Uchi Musume – Chapitre 1

Un jeune homme marchait dans une épaisse forêt.

Malgré le fait que le soleil soit encore haut dans le ciel ; cette forêt vierge, naturelle est effrayante et sombre. Il n’y a rien qui puisse être entendu à part le sifflement occasionnel des oiseaux. C’était un endroit où une forte présence oppressive flottait.

Il déforma son visage, d’un regard extrêmement désagréable et regarda son épée baissée.

« Ahh … Merde »

Il frotte l’épée contre l’herbe voisine alors qu’il jura. Un mucus terriblement odorant était collé dessus.

« Il y a une raison pour laquelle personne ne veut faire ce travail …. Geez, je suppose que je vais aller la laver avant de revenir «

Voyant que le mucus se collait à son propre manteau de cuir, il sembla encore plus crispé.

Il est arrivé ici il y a un instant, après avoir accepté la demande de massacre de bêtes magiques qui ressemblaient à des grenouilles et qui s’étaient reproduites massivement dans cette forêt. Se débarrasser d’eux n’était pas une tâche trop difficile. Pour celui qui a un certain niveau de confiance quant à la façon dont il gère ses armes ainsi que sa magie, la partie gênante était combien de temps le voyage aller-retour de la forêt prendrait

« C’était une quête que j’ai prise parce que j’avais le temps jusqu’à la prochaine demande, mais … j’ai échoué hein … »

Il laissa tomber ses épaules, mêlant un soupir en écoutant, le bruit de ses propres pas sur l’herbe, bisha bisha.

La principale raison pour laquelle il avait pris ce travail était le fait que la distance aller-retour était une excursion d’une journée entre la ville qu’il utilise comme sa base d’opérations actuelle. Il se maudit d’avoir pris une décision si simpliste.

Le travail lui-même n’avait rien de spécial.

Pour lui, trouver aussi bien qu’exterminer les Coronee qui vivaient à l’intérieur de la forêt, était une tâche simple.

Si seulement il n’était pas couvert du jus de leur corps, ainsi que du mucus qu’ils vomissaient.

En ce qui concerne cette odeur terriblement mauvaise, son seul salut venait probablement du fait que son odorat était engourdi dès le début.

Cependant, s’il revint à la ville comme cela, alors très probablement, même ses connaissances fronceraient les sourcils.

Dans la ville qu’il utilisait actuellement comme base d’opérations, il était devenu un personnage raisonnablement célèbre. Dans ce pays 18 ans est considéré comme l’âge adulte, mais, dans sa ville natale, ils traitent les personnes 15 ans comme des adultes. Lui, qui avait décidé que ce travail serait son gagne-pain depuis tout ce temps, avec plusieurs années de réalisations, il a été commercialisé comme un jeune homme qui ne devait pas être fait de lumière.

Cheveux noirs avec un peu de brun mélangé, un long manteau en cuir de bête magique, un gant magique sur sa main gauche. C’était au point où si vous mentionnez les caractéristiques extérieures ci-dessus, le nom Dale Reki vous viendrait à l’esprit.

<« Oh eau, l’origine de mon nom t’ordonne, écoute ma voix  » Recherche: Eau «  »>

Chantant un sort, il utilisait sa magie. La présence de la magie se fortifia soudainement, se transformant en un cours d’eau dans lequel Dale s’y rendit à travers un sentier d’origine animal.

Dans le champ de vision qui s’ouvrait devant lui, un petit ruisseau coulait. Trouvant ce qu’il cherchait, toute la tension du visage de Dale disparut.

Enlevant son manteau, il le mouilla dans l’eau courante. C’était la seule bonne combinaison que le magicien avait, mais il y avait trop de mucus qui coulait dessus. Le manteau repousse l’eau et sèche immédiatement. Dale le raccroche sur une branche voisine.

Il réfléchissa un moment.

En regardant  son corps puis en confirmant une fois de plus, il s’est à nouveau rappelé de l’inconfort qu’il ressentait par rapport à la puanteur du mucus. Pensant qu’il pourrait aussi bien se nettoyer correctement, il enleva sa tunique faite pour bloquer les lames.

Dale, qui comprenait que le niveau des bêtes magiques et des animaux sauvages qui résidaient dans la forêt ne constituait pas une menace pour lui, agissait de façon décontractée.

Son habit était sec, mais son pantalon et sa tunique étaient mouillés. Allumant un feu de camp, Dale étendit son manteau sur sa taille comme une forme de sous-vêtements avant de griller un poisson de la rivière qu’il avait attrapé alors qu’il se baignait dans l’eau froide.

Une odeur savoureuse flottait dans la zone, ses vêtements étaient également pour la plupart sec. Dale s’habille rapidement lorsqu’il remarqua le poisson. Évidemment, il n’était pas assez effronté pour pouvoir profiter d’un repas dans ce genre d’endroit, avec rien d’autre que des sous-vêtements.

Bruissement.

Dale pensa que c’était un petit animal qui devait être attiré par l’odeur, mais alors qu’il déplaça ses yeux vers là, il en perdit ses moyens.

Un très jeune enfant, du côté opposé du fourré, le regardait.

Une petite tête faisait légèrement saillie du fourré.

D’abord, Dale fut surpris d’avoir mal lu la présence de l’individu.

Deuxièmement, c’était un jeune enfant, mais, il fut confus en voyant qu’un si petit enfant se trouvait dans cette forêt habitées par des monstres. Il ne devrait pas y avoir de village dans les environs, c’est ce qu’il pensait, puis il a remarqué que l’enfant était doté d’une corne noire ronde et enroulée sur le côté de sa tête. (ndt: Comme de petite corne de bouc)

(‘La race Démoniaque’ hein … Compliqué …)

Il claqua sa langue intérieurement.

Même parmi les 7 ‘races’ existantes, ils détenaient le plus de pouvoir et, étaient asociale, ils considéraient les autres races comme des ennemis. La caractéristique physique spéciale de la ‘race démoniaque’ était les cornes qu’ils avaient sur le côté de leur tête.

(Dois-je le tuer …?)

Ce serait rapide et facile aussi.

Ce n’est rien d’autre qu’un signe de trouble.

Dale s’empare du manche de l’épée qu’il tenait – mais la relâcha.

Il venait de se laver après tout, il ne voulait pas être baigné dans un jet de sang.

Cela semblait être une pensée passagère, mais, c’était une raison directe.

Le gamin le regardait intensément avec ses grandes pupilles grises, à un angle où il semblait tomber.

Après avoir reposé l’épée, Dale se décontracta afin qu’il puisse observer le gosse. En remarquant la raison du sentiment inconfortable qu’il ressentait quand il l’a vu pour la première fois.

Un de ces cornes d’enfant, a été rompu de sa racine. (ndt: Il lui en manque une)

(Oi oi … Ce gamin, était-il un criminel …?)

Dale, surpris, fit un visage qui semblait penser que lui-même était stupide.

C’était quelque chose qu’il avait entendu de quelques amis aventuriers, une des coutumes de la race démoniaque.

-La race Démone pense que leur 「Corne」est le symbole de leur race, comme un objet saint. C’est pourquoi, ceux qui commettent un crime, sont exilés avec l’une de leurs cornes cassées comme punition-

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *