant l’accès ? Seol s’arrêta. Ce n’était pas volontaire, mais c’était il ne pouvait plus avancer. C’était comme si un mur invisible l’empêchait de progresser. Seol tandis le poing. Toc, toc. Il n’y avait rien devant lui, pourtant il avait l’impression de toquer sur un mur en béton.

« Tu perds ton temps. Tu vois, j’ai eu ça en bonus de départ. Personne ne peut rentrer sans ma permission, » expliqua Kang Seok en agitant une feuille de papier coincée entre deux de ses doigts. « J’espère que t’as pas oublié que j’ai une Marque d’Argent, si ? Monsieur la toute-puissante Marque d’Or ? » gloussa-t-il.

L’expression de Seol se renfrogna.

« J’imagine que c’est toi qui a ouvert l’accès au cinquième étage. »

« Bingo. »

« Pourquoi ? »

« Mmh ? J’ai eu la clef via la loterie d’objet. Tu savais pas que si tu dépenses 199 pièces, tu la reçois à coup sûr ? »

Bien sûr que Seol le savait. Mais il voulait savoir pourquoi Kang Seok avait gaspillé ses points pour obtenir la clef. Après tout, puisque Yun Seora et lui avaient trouvé presque toutes les pièces, Kang Seok et les deux autres n’en avaient probablement pas récupéré beaucoup. Il aurait été déjà difficile d’en obtenir assez pour le droit d’entrée de 100 pièces, alors pourquoi…

« Ah ! » s’exclama-t-il. Il se retourna pour regarder Yun Seora, toujours inconsciente, gisant derrière lui.

« Ouaip ! Comme prévu ! Je savais que tu étais un gars intelligent, » s’écria Kang Seok, manifestant sa surprise. « En fait, je dois admettre que c’était un pari risqué. Pour que l’on réussisse, il y avait deux conditions, tu vois ce que je veux dire ? Si tu n’étais jamais sorti du lieu sûr, mon plan serait tombé à l’eau. »

« Qu’est-ce que t’es en train d’insinuer ? »

« Mais, j’étais certain que t’allais sortir de là. Sérieusement, un gentleman comme toi n’allait pas rester assis sur ses fesses après avoir entendu un cri pareil, j’ai pas raison ? »

« … »

« Quant à Yun Seora… Eh bien, j’avais l’intention de l’approcher au moment opportun, mais sans trop savoir pourquoi, elle était vraiment enthousiaste à l’idée de trouver davantage de pièces. Mais bon. Au final, ce fut une bonne chose pour nous, donc peu importe, pas vrai ? »

Les dernières pièces du puzzle complétèrent le tableau. La première étape du plan de Kang Seok était de recevoir la clef d’accès au cinquième étage. À trois, il fut certainement rapide de rassembler 199 pièces. Après avoir obtenu la clef, Kang Seok avait observé la situation.

Dès le départ, il n’avait jamais envisagé d’attaquer Seol, mais bien Yun Seora, à partir du moment où elle avait dévoilé qu’elle possédait une carte. Le timing était important, mais il fallait pouvoir contrôler Yun Seora. Kang Seok devait essayer de faire quelque chose pour la séparer de Seol.

Au départ, son plan était de commander à l’un de ses acolytes d’agresser Yi Sungjin ou l’un des autres pauvres idiots pour attirer l’attention de Seol. Ayant plus ou moins cerné la personnalité de Yun Seora, elle-même s’en ficherait et continuerait de son côté, lui permettant à lui et au deuxième acolyte de l’attaquer.

Mais finalement, Yun Seora avait continué à chercher des pièces bien après minuit. C’était la situation rêvée pour Kang Seok et les deux autres. Ils l’attaquèrent lorsqu’elle se rendit aux toilettes des filles et la défaussèrent de ses pièces. Ils se rendirent ensuite au cinquième avant que Seol ne parviennent aux toilettes pour y ouvrir la porte. Pendant que Seol était toujours occupé au quatrième, ils retournèrent au lieu sûr pour activer le sort de restriction d’accès.

« Vous avez tous perdu la boule ! » les interpella Shin Sang-Ah. « Bande de bâtards, vous avez blessé à ce point quelqu’un pour juste quelques pièces ? »

« Et non ~. Ce n’était pas mon intention initiale. Je voulais simplement la rendre inconsciente, je le jure, » se défendit Kang Seok avec le visage de quelqu’un accusé d’un crime qu’il n’avait pas commis.  « Mais elle était particulièrement obstinée, tu vois ce que je veux dire ? Elle agrippait son sac et ne voulait pas me le donner, alors ça ma soûlé. Et voilà pourquoi… »

La fin de sa phrase fut coupée par les gloussements de Jeong Minwoo, qui fit apparaître comme par magie un genre de dague avant de donner un coup dans le vide. Il était également un Invité, mais de Marque Bronze.

KKKIIIEEHHHH- !!!

Ce qui sembla être au pire moment, un cri démoniaque retentit. Presque tout le monde commença à pâlir. Le premier monstre qu’ils avaient rencontré lors du Tutoriel, celui qui leur avait donné tant de cauchemars, le Gaekgwi, était en train de monter les étages pour se rapprocher d’eux.

« Wouah, on dirait qu’il est plutôt énervé, non ? Oh, mais ça se comprends, il était bloqué en bas tout ce temps… » s’amusa Kang Seok de manière extrêmement détendue. « Si vous voulez attendre l’expiration du sort… Eh bien je devrais vous informer de ne nourrir aucun espoir. »

« Quoi ? Ton sort dure éternellement ? »

« Impossible. Ce n’est pas un objet cheaté, évidemment. Non seulement sa durée est limitée, sa taille aussi. Si je voulais l’étendre au maximum, il ne durerait que 8 minutes max, quelque chose du genre. Mais combien de temps tu penses qu’il peut tenir si je le garde aussi petit que possible, c’est-à-dire moins de la moitié de sa taille maximale ? Comme par exemple cette partie du couloir, » expliqua-t-il en pointant les deux entrées de la salle de classe servant de lieu sûr.

Seol ne prit pas la peine de répondre. C’était inutile. Kang Seok semblait persuadé que le sort tiendrait beaucoup plus longtemps dès lors que la zone de restriction était petite.

« Mais si le Gaekgwi monte, tu pourras pas non plus te rendre au cinquième. »

« Ah, ça ? T’en fais pas. Tu comprends, je suis un véritable veinard, regarde, » dit-il en sortant une autre feuille de papier pour l’agiter vers eux. « Tu vois ? J’ai un autre talisman en papier, avec un sort dessus ! ~ »

Il avait vraiment un talent inné pour énerver les gens tout en s’amusant. Seol était en train de ce dire que Kang Seok était devenu un parfait salopard en raison d’une déformation congénitale ou quelque chose du genre.

« S’il te plaît, laisse-nous rentrer ! » dit subitement quelqu’un derrière Seol. Il s’agissait du jeune homme qui avait essayé de lui demander de ressusciter son ami juste avant le départ de la chasse au trésor.

« Mm ? »

« Je… je ne t’ai rien fait de mal, si ? »

Seol eut un petit rire amer. Tu serais pas en train d’insinuer que moi j’aurais fait quelque chose de mal ?

Le visage de Kang Seok se mua pour traduire une émotion du type « Je n’ai jamais pensé ça ! ». Il ouvrit grand les yeux et se frotta le menton pour délibérer. Puis, tel un bienveillant bienfaiteur, il reprit la parole.

« Oui, c’est vrai… On pourrait faire comme ça. Je comprends que ça vous semble injuste à vous. Bien. Ok, très bien. Toi, toi et toi. Je vous laisse rentrer tous les trois. »

Le trio échangea des regards avant de se précipiter en avant. C’était un bis repetita de l’épreuve précédente au premier étage, quand Kang Seok avait abaissé la barrière faite de pics métalliques. Une fois dans le lieu sûr, ils soupirèrent de soulagement.

Le moment que Kang Seok attendait temps arriva. Il regarda ceux qui étaient encore de l’autre côté de la barrière, un sourire détendu sur les lèvres.

Seol grogna intérieurement de déception. La leçon que ces idiots avaient reçu au premier étage n’avait visiblement pas suffit. Heureusement que j’ai fait des préparatifs.

Seol commença à fouiller dans ses poches, prêt à en finir avec ces conneries une fois pour toute. Mais juste avant qu’il ne passe à l’acte…

« Et toi, petit ? Ou toi, Hyun Sangmin ? »

La main de Seol s’arrêta avant qu’il ne récupère les balles de sort. Nul ne savait ce qu’il pensait quand il sortit sa main de sa poche, vide.

« Tu veux vraiment mourir ainsi ? Hé ! Tu veux vraiment que ce monstre, ce Gaekgwi, te tue comme il a massacré ta jolie grande sœur ? C’est comme une promotion dans un magasin ? « Tuez-en un, recevez un second membre de la famille gratuitement ? », c’est ça ? »

« Je… je… »

« Écoute petit. Mademoiselle Yi Seol-Ah doit s’en retourner dans sa tombe. Je suis certain que, de là où elle est, elle prie pour que je te sauve. »

Lorsqu’il confirma que Yi Sungjin était en train de trembler comme une feuille, il porta son attention sur Hyun Sangmin.

« Et toi… Tu as fait ce que t’as pu, non ? Ou alors – attends, me dit pas que c’est vrai. Est-ce tu aurais mauvaise conscience ou quelque chose du genre ? T’es sérieux ? Je pensais que t’étais un connard pragmatique, comme moi. J’avais donc tort ? »

« … »

« Allez, viens, rentre. Personne te dira quoique ce soit. »

En véritable langue de vipère, Kang Seok essaya de les tenter. Hyun Sangmin et Yi Sungjin se regardèrent l’un l’autre avant de poser le regard sur un seul homme.

Seol.

Ce dernier resta figé sur place, gardant le silence.

Yi Sungjin fut le premier à bouger. Il serra les dents et avança. Il traversa la barrière invisible et pénétra le lieu sûr.

« Héhé, si jeune, et pourtant si résolu. Impressionnant. Très bien. Tu pourrais devenir un général à l’avenir, » le complimenta Kang Seok en lui tapotant sur l’épaule. Yi Sungjin rentra dans la salle de classe sans rien dire.

« Tu es plus loyal que tu n’en as l’air, n’est-ce pas, Yung Sangmin ? »

Seol ne réagit toujours pas. Voyant cela, Hyun Sangmin s’humidifia les lèvres avant de baisser sa casquette. Il soupira, et s’avança également.

« … Désolé, » dit-il à voix basse en direction de Seol.

« Attends une seconde, » l’interpella Kang Seok avant qu’il ne franchisse la barrière. « Tu peux me filer une clope ? Oublie pas de l’allumer. »

Ce ne fut qu’après que Hyun Sangmin ait personnellement allumé une cigarette à Kang Seok qu’il reçut l’autorisation de rentrer. Il tira dessus avant de faire semblant d’être choqué en voyant Shin Sang-Ah.

« C’est quoi ton problème ? Après avoir dû retirer tes pantalons, t’es devenue exhibitionniste ? Ça t’a tellement plu ? »

Shin Sang-Ah serra les dents. La désertion de Yi Sungjin et Hyun Sangmin avait été étonnante, mais elle avait sa propre survie à prendre en compte. En repensant à la confrontation qu’elle avait eu avec lui dans l’auditorium, puis l’humiliation qu’elle avait subie au premier étage, elle était certaine qu’il était impossible que Kang Seok la laisse tranquille.

Mais, contrairement à ses attentes, comme s’il essayait de frimer, ses prochaines paroles la surprirent.

« Hé, écoute. Je plaisantais, tu sais. C’était juste une blague. C’est évident que tu as déchiré ta chemise pour faire un garrot à Yun Seora. C’est admirable, vraiment. Mais bon, si tu restes là-bas comme ça, tu risques de prendre froid, tu sais ? »

Kang Seok poursuivit en enlevant son cardigan et le tendit en direction de Shin Sang-Ah. Il l’agita lentement pour lui signifier de s’approcher et de le prendre. Elle restait évidemment sur ses gardes.

« Tu vas de nouveau… ! »

« Non. Je n’essaye pas de te piéger. Promis. »

« Mais… pourquoi… ? »

« Mais enfin, c’est évident ! Allez, prends ça et mets-le. T’as pas encore compris ? »

« …Hein ? »

« Bordel, elle est vraiment lente au démarrage cette dame. Je suis en train de te dire que tu peux aussi rentrer. Il faut te faire un dessin ? »

Shin Sang-Ah déglutit lentement. Pourquoi il agissait de la sorte, tout d’un coup ? Son intuition lui disait qu’il devait avoir une énorme rancœur envers Seol pour ce qu’il s’était passé au premier étage.

Elle ne savait plus quoi faire. Seol, lui, restait impassible. Elle resta là, entre Seol et Kang Seok, indécise, jusqu’à ce qu’une lueur apparaisse soudainement dans ses yeux. Et puis, soudain..

« Ah, j’ai mal au bras, » s’exclama Kang Seok en abaissant légèrement le cardigan. Elle se décida enfin à s’avancer.

« C’est ça, vient. »

Elle jeta plusieurs fois un œil à Seol, mais elle ne s’arrêta jamais. Lorsqu’elle traversa enfin la barrière, un sourire étrange se forma sur le visage de Kang Seok.

« Donc t’as fini par venir… »

« Qu’est-ce que tu veux dire ? »

« Non, non, rien. T’as bien fait. Prends ça avant que mon bras se décroche, veux-tu ? » demanda-t-il avant d’agiter une fois de plus le cardigan. Shin Sang-Ah regarda une dernière fois avant de tendre le bras. Lorsque sa main agrippa le cardigan, Kang Seok l’attrapa soudainement et l’attira vers lui.

« Maman ?! »

Elle tomba dans les bras de Kang Seok, tête la première.

« T’aimes bien chercher ta maman, pas vrai ? »

« Qu’est-ce que tu fabriques ? »

« Allez, arrête de te débattre, veux-tu ? T’es venue tout en sachant que ça allait arriver. »

« Je… je… ! »

Thud, thud…

Les pas lourds provenant des étages inférieurs se rapprochaient. Shin Sang-Ah tressaillit légèrement. Kang Seok lui tapota le dos avant de faire glisser sa main le long de son dos, passa rapidement par sa taille avant d’arriver sur ses fesses.

« Ou alors… tu préfères ressortir ? » lui murmura-t-il dans l’oreille.

Elle commença à trembler encore plus. Elle sembla perdre toute ses forces. Elle ne résista même pas lorsque Kang Seok commença à lui malaxer le derrière.

« Tu penses que tu vas m’écouter maintenant ? »

« … »

« Tu veux pas répondre ? »

« … O-oui… » répondit-elle poliment.

L’expression de Kang Seok trahissait sa joie.

« Eh beh. Ma petite salope, tu sais que ton cul est vraiment doux ? »

Tap, tap.

Kang Seok lui claqua les fesses ; Shin Sang-Ah ferma les yeux. Étonnamment, elle prit Kang Seok dans ses bras et accepta son embrassade. Lee Hyung-Sik et Jeong Minwoo sifflèrent, tandis que Kang Seok explosa de rire lorsqu’elle commença à frotter sa joue contre la sienne.

« Très bien. Tu vois ? Si t’avais agis comme ça dès le début, tout aurait été plus simple. Si tu commences à me rendre heureux en me dévoilant tout ton charme… Je te traiterai bien. »

Tout en explorant le corps de Shin Sang-Ah de ses mains, Kang Seok fit un geste du menton vers l’extérieur de la barrière, où ne se trouvaient plus que deux personnes : Seol et Yun Seora, toujours inconsciente.

« Alors, qu’est-ce qu’on ressent quand on se fait abandonner de la sorte ? Pourquoi tu ne nous éclairerais pas sur la question, monsieur Marque d’Or ? »

[Fenêtre de Statut de Kang Seok]
[1) Informations générales]

Date d’invocation : 16 mars 2017

Rang de la Marque : Argent

Sexe/âge : Homme / 29 ans

Taille / poids : 178,8 cm / 72,6kg

État actuel : bon

Classe : Niv.0 (Invité)

Nationalité : République de Corée (Corée du Sud) (Zone 1)

Affiliation : ND

Alias : ND

[2) Personnalité]

  1. Tempérament :

– Dissident (agit comme il l’entend sans se soucier des autres)

– Égocentrique (ne se soucie que de lui-même)

  1. Aptitude :

– Bagout (talentueux pour parler et faire des discours)

– Sadique (ressent du plaisir sexuel lorsqu’il inflige une douleur physique ou mentale)

[3) Condition Physique]

Force : Bas (Intermédiaire)

Longévité : Intermédiaire (Bas)

Agilité : Bas (Élevé)

Endurance : Bas (Élevé)

Mana : Bas (Élevé)

Chance : Intermédiaire (Bas)

Nombre de points de Capacité restant : 0

 

Seol observa la fenêtre de statut de Kang Seok. Il commençait à comprendre ce qui n’allait pas chez cet idiot. En plus du caractère « Bagout », il souffrait de plusieurs caractéristiques négatives.

« Hé, l’ami. »

Seol fronça les sourcils. Un ami, c’est ça ?

« Je suis vraiment désolé pour toi, » dit Kang Seok d’un ton qui semblait sincère. « Pourquoi tu persistes à vouloir vivre comme ça, hein ? » continua-t-il en tapant sur la tête de Shin Sang-Ah.

« Tu n’as aucun sens moral. »

« Du sens moral ? » glossa Kang Seok, visiblement très amusé par ce qu’il venait de dire. « Haha, mon ami… Je comprends, je comprends. Vraiment. Tu sais, sur Terre, il y a plein de raisons d’être attentif envers les autres. Il y a des lois, et si on ne les suit pas, on finit en prison. Mais… » Kang Seok pointa le sol du doigt. « On est plus sur Terre. Ça veut dire qu’il n’y a aucune raison pour que je fasse de même ici. Comme moi, tu es un Invité, donc tu devrais avoir compris cela maintenant, non ? Tu crois qu’on va sur un autre monde ? Mon cul ! Au final, c’est juste un jeu, mec. Un jeu. Et tu es censé te faire plaisir quand tu joues à des jeux. »

« Un jeu, tu dis… »

« Ouaip. À quoi bon garder un sens moral ici ? Franchement, quel est le putain d’intérêt à être le meilleur, le plus gentil, le plus juste ici ? Tout le monde s’en fout ! Il n’y a que « moi » qui compte. Je te le dis, tout le monde s’en fout. »

« Ahhhh ! » s’écria soudainement Shin Sang-Ah lorsque Kang Seok l’attrapa par les cheveux et tira violemment.

« Regarde-la. Voici ta preuve. Elle t’as collé pendant un moment pour profiter de toi. Et puis, t’as vu ce qu’il s’est passé à l’instant ? Comment elle a réagit lorsque le vent tourne ? »

Shin Sang-Ah détourna le regard.

« Donc, tout ce qu’il y a à faire, c’est de pas se faire avoir. Tu as du talent, et j’ai compris que ta tête était bien pleine, alors pourquoi est-ce que tu pouvais pas simplement fermer les yeux et te mêler de tes propres affaires ? »

Seol l’écoutait les bras croisés, sans réaction visible.

« Tu veux t’occuper de ces nazes ? Quelle connerie. Tu crois que ceux qui sont puissants sont mauvais, et que ces nazes sont des personnes gentilles et pures ? Tu crois vraiment que ces losers sont gentils ? » cracha Kang Seok avec passion. « Je vois que tu viens de subir un choc mental, mais tu sais, te sens pas découragé. C’est comme ça que fonctionne le monde. Tu dois dépasser « ceux qui ont » en marchant sur « ceux qui n’ont pas », et c’est la seule façon de survivre. Si tu essayes de protéger ce gars ou cette fille, alors tôt ou tard tu vas te faire avoir, et tu seras le seul à crever. »

Seol ferma les yeux. Pour être honnête, ce que venait de dire Kang Seok correspondait à ce qu’il se disait récemment.

« Tu comprends toujours pas ? Qu’est-ce qu’il s’est passé avec Yi Seol-Ah tout à l’heure ? Et qu’est-ce qu’il t’arrive maintenant ? »

« … »

« Tu vois, ce qui réussissent ne sont pas « ceux qui sont supposés réussir » mais ceux qui ont la volonté de réussir. Et ceux qui échouent, ce n’est pas qu’ils étaient supposés échouer, mais que c’était leur destin de crever, c’est simple. »

« Ceux qui sont destinés à réussir… »

« Exactement ! » s’exclama Kang Seok en tendant subitement la main. « Je pense que t’as compris maintenant, alors… »

« ? »

« Comme de vrais hommes, je te propose de repartir de zéro et d’oublier ce qu’il s’est passé. Serrer la main est un symbole de… ah ! » s’arrêta-t-il comme s’il venait de se rappeler de quelque chose. Il retira sa main. « Je veux quand même des excuses. »

Seol plissa les yeux.

« Des excuses, hein ? »

« Ouais, exactement. Tu sais, j’ai encore mal là où tu m’as frappé, tu sais ? » dit-il en soupirant avant de secouer ses épaules. « Si t’as vraiment changé d’état d’esprit, ça ne devrait pas être trop dur de faire quelque chose d’aussi simple que de t’excuser, pas vrai ? »

Seol l’observait silentieusement.

« C’est simple, de toute façon. Tu n’as qu’un seul mot à dire : désolé. Et après, on sera amis pour de vrai. »

Seol regarda vers Yun Seora.

« Non, pas elle. Tu dois la laisser là, » dit clairement Kang Seok. « Je refuserais tes excuses si tu te sens forcé de les faire pour sauver Yun Seora. Je déteste vraiment les hypocrites, tu comprends ? »

Seol détourna le regard avant de poser la main gauche sur la barrière invisible.

« … Ex… »

Kang Seok eut sourire narquois de plus en plus grand, comme si son vœu était en train de s’exaucer.

« … Ex… » répéta Seol comme s’il était sur le point de dire quelque chose qu’il ne voulait pas dire. Le visage de Kang Seok s’illumina encore davantage.

Seol retint sa respiration, serra le point.

« Espère d’enfoiré. »

« J’ai menti… hein ?! »

Kang Seok oublia ce qu’il voulait dire et resta assis là, stupéfait. Derrière lui, du bruit commença à se faire entendre.

« Qu’est-ce que c’est que ce bordel ? » s’agaça Jeong Minwoo en se retournant pour comprendre pourquoi c’était devenu si bruyant.

Au moment où Seol s’apprêtait à sortir une balle de sort de sa poche…

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *