Yondome wa Iyana Shi Zokusei Majutsushi – Chapitre 25

Alors que Vandalieu et les autres font un retour triomphant chez eux, ils sont accueillis par les acclamations des Goules qui étaient restées dans le village.

Ils ont agrandi le village auparavant, mais puisque la population augmente de plus de cent femmes Goules qui étaient retenues captives, cela excède à présent les limites du village. Mais personne ne s’y intéresse aujourd’hui.

Et ensuite, les femmes Goules et les aventurières ont pu se reposer pendant que Vandalieu annule la transformation en mort vivant sur la nourriture et sur le butin de guerre qui a marché jusqu’ici sur ses deux jambes pour qu’ils puissent être découpé proprement.

Les langues et les yeux des Mages Kobolds peuvent être utilisés comme matériaux pour l’alchimie. La fourrure des Généraux Kobolds peut être utilisée pour faire des armures et des vêtements et leurs crocs feront de bons couteaux.

La seule chose pouvant être gagnée des Orcs ordinaires est leur viande, mais les tendons des Généraux Orcs peuvent servir de corde pour faire des arcs.
Et les langues, les yeux et le foie des Mages Orcs peuvent être utilisés pour faire de l’alchimie.

Chaque partie du corps des Nobles Orcs peut être utilisée comme matériaux. Leur viande sera utilisée comme nourriture ; les intestins pour faire de l’alchimie ou des remèdes ; leur peau utilisée pour faire des objets en cuir ; leurs os pour faire des armures et des armes ; leurs organes génitaux pour faire des remèdes qui boost les capacités sexuelles ; leurs cheveux blonds seront utilisés pour coudre des vêtements résistant aux coups de couteau.

Et bien sûr, leur pierre magique.

Si quelqu’un venait à les amener à la guilde des aventuriers, ils obtiendraient une belle somme pour elles.

« Ufufufu, matériaux ~ matériaux ~ Je me demande ce que je devrais faire ~ »

C’est un peu repoussant, mais elle a l’air de s’amuser, pense Vandalieu alors qu’il voit Tarea manipuler un couteau avec dextérité pour démanteler Bugogan en morceaux tout en se parlant à elle-même. Alors qu’il la regarde, elle se tourne soudainement.

« Maintenant que j’y pense, Van-sama, que vas-tu faire à partir de maintenant ? »

Alors que le sang et la graisse qui coulent du couteau qu’elle tient près de son visage la rend vraiment repoussante, il semble qu’elle soit intéressée par les plans futurs de Vandalieu.

Le Roi Goule est un rôle qui n’existe que quand plusieurs villages Goules s’unifient contre un ennemi commun ; c’est différent du titre de Roi des autres races comme celle des Gobelins et des Kobolds.

Maintenant que les Nobles Orcs sont morts et que le reste des ennemis sont éliminés, il n’y a pas d’intérêt à ce que Vandalieu continue à être le Roi Goule et il n’y a pas plus de raison pour que les Goules continuent à rester toutes au même endroit. Tarea et ses fidèles vont retourner dans leur village d’origine et retourner à leur vie.

(C’est précisément pour ça que Van-sama doit revenir avec moi !)

Tarea a cette pensée à cœur alors que Vandalieu répond.

« A ce propos, il y a quelque chose dont je dois parler demain. »
« Eh ?! Quelque chose dont tu ne veux parler qu’avec moi ? »
« Non, avec tout le monde. »
« J-Je me doutais que ce serais le cas. Ho, hohoho… »

Le repas de ce soir est un festin pour célébrer la victoire ; les Goules se congratulent devant des brochettes et de la soupe faites avec la viande Orc. L’appétit des femmes qui étaient retenues captives était particulièrement féroce.

Elles ont dévoré la viande Orc avec avidité comme pour rendre la donne après avoir été traitées comme des jouets pendant aussi longtemps.

Même les femmes aventurières qui désiraient la mort ont un appétit vigoureux. Actuellement, elles n’aspirent qu’à être transformées en Goule pour devenir les partisans de Vandalieu, donc il semble que le conseil de Zadiris, « Vos corps ne seront pas capables de survivre au rituel si vous ne les renforcez pas un peu », a été efficace.

Vandalieu n’aurai jamais imaginé que la compétence « Charme de l’élément Mort » serait efficace sur des humains qui ont perdu leur volonté de vivre et qui ne désirent que la mort.

« Si j’étais sur Terre maintenant, je pourrais probablement me faire beaucoup d’amis juste en restant près d’endroits connus pour les suicides. »

Bon s’il faisait vraiment ça, il serait probablement le fondateur d’une nouvelle religion, donc même s’il était sur Terre, il ne le ferait probablement pas.

Vandalieu mâche une brochette de Noble Orc en se disant cela.

La viande a été recouverte de sauce tare faite de fruits et d’herbes qui grandissent dans le nid du diable avant d’être cuisinées. Chaque bouchée remplie la bouche d’un mélange de sauce et de gras fondant, et la sauce tare donne un goût rafraîchissant ; c’est le genre de nourriture qu’il pourrait manger sans fin.

Il ne peut s’empêcher d’être émotionnellement touché par le goût de la viande.

(sauce tare : style de sauce japonaise utilisée avec la viande grillé, sushi, nabemono et gyoza.)

Parmi les nourritures qu’il a mangées depuis sa réincarnation sur Lambda, le sanglier sauvage avait du goût, et la viande des Grands Sangliers qu’il mange depuis qu’il a commencé à vivre dans ce village était encore meilleure. Mais la viande des Noble Orc dépasse totalement ça.

Même du porc de haute qualité venant de la Terre n’est pas comparable. C’est tellement délicieux que Vandalieu en est certain, même s’il n’a jamais mangé de porc de haute qualité.

« Uu, j’ai gagné, j’ai finalement gagné contre eux… »

Tout en mangeant la viande de Noble Orc qu’il n’aurait jamais pu manger sur Terre, il se sent fier de cette victoire contre la famille de son oncle.

*

La première étape du rituel pour transformer des femmes humaines en Goules est de creuser un trou dans le sol suffisamment grand pour contenir toutes les femmes souhaitant être transformées. Ensuite, du sang de Goule et du venin sécrété par leurs griffes sont ajoutés à la boue tout en offrant des prières à la déesse Vida.

Et ensuite, plus de boue est ajoutée au sol jusqu’à submerger les femmes.

Elles passeront d’humaine à Goule en trois jours.

« On a juste l’air de les noyer… »

En regardant la boue qui recouvre Kachia et les autres femmes humaines, il utilise répétitivement la magie pour vérifier qu’il détecte toujours des signes de vie ; il n’y peut rien. Après tout, dans des circonstances normales, elles devraient être suffoquées à mort.

« Il n’y a pas de problème. C’est une méthode utilisée depuis bien longtemps. Enfin si nous utilisions cette méthode sur d’autres races que les humains, comme d’autres monstres ou des races créées par Vida, elles se noieraient. »
« Van-sama, c’est comme ça que je me suis transformée d’humaine en Goule. »

En entendant l’approbation des deux aînées, Zadiris et Tarea, et en sentant qu’il peut encore détecter les signes de vie des femmes aventurières après une dizaine de minutes, Vandalieu fut convaincu.

« Plus important, nous devons continuer notre conversation de l’autre jour, n’est-ce pas ? »
« Tu as raison. »

Une nuit est passée depuis le festin de victoire, et l’humeur festive des Goules est passée. Elles sont toutes rassemblées et attendent Vandalieu. En incluant Tarea, elles pensent toutes que Vandalieu va à présent discuter de l’allocation de la centaine de femmes Goules dont les villages ont été détruit et qui n’ont à présent aucun village dans lequel retourner, ainsi que les femmes aventurières qui vont devenir des Goules, ou encore à propos des objets magiques qui amélioreront le taux de natalité des Goules, ou pour finir, l’avenir de Vandalieu.

Les femmes qui ont été mises enceintes par les Orcs guériront dans quelques mois après la dernière naissance et il n’y aura pas de problème en logeant une dizaine d’entre elles dans chaque village. Et ils ont obtenu tellement de nourriture qu’elle se décomposerait avant de tout finir si ce n’était pas pour la méthode de préservation de Vandalieu.

Les femmes aventurières seront probablement toutes traitées comme le butin de guerre de Vandalieu. De cette façon, cela ne prendra pas du temps et des efforts pour leur apprendre des choses après leur transformation en Goule et Vandalieu en a suffisamment fait pour le mériter.

C’était étrange que l’une d’elle ne fasse pas le rituel et soit directement soignée par Vandalieu ; c’est probablement la favorite de Vandalieu.

Vandalieu a promis de distribuer des objets magiques une fois qu’ils seront prêts. Le village de Zadiris et Tarea sont en compétition pour savoir dans quel village Vandalieu restera, donc il n’y a pas besoin qu’ils disent quoi que ce soit à ce sujet.

Le grand nombre de Goules rassemblées ici s’attendent à ce que ce soit ces sujets qui soient discutés.

Cependant, Vandalieu prouva que ces attentes étaient fausses avec le ton de sa voix, et dès les premiers mots.

« Tout le monde, s’il vous plaît, écoutez-moi attentivement. En été au plus tard, il y aura une grande armée d’humain qui va venir pour tous nous tuer. »

*

Avril. Deux mois après que l’information sur l’annihilation du village de Nobles Orcs par une horde de Goules dirigée par un Dhampir, une force d’extermination de mille hommes, organisée et dirigée par Marshal Palpapek, a envahi la forêt du nid du diable.

Il y a trois cent aventuriers de classe D et une centaine de classe C. Il y a aussi la brigade de guerriers saints d’Alda avec à leur tête le Haut Prêtre Gordan, Riley la « Lance Verte du Vent » qui appartenait avant au Cinq Lames Colorées ainsi que des soldats et des chevaliers.

Pour faire cela parfaitement, le Marshall voulait engager plusieurs aventuriers de classe B, mais rassembler trop d’aventuriers de classe B ou d’une classe supérieure causerait des problèmes de monstre ailleurs, donc il a rassemblé des aventuriers compétents de classe C à la place pour augmenter la taille de la force extermination.

« Hehehe, désolé, mais le Dhampir est à moi. Avant, j’ai dû le laisser s’échapper puisque Heinz n’était pas d’accord avec moi, mais je suis libre maintenant. Il rejoindra ma liste de succès. »
« Fais comme tu le souhaites ! Tant que le sang mêlé d’un Vampire démoniaque et de la sorcière disparaît, le dieu nous donnera ses bénédictions, peu importe la personne qui s’en occupe ! »

Riley qui sourit et le Grand Prêtre Gordan dont la bouche forme une ligne incurvée vers le bas aux extrémités, sont les deux pièces centrales de la force d’extermination et tout le monde s’attend à ce que ces deux-là battent les Goules de haut rang et le Dhampir.

Même les autres aventuriers et chevaliers obéissent à leurs ordres.

Ils sont tous les deux des aventuriers de haut niveau et puisqu’ils possèdent la force de classe B qui dépasse les limites des humains, c’est naturel qu’ils soient traités de cette façon dans une force d’extermination qui ne contient aucun aventurier de classe A ou plus.

Marshall Palpapek a placé des espions à intervalle régulier entre la ville et le nid du diable pour s’assurer que les Goules ne viennent pas attaquer la ville, mais les Goules n’ont montré aucun signe d’hostilité jusqu’à présent.

« Les Goules s’attendent à ce que nous venions. Je ne peux que prier mon dieu qu’ils ne te frappent pas quand tu auras ta garde baissée, te transformant en points d’expériences pour eux. » (Gordan)

Le fait que les Goules ne sortent pas du nid du diable même s’ils savent que les humains sont en mouvement veut dire qu’ils se préparent à les prendre en embuscade. C’est à cette conclusion que les chefs de la force d’extermination arrivent, en incluant le Haut Prêtre Bormack Gordan.

C’est pour cela que les membres de la force d’extermination sont nerveux.

« Je n’ai pas besoin que tu me le dises. Ils deviendront juste des tremplins pour que je puisse surpasser ce naïf de Heinz. »

Depuis que Riley a quitté les Cinq Lames Colorés, le nombre de requêtes directes et la façon dont la Guilde le traite a changé remarquablement.
Il est encore peu connu en tant qu’individu seul, donc il cherche désespérément à s’ajouter des succès pour lui-même en acceptant la requête du Marshall. C’est pour cela que l’expression sur son visage montre de l’excitation et non pas de la nervosité.

Sa tête est pleine de représentation où il lève la tête coupée du Dhampir dans les airs, renforçant ainsi la confiance que le Marshall Palpapek a en lui, avoir une carrière prestigieuse et devenir le chevalier personnel d’un marquis et un instructeur à la lance.

Et donc, la force d’extermination entra dans le nid du diable est commença à chercher l’ennemi. Ils savent où le village du Noble Orc se trouve, mais l’emplacement des villages Goules qui l’ont détruit est inconnu.

Puisque c’est un dangereux nid du diable, ils ont hésité à envoyer des aventuriers pour enquêter sur le nid du diable au préalable. Ils ne pouvaient pas envoyer des espions puisqu’ils sont trop faibles au combat malgré leurs bonnes capacités pour rassembler des informations. La raison pour cela est parce qu’ils avaient conclu que le Dhampir est un Spiritualiste.

Les Spiritualistes peuvent communiquer avec les esprits des morts obtenir leurs connaissances. Si les espions des aventuriers sont découverts, ils seront tués sans pitié et ensuite le Dhampir aura accès facilement à des informations critiques. Puisque les morts peuvent moucharder, ils doivent faire attention à ne pas perdre des gens.

La recherche de l’ennemi est donc difficile.

« Nous avons juste trouvé le village des Gobelins et des Kobolds. Nous avons rencontré deux ou trois Orcs, mais pas une seule Goule en vue. »
« Oui, et à part ça, il y a eu des Grands Sangliers, des Sangliers Fou qui leurs sont supérieurs, des Taureaux Empaleurs, des Tortues de Fer, des Rats Géants… rien que des monstres de type bête. »

Cela n’aurait rien d’anormal d’être au moins tombé sur une escouade de Goule qui garde un œil sur la zone, mais la force d’extermination ne trouva aucune Goule.

Non, ils ont bien trouvé un village de Goules, mais…

« Rien de bon, tout ce que nous avons trouvé c’est des Gobelins qui s’y sont installés. »

Il n’y avait rien dans ce qui semble être le village Goule qu’ils ont trouvé.

« Les Goules se sont définitivement rassemblées dans un seul endroit, ils attendent pour nous prendre en embuscade ! C’est mauvais, même si nous avons mille personnes, s’ils nous attaquent tous ensemble… »
« Et alors ! Je vais me venger pour Rikken, mon jeune frère ! »

Le frère aîné d’un aventurier qui pense que ce sont les Orcs qui l’ont tué déclare cela avec colère, mais personne ne lui fit remarquer que c’était les Orcs, et non les Goules, qui ont tué son frère.

« Bon, les femmes ont peut-être survécu, mais… »
« Il y a de fortes chances pour qu’elles soient transformées en Goule, pas vrai ? Nous devons au moins sauver leurs âmes le plus vite possible. »

L’aventurier mâle n’objecta pas aux paroles d’un partisan dévoué à Alda. Même lui est d’accord qu’après avoir été traitées comme des jouets puis transformées en Goules, elles seront plus heureuses en étant simplement tuées.

La force d’extermination installa un campement à l’emplacement du village Orc avant de continuer à chercher le nid du diable.

Cependant, ils ne trouvèrent que des monstres qui n’étaient pas des Goules et même après plusieurs jours, il n’y eut aucun signe que les Goules allaient les attaquer.

Bien sûr, ils restaient dans un dangereux nid du diable, mais puisqu’ils ont plus qu’assez d’effectif rassemblé pour s’occuper des monstres normaux qui apparaissent dans cette forêt, la tension qui recouvrait la force d’extermination a commencé à diminuer.

« D’autres traces de chariot. Qu’est-ce que cela veut dire ? »
« Cela ne veut pas dire que nous sommes déjà passés par ici auparavant ? »
« Espèce d’idiot, les chariots sont au campement. »

La force d’extermination utilise de nombreux chariots pour transporter les vivres. Même si ce nid du diable est une forêt, il y a des Sangliers Fous de cinq mètres de long qui s’agitent dans les alentours et déracine des arbres, donc il y a beaucoup de chemin que les chariots peuvent utiliser pour voyager.

Cependant, ces chariots sont soit encore au camp bâti à la hâte dans les ruines du village Orc, soit en dehors du nid du diable, faisant des allers-retours jusqu’à la ville pour ramener des vivres. Il n’y aucune chance que ces chariots puissent utiliser des sentiers d’animaux qui sont dans une direction complètement différente de la ville ou du camp.

« Alors a qui sont ces traces de roues ? Est-ce que cela ressemble à des marques laissées par des monstres pour toi ? »
« Des aventuriers sont probablement passés ici il y a longtemps. Vu qu’il n’y a pas de traces de chevaux c’est assez clair ; la pluie a tout nettoyé à part les traces plus profondes de roue. »

Les soldats et les aventuriers ont décidé que la déduction de cet homme est raisonnable, donc ils ne l’ont pas rapporté aux gradés de la force d’extermination.

Les groupes d’aventuriers amènent des chariots dans les nids du diable de temps à autres pour transporter de grande quantité de matériaux. Battre les Orcs et les Grands Sangliers rapporte beaucoup de viande, alors que couper des Ents rapporte du bois de qualité, mais des chariots sont nécessaires pour transporter en dehors du nid du diable ce genre de matériaux qui pèse des centaines de kilos.

Il y a bien des mages de l’élément spatial qui pourraient transporter cela dans une autre dimension, et il y a aussi des boites magiques créées avec de l’alchimie grâce aux mages de l’élément spatial. Mais ils sont tous les deux rare, donc la vaste majorité des aventuriers n’y ont pas accès.

Et donc les membres de la force d’extermination assument que ces traces sont celles de ce genre d’aventuriers.

Ils découvriront que c’était une supposition incorrecte deux semaines plus tard, alors que Marshall Palpapek et Vicomte Balchesse sont devenus de plus en plus impatient et que la tension de la force d’extermination a complètement disparu.

« Il y a des traces de chariots qui mènent à l’extérieur du nid du diable ?! Pourquoi personne ne l’a réalisé plus tôt ?! »

Gordan crie de colère sur son subordonné qui lui délivre la nouvelle.

« Puisque les traces allaient dans la direction opposée à la ville, vers la chaîne de montagne à la frontière, personne n’y a fait attention. Et même si les Vampires utilisent des carrosses, personne ne pensaient que des Goules le pourrait… »

Des monstres comme les Gobelins et les Orcs n’utilisent généralement pas de carrosse. Non, ils ne peuvent pas s’en servir. Ils ne possèdent les compétences nécessaires pour en construire.

Des monstres comme les Vampires qui se cachent dans la société humaine et qui ont des moyens de forcer des humains à coopérer avec eux ont des moyens d’obtenir des carrosses et des chariots, mais le seul cas où des Gobelins et des Orcs ont possédé des chariots était quand ils les avaient pris à des humains.

Ils utilisent les carrosses sans faire attention et ne sont pas capables de faire l’entretien nécessaire et mangent souvent les animaux qui les tractent, donc les carrosses sont généralement cassés, abandonnés ou réduits en morceau pour s’en servir comme matériaux pour construire des maisons.

Même si les Goules sont bien plus intelligentes que les Gobelins et les Orcs, cela devrait s’appliquer pour eux aussi. C’est pour cela que même les aventuriers vétérans n’en sont pas arrivés à la conclusion que les Goules utilisent des chariots et des carrosses comme transport.

Les chevaliers et les soldats qui ont reçu comme instruction d’écouter les conseils des aventuriers pensaient la même chose qu’eux.

Mais ils ont fouillé le nid du diable encore et encore sans trouver une seule Goule et les Goules n’ont jamais attaqué. Et ils ont trouvé de profondes traces de roues allant vers l’extérieur du nid du diable, comme si des douzaines de chariots étaient passés par le même endroit.

Il n’y a qu’une seule solution possible.

« Merde, ce Dhampir a utilisé des carrosses pour fuir avec les Goules ?! Comment est-ce que personne n’a remarqué, que font les espions ?! »

Riley hurle ces mots, mais personne ne connaît la réponse à cette question, lui inclus.

Les espions ont bien monté la garde. Entre le nid du diable et la ville.

Ce qui inquiétait le Marshall Palpapek était la potentielle avancée des Goules vers la ville depuis le nid du diable, pas la possibilité qu’ils s’échappent dans une direction opposée, vers la chaîne de montagne frontière à l’Est.

C’est pour cela que les précieux espions sont positionnés à l’Ouest, entre la ville et le nid du diable.

« Dire que le Dhampir guidant une meute de centaines de Goule a décidé de fuir et pas de se battre… Nous nous sommes fait duper ! »

Le Grand Prêtre Gordan laisse échapper ces mots avec un grognement de frustration, et ainsi l’expédition de la force d’extermination s’achève.

Mais à part lui et Riley, qui ont perdu l’opportunité d’ajouter des succès à leur nom, le reste de la force d’extermination retourna en ville en étant satisfait plutôt que mécontent.

Ils ont perdu la chance de se faire de l’argent et d’obtenir des succès en battant les Goules, mais ils ont obtenus un grand nombre de matériaux, des pierres magiques et les parties de corps qui servent de preuves de la mort des monstres qu’ils ont tués dans le nid du diable, grâce à ceux. Et puisque la nation a financé l’expédition, ils n’ont rien perdu.

Les chevaliers et les soldats qui sont payés plus cher pour faire une expédition dangereuse, et qui ont mangé de la viande de Sanglier Fou parmi d’autres qu’ils n’ont pas eu l’opportunité de manger souvent, sont de fait très satisfaits.

Vicomte Balchesse danse de joie intérieurement quand il entend l’information comme quoi les Goules se sont échappées vers la chaîne de montagne et que la force d’extermination n’a subi aucune perte. Si des soldats et des chevaliers étaient morts, il aurait dû payer une pension aux familles en compensation et trouver des remplaçants pour le personnel perdu.

Il est un peu mal à l’aise sur le fait que les Goules n’ont pas été exterminées et que la menace n’a pas totalement disparu. Mais au-delà de la chaîne de montagne, il y a d’innombrables nids du diable tellement grands que son territoire entier pourrait facilement loger dans l’un d’eux, et les monstres vivant à l’intérieur ne sont pas du niveau des Nobles Orcs. Il est raconté depuis l’âge des dieux que de nombreux dragons, considérés comme des monstres de niveau désastre, y vivent.

Il a un fort pressentiment que cela ne fera pas une grande différence si quelques centaines de Goules sont ajoutées à ces monstres.

Vicomte Balchesse est plus intéressé par le nid du diable à proximité dont la population de monstre a grandement diminué grâce à la force d’extermination de 1 000 individus. Puisqu’il n’y a plus de monstre puissant qui vit ici, si le reste des monstres est chassé et que des mages purifient le mana souillé ici, il y a des chances que le nid du diable puisse devenir des territoires fermiers prospères.

Avec de telles pensées en tête, il n’a pas beaucoup de neurone disponible pour s’inquiéter du Dhampir et des Goules.

« Dire qu’ils se sont enfuit… »

En faisant une expression comme s’il avait avalé une dizaine d’insectes acides*, le Marshall Palpapek envoie des espions vérifier si les Goules ont bien fuit en direction de la chaîne de montagne et tourne son attention vers d’autres choses.

(* : expression japonaise en hyperbole, normalement il n’y a qu’un seul insecte mais là il y en a une dizaine.)

Maintenant que les Goules se sont enfuies, il va devoir entrer dans une bataille politique avec le ministre des finances qui va se plaindre en disant « Un si grand budget était-il bien nécessaire ? » et « Est-il possible que vous ayez planifié d’utiliser les fonds de la nation pour purifier un nid du diable sur le territoire du vicomte et le rendre exploitable ? »

Celui qui a obtenu le plus de cet incident est le Vicomte Balchesse dont le territoire a augmenté et qui pourrait potentiellement en bénéficier économiquement.

Et puisque l’aventurier qui a obtenu les informations sur le Dhampir Vandalieu a rapidement disparu et que l’expédition a fini par être un échec, aucune des informations qu’il a données ne sont écrites dans les rapports. Le seul endroit où ces informations restent est dans la mémoire des quelques personnes impliquées.

*

Dans la discussion suivant le festin de victoire, Vandalieu a annoncé aux Goules que les humains ont prévu de marcher sur le nid du diable. Naturellement, leur réponse à vif fut « Nous allons prendre en embuscade les humains ! »

« Nous sommes devenus fort ! Peu importe combien de centaine d’humains viennent, ils seront battus ! »

Alors que Vigaro lève les points en l’air vaillamment, beaucoup de Goules sont d’accord avec lui. Leur niveau a augmenté avec la bataille contre les Orcs et un bon nombre d’entre-elles ont augmenté leur rang.

En effet, la force des Goules s’est considérablement accrue.
Cependant…

« Désolé Vigaro. Nous ne pouvons pas gagner cette bataille. »

Vandalieu déclare qu’ils ne pouvaient pas gagner contre les humains.

« Pourquoi ça ?! »
« Roi, nous sommes forts ! Nous ne perdrons pas contre les humains ! »
« Avec toi ici, nous pouvons gagner ! Pourquoi dire que nous ne pouvons pas !? »
« Battons-nous ensemble ! »

L’opinion des Goules semble unanime et Vandalieu fait donc attention au choix de ses mots pour répondre.

« Oui, nous sommes devenus plus fort. Si les humains attaquent à nombre égale, nous pouvons gagner. Mais contrairement aux Orcs, les humains vont se préparer pour nous battre et ils viendront dans le nid du diable de l’extérieur pour nous tuer. Cette fois-ci nous serons sur la défensive. »

Une attaque surprise comme quand ils ont attaqués Bugogan sera impossible.

Les humains vont rassembler bon nombre d’individu de grande qualité, et ils en prendront aussi de l’armée.

« Et ils vont continuer à venir jusqu’à ce que nous soyons battus. Si nous battons la première force d’extermination, ils en enverront une autre, et si nous battons celle-ci, une autre encore. Il n’y aura pas de fin. »

Même si la première force d’extermination est repoussée avec succès, la nation bouclier de Mirg ne va certainement pas laisser tranquille une meute dangereuse de monstres ; ils vont définitivement envoyer une deuxième force d’extermination.

Si c’était un conflit entre humains, il y aurait des agissements pour trouver un terrain d’entente et éviter le conflit actuellement, mais les Goules sont des monstres et pas des humains. Et le nid du diable n’est qu’à trois jours de la ville. Il n’y aura pas de compromis.

À moins que les Goules fassent quelque chose à propos de la nation bouclier de Mirg, ils ne s’arrêteront pas… Non, l’empire Amid agira avant que Mirg ne soit en ruine. Il n’y aura simplement pas de fin à tout cela pour Vandalieu et les Goules.

« C’est comme le dit le garçon. Puisque les humains ont à l’origine rassemblé une force d’extermination pour gérer les Nobles Orcs, il y aura eu de nombreux aventuriers et chevaliers suffisamment forts pour battre le boss Noble Orc. »
« Muh… »

Alors que Zadiris donne son opinion, Vigaro ne parle plus et se contente de grogner doucement.

Mais même Zadiris qui s’oppose à l’idée de Vigaro de partir en guerre est aussi mécontente. Ils ont réussi à défendre le village contre les Nobles Orcs ; c’est naturel qu’elle se sente comme ça.

Les Goules ne pensent même pas à attaquer une ville humaine. Ils seront satisfaits s’ils continuent à vivre comme avant dans le nid du diable.

Malgré cela, les humains ont pensé qu’ils étaient dangereux et envoient une force d’extermination pour les tuer. Pour les Goules c’est absurdement irraisonné.

S’il pouvait construire une douzaine de forteresses solides, ériger un mur de pierre autour du nid du diable et faire une armée de milliers de golems, il serait capable de protéger le nid du diable.

« Et nous avons des gens à protéger. »

La plupart des femmes qui ont été sauvées sont enceintes ; elles ne sont pas en état de se battre.

Bien sûr, il y a aussi Bilde et les autres femmes Goules qui sont aussi enceinte d’enfant Goule.

Personne ne veut qu’elles s’exposent au danger.

« Oui… Ce que nous voulons c’est la survie de l’espèce. Nous devons choisir une défaite où nous sauvons le plus de personnes possible plutôt qu’une victoire où nous sacrifions beaucoup pour que peu survivent. »

Alors que Tarea parle en soupirant, le désir de guerre des Goules finit par être complètement étouffé.

Il y en a encore beaucoup qui souhaitent vraiment se battre. Mais Zadiris est intelligente, Vigaro est silencieux et Tarea est convaincue.

Dans cette situation, les Goules dont la société est fondée sur le respect du plus fort, ne peuvent pas émettre d’objections et doivent simplement accepter.

« Mais que va-t-on faire maintenant ? Se cacher est impossible, et même si nous fuyons… »

Les Goules ont besoin d’un nid du diable pour vivre. Les capacités reproductrices des Goules diminuent encore plus en dehors du nid du diable et il n’y aura pas suffisamment de proies pour nourrir toute la population.

Ce serait aussi probablement impossible pour eux de soudainement cultiver le sol et de commencer à utiliser l’agriculture comme moyen de subsistance.

« J’ai une idée d’où fuir, même si c’est un peu loin. »

Cependant, Vandalieu parle alors des nids du diable qu’il a trouvé avec les insectes morts-vivants qu’il a relâché au cas où les Goules ne soient pas capables de battre les Nobles Orcs, réglant le problème de savoir où fuir.

Leur destination est un nid du diable en ruine, au-delà de la limite à l’Ouest de la chaîne de montagne frontière.

Le mieux, c’est qu’il ait découvert la présence de morts-vivants dans ce nid du diable. Avec la compétence « Charme de l’élément Mort » de Vandalieu, ils deviendront instantanément des alliés.

Avec ce problème de résolu, les discussions se sont vite terminées et les Goules ont immédiatement commencé à se préparer pour un exode.

« UOOOOOH ! »

La première étape est de déboiser le nid du diable au point de faire en sorte que les Ents soient une race éteinte dans ce nid du diable. Vandalieu utilise les rondins pour faire des carrosses, des Carrosses Maudits, les uns après les autres.

[On dirait que j’ai des kouhais maintenant.]

(note : Bon c’est très fatigant et j’arrête pas de jongler avec les mots mais en gros le traducteur anglais fais pas de distinction entre chariot et carrosse. Donc je fais de mon mieux pour mettre le bon mot au bon endroit. Carrosse étant un véhicule fermé, chariot étant une version sans toit. Note du relecteur : Kouhai : jeune élève, à l’opposé de senpai)

L’esprit utilisé pour faire des carrosses sont ceux des Orcs et des autres monstres qui sont morts en grand nombre il y a plusieurs jours, donc ils ne possèdent pas de compétences comme « Conduite Précise ». Mais tant qu’ils ont un chariot solide qui bouge d’eux-mêmes, c’est suffisant.

Enfin, les femmes aventurières ont fini leur transformation en Goule. Elles n’ont même pas eu la chance de s’habituer à leur nouveau corps avant qu’elles et les femmes enceintes soient placées dans les chariots pour quitter le nid du diable.

Vandalieu a confirmé qu’il n’y a pas d’espions dans la direction de la chaîne de montagne en utilisant les Lémures et les insectes morts-vivants, donc il n’y a pas particulièrement de raison de se dépêcher.

*

Puis, Avril. Un mois est passé depuis que les Goules ont quitté la forêt du nid du diable.

En tant que groupe à la tête des Goules, Vandalieu est assis sur le carrosse de Sam.

La route est escarpée, mais le voyage se passe bien à part pour trois problèmes.

« Étonnement, la chaîne de montagne n’a rien de spécial. »
« C’est amusant de dire ça tout en étant complètement couvert de fourrure. »

Des vêtements chauds pour traverser la grande chaîne de montagne ont été faits avec des fourrures d’animaux qu’ils ont chassés dans la forêt du nid du diable.

Les Goules sont plus solides que les humains, donc elles ne sont pas affectées par le mal de l’altitude.

L’énergie des Goules a un peu diminué en quittant le nid du diable, mais c’est compensé par la compétence « Renforcement des Partisans ». Les alpinistes sur terre questionneraient si leur équipement actuel est suffisant, mais ce n’est pas comme s’ils pouvaient faire autrement.

La seule chose qui pourrait être un problème en dehors de l’équipement est le matériel pour la route. Des chemins escarpés et des falaises que même des alpinistes ne risqueraient pas leur vie à grimper sont fréquents.

« Garçon, je te laisse la route. »
« Okay~ »

Cependant, tant que le mana de Vandalieu ne tarit pas, ce n’est pas un problème du tout.

Après avoir changé la surface de la montagne en Golem, il peut juste utiliser « Transmutation de Golem » pour faire des routes que les chariots peuvent emprunter. Si la route est étroite, il peu la rendre plus large, et s’il y a des falaises escarpées, il peut creuser des tunnels à travers.

Au début, Vandalieu pensait utiliser « Transmutation de Golem » et son mana pour forcer un passage à travers la chaîne de montagne, creusant en dessous ou en essayant de passer au-dessus. Mais un tunnel suffisamment large pour que tous les chariots passent à travers pourrait potentiellement créer un éboulement et il y aurait des problèmes s’il y avait des sources souterraines d’eau, donc il décida de ne pas le faire.

Et peu de temps après être passé, les chemins redeviendrait de simples chemins trop étroits ou des falaises trop escarpés. Inquiet que la nation bouclier de Mirg envoie des espions, Vandalieu a fait en sorte qu’ils ne puissent pas être suivis et cela fut un succès.

En effet, plusieurs jours plus tard, les espions envoyés par Marshall Palpapek environ un mois derrière Vandalieu et les Goules sont au pied de la chaîne de montagne. Ils ont décidé qu’une poursuite était impossible et sont retournés en ville.

Donc s’il y a des problèmes, ce sont… les attaques des monstres, s’occuper des Goules affaiblies et la ruée de bébés.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *