World Customize Creator – Chapitre 6

« C’est fait à partir de mooph ? »

« C’est exact. » (Yuusuke)

« Quel est le prix ? »

Bien que les vêtements étaient faits avec la fourrure d’animaux élevés à Rufk, ils ont été créés par le pouvoir de customisation de Yuusuke et ont tous été vendus.
Ayant obtenu un bon emplacement pour leur étal sur la rue principale, leurs gammes de vêtements et de chaussures de haute qualité se sont vendues comme des petits pains. Yuusuke, qui a été initié au marchandage par Zeshald, accomplissait facilement les ventes.

« Nous avons vendu la plupart des marchandises. À présent nous allons acheter les nécessités quotidiennes et commencer la préparation pour le retour. » (Zeshald)

« Okay » (Yuusuke)

Tout en rangeant les objets invendus, Yuusuke se souvenait de l’important secret qui lui avait été raconté hier soir : Zeshald envisageait de s’infiltrer et d’espionner Blue Garden pour connaître leurs véritables intentions derrière leurs provocations.

Ce n’est pas comme si participer à ce genre de mission était nécessaire. Alors que les fonctionnaires du palais étaient occupés à leurs tâches quotidiennes, une provocation militaire directe se produisait à la frontière avec Blue Garden. Pendant ce temps, d’autres provocateurs avaient les mains pleines avec la mise en place de blocus sur les routes principales pour entraver davantage le flux de biens et de personnes.
Ceux qui avaient une forte loyauté étaient lourdement espionnés par les potentiels traîtres, donc une défection soudaine était trop dangereuse. Il fallait procéder très doucement et au profit des traîtres.

Grâce à sa puissance et son expérience, Zeshald avait conservé un certain degré d’influence dans le palais, même s’il s’est retiré des affaires politiques. En termes de temps et de talent, il était l’homme le plus adéquat pour cette mission.

L’agitation d’hier a montré aux espions de Blue Garden « l’antagonisme entre l’ancien chef instructeur des arts divins Zeshald et le roi Esvobus ». La publicité parfaite selon Zeshald.

« N’oublie pas de garder l’œil ouvert face aux objets de bonne qualité qui sont vendus à bas prix, il faudra alors comparer le prix avec celui des autres échoppes. »(Zeshald)

« Alors il y a aussi des gens qui surévaluent les prix, ici. » (Yuusuke)

Zeshald, qui devait quitter le pays seul, voulait confier le village Rufk à Yuusuke, ainsi que la situation de Sun. Il voulait que Yuusuke apprenne le plus rapidement possible la sagesse de ce monde, et l’applique dans sa vie quotidienne.

« C’est bientôt le déjeuner. » (Zeshald)

« Vous voulez manger quelque chose ? » (Yuusuke)

Après avoir fait la plupart de leurs achats, les deux hommes sont entrés dans le restaurant le plus proche. Bien qu’il y ait beaucoup de stands vendant des repas légers, Zeshald avait choisi un restaurant ordinaire pour enseigner diverses choses à Yuusuke.
Les restaurants des bas quartiers ne sont pas aussi chers que ceux du district de la classe moyenne ou le quartier noble. Ils ont généralement une atmosphère similaire à un café public, et se convertissent en taverne durant la nuit.

« Ce genre d’endroit n’a pas l’air de pouvoir changer. » (Zeshald)

« Eh bien, la civilisation humaine est la même partout. Çà à beau être un monde différent, on arrive toujours à trouver quelques similarités. » (Yuusuke)

La méthode d’enseignement de Zeshald, basée sur le déplacement autour de la ville tout en montrant les règles, a permis à Yuusuke de se familiariser lentement avec la sagesse générale de ce monde. Le restaurant était rempli de clients, vu qu’il était l’heure du déjeuner. Dans l’agitation de la foule, il y avait une personne qui était tranquillement en train d’observer les deux hommes.

***

– Début de l’après-midi –

Après être revenus à leur chariot, ils l’ont chargé avec les marchandises achetées et ont commencé les préparatifs pour le retour au village. S’ils partaient tôt le matin, ils pourraient arriver au village Rufk le soir. Yuusuke a également acheté quelques graines car il voulait cultiver un champ au coin du village. Il avait prévu de commencer à customiser la terre dès qu’il serait rentré chez lui.

« Excusez-moi, je recherche Mr Zeshald. »

Alors qu’ils attachaient leurs bagages avec des cordes, un homme aux cheveux vert les salua avec un léger sourire.

« Hmm ? Vous êtes en train de lui parler. » (Zeshald)

« L’ancien… chef instructeur des arts divins, veuillez me suivre. » (homme aux cheveux verts)

Zeshald regarda l’homme qui parlait avec une voix mystérieuse, tandis que Yuusuke observait d’un regard vide les deux artistes divins. Bien qu’il semble qu’ils ne se connaissaient pas, l’homme était bien informé sur Zeshald.

Étant informé de la situation de Zeshald, Yuusuke se demanda si cet homme aux cheveux verts était « un espion de Blue Garden ». Alors qu’il cherchait à comprendre pleinement la situation, Zeshald l’appela.

« Désolé Yuusuke, mais peux-tu nous laisser seuls un moment ? » (Zeshald)

« Eh ? Oh, oui. » (Yuusuke)

Laissant Yuusuke au chariot, Zeshald et l’homme aux cheveux verts marchèrent ensemble vers la ville. Bien que Yuusuke ne l’avait pas remarqué, l’homme aux cheveux verts avait utilisé un art du vent que seule la personne ciblée pouvait entendre et a invité Zeshald.

« Avez-vous envie de quitter ce pays ? » (Artiste du vent)

Comme l’avait prédit Zeshald, l’agitation d’hier était le facteur décisif du plan de Blue Garden visant à le recruter.

Après quelques minutes, Zeshald revint au chariot seul et se prépara à se coucher.
Yuusuke était curieux et lui demanda ce qu’ils avaient parlé. Zeshald lui raconta diverses choses générales, qu’il prenait encore l’offre en considération et le pressa de se reposer pour le voyage de demain.

« Même s’il est encore un peu tôt pour dormir. » (Zeshald)

« Le soleil est encore debout. » (Yuusuke)

Si quelqu’un avait écouté les paroles silencieuses de Zeshald et les réponses muettes de Yuusuke, il n’aurait pas été capable de comprendre le vrai sens de cette conversation.

***

Le lendemain , Yuusuke et Zeshald quittèrent la ville juste avant l’aube. Durant le voyage, Zeshald continua de parler de Kaltcio.
Du fardeau des soldats qui maintiennent la sécurité à la zone dont ils sont chargés, de l’autorité qu’ils sont autorisés à exercer, de la façon de traiter et de gérer une affaire en cas de problème et où emmener la personne appréhendée, etc…

« C’est une bonne chose de visiter les villages adjacents pour obtenir de nouvelles informations ainsi que pour apprendre l’équitation. Si tu veux acheter un nouveau cheval, la ville…  » (Zeshald)

Le rythme d’enseignement actuel n’était pas très confortable : Zeshald bourrait Yuusuke de nouvelles connaissances qui lui restaient collées à la gorge. Bien que Yuusuke se sentait mal à l’aise, il savait que c’était dû aux circonstances actuelles de Zeshald et donc, faisait de son mieux pour tout mémoriser.

(« C’est clairement dû à ce mec aux cheveux verts qui lui a parlé hier. » (Yuusuke)

Avec ce rythme d’enseignement, au moment où ils sont arrivés au village, Yuusuke, qui avait subi la fièvre des examens, semblait pouvoir s’effondrer à tout momenr.

« Bon retour, Sensei… Yuusuke, qu’est-ce qui vous arrive? » (Sun)

« Argh… mes tempes vont exploser » (Yuusuke)

« Hmm, j’ai peut-être été trop hâtif. » (Zeshald)

Lorsque le chariot de Zerald entra dans le village Rufk, les villageois se rassemblèrent pour décharger les bagages. Dans les bagages figuraient les articles invendus et les nécessités quotidiennes qui avaient été demandées par les villageois.

« Docteur ! Avez-vous acheté une nouvelle lame de rasoir ? »

« Oui, c’est dans ce bagage là-bas. » (Zeshald)

« Est-ce que vous avez vendues les boucles d’oreilles en coquillage ? »

« Malheureusement, je n’ai vendue qu’une seule paire. » (Zeshald)

Les villageois s’affairaient bruyamment autour de Zeshald pendant un moment jusqu’à ce que le vieil homme change lentement de sujet pour le temps de demain.

« Au fait, je vais faire un autre long voyage demain, alors attention à ne pas vous blesser ou tomber malade pendant mon absence. » (Zeshald)

Les villageois furent surpris face à cette nouvelle mais reprirent rapidement leur calme car ce n’était pas la première fois que Zeshald partait faire des recherches dans un autre pays.

Tandis que les villageois échangeaient leurs adieux avec Zeshald, Sun était la seule avec un regard confus, disant « qu’elle n’en a pas entendu parler ». Yuusuke s’attendait à ce que cela se passe ainsi tandis qu’il observait la suite des évènements.

« Bien, nous pouvons rentrer. » (Zeshald)

« D’accord » (Yuusuke)

« Oui… » (Sun)

Les villageois sont également retournés dans leurs propres maisons. Après avoir placé le chariot à l’arrière de la maison et conduit le cheval aux écuries, les trois personnes entrèrent dans leur maison par la porte arrière.

« Sensei, que s’est-il passé ? » (Sun)

Dès qu’ils entrèrent dans la maison, Sun pressa Zeshald pour obtenir des réponses. Jusqu’à présent, quand Zeshald se rendait en voyage, il informait préalablement Sun. Mais cette fois, tout s’était passé trop soudainement pour elle.

« Je suis désolé, une situation un peu compliquée s’est produite. » (Zeshald)

« … Vous ne pouvez pas en parler, n’est-ce pas ? » (Sun)

Sun baissa les yeux lorsque Zeshald acquiesça. Il caressa les cheveux blancs, bien coincés de Sun, et, après avoir demandé à Yuusuke de se joindre à lui, il se remit à parler.

« Pendant mon absence, Yuusuke devrait rester dans cette maison. Sun, pourrais-tu continuer à prendre soin de lui ? » (Zeshald)

« Eh… MOI ?! Veiller sur Yuusuke ?! (Sun)

Cela voulait dire qu’ils allaient vivre sous le même toit. Sun jeta un coup d’œil à Yuusuke, il écoutait attentivement Zeshald sans remarquer qu’elle regardait.

« J’espérai te confier Sun et le village, vu que tu as encore beaucoup de choses à apprendre sur ce monde. » (Zeshald)

« D’accord… » (Yuusuke)

Tandis que Yuusuke hochait la tête, il réalisa qu’il n’a donné que des réponses affirmatives face aux remarques de Zeshald. Cela voulait dire que Zeshald avait compris le caractère de Yuusuke.

Zeshald a agi avec le souci sincère d’éduquer Yuusuke sur le monde autant que possible et de le pousser dans la bonne direction . A partir d’aujourd’hui, Yuusuke devra continuer sans son soutien.

« Élargis tes idées, Yuusuke » (Zeshald)

Zeshald a également donné une clé de la bibliothèque, qui était à l’intérieur de la maison, à Yuusuke afin qu’il puisse apprendre à lire et à absorber la connaissance contenue dans ces livres.
Ce soir-là, les trois ont pris leur souper, qui était légèrement meilleur que d’habitude, ensemble. C’était un dîner d’au revoir avec des prières pour la sécurité de Zeshald durant son voyage.

***

Le lendemain~

Le ciel était encore sombre dans le village Rufk, alors que les villageois dormaient encore, Zeshald monta dans un wagon de Blue Garden qui l’attendait sur une route en dehors du village. De là, il quittera les frontières territoriales de Fonclanc et entrera dans les territoires de Blue Garden par le chemin le plus court.

C’était un geste audacieux, mais après avoir passé Sanc Adiet ils ont pris la route principale, menant à la frontière nationale. Les espions accompagnant Zeshald étaient convaincus qu’il ne les trahirait pas aux patrouilles routières.

Selon le rapport de plusieurs années d’enquête, la discorde entre le roi Esvobus et Zeshald ne s’est qu’approfondie avec le temps. Il y a 4 jours, un ordre de l’attirer du côté de Blue Garden est finalement arrivé. Comme il s’agissait d’une période prudente, ils ont dû déterminer l’emplacement du contact en raison de l’agitation qui s’est produite hier.

Dès qu’ils ont vu une bonne opportunité, ils sont venus avec l’invitation, et ce fut un grand succès. La relation de la princesse Violet et Zeshald était quelque chose à s’inquiéter, mais au final cette princesse égoïste n’est pas impliqué dans les affaires politiques. Et Zeshald ne semble pas s’intéresser à elle.

« Il faudra environ 3 jours avant de franchir la frontière et d’arriver à Paula. En attendant, vous devrez rester à l’intérieur. » (Espion)

« Ce n’est pas grave, j’ai l’habitude de dormir en charrette. En attendant, pouvez-vous faire sortir ce groupe dangereux du village Rufk ? » (Zeshald)

« Ce village est mon lieu de repos », disait Zeshald, alors qu’il pointait la présence de ceux qui rôdent autour du village.

« … Comme prévu de la part de l’ancien chef instructeur des arts divins. Être capable de remarquer la présence de la [Troupe du Vent] » (Espion)

« « Troupe du Vent »… ici nous l’appelons [l’Escouade du Dieu du Vent]. Pour qu’elle soit capable de s’infiltrer comme çà, ce pays est peut-être déjà perdu. » (Zeshald).

L’espion grimaça face au soupir de Zeshald.

***

Se réveillant le matin, Yuusuke découvrit que Zeshald était déjà parti. À partir d’aujourd’hui, il devait penser et prendre des décisions pour lui-même. Tandis qu’il regardait la colonne de texte de la fenêtre de customisation de la clé de Zeshald, Yuusuke, ayant décidé de régler le problème le plus urgent, salua Sun.

« Bonjour, Sun. » (Yuusuke)

« … Bonjour. » (Sun)

Des salutations maladroites étaient échangées à travers la table dans le couloir. Tandis que Sun se montrait inquiète et agitée, Yuusuke pensa «rien ne changera si je ne fais pas le premier pas» et changea de sujet. Après avoir mit la clef dans sa poche, il se leva soudainement, faisant trembler le épaules de Sun.

« Devrions-nous commencer à préparer le petit déjeuner? » (Yuusuke)

« Eh? Oh, oui… désolée ! » (Sun)

Sun qui était plutôt agitée se leva et se dirigea vers le puits avec un seau d’eau. Yuusuke haussa les épaules en regardant son départ et se dirigea vers les étagères pour ramasser la viande séchée et les fruits Rara qui devaient être leur petit déjeuner. Après avoir ramassé les fruits, il ouvrit l’écran de customisation et régla le paramètre de leur douceur.

« Oh, Sun. Bonjour. » (Bahana)

« Ah, bonjour… tante Bahana » (Sun)

« Tu prépares le petit-déjeuner ? Ce ne serait pas mieux que ce soit lui qui cherche l’eau ? » (Bahana)

Bahana exhortait que le levage d’objets lourds devrait être fait par des hommes. Sun, qui ne pouvait pas lui parler secoua la tête. Maintenant que Zeshald est parti, les salutations matinales étaient déjà difficiles à faire.

« Mon pauvre enfant. » (Bahana)

« Ugh… » (Sun)

Voyant que la situation était difficile pour eux, Bahana décida de devenir leur force à la place de Zeshald.

***

Alors que la brume du matin commençait à se dissiper dans les bas quartiers, dans les salles à manger du palais Volance au sommet du quartier noble, Volet, coupant et plaçant dans sa bouche la partie la plus délicieuse des fruits parfumés au miel de son dessert, se plaignait à son aide.

« Est-ce que Zeshald viendra au palais aujourd’hui ? » (Volet)

« Il semble y avoir des circonstances variées. » (Kreivol)

« Quel ennui. Quand est-ce que père va arrêter de se fâcher avec Zeshald ? Ils devraient plutôt se réconcilier. » (Volet)

Malgré la pensée qu’elle serait capable d’entendre ses longs récits de voyage après une réunion inattendue dans la ville basse, Zeshald n’a montré aucun signe de venir lui rendre visite. Kreivol, son aide, ne faisait que lui reprocher de ne pas se comporter comme une princesse. Passer du temps avec lui n’avait rien d’intéressant.

« Ah oui, il y a aussi un autre gars plutôt intéressant. « Yuusuke », je crois. » (Volet)

Cet homme grossier qui semble être une connaissance de Zeshald. Puisqu’il a grandi dans un pays lointain, il devrait pouvoir me raconter des histoires rares et intéressantes.

« Je devrai retourner incognito dans les bas quartiers pour récolter des informations. » (Violet)

« Princesse, le roi vous a ordonné de ne plus sortir incognito pour le moment. » (Kreivol)

« Je m’en fiche, JE M’EN FICHE !! Je n’aurai qu’à me comporter comme une enfant gâtée et lui dire : « Père, est-ce que vous me détestez ? » » (Volet)

L’aide, face aux mauvaises manières de la princesse, soupira de tout son cœur, disant que « le roi a aussi sa part de difficultés ».

***

Quelques jours plus tard, Blue Garden lança une annonce officielle à tous les pays.

– L’ancien chef instructeur des arts divins de Fonclanc, Zeshald, est accueilli en tant qu’instructeur des artistes divins d’élite de notre pays –

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *