The Second Coming of Gluttony – Chapitre 8

Le Guide resta bouche bée pendant un long moment et fut incapable de compléter sa phrase. Ses lèvres se mirent ensuite à trembler avant qu’il ne couvre en toute hâte son monocle d’une main. Seol eut toutefois le temps de voir la lentille émettre de la lumière avant qu’elle ne soit couverte.

« Putain… la personne ayant invité cet homme est-elle en train de nous regarder ? » grogna-t-il de manière menaçante. « Qu’est-ce que ça veut dire ? Pourquoi un Guide serait-il nécessaire si vous insister pour faire les choses ainsi ? »

Il semblait que Han avait été piqué au vif.

« Est-ce que vous vous fichez de moi ? Votre Tutoriel a été une expérience si déplaisante ? Vous voulez complètement le réduire en morceaux, pas vrai ? Comment est-ce que vous auriez pu savoir que cet homme allait avoir besoin de ça ici… ?! »

La lumière de la lentille disparut. Le Guide grogna une nouvelle fois avant de se mordre les lèvres. Ne prêtant aucune attention à Han, la serveuse blonde ramassa le sac doré et l’apporta avec grâce à Seol. Han ne tenta pas de l’en empêcher, mais son expression était complexe.

Qu’y avait-il donc dans ce sac ? Seol était maintenant indéniablement curieux. Même la taciturne Yun Seora étira son cou pour jeter un œil à son contenu. Seol confirma qu’il y avait bel et bien six objets sur l’étiquette attachée au sac :

  • Boîte Indispensable x3
  • Points de survie : 5000 points
  • Marque de Survie x1
  • Journal d’un Étudiant Inconnu x1

Ce qui attira l’attention de Seol furent les Boîtes Indispensables. Il avait entendu que les Marques de Bronze et d’Argent avaient reçu des Boîtes Aléatoires. Les siennes avaient un nom différent.

« S’il vous plaît, veuillez ouvrir le sac et profiter de vos bonus maintenant, » demanda Han. Contrairement à précédemment, sa voix était beaucoup plus insistante. Seol avait prévu de le faire de toute façon, il s’exécuta donc et ouvrit le sac.

[Vous avez été crédité de 5000 Points de Survie.]

[Vous avez obtenu (1) Marque de Survie.]

[Le Journal d’un Étudiant Inconnu est en cours de mise à jour.]

Son téléphone vibra dans sa poche, mais Seol ne le sentit pas. Pourquoi ? Parce que toute son attention se portait sur les trois boîtes couvertes de symboles et runes complexes soigneusement placées au fond du sac.

« Il devrait y avoir trois boîtes à l’intérieur du sac. Vous pouvez les ouvrir. Il n’y a pas de quoi s’inquiéter, » tenta d’expliquer Han d’un ton amical. Il échoua cependant à masquer sa propre curiosité quant au contenu des boîtes.

« Putain, ce suspens est en train de m’achever. Écoute, c’est pas un problème si on ouvre la boîte ensemble, pas vrai ? » commenta Kang Seok, qui observait le sac de Seol avait une avidité à peine masquée. Il venait à peine de se lever lorsque…

« Retournez vous asseoir, » tonna une voix puissante mais polie.

« Non mais je voulais juste… »

« Je vous ai demandé de retourner vous asseoir, » répéta Han d’une voix extrêmement froide. Kang Seok déglutit nerveusement et posa à nouveau son derrière sur la chaise. Han, le Guide, renâcla avant de jouer à nouveau avec son monocle.

« Il a la jouissance exclusive de ses objets bonus. Monsieur Kang Seok, il s’agit d’objets que vous ne devriez ni voir, ni désirer, » continua-t-il avant de regarder à nouveau dans la direction de Seol. L’auditorium retomba dans un silence parfait, sans même le moindre bruit de respiration.

Quant à Seol…

Chacune des boîtes avait la taille d’un poing d’adulte. Contraint par les regards silencieux, Seol plongea la main dans le sac, en sortit la première boîte et l’ouvrit.

[La Boîte Indispensable (x1) a été ouverte !]

[Recherche de « l’objet le plus indispensable » dans la situation actuelle… Veuillez patienter.]

[Éveil de la Capacité Innée « ?? » initialisé.]

Seol cligna des yeux quand de nouveaux messages commencèrent à apparaître les uns après les autres.

[Votre Capacité Innée, Vision de l’Avenir, réagit à l’éveil de la nouvelle capacité !]

[La Capacité Innée « ?? » évolue en « Neuf Yeux ».]

[La direction septentrionale de votre Capacité Innée Neuf Yeux, la couleur Verte : Observation Générale, a été complètement débloquée.]

[Veuillez confirmer votre Fenêtre de Statut.]

La couleur verte ? Observation Générale ?

Puisque le message lui demandait de vérifier sa Fenêtre de Statut, Seol releva la tête et aperçut le haut de la tête de Yun Seora.

[Fenêtre de Statut de Yun Seora]

[1) Informations Générales]

Date d’invocation : 16 mars 2017

Rang de la Marque : Argent

Sexe/Âge : Femme/20

Taille/Poids : 166,2 cm/53,4 kg.

État actuel : bon

Classe : Niv. 0 (Invitée)

Nationalité : République de Corée (Zone 1)

Affiliation : ND

Alias : ND

[2) Personnalité]

  1. Tempérament :

– Sang-froid (Ses actions et pensées ne sont pas influencées par ses émotions ; toujours calme)

– Indifférence (Elle n’est pas facilement intéressé par quoi que ce soit.)

  1. Aptitudes :

– Brillante (Intelligence élevée et dans l’ensemble de bons talents)

– Très observatrice (Analyse et étudie avec attention les objets et les événements autour d’elle)

Yun Seora devait avoir ressenti son regard, car elle leva la tête. Seol faillit crier par réflexe. Il détourna rapidement le regard, mais sa Fenêtre de Statut ne disparut pas. Il n’avait pas seulement accès aux informations générales et à sa personnalité, mais également à son évaluation physique, ses talents et ses facultés intellectuelles.

Ne comprenant pas ce qu’il s’était passé, Yun Seora inclina la tête en confusion. Du point de vue de Seol, ce qui lui arrivait était absurde. Han n’avait-il pas affirmé que la Fenêtre de Statut ne pouvait pas être vue par d’autres sans la permission explicite de la personne ?

[Fenêtre de Statut de Yi Seol-Ah]

[1) Informations Générales]

Date d’invocation : 16 mars 2017

Rang de la Marque : Bronze

Sexe/Âge : Femme/18

Taille/Poids : 160,6 cm/49,8 kg.

État actuel : bon

Classe : Niv. 0 (Invitée)

Nationalité : République de Corée (Zone 1)

Affiliation : ND

Alias : ND

[2) Personnalité]

  1. Tempérament :

– Vertueuse (Possède une personnalité douce et bienveillante)

– Profondément attentionnée (aime avec passion)

– Dépendante (Cherche inconsciemment quelqu’un sur qui se reposer.)

  1. Aptitudes :

– Touche-à-tout (Douée pour plein d’activités)

– Concentration élevée (Est capable d’utiliser 100% de sa concentration en effectuant une action)

Seol avait porté son regard sur Yi Seol-Ah pour confirmer ce qu’il se passait, et il avait effectivement également eu accès à sa Fenêtre de Statut. Son état de confusion le poussa presque à lever la main avant qu’il ne comprenne son erreur et la baissa immédiatement.

« Oui ? Avez-vous une question en particulier ? » demanda le Guide, n’ayant pas manqué l’hésitation de Seol. « Avez-vous ouvert vos boîtes ? »

« … Oui, » répondit-il, sa gorge subitement sèche. Il n’en était pas certain, mais il valait probablement mieux de ne rien dire. Il décida de changer légèrement le sujet en diversion.

« J’ai simplement reçu un message me demandant de confirmer ma Fenêtre de Statut, donc… »

« Oh, je vois, votre Fenêtre de Statut…, » dit Han, son expression nerveuse s’éclairant en un instant. « Qu’est-ce qui a changé ? Votre personnalité ? Ou peut-être, vos capacités ?

Seol regarda Han silencieusement. Ce dernier eut un rire gêné ; il ne lui était pas difficile de comprendre Seol.

« Oh, désolé. Veuillez excuser mon indiscrétion. Vous n’avez pas d’inquiétude à vous faire. Tant que vous ne donnez pas votre permission, non seulement moi mais aucune personne sur cette planète ne peut consulter votre Fenêtre de Statut. »

Intérieurement, le Guide poussa un soulagement. Une Boîte Indispensable donnait en général un objet incroyable à ceux suffisamment chanceux pour l’ouvrir. En revanche, la personnalité, les capacités et même le physique d’une personne ne gâchaient pas la compétition. Han n’avait pas de mal à accepter si c’était la Fenêtre de Statut de Seol qui avait été modifiée. Bien sûr, Han n’avait aucune idée du type de capacité que Seol venait d’éveiller.

Lorsque le regard du Guide se porta ailleurs, Seol se dépêcha d’ouvrir les deux boîtes restantes, en même temps.

[Votre Capacité Innée Neuf Yeux continue son évolution.]

[Les trois directions occidentales de la Capacité Innée « Neuf Yeux » ont été débloquées : Jaune, signifiant « Attention requise », Orange, signifiant « Ne Pas Approcher » et Rouge, signifiant « Repli Immédiat Recommandé ».]

[Vous avez obtenu le Talisman en Papier.]

Seol ne pouvait pas voir le talisman pour l’instant, car il était bien trop occupé. Jusqu’à maintenant, Seol avait cru n’être capable de voir que la couleur verte ; le choc mental qu’il venait de subir était équivalent à se faire violemment frapper à l’arrière de la tête.

… Tu as des yeux magnifiques …

 Oui, ils sont magnifiques… Ils possèdent les sept couleurs de l’arc-en-ciel…

Seol se souvint inexplicablement d’une discussion datant de son enfance, qu’il avait presque oubliée. Les murmures d’une femme dont il ne se rappelait même pas le visage traversèrent son esprit comme un éclair.

Attends, attends, attends. Rouge, orange, jaune, vert…

« Pardonnez-moi ? »

Alors que Seol était plongé dans ses pensées, une personne du côté droit de l’auditorium prit la parole d’une voix plus légère que le bourdonnement d’un moustique. Han, qui se frottait le torse de fierté, regarda immédiatement le groupe des Contractants. Une jeune femme avec une coupe en bol venait de se lever en s’essuyant l’arrière du pantalon.

« Heu… est-il… possiblement… »

« Allons, qu’y a-t-il ? Nous sommes sur le point de commencer, » répondit Han. Son attitude était clairement différente qu’avec les Invités. Le ton qu’il avait employé laissait imaginer qu’il interagissait avec un insecte enquiquinant, ce qui déplut à la femme.

« Vous ne nous donnez rien ? »

« ? »

« Vous savez, ces sacs que ces gens viennent de recevoir. »

Le Guide eut un rire narquois avant de répondre.

« C’est exact, vous ne recevrez rien. »

« Mais… Mais pourquoi ? »

« Ces objets bonus sont réservés aux seuls Invités. »

C’était une réponse simple et claire, mais la mine de la femme se renfrogna.

« Pourquoi il y a une différence ? »

« C’est très simple, » commença Han avant de pointer de sa main droite aux personnes sur sa droite, c’est-à-dire le côté gauche du hall. « Ces personnes ont été invitée ici après avoir subi une évaluation très stricte. » Il pointa ensuite le côté droit de sa main gauche, de façon presque accusatrice. « Alors que vous autres, vous avez été traînés jusqu’ici par vos Contrats. »

« Non, mais ce n’est pas ce que je veux dire ! »

« Et puis, mademoiselle Shin Sang-Ah, n’avez pas reçu ample compensation en réalité ? Hmm ? »

Face à cette question, la femme à la coupe en bol, Shin Sang-Ah, perdit ses mots. Elle se rassit, le visage rougit, mais cela ne s’arrêtait pas là.

« Vous avez fini de parler ? » s’indigna un homme du groupe des Contractant. Les yeux fiers, un physique musclé, il était évident qu’il s’agissait de quelqu’un capable de se battre en cas de nécessité.

« Et que voulez-vous d’autre ? » s’énerva Han.

« Hein ? Pourquoi pas une explication de ce qu’est-ce que ce putain de Contrat ? Vous nous avez demandé de venir ici, et c’est comme ça que vous nous traitez ? »

Plusieurs personnes semblèrent d’accord avec les propos de l’homme. Ce genre de réclamation était voué à arriver tôt ou tard. En effet, depuis son apparition, le Guide ne s’était intéressé qu’aux personnes dans le groupe de gauche, les Invités. La plupart des Contractants se sentaient déjà stressés par la situation, alors lorsqu’ils furent traités comme s’ils étaient invisibles, il était évident que certains allaient manifester leur mécontentement. Malheureusement pour eux, ce n’était pas le bon endroit pour parler de leurs problèmes, et Han n’était pas non plus la bonne personne.

« Vous savez quoi, arrêtez de nous faire perdre du temps et apportez-nous des chaises. J’ai mal aux jambes après avoir attendu debout aussi longtemps. »

« C’est vrai ! Et puis, on peut voir que vous semblez encore jeune, comment pouvez-vous penser qu’il soit acceptable de discriminer les personnes de la sorte ? »

De plus en plus de personnes s’exprimèrent, et l’homme ayant pris la parole en premier se sentit pousser des ailes. Il jeta un regard noir au Guide, attendant une réponse. Ce dernier se contenta de les regarder, un sourire narquois aux lèvres.

« … Parfois, on reçoit des personnes comme toi. Des personnes qui ne connaissent leur place, des chiens qui ne savent qu’aboyer et rien d’autre. »

« Quoi ? Répète ce que t’as dit ? »

« Eh bien, je dois dire que je te comprends. Je ne sais pas quel déplorable bâtard t’as embobiné, mais je te vois bien accepter l’offre sans même écouter d’explication le moment où t’as vu l’argent et qu’on t’a promis une récompense. »

L’homme sursauta.

« Quoiqu’il en soit, tu as déjà signé le Contrat. Tant que tu seras là, tu n’auras pas d’autre choix que de suivre mes directions. Si tu veux te plaindre, retourne voir la personne qui t’as fait signer le Contrat. »

« Donc, t’es en train de me dire que je devrais patienter sans rien dire ? »

« C’est exactement ça. »

« On ne mérite pas d’en savoir plus, et on devrait fermer nos gueules et obéir aux ordres ? »

« Correct. Analyse parfaite. »

« Ha, qu’est-ce je devrais faire ? J’ai vraiment pas envie de faire ça, » revendiqua l’homme.

« Eh bien, si c’est ce que tu veux, » commença Han avant de pointer la seule sortie de l’auditorium du doigt. « Tu peux simplement partir. »

« Sale fils de pute, tu crois vraiment que je vais rester ? » cracha l’homme avant de s’adresser au reste du groupe des Contractant. « Il nous dit de partir, alors partons ! Qu’ils fassent ce qu’ils veulent, nous, on part ! »

Trois ou quatre personnes se levèrent avec hésitation. En fin de compte, le nombre de personnes prêtes à partir était assez bas.

« Qu’est-ce que vous fichez ? Vraiment, on devrait partir, maintenant ! » les pressa l’homme. Personne d’autre ne réagit. Voyant le manque de réaction de la majorité, même ceux qui s’étaient levés se rassirent. L’atmosphère était certes bizarre, mais ce n’était pas comme si aucun Contractant n’avait reçu d’informations avant de venir ici.

« Ha, je m’en fiche. Bande de lâches, » marmonna l’homme, avant de se diriger d’un pas furibond vers la sortie. La serveuse, ayant anticipé la tournure des événements, se trouvait déjà à la porte et l’entrouvrit. L’homme se retourna, cracha au sol, avant de sortir.

« Y a-t-il quelqu’un d’autre qui souhaite partir ? » demanda le Guide. Personne ne fit le moindre geste. La serveuse referma la porte à clef.

Han ne rajouta rien. Il se contenta de regarder la porte avec amusement. L’étrange silence dans l’auditorium se poursuivit, le regard des personnes passant alternativement du Guide à la porte.

Une minute passa. Puis une deuxième… Soudain, ils entendirent des pas effrénés s’approcher de la porte. La poignée s’actionna désespérément depuis l’extérieur.

« Ouvrez la porte !! Ouvrez la porte !! »

Quelqu’un frappa sur la porte.

« Bande de fils de putes ! Ouvrez ! S’il vous plait ! Pitiééééééééé !! Ah, aaaaaaaaaaaaaah »

Les cris et les coups sur la porte s’arrêtèrent subitement.

« Eh bien, je savais que c’est ce qui allait arriver. Dans tous les cas, commençons. Nous avons déjà du retard, » annonça le Guide d’un grand sourire. Il appuya sur son téléphone.

[Vous avez reçu un nouveau message du Guide.]

[La première mission du Tutoriel, « Échappez-vous de l’Auditorium » va commencer !]

[Le Journal d’un Étudiant Inconnu a été mis à jour.]

« Je souhaite que vous profitiez bien de votre vie lycéenne, » dit-il avant de placer sa main droite sur son cœur et de faire une révérence polie. « Je vous souhaite à tous bonne chance, » dit-il avant de disparaître instantanément, aussi soudainement que son apparition. La serveuse blonde avait également disparu.

Abandonnés par le guide, les personnes à l’intérieur de l’auditorium se levèrent, les unes après les autres. Juste quand quelqu’un s’apprêta à crier…

KWANG !!

Un impact d’une très grande puissance sur la porte d’entrée tua dans l’œuf toute protestation. L’un des gonds de la porte ne put l’endurer et se détacha du mur pour s’écraser au sol dans un vacarme métallique. La porte avait été solidement fermée, mais l’impact parvint à l’ouvrir légèrement avant qu’elle ne se referme à nouveau.

Le silence qui suivit fut assourdissant. Personne ne connaissait la marche à suivre. Instinctivement, leurs bouches se mirent à s’agiter de haut en bas.

« … »

Évidemment, Seol ne resta pas figé sur place. Il ramassa le sac doré vide, le passa par-dessus son épaule et se leva de sa chaise. Il ne quitta la porte des yeux pas un seul instant.

La porte ne rayonnait plus en vert, mais la couleur était maintenant orange.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *