The Second Coming of Gluttony – Chapitre 7

Désolées.

Les rues avaient quelque chose de surnaturel pour que Seol les décrivent ainsi. Pour commencer, il ne pouvait voir aucune personne ni véhicule en mouvement. Ce qu’il voyait  en ce moment était un paysage urbain lugubre vidé de toute population. Même le ciel semblait nappé d’une couleur gris terne.

Ce n’était donc pas un rêve ? Tout était vrai ? 

Comme s’il avait reçu une épiphanie, il se précipita sur son téléphone.

[Identité confirmée. L’inscription de l’utilisateur est terminée,] l’informa une voix robotique, complétée par du texte sur l’écran. Seol appuya sur l’application Messages qui clignotait dans le coin, et plusieurs textos s’affichèrent.

[De : Le Guide]

[1 : Arriver à l’auditorium du Lycée du Paradis avant la fin du temps imparti.]

[2 : Temps restant : 00:09:45]

Le contenu des messages était simple, et l’expéditeur avait gentiment joint une image qui se trouva être une carte. Il y jeta un œil et découvrit que sa position actuelle n’était pas très éloignée de sa nouvelle destination.

Il se claqua les joues des deux mains. Ce fut évidemment douloureux. Il voulait savoir si cela pouvait le réveiller, mais il voulait également utiliser la douleur pour confirmer que ce qui lui arrivait était réel.

« Aïe… »

Il se frotta ses joues endolories avant de sortir par la porte d’entrée.

Tout en marchant, il se sentait inexplicablement tendu. Au-delà du fait qu’il se sentait aussi seul que le dernier homme sur Terre, il avait l’impression de se déplacer dans un environnement figé dans le temps.

Il n’eut aucun mal à s’orienter ; en se contentant de suivre la direction indiquée sur la carte, il arriva à sa destination en deux minutes.

Une plaque tape-à-l’œil indiquait « Lycée du Paradis » à côté des grilles grandes ouvertes de l’établissement.

C’est un nom marrant, se dit-il.

« Quel nom de merde, » dit une voix à côté de lui. Sans qu’il ne la remarque, une fille encapuchonnée se tenait là.

Leurs regards se croisèrent. Sa peau immaculée trahissait son jeune âge, mais ses sourcils arqués laissaient imaginer une personnalité fière. Alors qu’il lisait sur son visage inexpressif un désintérêt total, elle passa devant lui et entra dans le lycée, les mains dans les poches. Elle semblait pressée.

Le bâtiment au toit blanc, c’est ça ? 

La carte jointe indiquait que cet endroit était le bon bâtiment, mais le lieu de rendez-vous était ailleurs. Il regarda les alentours et trouva l’auditorium. En l’approchant, il pouvait entendre le murmure des personnes se trouvant à l’intérieur.

Il gravit les escaliers avant de s’arrêter net. Une personne inattendue se trouvait devant l’entrée du hall. Il s’agissait une femme blonde portant un costume intégral de serveuse qui lui faisait des signes de la main, comme si elle voulait lui dire « Par ici s’il vous plait monsieur ! »

« Heu, je suis censé rentrer ici ? »

Elle acquiesça en silence, mais sourit gaiement. Cependant, quand il essaya de passer devant elle pour rentrer, elle se mit dans son chemin. Elle le fixa du regard avant de tendre la main.

« ? »

Seol inclina la tête, confus. La bouche de la femme s’ouvrit, sans qu’aucun son n’en sorte. Elle utilisa ses deux index et pouces pour former un rectangle avant de tendre à nouveau la main. C’était comme si elle lui demandait de lui donner quelque chose. Malheureusement, Seol resta planté là, clignant des yeux de confusion.

« Je dois vous donner quelque chose ? » demanda Seol de manière innocente. Cela sembla agacer la serveuse, puisque ses joues se gonflèrent et elle fit la moue. Seol se sentait de plus en plus perdu.

« Elle veut ta lettre d’Invitation ! Ou ton Contrat ! » s’exclama quelqu’un à l’intérieur du hall. Seol regarda dans la direction de la voix et aperçut un homme assis sur une chaise, s’amusant visiblement de ce qu’il se passait à l’extérieur.

« Oh, » répondit Seol. Il sortit la lettre de sa poche et la tendit à la serveuse.

« Hmph. » Cette dernière, l’expression guindée, pris la lettre et l’ouvrit. Seol était resté à côté d’elle, se demandant si le « Hmph » voulait dire quelque chose ou si c’était un simple soupirement. Il vit le visage de la serveuse se figer progressivement. Ses yeux écarquillés passèrent constamment de la lettre à Seol. Au bout d’un moment, elle ferma les yeux, replia la lettre d’Invitation, rassembla ses bras devant sa poitrine et exécuta devant lui une révérence avec élégance et dignité.

Le hall devint soudainement silencieux. Toute l’attention des personnes arrivées avant Seol se concentra sur lui. Ignorant les regards, la serveuse blonde lui pointa du doigt le côté gauche de la salle avant de guider un Seol toujours plus confus et gêné.

Elle l’accompagna jusqu’à une chaise vide, et s’inclina poliment une fois de plus avant de se retirer rapidement sans jamais lui tourner le dos. Si elle n’avait toujours pas prononcé le moindre mot, son attitude envers lui avait clairement changé.

« C’est quoi son problème ? Pourquoi est-ce qu’elle réagit comme ça tout d’un coup ? »

« Je me demande aussi. Elle n’était pas comme ça quand je suis arrivé. »

Deux hommes portèrent leur regard sur le nouvel arrivant, Seol. Ce dernier était toujours coincé dans un mélange émotionnel de confusion et de gêne. Même s’il avait déjà visité cet endroit dans son rêve, cela restait une première fois dans la réalité. En plus, la tournure des événements était différente. Il était normal qu’il soit troublé. Pour essayer de se calmer, il décida d’étudier l’intérieur de la salle.

Il y avait facilement une trentaine de personnes, qui était séparées assez nettement de deux côtés : droite et gauche. À gauche, en comptant Seol, se trouvaient huit personnes : six hommes et deux femmes. Ils avaient chacun une chaise pour s’asseoir, et l’ambiance était détendue.

À l’inverse, à droite se trouvaient presque trente personnes, qui étaient soit assises par terre ou se tenant debout. Seol avait l’impression que dans l’ensemble elles étaient assez anxieuses.

« Notre rencontre ici est forcément le fait du destin. Et si chacun se présentait ? » s’exclama soudainement un homme. Il semblait s’ennuyer de devoir attendre. Il était l’un des deux hommes qui venaient de commenter l’arrivée de Seol.

Sa voix forte et virile attira l’attention de toutes les personnes présentes. Ses cheveux étaient plaqués en arrière pour dévoiler son visage tout aussi viril. Heureux d’être le centre de toute l’attention, il sourit légèrement.

« Heureux de vous rencontrer, je suis Kang Seok. Et ces deux gars-là sont… Hé, présentez-vous. »

« Je suis Yi Hyungsik, » se présenta le premier.

« Et moi Jeong Minwoo, » dit le second.

Il était difficile de savoir si ces trois étaient amis avant d’arriver ici ou s’ils étaient devenus amis ici. Intérieurement, Seol leur attribua des surnoms en raison de leurs physiques distincts. Il surnomma le premier ‘Alumette’ et le deuxième ‘Gros Lard’. Quant à l’homme s’étant présenté en premier, Seol lui donna le surnom ‘Rocher’.

« Quel est ton nom ? » demanda Kang Seok à sa cible suivante, la femme portant un sweat à capuche que Seol avait croisé devant les grilles du lycée.

Elle sembla parfaitement désintéressée. Elle était complètement absorbée par l’écran de son téléphone ; c’était comme si elle n’écoutait pas ce qu’il se passait ou disait autour d’elle. Autrement dit, elle ignora la question de Kang Seok. Ce dernier se gratta la tête et eu un sourire gêné.

« Elle doit faire partie de ces femmes difficiles et arrogantes, sans aucun doute, » intervint Yi Hyungsik.

« C’est assez embarrassant… Personne pour me sauver ? »

Kang Seok porta son regard sur la seule autre femme du groupe. Elle serrait la main d’un adolescent qui était collé à elle. Elle eut un sourire gêné avant de prendre la parole.

« Oh… je m’appelle Yi Seol-Ah. »

« Mademoiselle Seol-Ah… très bien. Et le gentleman à tes côtés ? »

« C’est mon petit frère, Yi Sungjin. »

Kang Seok sembla intéressé par les mots « petit frère ».

« Vous êtes de véritables frère et sœur ? »

« Oui. »

« Est-ce que ce n’est pas trop indiscret de te demander ton âge ? Vous semblez tous les deux un peu jeune… Oh, désolé si je t’ai offensé. »

« Oh, non, ce n’est pas un problème. J’ai dix-huit ans et Sungjin a deux ans de moins que moi. »

« Wow, » s’étonna Kang Seok comme s’il trouvait l’information surprenante. Il sourit à pleines dents avant de tendre la main.

« Donc on est pas obligé de parler aussi formellement. Je vais avoir vingt-neuf ans cette année. On a tous reçu une lettre d’Invitation ici, donc j’espère que l’on va bien s’entendre. Tu peux me faire confiance en tout cas. »

« Oh, heu… merci beaucoup, » répondit timidement Yi Seol-Ah en lui serrant la main. Sa timidité mêlée à son apparence élégante rappela à Seol une fleur magnifique fraîchement cueillie. Son regard s’éternisa sur elle, et même Kang Seok ne relâcha pas sa main avant un bon moment.

Les deux dernières personnes à gauche étaient Seol et un homme portant une casquette verte et une paire de lunettes de soleil. Ce dernier bougeait ses lèvres de haut en bas, comme s’il mâchait du chewing-gum, tout en écoutant de la musique à l’aide d’écouteurs placés sur ses oreilles. Ses jambes suivaient le rythme de la musique, ce qui complétait l’image de quelqu’un d’énergique qu’il donnait. Il ne prit pas la peine de se présenter, comme si ces banalités ne l’intéressaient pas.

Seol concentra ses sens et observa Kang Seok. La lumière verte apparut brièvement sur lui avant de se dissiper. Il y avait donc de bonnes chances que rien de positif ne se passerait s’il de mêlait à lui, et choisit donc de tourner la tête.

Même s’il avait été troublé à son arrivée, il parvint progressivement à se calmer. Dans son rêve, le Seol onirique s’était trouvé du côté droit. Les choses ne progressaient pas de manière similaire. Que pouvait donc bien être le tampon doré pour qu’il soit traité de manière si différente ? Il fouilla les souvenirs à la recherche d’une réponse, en vain. Je finirai bien par savoir.

Quand il vérifia l’heure sur son portable, le compte à rebours passa de 00:00:01 à 00:00:00.

« C’est l’heure, » dit soudainement une voix située à l’avant du hall. Sur l’estrade, un homme en costume s’avança avec grâce et discipline. Les personnes présentes furent surprises, car il n’y avait personne à cet endroit-là un instant plus tôt.

L’homme très élégant avait une coupe soignée et portait un monocle. Il leva la main vers la serveuse blonde située à l’entrée.

« Avons-nous tout le monde ? »

La serveuse secoua la tête, pointa vers le groupe de personnes sur la droite avant de lever quatre doigts.

« Quatre personnes manquantes… Ce n’est pas un problème. Nous ne pouvons plus attendre. Ferme la porte et relâche-le. »

La femme sembla hésiter. Le regard de l’homme ressemblant à un majordome se refroidit.

« Je suis le Guide. Il n’est pas difficile de venir ici. Nous n’avons pas besoin de ceux ne sachant pas se montrer ponctuels. »

À ses mots, la serveuse baissa la tête et ferma silencieusement la porte. Elle sortit ensuite un téléphone et tapota l’écran. Pendant ce temps, l’homme sur l’estrade tapa deux fois dans ses mains pour attirer à nouveau l’attention sur lui.

« Bienvenue. Je m’appelle Han, et j’ai aujourd’hui pour mission de vous guider. Vous pouvez m’appeler le Guide, » s’exprima-t-il. Il fit un geste du doigt à la serveuse, qui se hâta de le rejoindre, sa queue-de-cheval dansant dans les airs.

« Tout d’abord, les documents des Contrats, s’il te plaît. Combien en avons-nous ? Vingt-huit… C’est un joli nombre, pas vrai ? Et nous avons huit Invitation cette fois-ci ? »

Le Guide ne regarda même pas les documents des Contrats et les fourra sous sa veste. En revanche, il garda les lettres d’Invitation à la main. Il joua avec son monocle.

« Commençons par confirmer l’identité des personnes présentes aujourd’hui. Même si nous avons les lettres d’Invitation, elles sont inutiles si nous ne confirmons pas personnellement. »

L’auditorium resta plongé dans le silence. Le Guide eut un petit sourire satisfait.

« Je suis certain que vous avez plein de questions, mais il nous faut respecter le protocole. Vous tous, s’il-vous-plaît, ouvrez votre Fenêtre de Statut, en criant Statut intérieurement ou en le disant à voix haute.

Fenêtre de Statut ? Statut ? se demanda Seol. Au même moment…

[Votre Fenêtre de Statut]

[1) Informations Générales]

Date d’invocation : 16 mars 2017

Rang de la Marque : Or

Sexe/Âge : Homme/26

Taille / Poids : 180,5 cm / 80,6 kg

État actuel : Bon

Classe : Niv.0 (Invité)

Nationalité : République de Corée (Corée du Sud) (Zone 1)

Affiliation : ND

Alias : ND

[2) Personnalité]

  1. Tempérament :

– Velléitaire (incapable de prendre ou de tenir des décisions seuls)

– Irascible

  1. Aptitude :

– Moyenne. (Normal dans tous les sens du terme, aucun talent ou qualité particuliers)

[3) Niveau Physique]

Force : Bas (Bas)

Longévité : Bas (Extrême)

Agilité : Bas (Intermédiaire)

Endurance : Bas (Bas)

Mana : Intermédiaire (Élevé)

Chance : Intermédiaire (Bas)

Nombre de points de Capacité restant : 0

[4) Capacités]

  1. Capacités innées (2)

– Vision de l’Avenir (Rang Inconnu)

– ?? (Rang Inconnu)

  1. Capacités liées à la Classe (0)
  2. Autres Capacités (0)

[5) Psyché]

– Sera disponible après la fin du Tutoriel.

« Qu’est-ce que c’est que ça ? » Dans tout le hall, les gens manifestèrent leur surprise, et Seol n’était pas une exception. Même s’il avait déjà vu cette interface des centaines de fois dans son rêve, maintenant qu’il la voyait personnellement, l’expérience était très différente.

« C’est quoi cette ‘Capacité Innée’ ? Hé, Hyungsik, qu’est ce que ça dit chez toi ? »

« Excusez-moi, vous possédez une Capacité Innée ? » La personne répondant à Kang Seok ne fut pas Hyungsik mais le Guide. Kang Seok fut surpris que ce dernier l’ait entendu d’aussi loin, et répondit en balbutiant et en secouant la tête.

« No-non, j’en ai pas. J’étais simplement curieux. »

« Oh… Eh bien, c’est normal pour vous de ne pas avoir de Capacité Innée. C’est le cas pour la majorité des humains. Vous pouvez ignorer cette partie de votre Fenêtre de Statut, » confirma Han d’un grand sourire. « Très bien. Essayons de surmonter ce moment de surprise, voulez-vous ? Merci de révéler le rang de vos Marques. Tout comme précédemment, il suffit d’y penser ou de le dire à voix haute. Ne vous en faites pas, je ne pourrai rien voir d’autre. »

Un brouhaha se répendit dans la salle. Seol, lui, regardait toujours intensément sa Fenêtre de Statut. Le Guide avait dit qu’il était normal de ne posséder aucune Capacité Innée, mais… La Fenêtre qu’il avait sous les yeux lui indiquait qu’il en avait, et qu’il en avait même deux.

Vision de l’Avenir ? Et c’est quoi les points d’interrogations ? Il se dit que c’était probablement en lien avec son pouvoir lui permettant de voir les couleurs vertes, mais pourquoi des points d’interrogations ?

« Voyons voir… Il ne nous reste que peu de temps, donc je vais passer à l’étape suivante dans la procédure. Mademoiselle Yi Seol-Ah, Messieurs Yi Sungjin, Yi Hyngsik, Jeong Minwoo et Hyun Sangmin ? Vous avez tous des Marques Bronze, c’est exact ? Oui, c’est bien le cas. »

Les cinq personnes appelées acquiescèrent à la question avant de regarder le Guide d’un air confus. Le Guide avait posé une question et y avait répondu par lui-même. Il jeta les cinq lettres d’Invitation dans les airs. Celle-ci se mirent à briller intensément avant de se transformer en cinq sacs de couleur bronze qui tombèrent au sol, comme un tour de magie sophistiqué.

« Les Marques Bronze recevront une Boîte Aléatoire, comme le veulent les règles des items bonus. Vous auriez pu bénéficier du bonus et inviter une personne pour vous aider, mais je ne vois malheureusement qu’aucun d’entre vous ne l’a souhaité. »

La serveuse blonde ramassa les cinq sacs et les distribua à leurs propriétaires respectifs. Le Guide ouvrit pendant ce temps-là deux autres lettres d’Invitation. Tout en en étudiant le contenu, il poursuivit :

« Je vous conseille d’activer vos items bonus immédiatement. Le Tutoriel va bientôt commencer, ce serait fort dommage de mourir avant de pouvoir les utiliser… oh ? » s’exclama-t-il, une once de surprise dans les yeux.

« Oh, » répéta-t-il. « Nous avons deux Marques d’Argent. J’ai sincèrement hâte de vous guider. Monsieur Kang Seok ? Mademoiselle Yun Seora ? »

« Oui ! » cria Kang Seok avec énergie. La fille encapuchonnée se contenta d’acquiescer.

« Les Marques d’Argent reçoivent deux Boîtes Aléatoires normales et peuvent également obtenir des objets bonus spécifiques aux Invités. Monsieur Kang Seok ne recevra pas d’objet bonus spécial, mais il y en a un pour Mademoiselle Yun Seora. »

Comme précédemment, les lettres d’Invitation se transformèrent en sac et tombèrent à terre. Toutefois, leur couleur était cette fois-ci argentée et non pas bronze. La serveuse s’empressa de les distribuer. Le regard du Guide se porta sur un homme, Seol, qui regardait d’un air devant lui d’un air hagard.

« S’il vous plaît, veuillez dévoiler le rang de votre Marque, » demanda Han d’une voix basse mais indéniablement puissante. Seol avait été tellement préoccupé par l’histoire des Capacités Innées qu’il n’avait pas fait attention ; la puissance de la voix lui permit de sortir de son hébétement.

« Révéler le rang de ma Marque ? » demanda-t-il.

« Oui. C’est bon maintenant, donc… oh ?! » commença le Guide avant de s’arrêter net. « Qu’est-ce que… » continua-t-il, ses yeux écarquillés figés sur Seol, ou plus spécifiquement le rang de sa Marque. « Or ? »

La serveuse, qui venait de terminer la distribution des sacs, trotta légèrement sur scène et tapa le flanc du Guide avec son coude.

« Ah ! » réagit ce dernier. Ceci lui permit de retrouver ses esprits. Il toussota, s’éclaircit la gorge et baissa les yeux. Il fit soudainement très attention à la dernière lettre qu’il tenait dans la main, et la déplia soigneusement. Il en lut le contenu sans manquer la moindre lettre, avant de soupirer longuement.

« Nous avons… un invité très spécial aujourd’hui, » dit-il presque à voix basse. Le brouhaha dans la salle stoppa presque instantanément, et des dizaines de paires d’yeux se fixèrent sur une seule personne. Seol sentit ses joues rougir.

« Je souhaite m’excuser, c’est la première fois que je guide une Marque d’Or. Non… de toute l’histoire, je n’ai entendu parler que d’une seule autre Marque d’Or… »

Seol se demanda si posséder une Marque d’Or était si choquant, car les paroles de Han ne semblaient même pas former des excuses, mais ressemblaient davantage aux bafouillages d’un homme choqué. Lorsque la serveuse gloussa légèrement, Han s’éclaircit la gorge une nouvelle fois.

« Poursuivons, si vous le voulez bien. »

Il jeta la lettre d’Invitation de Seol. Le papier explosa en une pluie de lumière avant de se transformer en un simple sac. Sur l’étiquette du sac étaient indiquées six choses : trois objets bonus classiques, et trois objets bonus spécifiques à l’Invité. C’était incomparable aux autres lettres d’Invitation ; Kim Hannah s’était visiblement assurée de remplir le sac à ras-bord.

« Pour la Marque d’Or… Oh, » commença Han.

La liste d’objets bonus lui coupa le souffle.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *